Accueil Tous les festivals Les Nuits de l'Alligator - Grand Est : les artistes en concert
Mardi 16 janvier 2018 : 12594 concerts, 24811 chroniques de concert, 5192 critiques d'album.
Les Nuits de l'Alligator

Les Nuits de l'Alligator

du 30 janvier au 17 février 2018
France


La nouvelle édition de ce festival itinérant dédié à la musique blues sous toutes ses formes continuera à sillonner les routes de France avec des artistes émergents et indépendants... Chaque année, Les Nuits de L'alligator permettent aux amateur de blues et de rock 'n roll de découvrir moult groupes classieux.

Les Nuits de l'Alligator : vos critiques de concerts
Site

Les Nuits de l'Alligator - Grand Est

Jeudi 01 Février 2018

Les Nuits De L'alligator : The Goon Mat & Lord Benardo - Automatic City - Deva Mahal

Fin des concerts

Les Nuits de l'Alligator : les dernières chroniques concerts 18 avis

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017)

Critique écrite le 26 février 2017, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 18 février 2017

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017) en concert

Très chaude Nuit de l'Alligator à la Coopé le samedi 18 février avec un duo de choc pour l'affiche : le bien nommé soul & blues man Fantastic Negrito suivi des furies rock and soul de Seratones... Il y avait là de quoi remplir le club de la salle située rue Serge Gainsbourg avec un public de connaisseurs motivés et de quoi créer une ambiance de feu, opportunément provoquée par de très jolies étincelles soul, blues, rhythm & blues et rock 'n roll ! Fantastic Negrito Tout auréolé d'un récent Grammy Award du meilleur album de blues de l'année pour son très bon disque The Last Days of Oakland, Fantastic Negrito n'a aucune peine à enflammer les planches de La Coopé dès son arrivée... Il faut dire que Xavier Dphrepaulezz (son vrai nom) possède une voix noire absolument magnifique, qui peut parfois évoquer le grand Stevie Wonder ou le regretté Jimi Hendrix, tout en ayant sa personnalité propre. En plus de cette qualité rare, le charismatique chanteur et guitariste a la chance de posséder une prestance assez incroyable sur scène. Tout en n'omettant pas d'écrire des morceaux qui claquent et de savoir reprendre un classique comme In the Pines de Leadbelly avec maestria... Le seul bémol que l'on pourrait mettre, c'est à propos du... Lire la suite

Boss Hog (Les Nuits de l'Alligator 2017)

Critique écrite le 15 février 2017, par Samuel C

La Maroquinerie - Paris 9 février 2017

Boss Hog (Les Nuits de l'Alligator 2017) en concert

Jon Spencer et Cristina Martinez ont choisi d'illustrer des dates de concerts récentes avec des visuels de couples légendaires : Sid & Nancy, Lux Interior & Poison Ivy, Frankenstein & sa fiancée... Jeudi soir à la Maroquinerie, cela aurait pu être "Jon, le chasseur de paparazzi & Cristina, la femme à plumes". Après avoir rodé le EP "Brood Star" en novembre dernier au cours de 4 dates en Allemagne, les new-yorkais se décidaient enfin à rejouer en Europe (en France donc ainsi qu'aux Pays-Bas, en Belgique et en Angleterre). 17 ans après avoir foulé les planches du même lieu, c'est dans une salle en ébullition et bondée que Boss Hog débutait son set avec le... Lire la suite

Hell's Kitchen (Festival les Nuits de l'Alligator 2015)

Critique écrite le 04 mars 2015, par Lebonair

La Maroquinerie, Paris 2 mars 2015

Hell's Kitchen (Festival les Nuits de l'Alligator 2015) en concert

De retour à la Maroquinerie trois jours après le furieux concert donné par Heavy Trash et un excellent Jon Spencer, je reviens en ce lundi soir pour assister uniquement à la prestation du trio suisse Hell's Kitchen dans le cadre des Nuits de l'Alligator. Le groupe était de la première édition du festival en 2006 et il a sorti l'automne dernier leur 6ème album, l'excellent "Red Hot Land". En 2010, je n'avais pu voir le groupe que dix minutes car ils ouvraient la soirée comme ce soir et j'étais arrivé trop tard pour assister à l'intégralité de leur set. Frustré, j'avais prévu de me rattraper ce jour en prenant mes dispositions et en arrivant très tôt car ils doivent démarrer à 20 heures et seulement 35 minutes de prestation prévue au programme. Je suis dans la salle encore presque vide, vingt minutes avant l'heure, ce n'est pas la foule des grands soirs comme vendredi dernier. Finalement, la Maroquinerie va plutôt bien se remplir au moment de leur arrivée sur scène pile à l'heure. Pas de temps à perdre, ça démarre pied au plancher et on rentre vite dans... Lire la suite

Streets Of Laredo + Jolie Holland + Hell's Kitchen (Les Nuits de l'Alligator 2015)

Critique écrite le 28 février 2015, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 26 février 2015

Streets Of Laredo + Jolie Holland + Hell's Kitchen (Les Nuits de l'Alligator 2015) en concert

Après la revigorante claque administrée par Jon Spencer, Matt Verta-Ray et Heavy Trash la veille lors de la première soirée des Nuits de l'Alligator à la Coopé, le plateau réunissant Streets of Laredo, Jolie Holland et Hell's Kitchen en a remis une bonne couche dans une veine country folk blues rock 'n roll... Streets of Laredo Les Néo-Zélandais relocalisés à Brooklyn de Streets of Laredo se chargent des préliminaires du soir avec un set enlevé, car intelligemment truffé de morceaux de country folk rock boostés par l'ajout de percussions et autres arrangements amples tout en étant sobres (trompette, guitare électrique, chœurs... ). Cette volonté de moderniser le truc country est plus que louable, part d'un bon sentiment conduisant à dépoussiérer le genre, et aboutit à la création d'effluves country rock 'n roll du meilleur effet. Le leader du combo, qui peut se targuer de posséder un voix et un flow à la Bob Dylan jeune, a en plus la particularité d'avoir une belle gueule et un charisme certain, sans oublier de savoir faire partager son enthousiasme au public. Streets of Laredo a donc pas mal d'atouts dans ses valises de tournée... Jolie Holland Malgré une attitude hautaine, boudeuse et... Lire la suite