Accueil Tous les festivals Festival des Méditerranées : les artistes en concert
Lundi 11 décembre 2017 : 10656 concerts, 24770 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.
Festival des Méditerranées

Festival des Méditerranées

du 1er au 17 décembre
Marseille


9 lieux, 9 concerts gratuits - à la découverte des cultures musicales du pourtour méditerranéen; napolitains, occitans, maghrébins, égyptiens et marseillais pour des rencontres festives et conviviales.

Un Festival des Méditerranées s'impose naturellement à Marseille !
Proposer de découvrir la diversité des cultures du pourtour Méditerranéen est une nécessité dans cette ville où tous se côtoient sans vraiment se connaître... L'idée est qu'en s'écoutant, ils se reconnaitront peut-être!
C'est la raison d'être de Lo Liame - Le Lien en occitan - tisser des liens, être une passerelle entre les cultures voisines et souvent cousines d'une histoire entremêlée de tant d'échanges! Être fier de sa culture, c'est être ouvert sur celle des autres, la reconnaître comme respectable : l'acte militant et citoyen de Lo Liame pour sa ville!
Pour cette XVI ème édition, nous avons voulu, comme toujours, diffuser ces cultures riches au cœur de la ville : 9 lieux, 9 concerts !
Être présents dans des espaces qui ne sont pas des salles de concerts mais des lieux de rencontres, des restaurants, des bars, des associations...pour une plus grande mixité et favoriser le jeu de la découverte ! Dans cet esprit d'ouverture, tous les concerts sont gratuits!

Ce festival a été créé il y a 16 ans. Aux débuts, la programmation se déroulait presque exclusivement au sein du bar musical "l'Intermédiaire" avec la volonté de faire découvrir la culture occitane. Cette initiative semblait une gageure tant le terme occitan n'évoquait, au mieux, aucun écho dans la conscience collective marseillaise, au pire il était considéré comme dépassé, ringard et passéiste. Aujourd'hui, le terme est reconnu, installé dans le panorama culturel marseillais et le festival reçoit un accueil favorable en Occitanie où il tisse un réseau de liens intéressants plus spécifiquement en Europe du Sud.
Ce festival a permis de découvrir les musiques catalanes, espagnoles, italiennes, occitanes, corses, maghrébines..; et surtout marseillaises ! Toujours ouvrir, décloisonner, aller au devant, repousser les murs de la ville, donner accès à tous à leurs racines.

Un choix éclectique pour toujours plus d'ouverture : de la performance participative au baleti occitan, du rock au chant oriental, du chant chorale à l'électro, nous vous offrons une palette vivante et des musiques méditerranéennes actuelles. L'objectif est de faire découvrir nos cultures voisines par la fête et l'envie de tchacher et danser qui nous réunit.

Source : Dossier de presse.
Festival des Méditerranées : vos critiques de concerts
Site

Festival des Méditerranées : les dernières chroniques concerts 4 avis

Nafas invite Tania Zolty (festival des Méditerranées)

Critique écrite le 20 décembre 2011, par Pirlouiiiit

le Floor - Marseille 17 décembre 2011

Nafas invite Tania Zolty (festival des Méditerranées) en concert

Après Accoules Sax à la Grotte des Accoules, une petite pause pizza Chez Noël et un tour par l'Espace Julien pour apprécier le virage rock de Keren Ann me voilà finalement au Floor avec un pote pour la clôture du festival des Méditerranées. Ce soir il s'agit du trio Nafas que j'avais justement découvert ici même quelques mois plus tôt. La dernière fois ils avaient invité plusieurs personnes (Cyril Benhamou, Laure Bonomo, Jagdish ...), cette fois n'y a qu'une invitée : Tania Zolty. Au moment où nous arrivons (tard) la grande salle du Floor (grande par rapport à la partie bar) est blindée. Une partie du public est assise sur des chaises, voire sur ou derrière les tables (car on y mange au Floor avant tout) et il est littéralement impossible de circuler. Nous écouterons patiemment dans le couloir avant que quelques personnes ne craquent et ne libèrent un peu d'espace. Ma première réaction quand à l'apport de Tania à la musique de Nafas (puisque c'est eux que je connais et non l'inverse) est plutôt mitigé. En effet sur le premier morceau auquel j'assiste le collage me parait un peu artificiel ... Par contre peu de temps après sur la chanson qui parle de pluie, je suis plus agréablement impressionné. Avec sa voix qui évoque... Lire la suite

Lo Cor de La Plana (festival des Méditerranées)

