Accueil Tous les festivals Festival Tighten Up : les artistes en concert
Dimanche 21 janvier 2018 : 12437 concerts, 24813 chroniques de concert, 5195 critiques d'album.
Festival Tighten Up

Festival Tighten Up

30 Novembre, 1 & 2 décembre 2018
Marseille


Le festival propose une programmation axée autours de la soul music, du funk, du jazz et du hip-hop...

Tighten up, ça veut dire renforcer, resserrer. Et le festival Tighten Up! réussit le pari de resserrer les liens des festivaliers un peu plus chaque année ! Deux éditions par an, des artistes internationaux, divers lieux marseillais et toujours une ambiance détente. Pour la 12e édition (excusez du peu !), Selecter The Punisher le programmateur-organisateur et DJ de l'événement, nous invite à (re)découvrir des artistes de légende, mais aussi à soutenir les émergents de la scène black music.
Cette édition d'automne fera un focus sur le hip hop - "classique" - d'Afrika Bambaataa, de Funkdoobiest et de Bizarre Ride II The Pharcyde, chacun ayant marqué l'histoire de la musique à sa manière... The Soul Investigators accompagneront le duo néo/soul Myron & E, The Mighty Mocambos ouvriront le show avec leurs compositions déjantées, Deenasty et Dj Duff des Maniacx se chargeront des platines avec l'équipe Groove Unity Dj's. Un festival ouvert au monde et aux mélomanes en nous !
Source : Dossier de presse
Festival Tighten Up : vos critiques de concerts
Site

La dernière édition

Je.

30

Nov.

2017

Jeru the Damaja en concert
R.a. The Rugged Man / Jeru The Damaja Jeru the Damaja
L'Affranchi - Marseille (13)

Ve.

01

Déc.

2017

Sa.

02

Déc.

2017

Selecter the Punisher en concert
Tighten Up 16 : Kon / Bananna Wintour / Selecter The Punisher Selecter the Punisher | Bananna Wintour
U.Percut - Marseille (13)

Festival Tighten Up : les dernières chroniques concerts 16 avis

Martha High & Osaka Monaurail (Festival Tighten Up #16)

Critique écrite le 07 décembre 2017, par Sami

Espace Julien, Marseille 1er Décembre 2017

Martha High & Osaka Monaurail (Festival Tighten Up #16) en concert

L'équipe du festival Tighten Up proposait de quoi se réchauffer en ce week end d'hiver avec 3 affiches de grande qualité. Pas pu aller à l'Affranchi pour revoir Jeru The Damaja pour la soirée hip hop mais bien présent pour le versant funk avec ni plus ni moins que Martha High, une des plus fameuses choristes de James Brown pendant des années. On aurait bien aimé parler un peu plus de la première partie, les locaux King Krab, bien apprécié en début d'année au Poste à Galène pour les iNOUïS du Printemps de Bourges mais on arrivera que pour la fin de leur set bizarrement programmé au café julien, dommage. Après une longue attente après les Japonais de Osaka Monaurail sont dans la place pour quelques réglages, c'est ce soir et pour cette tournée la section rythmique de Martha High, après d'autres formations européennes comme les français Shaolin Temple Defenders ou les anglais Speedometer. Le leader en mocassins, tout sourire et avec un accent des plus exotiques, commence à chauffer la salle comme il faut, avant d'introniser la chanteuse également tout sourire. Le concert commence par la plus belle des façons avec l'inusable "Think... Lire la suite

KRS-One (Tighten Up #14)

