Accueil Chronique de concert Interview de DJ Chloé lors de son passage au festival Musilac 2018
Mardi 13 novembre 2018 : 12662 concerts, 25240 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Interview de DJ Chloé lors de son passage au festival Musilac 2018

Interview de DJ Chloé lors de son passage au festival Musilac 2018 en concert

Musilac, Aix les bains Juillet 2018

Interview réalisée le 23 juillet 2018 par Lily Rosana



Chloé. Une artiste qui voit la musique, qui la ressent et qui la goûte aussi peut-être. Chloé multiplie les expériences sonores allant jusqu'à créer un duo live avec la musicienne percussionniste Vassilena Serafimova. Elle est aussi la créatrice du label Lumière Noire records, avec lequel elle sort les productions musicales des artistes Il est Vilaine, Sutja Gutierrez, Inigo Vontier, Markus Gibb, et bien d'autres. L'an passé, elle a composé la musique originale du premier court-métrage de l'actrice belge Marie Kremer, Le Pérou, présenté au Festival de Cannes dans le cadre des Talents Adami. C'est en octobre qu'elle sort son troisième album, "Endless Revisions" sur son label Lumière Noire. Un troisième opus sur lequel on voit apparaître des collaborations de Rhys Chatham, Ben Shemie (du groupe Suuns) et Alain Chamfort. (Bien) entourée et pleine de projets qu'elle mène à bien, Chloé vogue sur la vague créative depuis toujours. Présente à Musilac, elle révèle aujourd'hui son incroyable vision de la musique comme un peintre décrit sa toile.



Quand tu décides de composer un album, tu t'efforces de communiquer une idée profonde. Quelle était la ligne directrice de Endless révisions ?
J'essaye de raconter des histoires. Je suis DJ, je fais des live et je compose aussi en studio. Le point commun entre ces trois aspects et que j'essaye à chaque fois de raconter quelque chose, qu'il y ait un début, un milieu et une fin. Le but est de toujours créer de l'émotion. Qu'elle soit sombre ou plus lumineuse. J'aime pouvoir passer par les deux phases à un moment donné.

Tu exploites le champ lexical de la lumière avec plusieurs de tes titres et le nom de ton label. Comment te sers-tu de la musique électronique pour revenir à quelque chose d'organique ?
Pour moi c'est comme parler des couleurs. C'est comme lorsqu'on regarde une peinture. La musique possède une palette sonore qui va créer et générer des émotions personnelles que j'essaye de transmettre. Il y a plein de courants musicaux dans la musique électronique. Elle me permet d'être comme une chef d'orchestre et de composer la musique. Je fais des prises de sons, j'intègre des sonorités que je transforme puis je mélange la musique organique à celle électronique. En même temps, j'aime bien le côté un petit peu mécanique et industriel de ce style. Je peux aller à la fois d'un côté comme de l'autre. C'est de jouer entre ces deux facettes qui est intéressant.

Tu mélanges boites à rythmes et batteurs pour proposer quelque chose d'unique, est-ce dans une perspective éclectique ?
Utiliser des sons de batteries jouées par des êtres humains donnera un certain groove qu'une machine ne peut pas donner. J'aime quand la batterie est jouée de façon minimale de manière à rappeler la musique électronique. C'est de mélanger les deux qui donne une profondeur au son. Cela apporte une autre richesse.

Tu travailles tes sons par rapport à ta vision de l'espace. Ton travail est-il d'abord visuel ?
Effectivement, lorsque je travaille, j'ai l'impression d'avoir devant moi un paysage sonore. Comme lorsque tu regardes un film, tu as le premier plan, le second plan, la profondeur de champ. Le son pour moi est un peu similaire. Il y a ce que tu mets à gauche, à droite, ce qui va créer un effet de 360 degrés. Et c'est cela qui est intéressant : trouver sa place à chaque son. En réalité, cela se met en place assez naturellement, en cherchant, et c'est comme ça que je travaille , de façon intuitive et organique. Je me fais mon film intérieur. Mes titres pourraient être comme ceux de mes propres films.



Des films en noir et blanc, en couleurs, mais toujours avec cette musique entêtante, mi-organique mi-électronique à l'identité féroce de Chloé. Une artiste en quête d'une vérité musicale. Celle sur laquelle naissent toutes les fictions.


Musilac : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2018 en concert

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2018 par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 10/07/2018
Feu! Chatterton, un groupe composé de cinq oiseleurs plus charmants les uns que les autres. Mais quel genre d'oiseaux capturent-ils et dans quel but ? Comment peut-on composer... La suite

Interview de J. Bernardt du groupe Balthazar à propos de son disque solo intitulé Running days en concert

Interview de J. Bernardt du groupe Balthazar à propos de son disque solo intitulé Running days par Lily Rosana
Musilac, Aix-les-Bains, le 02/07/2018
Jinte Deprez ou J. Bernardt. Après trois albums avec le groupe Balthazar, il décide de faire cavalier seul le temps d'un album, "Running days". Débordant d'influences soul et... La suite

Interview de Lulu Gainsbourg à l'occasion de son passage au festival Musilac 2017 en concert

Interview de Lulu Gainsbourg à l'occasion de son passage au festival Musilac 2017 par Lily Rosana
Musilac, Aix-les-Bains, le 12/12/2017
À quelques semaines de la sortie de son troisième album, "Tequila ", nous avons choisi de partager avec vous notre entretien avec Lulu Gainsbourg qui avait été le premier... La suite

Interview de Vianney dans le cadre du festival Musilac 2017 en concert

Interview de Vianney dans le cadre du festival Musilac 2017 par Lily Rosana
Festival Musilac, Aix-les-Bains, le 28/10/2017
Une silhouette élancée, un rire franc, un regard rieur. Vianney. Fidèle à sa réputation, il apparaît tout en simplicité, accompagné de son équipe en bande de potes, tantôt... La suite

Dj Chloé : les dernières chroniques concerts

Miss Kittin + Chloe+ Monolake (Festival Seconde Nature) par Guillaume
Cité du Livre Aix-en Provence, le 07/06/2008
Samedi 7 juin C'était la deuxième soirée du Festival Seconde Nature qui a pour credo de "faire la part belle à la découverte entre musiques électroniques, arts numériques et autres curiosités culturelles". Tout un programme !! Autant le dire de suite c'était le rendez vous de la branchitude marseillaise et aixoise. "The place to be". Quand je... La suite