Critique écrite le 09 décembre 2011, par Pirlouiiiit

Bar de la Plaine - Marseille 08 décembre 2011

Lo Cor de La Plana (festival des Méditerranées) en concert

Comme je le disais dans l'autre chronique, ce soir je vais passer un bon bout de ma soirée dans la rue Ferrari ... en effet j'ai décidé de couvrir la première soirée du festival Meltin'Art au Poste à Galène, et l'une des soirées phare du festival Les Méditerranées au Bar de la Plaine. J'ai donc commencé par le Poste et raté le premier set (20min) du Cor de la Plana. Lorsque j'arrive il y a toujours beaucoup de monde, et les chanteurs sont en train de se frayer un chemin vers le fond du bar où sont installés les micros ... je m'engouffre dans la brèche. Arrivé devant je retrouve tout un tas de têtes familières dont certaines sur lesquelles j'ai fini par mettre des prénoms (depuis le temps !) De gauche à droite ils prennent place Rodin Kauffmann (et ses nouveaux tatouages), Benjamin Novarino-Giana, Manu Théron, Denis Sampieri et Sebastien Spessa. Comme la dernière fois que je les ai vu aux Archives Départementales pas de Manu Barthélémy ... Le premier rang est à 40 cm de leurs visages (je suis au deuxième rang et essaie de slalomer entre les têtes avec mon appareil photo). Je viens à peine de rentrer et suis déjà en sueur. Je n'essaie pourtant même pas de retirer mon pull car il m'encombrerait. J'ai donc décidé de suer. Je... Lire la suite

Trio Compaoré & Hamadouche & Théron feat. Nielo & Sam Karpienia (festival les Méditerranées)

Critique écrite le 09 décembre 2010, par Pirlouiiiit

No Mad Café - Marseille 02 décembre 2010

Trio Compaoré & Hamadouche & Théron feat. Nielo & Sam Karpienia (festival les Méditerranées) en concert

C'est sans aucun doute l'excellent concert du duo Compaoré - Hosdikian du week-end précédent au Roll'studio, qui m'a donné le courage d'affronter le froid pour me rendre jusqu'au No Mad café 'salle un peu plus loin que la moyenne de celles que je fréquente plus assidument. Ayant repéré lors du concert de Interpol que la tramway s'arrêtait juste devant le Dock des Suds et donc non loin du No Mad je décide d'y aller en tramway (même si un aller-retour en transport en commun ne devient rentable qu'au delà de 6h de sortie par rapport au vélo). Mais c'est aussi l'occasion de faire un bout de route avec le McYavell que je retrouve à l'arrêt Noailles. En l'attendant j'ai le temps de voir qu'on a eu chaud puisqu'à partir de demain et pour quelques jours cette ligne s'arrêtera à Belsunce ... Ils arrivent (le tram et McYavell). On prend place ... il commence à me raconter Sarah Quintana dont il vient de voir le set à l'Équitable Café ... quand à Belsunce le tram s'arrête. Terminus, il y a des bus de relais un peu plus loin. Chiotte. Finalement on ira donc prendre des vélos. Ce qu'on aurait du faire depuis le début. Avec tout cela lorsque nous arrivons là bas le concert à bien évidemment commencé. Entrée gratuite, juste l'adhésion à prendre (2... Lire la suite

Mauresca +Emmanuelle Aymés

Critique écrite le 20 novembre 2010, par audrey

Festival Les méditerranées (Planet mundo k'fé) 11 Novembre 2010

Mauresca +Emmanuelle Aymés en concert

C'est dans le cadre du Festival des Méditerranées (entrée gratuite tous les soirs) que nous retrouvons les montpelliérains "Mauresca" qui n'était pas venus depuis longtemps dans le coin. La preuve, je ne les avais pas encore vus ! Ca se passe au Planet Mundo K'fé : un bar resto avec une piste où l'on peut danser la salsa et compagnie. En descendant un étage plus bas, on débouche sur une autre salle avec une scène et un espace de danse. Au fond, sièges confortables et tables donne sur un bon coin pour boire un coup tout en musique (en haut aussi, tout dépend des gouts musicaux de chacun). Emmanuelle Aymés (Salon) chante en occitan, une jolie jeune femme aux traits doux et aux longs cheveux bruns. Ses chansons (reprises) plutôt calmes, et surtout sa belle voix conquit la salle dès la deuxième chanson. Les gens commencent à s'amasser. Les applaudissements ne sont plus timides et ça... Lire la suite