Accueil Tous les festivals Reevox Festival : les artistes en concert
Mardi 20 août 2019 : 11775 concerts, 25623 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.
Reevox Festival

Reevox Festival

du 3 au 6 février
Marseille


Reevox est un nouveau rendez-vous des musiques et arts électroniques, situé au croisement des esthétiques contemporaines et actuelles.

Pour la troisième édition, et en ne se privant d'aucune métaphore, Reevox creuse les sillons de sa raison d'exister : provoquer la rencontre entre le public et les artistes pour que s'instaure un dialogue.
En accompagnant à long terme des artistes tels que Natacha Muslera et son "Chœur tac til" pour la conception d'un dispositif au service de la musique improvisée, ou eRikm pour la confection de nouveaux systèmes de pilotages de ses instruments, nous créons les conditions pour guider leurs recherches, en l'occurrence l'influence que produit une nouvelle lutherie sur l'évolution des langages musicaux.
La manière dont résonnent les propositions artistiques entre elles doit éclairer le spectateur dans son parcours de découverte. Le chœur, en partie non-voyant, fera écho au travail de Marinette Dozevile sur la cécité, qui lui-même nous conduira vers le rapport du geste au service de la production du son de Franck Vigroux et Reynold Friedl.
En invitant des compositeurs émergents et confirmés, en croisant interprètes de musique classique et actuelle (Murcof et Vanessa Wagner), en accueillant des projets pluridisciplinaires (danse et musique mais aussi vidéo, arts plastiques et musique - Clauss et Kassap), en réunissant producteur de musiques actuelles et de musiques écrites, Reevox contribue aux brassages et favorise l'expérience et l'expérimentation.
Reevox est un cabinet de curiosités qui offre un terrain de jeu exigeant et enthousiasmant.

Source : dossier de presse
Reevox Festival : vos critiques de concerts
Site

Reevox Festival : les dernières chroniques concerts 3 avis

Rone, Aufgang, Postcoitum (festival Reevox)

Critique écrite le 03 février 2015, par Marcing13

Cabaret Aléatoire - Marseille 31 janvier 2015

Rone, Aufgang, Postcoitum (festival Reevox) en concert

Le 31 janvier n'est pas seulement le dernier jour de ce mois c'est également le dernier jour du festival REEVOX. Et pour la clore les festivités, l'affiche est plutôt alléchante. D'ailleurs c'est sold-out, et le public ne s'est pas trompé. Après un live aux grandes tables où un Dj Oil très inspiré, même si le son, un peu trop fort, accentuait les basses, rendant certains morceaux à la limite de l'acceptable, nous a régalé avec sa sélection mélangeant avec brio hip-hop, funk et musique africaine, nous descendons ensuite pour la soirée de clôture du festival Reevox au Cabaret Aléatoire, avec sa programmation très alléchante. Bonne surprise en rentrant, un éclairage de la scène magnifique qui valu à Marc à la photo la remarque suivante : " si c'est comme çà toute la soirée, çà va se régaler (à la photo !)". La soirée commence avec Post-coītum, un duo d'indietronica composé d'un batteur barbu et pieds-nu et d'autre musicien, barbu lui aussi, aux machines. Mélangeant expérimentation électronique, oscillant entre IDM et noisy, ils vont nous offrir un set sérieux, jouant une musique audacieuse et surtout en phase avec ce qui allait suivre. C'est toujours agréable de voir un groupe dit de 1ere partie proposer quelque chose... Lire la suite

Le Chapelier fou / MXCT

Critique écrite le 24 février 2013, par Ysabel

Cabaret Aléatoire - Marseille 09 Février 2013

Le Chapelier fou / MXCT en concert

Soirée DJ & Electro au Cabaret Aléatoire, sous la houlette du Festival Reevox, avec au programme MXCT, Chapelier Fou, Rebotini & Zanesi et pour finir, Yuksek. L'affiche est plutôt costaud. Je ne tiendrais pas jusqu'au bout de la nuit et, pour tout dire, je suis principalement venue pour Chapelier Fou. Mais on va attaquer avec un drôle de duo franco-canadien que je vais, pour la petite histoire, découvrir en avant première devant les barrières de l'entrée. Ils sont coincés avec nous, face à un service de sécurité plus qu'hermétique, qui ne veut laisser passer personne ... Même pas les artistes (c'est vous dire ;) !!) Alors ça papote et ça rigole, avec cet accent irrésistible qui caractérise nos amis outre atlantique. Bref, un début de soirée qui aurait pu être plus qu'agaçant et qui va finalement s'avérer plutôt rigolo. Une fois entré (si, si, on a fini par y arriver !!), on découvre une drôle de scène, toute vide, avec une grande table de mixage pleine de fils, de câbles et ... Une clarinette posée en plein milieu. Au bout de quelques minutes, nos deux musiciens de l'extrême se mettent en place et ça papote encore tout sourire pendant la préparation de leurs machines infernales. Dès le départ, leur musique apparait comme... Lire la suite

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT

Critique écrite le 12 février 2013, par Sami

Cabaret Aléatoire - Marseille 9 Fevrier 2013

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT en concert

Un Cabaret aléatoire très bien rempli, malgré le froid et une grosse affiche electro au Dock des suds, pour cette soirée de clôture de la deuxième édition du festival de musiques et arts électroniques Reevox. On suppose vu la moyenne d'âge que beaucoup sont venus pour Yuksek mais il y a déjà une assistance fournie et attentive pour les premiers artistes. En bon ignare des musiques expérimentales que je suis, il me sera difficile de décrire avec précision la création de MXCT, lesquels délivrent un travail de textures sonores minimaliste à souhait. Un souffle de plus en plus vrombissant, une genre de clarinette qui intervient parfois, dur dur de rentrer dans cet univers sans en avoir les repères. La jolie surprise de la soirée est venue du Messin Chapelier Fou, qui nous confesse être grippé mais en rien démotivé. Son deuxième album "Invisible" sorti l'an dernier laissait présager un bon moment mais c'est un peu plus que ça, un concert-trip original et assez envoûtant. Les morceaux à dominante instrumentale s'écoutent avec plaisir, et on aura rarement vu sur scène un équilibre aussi parfait entre électronique et organique. Le musicien à béret arrive presque à nous faire oublier qu'il est seul... Lire la suite