Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Mercredi 19 février 2020 : 10815 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Redjetson : "New General Catalogue"

Pop - Rock

Critique écrite le 18 mars 2006 par Pierre Andrieu

Encore un bon groupe déniché par les oreilles averties et défricheuses du label bordelais Talitres... Les six londoniens de Redjetson réussissent en effet à captiver l'auditeur dès les premières notes de Divorce, le majestueux titre d'ouverture de leur premier album, New general catalogue. Après, plus question de descendre du train en marche : les entrelacs de guitares saturées d'écho, les constructions mélodiques alambiquées, la voix teintée de spleen et les acmés soniques laissent l'auditeur rêveur,... Lire la suite

Joseph D'anvers : "Les Choses En Face"

Jazz - Blues

Critique écrite le 18 mars 2006 par Simon Pégurier

Avec la nouvelle scène de la chanson française c'est a peu près toujours le même discours : J'ai la trentaine, je suis seul, malheureux, je ne baise pas alors que je suis un obsédé sexuel, du coup je bois et je fume. Au début c'était bien marrant, surtout qu'on se retrouve forcement dans ces personnages, mais à la longue c'est vite devenu lassant. Je suis donc très soupçonneux pour les derniers arrivants. Avec Joseph d'Anvers pas de soucis à se faire, certes les thèmes sont dépressifs et neurasthéniques... Lire la suite

Two Gallants : "What The Toll Tells"

Pop - Rock / Blues

Critique écrite le 17 mars 2006 par Pierre Andrieu

Le folk n' blues rocailleux des Américains de Two Gallants devrait ravir les plus fervents admirateurs de Nirvana (unplugged), des White Stripes, de Bob Dylan, des Pogues... et d'Ennio Morricone. On pense à ce dernier car l'album What the toll tells commence par un titre très Western avec bruits de vents et sifflements inquiétants qui n'auraient pas déparé une bande originale signée par l'immense auteur des musiques de Il était une fois dans l'Ouest ou de Le bon, la brute et le truand. Sur les morceaux... Lire la suite

Oaï Star : "Va à Lourdes !"

Autres / Aïoli-punk

Critique écrite le 16 mars 2006 par Philippe

Mèfi tout le monde ! Les cònòs et les pébrons, les branchouilles et les 'bobo-tilos' ont intérêt à numéroter leurs alibòfis : revoilà le Oaï Star de Gari Grèeu et Lux Beauté, qui revient enflammer les dènceuflore de la Plaine (et d'ailleurs) avec une nouvelle panisse appelée Va à Lourdes, invitation posée sur un riff métal et qui remplace élégamment, on en conviendra, 'Va donc te manger le foie' et autres invitations sodomites grossières. Leur premier polycarbonate Oaï Star nous avait déjà convaincus que... Lire la suite

Guylaine Renaud : "100 Domiciles Fixes"

Pop - Rock

Critique écrite le 15 mars 2006 par Java

Vous recherchez la nouvelle star marseillaise, celle qui a une belle voix, de l'humour, une fibre populaire et identité bien marquée? Cherchez au bon endroit, sortez du consensus et vous tomberez sur Guylaine Renaud. Guylaine Renaud ne débarque pas avec cet album, "100 domiciles fixes". Cela fait plusieurs années déjà qu'elle chante, crée, raconte, transmet autour de la culture méditerrannéenne. On l'a croisée maintes fois à diverses occasions, chantant ses histoires en déambulant avec son... Lire la suite

Damien : "L'art Du Disque"

Pop - Rock / Electronico barrée

Critique écrite le 15 mars 2006 par Pierre Andrieu

Fans de musique formatée, s'abstenir absolument... Le premier effort discographique du jeune Damien Lecointe est en effet destiné aux amoureux des dangereux grands écarts stylistiques. L'art du disque, sous titré Veuillez applaudir la mort du disque, est une sorte d'OVNI musical intégrant les influences de la chanson française façon Gainsbourg, de la musique électronique barrée, du rock regardant passer les étoiles filantes dans le ciel, de la variété yéyé ou des tubes radiophoniques joliment niais, mais... Lire la suite

Madonna : "Confessions On A Dance Floor"

Pop - Rock

Critique écrite le 15 mars 2006 par Philippe

A l'occasion d'un emprunt de son dernier album Confessions on a Dance Floor, on s'aperçoit que la malheureuse Madonna Ciccone n'est pas du tout référencée ici. Certes ce dernier CD, à l'image de sa couverture et de son livret (en gros, 10 photos de la dame dans des habits moches et en position avilissante), est assez vilainement racoleur et tout à fait dispensable... mais nom de Zeus, la Madonna, la Unica, a quand même fait de grandes choses avant de devenir... rousse ! Après avoir bercé ma jeune... Lire la suite

Thomas Dybdahl : "One Day You'll Dance For Me, N Y City"

Pop - Rock / Folk Soul

Critique écrite le 14 mars 2006 par Pierre Andrieu

Après deux réussites nommées That great october sound et Stray dogs, Thomas Dybdahl poursuit son ascension vers les sommets avec le bouleversant One day you'll dance for me, New York City. Cette nouvelle marche dans l'escalier qui mène au paradis de la pop est franchie en beauté, et avec une facilité déconcertante. Le très doué musicien norvégien écrit en effet des morceaux qui transportent l'auditeur dans une autre dimension ; on pense aux compositions serties de diamants mélodiques de Neil Young quand... Lire la suite

Pink Mountaintops : "Axis Of Evol"

Pop - Rock / Folk Psyché

Critique écrite le 11 mars 2006 par Pierre Andrieu

Axis of Evol de Pink Mountaintops est une ode enfumée au psychédélisme, qu'il soit folk ou rock... Riffs de guitare hypnotiques, voix de zombie abusant des produits psychotropes, rythmiques alanguies ou remuantes, bidouillages sonores spatiaux, orgue aigrelet aux vertus lysergiques, compositions lancinantes destinées à atteindre le Nirvana ; on se croirait presque en train d'écouter un disque inédit du Velvet Underground, des Rolling Stones, ou de leurs fans du Brian Jonestown Massacre. La production -... Lire la suite

The Elektrocution : "Open Heart Surgery"

Pop - Rock / Punk

Critique écrite le 10 mars 2006 par Pierre Andrieu

Le groupe The Elektrocution porte très bien son nom, ceux qui l'ont vu sur une scène le savent déjà parfaitement. Avec leurs furieuses compositions, les cinq Rouennais administrent en effet de violentes décharges de heavy punk garage, le genre à faire taper du pied comme un malade, hurler comme un possédé, puis pogoter comme un damné. Oui, tout ça, mesdames et messieurs ! Paradoxalement avec un nom pareil, The Elektrocution a la particularité de se foutre des branchés et de sonner comme bon lui semble ;... Lire la suite

2611 à 2621 sur 5287 critiques trouvées