Accueil Tous les festivals Festival de l'Anche : les artistes en concert
Mardi 22 mai 2018 : 9687 concerts, 24989 chroniques de concert, 5216 critiques d'album.
Festival de l'Anche

Festival de l'Anche

du 23 au 25 mai 2014
Hyères (83)


Festival autour de l'Anche, une lamelle taillée dans la canne de Provence, particulièrement fine à l'une de ses extrémités, destinée à la musique. Elle est indispensable à plusieurs familles d'instruments à vents telles que celle de la clarinette et du saxophone (anches simples placées sur le bec), du basson et du hautbois (anches doubles placées à l'embouchure) ou encore au biniou breton, au launeddas sarde, à la cornemuse et aux instruments artisanaux ou anciens tels que la bombarde ou le chalumeau.

Les années défilent, les mois de mai reviennent, les anches passent, et nous sommes au seuil de la 13ème édition du Festival de l'Anche...
Quel chemin parcouru! Depuis les premières vibrations de l'an 2000, il a fallu de l'énergie à revendre pour s'appliquer à faire mieux connaître cette mauvaise herbe, et s'ingénier à créer autour d'elle ce tourbillon d'élans et de musiques, de rêves et de découvertes.
Depuis les clarinettes de Michel Portal du 1er festival jusqu'au saxophones de Stéphane Guillaume l'an passé, en passant par le doudouk de Didier Malherbe ou les launeddas des bergers de Sardaigne, les éditions ont porté les souffles de centaines de musiciens, et les créations d'autant de calligraphes, d'écrivains, de peintres, de sculpteurs et d'artisans.
Voilà que la Canne de Provence se dresse maintenant fièrement dans le ciel provençal, et qu'elle nous apportera cette année encore son lot de surprises et de bonheurs: entre autres, Lionel Belmondo revient au pays avec sa musique de soleil, Arifa enchantera le site d'Olbia.
Régalons-nous, savourons concerts, ateliers, expositions et balades dans les chants de cannes, et vibrons tous ensemble... d'une même anche!

Source : Dossier de presse
Festival de l'Anche : vos critiques de concerts
Site

Festival de l'Anche : les dernières chroniques concerts 3 avis

Festival de lAnche Jour 2 : Djalamichto Quartet + Quintette à Vent Mistral + Rivatge Da Trelutz + Harmonia Orchestra ESA + Didier Labbé Quartet Bazar Kumpanya

Critique écrite le 09 juillet 2011, par Mcyavell

Forum du Casino - Hyères et Site Archéologique d'Olbia 28 mai 2011

Festival de lAnche Jour 2 : Djalamichto Quartet + Quintette à Vent Mistral + Rivatge Da Trelutz + Harmonia Orchestra ESA + Didier Labbé Quartet Bazar Kumpanya en concert

Dès le matin du samedi dans les ruelles et autour du marché, une petite fanfare claironne aux passants que ce week-end est celui du Festival de l'Anche. La ville s'appelle Hyères-les-Palmiers mais c'est un autre végétal, la canne, qui y est à l'honneur en ce samedi printanier. Beaucoup moins esthétique mais tellement plus utile ! Le hall du Forum du Casino nous le rappelle avec des panneaux pédagogiques, et les exposants de tout poil sont là pour nous vanter les différentes utilités de cette mauvaise herbe. Vannerie, calligraphie et musique. Un éventail impressionnant d'anches de saxophones, de clarinettes et autres instruments à vent est exposé. Les facteurs d'instruments en profitent pour exhiber leurs créations, certaines d'une rare beauté. Passée la porte du hall, nous voilà dans une spatieuse et lumineuse salle où vont se succéder un discours inaugural, même si le festival a débuté la veille, les petits fours qui vont avec et surtout quatre sets dans lesquels l'anche sera toujours à l'honneur. 11h30 : Djalamichto Quartet En attendant le discours, voilà du jazz manouche. Deux ans après leur victoire au tremplin du Nice Jazz Festival 2009, le quintet est devenu quartet. Le violon a disparu, pas le duo de guitare. Exit... Lire la suite

Manu Dibango (Festival de l'Anche)

Critique écrite le 02 juin 2009, par Mcyavell

Auditorium du Casino des Palmiers - Hyères 29 mai 2009

Manu Dibango (Festival de l'Anche) en concert

C'est fou le nombre de festivals de la région qui viennent de fêter leur dixième édition : festivals musicaux comme Marsatac, le Festival de Big Band de Pertuis, Prog'Sud aux Pennes-Mirabeau, ou laissant une part non négligeable à la musique comme le Festival International du Film à Aubagne, les Correspondances de Manosque... A croire que le mistral à la fin du siècle dernier a soufflé quelques bonnes idées aux bonnes personnes. Ici, c'est dans les champs de cannes qu'il a soufflé. Cette canne varoise avec laquelle sont fabriquées les anches du monde entier. Alors l'idée d'un festival a germé dans l'esprit de Michel Pellegrino. Et depuis dix ans, saxophonistes et clarinettistes se donnent rendez-vous à Hyères pendant un week-end. Ouverture ce soir avec le seul concert payant (16 euros) de ces trois jours. Manu Dibango et le Soul Makossa Gang affichent complet mais des sièges restent curieusement vides dans la partie invités. Le trait d'humour de l'organisateur : "Dire que certains restent les mains sur les hanches pendant que d'autres font vibrer les anches" était-il destiné aux invités absents ? Les spectateurs présents en ont eu pour leur argent. Dans le répertoire proposé, il y en avait pour tous les goûts. Ceux qui... Lire la suite

James Farm (Festival de l'Anche Jour 1)

Critique écrite le 07 juillet 2011, par Mcyavell

Auditorium du Casino des Palmiers - Hyères 27 mai 2011

James Farm (Festival de l'Anche Jour 1) en concert

Le Festival de l'Anche a été fondé en 2000 en hommage à la canne de Provence dans laquelle est taillée l'anche. Michel Pellegrino, fondateur du festival, nous parle de la symbolique de ce mystérieux végétal : tout autour de la Méditerranée, elle a permis à la fois à des civilisations de s'épanouir à l'agriculture, à l'écriture, au dessin et bien sûr à la musique. Le concert d'ouverture propose année après année une fort belle affiche et cette édition ne déroge pas à la règle : si le nom James Farm ne vous dit rien, il n'en sera sans doute pas de même pour ceux des musiciens qui composent ce quartet : Joshua Redman (saxophone) et Eric Harland (batterie) figurent parmi les meilleurs jazzmen actuels. Je découvre ce soir l'excellent Aaron Parks au piano et Matt Penman à la contrebasse. Comme s'ils voulaient offrir un catalogue de l'étendue de leur œuvre, ils nous proposent trois premières pièces fort différentes. La première au thème mélodieux, 1981, tirée de leur unique album à ce jour, sorti voilà seulement un mois, James Farm. L'originalité vient des ruptures qui l'émaillent, amorcées par le saxophone. De quoi surprendre l'auditeur mais pas les partenaires qui, non contents de suivre, participent à l'inventivité et... Lire la suite