Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Dimanche 16 février 2020 : 10657 concerts, 25921 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Daniel Darc : "La Taille De Mon Âme."

Pop - Rock

Critique écrite le 09 novembre 2011 par Philippe

Tous les trois ans, au 21ième siècle, il se produit un événement musical exceptionnel (à l'échelle de la chanson française en tout cas) : Daniel Darc sort un nouvel album. Sur celui-ci, il apparaît sous une image pratiquement sous-titrée "Le Clochard Céleste" : on le dirait tout juste tombé à genoux dans son église, de retour après un grand voyage épuisant. Et pourtant, il a sur cet opus davantage le moral, et un peu moins de pulsions morbides, que sur le magistral et sombre Amours Suprêmes. Bon, il... Lire la suite

Siskiyou : "Keep Away The Dead"

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 08 novembre 2011 par Pierre Andrieu

Deux membres des très marquants Great Lake Swimmers, Colin Huebert (qui a quitté le groupe) et Erik Arnesen (qui en fait toujours partie) s'acoquinent ensemble pour former un combo au nom singulier, Siskiyou, produisant une musique folk post rock 'n country absolument sidérante de beauté... Du début à la fin de ce très précieux album qu'est Keep Away The Dead, c'est un véritable ravissement pour le fan de folk post rock à la fois hyper sobre, richement arrangé et marqué au fer rouge par le grand Neil... Lire la suite

Clarika : "Moi, En Mieux"

Pop - Rock / pop

Critique écrite le 05 novembre 2011 par Vanessadequiedt

"Moi, en mieux" est une véritable gifle, qui réveille et qui châtie bien. La première de l'album bien méritée violente à coups de "naître en république dans une clinique chauffée, ben ouais, je l'ai bien mérité". Ecrites en 2009, les vérités sont valides en 2010 et en 2011, et en ...etc. Le texte coup-de-poing décrit le débordement de suffisance occidentale, plus vraie que naturalisé. Musicalement ; une senza africaine en introduction, et une guitare électrisée sous "tant pis pour ta gueule si t'es né... Lire la suite

The Flairs : "Nothing To Lose"

Pop - Rock

Critique écrite le 03 novembre 2011 par Lebonair

Nothing To Lose est le deuxième album du groupe The Flairs. Emmené par la chanteuse Dawn Mandarino, le quatuor qui est composé de 3 filles et d'un bassiste mâle sent bon les influences rock des années 80 mais avec un son résolument moderne. Dawn chante très bien et sa voix me fait penser sur certains aspects à la chanteuse de Lacuna Coil. Derrière, ça dépote sec et les 11 chansons qui se trouvent sur Nothing To Lose sont bonnes à défaut d'être novatrices. C'est le risque quand on lorgne vers ce genre de... Lire la suite

Yaa : "Terror Waves"

Pop - Rock

Critique écrite le 03 novembre 2011 par Vilay

A l'heure où tout le monde s'enfonce dans la brèche musicale ouverte par Bloc-Party ou Phoenix pour produire de la fresh-pop droguée aux chants post-new-wave en utilisant des guitares où la reverb' se couple aux nappes de synthé, il y a quelques groupes qui arrivent à tirer leur épingle du jeu. Le trio toulousain YAA est arrivé à se démarquer de tous ces projets qui éclosent aussi vite qu'ils disparaissent car tous ces ingrédients sont relevés par des plans de batterie efficaces et pêchus à souhait. Au... Lire la suite

Rufus Bellefleur : "Groovin Tales From The Gator Blaster"

Soul Funk Rap / Hip

Critique écrite le 03 novembre 2011 par Vilay

Les cousins consanguins de Gorillaz et de Beck ont accouché de "Groovin Tales From The Gator Blaster" dans la clinique new yorkaise Sterling Sound avec l'aide du docteur Jay Franco (Beastie Boys, Johnny Cash). Cet album aux beats abstract hip-hop et aux accents country représente, par 13 morceaux, l'univers conceptuel de Rufus Bellefleur. Ce personnage est décliné au fil des histoires racontées par Julien Cassarino (chanteur de Simone Choule, Manimal, Psykup), mais aussi au fil des images dessinées par... Lire la suite

Sieur & Dame : "Perversion Discrète"

Autres / Folk

Critique écrite le 01 novembre 2011 par Zeu Western Manooch

Claire Grupallo est Dame...Etienne Anclin est Sieur. Voilà pour les présentations. Sieur & Dame , sur leur deuxième opus, Perversion Discrète, célèbrent de bien drôles de choses. A la croisée ambivalente d'Eden et de Dante, leurs chansons, folks et lyriques, d'une esthétique folle, ne dépassent que rarement les quatre minutes et pourtant comme un fleuve en crue jamais elles ne s'arrêtent, de résonner, de vous hanter. Pour ainsi dire, porteurs d'une noirceur des plus retorses, ces morceaux bousculent,... Lire la suite

The Thing With Otomo Yoshihide : "Shinjuku Crawl"

Jazz - Blues

Critique écrite le 01 novembre 2011 par Zeu Western Manooch

Avec plus de dix ans d'activisme dans la rénovation des musiques improvisées, le trio free The Thing - nom hérité d'une pièce de Don Cherry - increvables parmi les increvables, continuent de célébrer leurs croisements musicaux inclassables avec la même irrévérence. Ici, encore pris en flagrant délire, un enregistrement réalisé à Tokyo, avec le guitariste Otomo Yoshihide et Jim O'Rourke aux manettes...Excusez du peu, et bonjour l'ouvroir de musiques explosives. Une tuerie sonique. Shinjuku Crawl, titre... Lire la suite

The Brian Jonestown Massacre : "The Singles Collection 1992-2011"

Pop - Rock

Critique écrite le 31 octobre 2011 par Pierre Andrieu

Toujours actifs au 21éme siècle au niveau des sorties de disques, on se souvient des barrés et inégaux Who Killed Sgt. Pepper ? (2010) et My Bloody Underground (2008), The Brian Jonestown Massacre et son leader magistralement cramé Anton Newcombe n'en continuent pas moins de capitaliser sur la nostalgie de leur succès dû au film Dig !, avec d'excellentes compilations de vieux titres, entre rock velvetien, cold wave étrange et brillant hommage stonesque. Cette fois-ci l'objet (double et idéal pour se... Lire la suite

Pense-bête : "Lune Sans Nuit"

Pop - Rock

Critique écrite le 30 octobre 2011 par Geraldineb

Ayant eu la chance de voir le groupe Pense-bête sur scène, plusieurs fois car captivée dés la première écoute, j'avais hâte d'entendre leur deuxième album. Quel bonheur !!! Le même ressenti qu'en concert ! Un disque avec une vraie identité artistique, très rythmé même sur les mélodies plus douces, des textes très forts, pas de refrain répétitifs mais des transitions intelligentes qu'on attend avec impatience, une envie de le ré-écouter de suite, des musiques qui vous marquent parce que complexes et... Lire la suite

701 à 711 sur 5287 critiques trouvées