Accueil Chronique de concert Entretien avec Emily Jane White à l'occasion de la sortie de son album Blood/Lines et de sa tournée 2013/2014
Lundi 23 septembre 2019 : 14398 concerts, 25682 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Entretien avec Emily Jane White à l'occasion de la sortie de son album Blood/Lines et de sa tournée 2013/2014

Entretien avec Emily Jane White à l'occasion de la sortie de son album Blood/Lines et de sa tournée 2013/2014 en concert

Paris Octobre 2013

Interview réalisée le 18 octobre 2013 par Pierre Andrieu



Après avoir sorti coup sur coup trois excellents albums - Dark Undercoat (2008), Victorian America (2009) et Ode To Sentience (2010) - pour lesquels elle a souvent rendu visite à la France, Emily Jane White a pris son temps pour faire paraître son quatrième disque, le très beau Blood/Lines, qui est arrivé jusqu'à nous via le label bordelais Talitres, en octobre 2013... Une occasion immanquable de poser quelques questions à la très discrète chanteuse et songwriter américaine capable d'envoûter avec une incroyable économie de moyens. Entretien :

Dans quel état d'esprit étiez-vous au moment de composer l'album Blood/Lines ?
J'ai écrit les chansons figurant sur Blood/Lines au cours des années 2011 et 2012, mon état d'esprit a donc évolué au cours du processus de création... L'écriture et l'enregistrement ont eu lieu après la fin de ma précédente tournée, j'avais donc arrêté de donner des concerts. Cela dit, j'ai quand même joué aux USA et au Japon en 2012...

Y-a-t-il des œuvres (livres, films, albums... ) qui vous ont influencé pendant la période d'enregistrement de ce disque ?
Livres : "Never Let Me Go" de Kazuo Ishiguro et "All About Love: New Visions" par the American scholar bell hooks 
Films : "Melancholia" et "Antichrist"  de Lars Von Trier.

A votre avis, quel est le meilleur endroit, le meilleur moment et la meilleure situation pour bien appréhender Blood/Lines ?
Je ne sais pas trop, j'ai passé tellement de temps à travailler sur ce disque... Je pense que c'est un album à écouter en vinyle chez soi en faisant quelque chose permettant d'appréhender correctement de la musique... Comme la plupart des disques, Blood/Lines nécessite plusieurs écoutes avant que l'on puisse apprécier les compositions et leurs textes... Je recommande de l'écouter pendant un trajet en voiture d'au moins une heure.

Sur ce disque, il y a beaucoup plus de synthés (qui sont d'ailleurs très beaux)... Cela vient-il d'une volonté de sortir du carcan " folk music " ?
J'ai fait exprès de n'utiliser que très peu de guitare acoustique sur ce disque... Il y en a seulement sur deux morceaux. Je ne ne me suis jamais considérée comme une musicienne purement folk. Je suis une songwriter, mais il y a toujours des emprunts à différents styles dans ma musique. Comme je possède un synthé absolument incroyable et que je n'en avais jamais utilisé sur mes disques, je voulais essayer des choses...

Vous en aviez un peu marre de jouer de la guitare acoustique ? Ou c'était pour renouveler votre façon de composer?
Je trouve la guitare acoustique un peu limitée à force, je voulais tenter d'autres trucs. En fait, je joue pas mal de guitare électrique et je désirais m'en servir plus sur mon nouvel opus.





Votre musique fait souffler un vent de romantisme... Votre voix, les arrangements et les mélodies transportent l'auditeur et le propulse dans un univers troublant, à la fois lumineux et sombre, torturé et apaisant. Avez-vous conscience de cela ?
Ha ha, je suis contente que vous trouviez ma musique romantique... Je n'ai pas le même retour de la part des auditeurs quand je suis aux USA. La plupart des commentaires sur ce que je fais en font des tonnes uniquement sur le côté " triste " et " mélancolique ". Mais je pense que ce que j'écris est très romantique, merci de l'avoir remarqué !

Parlez-nous de votre rencontre et de votre collaboration avec Marissa Nadler, qui en invitée sur deux titres de Blood/Lines...
J'ai contacté  Marissa il y a longtemps pour lui dire combien j'aimais sa musique et pour lui proposer d'assurer ses premières parties... Elle m'a demandé de jouer avec elle au Café du Nord à San Francisco en décembre 2011. C'est là qu'on s'est rencontrées pour la première fois. Un an après, je lui ai proposé de chanter sur mon nouveau disque, elle a accepté puis est venue enregistré en studio à Rhode Island. Marissa est très agréable à vivre et a beaucoup de talent, j'ai vraiment beaucoup de chance de l'avoir eu avec moi pour ce disque !

L'album est hyper réussi dans sa globalité mais la chanson Holiday Song semble avoir un potentiel pour devenir un tube diffusé partout... L'avez-vous remarqué ?
Contente d'apprendre ça, je n'avais pas remarqué...

A mon avis, votre musique serait idéale pour être utilisée au cinéma... Est-ce déjà arrivé ? Est-ce que quelque chose qui vous intéresse ?
Certaines de mes chansons ont déjà été utilisées pour des films et des séries télé aux Usa et en Europe, j'aimerais que ça arrive plus souvent !

