Accueil Tous les festivals Festival Métissons : les artistes en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10907 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.
Festival Métissons

Festival Métissons

Marseille les 28/29 juillet
2006


Focus Italie pour cette édition 2006. Bien qu'habituellement classé dans la rubrique "Musiques du monde", Métissons, de part ses choix artistiques et ses engagements, se démarque de cette définition. Métissons est consacré aux musiques et cultures des diasporas et s'intéresse particulièrement aux musiques nées de la rencontre entre deux cultures : celle de la terre d'accueil et celle de la terre d'origine. A l'heure où le terme de métissage est utilisé à toutes les sauces et bien souvent pour parler de rencontres musicales créées de toutes pièces, c'est au métissage quotidien et inéluctable que nous désirons consacrer notre travail. Le métissage dont nous n'avons pas toujours conscience, mais qui existe depuis des générations sur l'ensemble de la planète et de façon tout à fait exceptionnelle à Marseille. Cette ville dont la création même est issue de la rencontre de deux peuples n'a cessé de s'enrichir culturellement et économiquement des apports successifs des immigrés venus s'y installer.

Festival Métissons : vos critiques de concerts
Site

Festival Métissons : les dernières chroniques concerts 2 avis

Paco Ibanez + Pedro Aledo (Festival Metissons 2005 1/2)

Critique écrite le 30 juillet 2005, par Céline

Theatre de la Sucriere - Marseille 29 juillet 2005

Aprés quelques recherches cartographiques concernant le Théatre de la Sucrière, nous arrivons dans ce parc ombragé, et pourvu d'un amphithéâtre de béton plutot bien fichu. Dans le cadre du festival, des conférences ont lieu l'aprés-midi, et des stands d'associations (promotion de la langue espagnole, protection de l'environnement -ils sont partout!-, commerce équitable...), de libraires sont présents pour permettre aux visiteurs d'en savoir plus sur la langue et la culture espagnole et sur le principe du Metissage. C'est la première fois que j'assiste à ce festival qui malgré le nombre de spectateurs reçus, conserve son côté "artisanal" (vous savez quand il n'y a plus de pain à 20h pour les sandwichs des visiteurs, ou bien plus de bière en fin de soirée , etc...! J'aime bien ça, on est loin des grosses machines bien rodées ou tout est super calé, c'est bien de voir que ce sont des êtres humains qui sont dans l'organisation de ces soirées ! Le vendredi soir, la soirée commence avec Pedro Aledo. J'avais récupéré un album de ce monsieur, il y a longtemps, et dans mon souvenir c'était de la musique d'inspiration méditérranéenne, avec beaucoup d'instruments, beaucoup de chants d'horizons différents. En fait j'ai trouvé... Lire la suite

Idir + l'Ora D'Aurada (Festival Métissons)

Critique écrite le 05 août 2004, par Mystic Punk Pinguin

Théâtre de la Sucrière - Marseille 31/07/2004

Idir est un des rares chanteurs à me faire chialer et cet @&! a encore récidivé... Tout d'abord félicitations aux organisateurs/trices du festival Métissons. Une programmation de qualité pendant deux jours (la veille il y avait, entre autres, Gnawa diffusion), une volonté de rencontres et de découverte entre les cultures. Et surtout le choix du lieu, un amphithéâtre en plein 15e arrondissement, là où la Marseille métissée et ouvrière vit. Pour une fois, un festival mettant en avant les cultures méditerranéennes (cette année focus Algérie) se déplace réellement à la rencontre de ... Et ce n'est donc pas innocent si le public était vraiment métissé, avec une forte présence de la communauté kabyle. Le parc est bien sympa, des gamins gambadent partout, pas mal de stands que ce soient culturels, de bouffe (slurp les poivrons kabyles !!) ou militant (Amnesty International, du commerce équitable, etc...) sans compter la présence de l'excellentissime journal de critique sociale CQFD ( www.cequilfautdetruire.org/ ). Juste avant le concert d'Idir, deux gamines de la Castellane en costume traditionnel kabyle font une petit spectacle de danse, vite rejoint par un vieux môssieur lui aussi habillé en danseur berbère. Mais déjà... Lire la suite