Accueil Tous les festivals Eldorado Music Festival : les artistes en concert
Vendredi 24 novembre 2017 : 11691 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.
Eldorado Music Festival

Eldorado Music Festival

du 11 au 14 octobre 2017
Paris

La dernière édition

Me.

11

Oct.

2017

Bror Gunnar Jansson en concert
Bror Gunnar Jansson - La Gramophozone Bror Gunnar Jansson
Café de la Danse - Paris 11ème (75)

Je.

12

Oct.

2017

The Goaties + Equipe De Foot + Junior Rodriguez & The Evil Things Café de la Danse - Paris 11ème (75)

Ve.

13

Oct.

2017

Eldorado Music Festival : les dernières chroniques concerts 6 avis

Festival Eldorado Music Festival 2013 : Gramme

Critique écrite le 20 octobre 2013, par Lebonair

Café de la danse, Paris 19 septembre 2013

Festival Eldorado Music Festival 2013 : Gramme en concert

Le temps passe si vite que j'avais presque oublié de vous parler du festival Eldorado, qui s'est déroulé entre le 16 et le 24 septembre 2013 à Paris au Café de la Danse, une de mes salles préférées. On aura pu voir passer sur scène durant la semaine, la talentueuse Laura Marling, Cascadeur, Olivier Libaux et ses reprises de Queens of The Stone Age, Rodolphe Burger, Olivier Cadiot, Thomas Azier entre autres et assisté, après plus de dix ans d'absence, au show des Londoniens devenus cultes, le groupe Gramme. J'ai choisi la soirée du 19 septembre 2013 avec Gramme justement pour revenir sur le festival Eldorado qui se déroule chaque année à la même époque. Pas de temps à perdre, rentrons donc dans le vif du sujet. La soirée a démarré par Hooded Fang, qui termine son show au moment où je rentre dans la salle peu avant 21 heures. Je n'ai pas eu le temps de vous donner un avis mais c'est assez dansant dans un style pop garage aux accents sixties. Maintenant, nous n'avons plus qu'à attendre l'arrivée des Londoniens sur scène prévue pour... Lire la suite

Graham Coxon + Apes & Horses (Eldorado Music Festival)

Critique écrite le 02 octobre 2012, par Pierre Andrieu

Café de la Danse, Paris 17 septembre 2012

Graham Coxon + Apes & Horses (Eldorado Music Festival) en concert

Concert jouissif et rock 'n roll du guitariste de Blur, Graham Coxon, au Café de la Danse (Paris), à l'occasion du festival Eldorado, le 17 septembre 2012... Venu pour s'éclater en live avec sa troupe de musiciens tout en présentant de manière foutraque son énième album solo, le jovial et bonhomme songwriter a fait passer un moment de rêve aux fans de pop rock Lo Fi, branleuse, agitée de soubresauts soniques et traversée de fulgurances mélodiques. Apes & Horses Comme la première partie - assurée avec classe par le groupe français Apes & Horses dans un style pop rock psyché sensible, emphatique et planante - était parfaite pour faire monter en puissance le très nombreux public, la soirée fut plus que réussie ! Compte rendu : Graham Coxon C'est dans un Café de la Danse bondé et très impatient que Mr Coxon se pointe, l'air de rien avec sa mine d'ahuri et sa légendaire nonchalance... Le facétieux et grimaçant maître de cérémonie est entouré d'un nombre assez conséquent d'acolytes (guitare, basse, batterie, choeurs, synthés, guitares d'appoint) fort bien choisis et dont il est très proche. Partant de cette bonne base, il se fait fort d'interpréter avec une apparente décontraction ses titres récents ou plus anciens.... Lire la suite

Eldorado Music Festival : Sleepy Sun + Wall of Death

Critique écrite le 19 septembre 2012, par Boby

Café de la Danse - Paris 16 Septembre 2012

Eldorado Music Festival : Sleepy Sun + Wall of Death en concert

4 éme édition pour le Eldorado festival et une programmation aussi originale que grandiose. Pas vraiment "bankable" n'ayons pas peur des mots : réunir Graham Coxon, Perfume Genius ou encore Spleepy Sun sous le même étendard, est en soi un exploit. Wall of Death Si au détour des premières notes, le spectre de Black Rebel Motorcycle Club plane, il ne faudra qu'un morceau pour être convaincu : Wall of Death puise son inspiration des limbes de The Black Angels. Latence permanente, voix aigue dont Alex Maas était, semblait-t'il, le seul à avoir le secret, omniprésente batterie aux rythmes épileptiques, sont autant de similitudes avec les séraphins noirs. Dans l'histoire le Wall of Death, puisqu'il y en a un, est un orgue analogique en marge de la scène dont les mélodies transcendent chaque titre. Parfois, les solos de guitare remémore le psychédélisme anglais, celui magistral des Floyd en tête. En retrait, comme pour laisser les devant de scène à leur musique, le groupe rappelle timidement qu'il va sortir un second album. Les français qui font du Psyché sont rares, ceux qui arrivent à le faire rayonner d'autant plus. Wall Of Death est, sans commune mesure une rareté. Sleepy Sun Sleepy Sun sans chanteuse ça... Lire la suite

Man Man + The Wave Pictures (Eldorado Music Festival 2011)

Critique écrite le 28 septembre 2011, par Pierre Andrieu

Café de la Danse, Paris 16 septembre 2011

Man Man + The Wave Pictures (Eldorado Music Festival 2011) en concert

Dernier soir de l'excellent Eldorado Music Festival (avec des concerts marquants de Botibol, Megafaun, The Leisure Society, Wooden Shjips et The Fresh & Onlys) au Café de la Danse à Paris, vendredi 16 septembre avec les zigotos rock 'n soul blues jazz foutraques de Man Man en tête d'affiche et, juste avant, le folk rock 'n pop hyper bien foutu des Wave Pictures... Chronique : The Wave Pictures Impeccable concert des Wave Pictures dans un Café de la Danse bien rempli et plutôt enthousiaste, même s'il attend de pied ferme les inénarrables Man Man... Pas beaucoup de charisme chez David Tattersall & Co (un chanteur guitariste sachant faire de temps à autres des solos passionnants, plus un bassiste discret et un batteur acharné) mais des chansons très bien écrites, une voix acidulée et captivante, un son folk rock sec, direct et Velvetien sans oublier une envie de jouer quasi palpable. On pense à une version 2011 d'autres fervents disciples de Lou Reed, Jonathan Richman & The Modern Lovers : mélodies accrocheuses, guitares tranchantes, rythmiques basiques, textes futés et décalés. Malgré leurs allures assez anonymes, les Wave Pictures et leur leader au physique juvénile savent faire des étincelles sur scène pour... Lire la suite