Comment avez-vous prévu de porter cet album à la scène ?
Cet automne, je fais une petite tournée en duo avec un seul musicien... Je reviendrai au printemps 2014 avec un groupe complet, plus quelques surprises au programme...





A propos de la scène, comment l'abordez vous  ? Vous n'hésitez pas à programmer des tournées européennes souvent très longues...
Entre 2008 et 2010, j'ai eu l'impression de tourner non stop... J'ai fait un break en 2011 avec une seule tournée en Europe cette année là. En 2012, j'ai seulement joué aux USA et au Japon, et j'ai principalement bossé sur mon disque, à l'exception de quelques concerts en Californie... Etant quelqu'un de plutôt introverti, jouer en live n'a pas toujours été mon point fort, mais je continue à progresser, je deviens de plus en plus expressive sur les planches...

Il semble que vous ayez une jolie base de fans en Europe... Etes vous plus populaire ici qu'aux USA, votre pays ?
Oui, je suis beaucoup plus populaire ici qu'en Amérique. Quand mon premier effort discographique, Dark Undercoat, est sorti, j'ai eu beaucoup d'opportunités en Europe, j'ai donc plus développé ma carrière ici qu'aux USA.

Quels sont les endroits où vous préférez jouer ? Pays, villes, salles, festivals etc ?
Je préfère jouer en Europe. Mais tous les pays où j'ai tourné ont été formidables pour moi. J'ai particulièrement apprécié le Japon car je n'étais jamais allé pour me produire sur scène. J'ai donné beaucoup de concerts dans des configurations différentes dans mon pays, et certaines soirées ont été excellentes également !





Avez-vous fait de belles rencontres artistiques lors de vos tournées incessantes ?
J'adore rencontrer d'autres musiciens et jouer avec eux, c'est vraiment quelque chose que j'apprécie dans ce métier... Faire des disques peut parfois être aliénant et vous couper du monde, il est donc particulièrement agréable de sortir de sa bulle et d'échanger avec des gens qui font le même truc que soi !

Quel est le plus beau compliment que l'on vous ait fait ?
Je reçois souvent des e-mails de personnes qui me disent que ma musique les a aidés à surmonter des moments difficiles... C'est le plus beau compliment que je puisse recevoir. Je suis ravie de savoir que ma musique peut aider les gens, même si je ne pensais pas qu'elle puisse être utilisée pour surmonter des épreuves et faire face à l'adversité.

Parlez-nous des groupes qui vous ont inspiré et donné envie de jouer de la musique à vos tout débuts...
Patsy Cline, Johnny Cash, Buffy St. Marie, Townes Van Zandt et les premiers disques de Cat Power...

Titres parfaits selon vous et que vous mettriez dans votre top 5 ?
Patsy Cline : I Fall to Pieces
Buffy St. Marie : The Vampire
PJ Harvey : To Bring You My Love
Townes Van Zandt : Kathleen
Bob Dylan : Shelter from the Storm 

Les albums cultes pour vous et que vous écoutez très souvent ?
The Cramps: "Songs the Lord Taught Us" and "Bad Music for Bad People". J'adore ces disques, ils me mettent de bonne humeur !

Coups de cœur musicaux du moment ?
J'ai beaucoup écouté Fever Ray ces derniers temps...

Quels sont vos projets pour l'avenir...
Je vais tourner au printemps 2014 pour promouvoir mon dernier album, Blood/Lines, faire quelques vidéos, puis enregistrer un EP et penser à faire un nouvel album...

La composition de nouveaux morceaux a-t-elle déjà débutée ? Votre processus de création est-il lent ou rapide ?
Oui, j'ai commencé à bosser sur de nouveaux morceaux. Je travaille assez vite quand il s'agit d'écrire des chansons, mais ça me prend plus de temps pour les finaliser...



Retrouvez Emily Jane White en tournée fin 2013 puis en 2014, toutes les dates sont listées ici...





Liens : www.emilyjanewhite.com, www.talitres.com, www.facebook.com/emilyjanewhiteofficial.

Aide précieuse pour la traduction : Coline Magaud


Emily Jane White : les dernières chroniques concerts

Emily Jane White en concert

Emily Jane White par Ysabel
Poste à Galène - Marseille, le 23/11/2010
Les musiciens de la belle Emily prennent place tranquillement, devant un public détendu, qui papote un verre à la main. Tout cela se fait en toute simplicité ... Comme souvent au... La suite

Emily Jane White en concert

Emily Jane White par Lebonair
L'européen - Paris , le 16/11/2010
Emily Jane White vient tout juste de sortir son 3ème album en trois ans, le délicieux "Ode To Sentence". A cette occasion, Emily est venue chanter deux soirs dans cette jolie... La suite

Emily Jane White + Our Broken Garden en concert

Emily Jane White + Our Broken Garden par Pierre Andrieu
L'Européen, Paris, le 16/11/2010
Jolis instants intimistes avec Emily Jane White et Our Broken Garden dans la très cosy salle de L'Européen à Paris, à deux pas de la Place de Clichy... Et ce dans une ambiance... La suite

Emily Jane White + Julien Pras en concert

Emily Jane White + Julien Pras par Blandine
Poste à Galène - Marseille, le 11/02/2010
Soirée placée sous le signe du calme et de la douceur au Poste hier... Julien Pras, de Calc, ouvrait tranquillement le bal, seul à la guitare acoustique durant une grosse... La suite