Accueil Vos avis et critiques de concert - page 1629
Mercredi 16 janvier 2019 : 11974 concerts, 25328 chroniques de concert, 5241 critiques d'album.

Les chroniques de concerts : vos avis et critiques 22946 avis

Envie de partager un coup de coeur ou une critique de votre dernier concert ?
ConcertandCo donne la parole à tous les passionnés de concerts et festivals
et publie vos chroniques.

EXPRIMEZ-VOUS !

Les chroniques de concerts sont triés suivant la date du concert (du plus récent au plus ancien).
[Trier par date de publication.]

Babylon Circus

Critique écrite le , par

Bruxelles (magasin 4) et fetes de wallonie(namur) 12 et 14 septembre 2

Le jeudi 12 septembre je voyais les babylon circus pour la premiere fois dans une petite salle de 200 personnes et ils nous ont littéralement mis le feu, y a rien à dire là-dessus ! 1h45 de pure folie... Le seul point noir était la chaleur insupportable qu'on a malgré tout supporté pendant tout le... Lire la suite

Léoparleur

Critique écrite le , par

Balthazar - Marseille 12 septembre 2002

AVEC LEOPARLEUR, ON PASSE UNE BONNE SOIREE CAR ON ENTEND MIEUX ! (bon d'accord c'est une blague à 2 balles) Super concert au Balthazar ! Les Léoparleurs ont une pêche d'enfer et nous ont servi une musique dans la mouvance rock guinguette-tsigane (type Orgres... Lire la suite

no use for a name

Critique écrite le , par

cco villeurbanne 11 septembre 2002

les pookies ont bien chauffé, pulley a déchiré et no use a enflammé grave le cco. c'était pire qu'à mad caddies l'année derniere. Surtout à ne pas manquer si ils reviennent! sex, beers,drugs, and rock and roll

No Use For A Name, The Pookies

Critique écrite le , par

le CCO, Villeurbanne 11 septembre 2002

Depuis le temps qu'on les attendait, j'ai été franchement déçu de leur prestation assez courte à cause d'un pâté posé par le batteur. Heureusement il y avait Pulley pour réhausser le niveau avec des gros titres comme If, Hooray for me ou encore l'énorme Cashed In. Enfin les Pookies sont toujours... Lire la suite

No Use For A Name

Critique écrite le , par

CCO, Villeurbanne 11 Sepembre 2002

Depuis le temps que j'attendais leur prestation en France, je n'ai pas raté un de leurs deux passages en France. En première partie, tout d'abord, les Pookies (je n'étais pas présent) puis Pulley, un groupe ricain sympa et qui fait bien bouger la population du CCO. 30 minutes passent entre les... Lire la suite

No use for a name + Pulley

Critique écrite le , par

CCO - Lyon 11 septembre 2002

No use for a name... depuis le temps que j'attendai de les voir sur scène... Et j'ai pas été déçu. Après une première partie (Pulley) bof bof, arrivait sur scène no use avec un batteur pas très bien (on apprendra par la suite qu'il a fait des excès de pastis 51..) Et à partir de ce moment-là, ça a... Lire la suite

Oasis

Critique écrite le , par

Aberdeen (Ecosse) 9 septembre 2002

Ahlalalalalalalala, la jeunesse, on fait tous des erreurs hein ? Ah ah ah ah...... Bon, comment te dire ça ??? Euh...... En tout cas, j'avais des circonstances très z'atténuantes, parce qu'on m'a proposé et en plus je croyais que c'était gratos..... Et puis je te connais, tu ne vas pas hésiter à me... Lire la suite

Les Blue Men's Field

Critique écrite le , par

Le Stairway to heaven, Marseille 9 septembre 2002

Originalité de la formation (9 musiciens souriants), qualité et grande maturité de jeu, ambiance survoltée. Nous avons passé une soirée vraiment différente... très agréable ! On en redemande.

16 Horsepower

Critique écrite le , par

Elysée Montmartre, Paris 9 Septembre 2002

La première partie, un artiste seul avec son clavier (son dernier album s'appelle Nothing is Broken et devrait sortir ces jours-ci), a permis de mettre l'auditoire dans une saine et attentive disposition d'écoute pour le reste du concert : il nous a interprété des ballades langoureuses et... Lire la suite

Nashville Pussy + Hystery Call

Critique écrite le , par

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 9 septembre 2002

C'est le groupe lyonnais Hystery Call qui a la lourde tâche de donner le coup d'envoi de la saison à la Coopérative de Mai et de faire, par la même occasion, la première partie des inénarrables Nashville Pussy. Le psychobilly fortement inspiré par les Cramps d'Hystery Call n'a pas mis plus de... Lire la suite

16281 à 16291 sur 20238 critiques