Critique écrite le 27 mai 2016, par Sami

Cabaret Aléatoire, Marseille 25 Mai 2016

KRS-One (Tighten Up #14) en concert

Déjà la 14ème édition du festival Tighten Up qui a encore une fois proposé une série éclectique et alléchante de concerts et dj sets, dont le plus attendu était certainement le tout premier passage à Marseille d'une figure emblématique du rap US. Bonne nouvelle en arrivant sur place, KRS-One a attiré beaucoup de monde ce soir, c'est un de ces artistes qui touchent plusieurs générations, bien que le public soit en toute logique en majorité trentenaire. Et vu le contexte social tendu des deux cotés de l'atlantique, les tensions policières, ses hymnes sont encore des plus pertinents et parlent à un large public au delà du cercle des puristes boom bap. Une musique à message à la limite du didactisme comme nous le rappelle une banderole déployée sur scène, KRS-One signifiant "Knowledge Reigns Supreme Over Nearly Everyone". Après un warm up du dj Prof Babacar à priori plus branché P-Funk que France Gall, ce sont deux jeunes comparses remuants qui sont chargé de faire monter l'ambiance, G-$antana et Spacey K, avant l'arrivée du fameux MC. Grosse ovation d'entrée en entendant son flow reconnaissable entre mille, cette voix si puissante qu'on oublie instantanément qu'il a fêté l'an dernier ses 50 ans. Il n'hésite pas... Lire la suite

Afrika Bambaataa + The Mighty Mocambos + Dee Nasty (Festival Tighten Up)

Critique écrite le 24 novembre 2013, par Piouf

Cabaret aléatoire, Marseille 23 novembre 2013

Afrika Bambaataa + The Mighty Mocambos + Dee Nasty (Festival Tighten Up) en concert

Evènement old school ce jeudi soir au Cabaret aléatoire pour la première soirée du festival Tighten Up , axé sur les musiques soul, funk, jazz, hip-hop et s'étalant sur 3 soirs. Pour commencer donc, étaient au rdv Dj Ed Nodda, The Mighty Mocambos, Dee Nasty et Afrika Bambaataa. En lisant le noms des deux dernières têtes d'affiche, pionniers du hip-hop dans leur pays respectifs, on se doutait que le mot d'ordre serait "à l'ancienne". Et il aurait du le rester comme nous le verrons plus tard... Etant arrivé sur place à 22h15, je n'ai pu assister au set de Dj Ed Nodda. Les Mighty Mocambosétaient alors en train d'envoyer des grooves funk bien trempés aux oreilles d'un public clairsemé. En effet, le Cabaret n'a pas fait salle comble pour cette soirée. Dommage pour les Mocambos qui méritaient mieux tant leur musique est destinée à faire danser le plus grand nombre. Les hambourgeois se présentent à 6: 2 guitares,sax, trompette, basse et batterie, chemises blanches, en formation côte à côte, batteur dans le dos. Ils enchaînent les boucles et les breaks funky. C'est propre, c'est carré, c'est du funk old school. Mais bon l'ambiance est plutôt calme et le groupe laisse sa place à Dee Nasty. Je ne suis pas connaisseur en hip hop mais la... Lire la suite

The Herbaliser / Hugo Kant

Critique écrite le 14 mai 2013, par Ysabel

Cabaret Aléatoire - Marseille 20 Avril 2013

The Herbaliser / Hugo Kant en concert

Une soirée, pour le festival Tighten Up, qui commence avec très peu de monde au Cabaret Aléatoire ... Pas grave. Même seule, l'équipe de Concerts en Boîte est toujours fidèle au poste ! Le trio d'Hugo Kant prend place tranquillement et, instantanément, ce qui frappe l'oreille, c'est la flûte qui déchire l'espace son. Ils sont tous les trois dans leur bulle musicale Electro. Loïc, le casque vissé sur les oreilles. Quentin, en alchimiste, entre flûte et claviers. Le tout pour une musique qui entête et envoute. Mais surtout avec un public qui arrive petit à petit, irrésistiblement attiré par ce son si particulier. Leurs corps oscillent au rythme de cette musique que l'on peut qualifier de physique. Le batteur s'agite derrière ses drums. La flûte semble par moment pousser des cris et certains scratchs font penser aux chuintements d'un vieux disque. On y est : On attaque vraiment en plein vif du sujet ! Commence alors la petite musique bien connue de The Chord Cracker (inspirée de Tchaïkovsky), mais comme complètement décomposée et recomposée. Les voix se mêlent et Quentin fait des vocalises en arpentant la scène, la flûte au bec. Les filles du premier rang commencent à danser et le plaisir qui émane de la scène est palpable.... Lire la suite