Accueil Chronique de concert Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2016
Vendredi 21 septembre 2018 : 14709 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2016

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2016 en concert

Festival Musilac à Aix-les-Bains Juillet 2016

Interview réalisée le 12 juillet 2016 par Lily Rosana



"Le destin tragique de chatterton, ce jeune poète que des ambitions littéraires contrariées ont conduit au suicide, a fasciné tous les romantiques français jusqu'à ses deux derniers hérauts, Gainsbourg et Bashung. Bien que la référence au personnage de la pièce de Vigny soit ici purement fortuite, Feu ! Chatterton aurait en revanche beaucoup de mal à nier l'influence de ces deux figures tutélaires de la chanson. Quoi qu'il en soit, cette filiation ne suffit pas à raconter et comprendre un groupe dont l'alchimie sonore distille rock et littérature comme aucun de ses contemporains." (Source : musilac.com)





Nourrissez-vous une fascination pour les musiques de film, et si oui, de quelle manière l'utilisez- vous dans votre manière de composer ?
Antoine : Dire que nous sommes fascinés serait un peu fort, mais oui, nous aimons les musiques de film. D'ailleurs, Clément a composé pour un film qui s'appelle "La forêt de quinconces" et qui est sorti le 22 juin de cette année. Lorsqu'on écrit et qu'on raconte une histoire, il y a forcément une dimension narrative/affective. Lorsqu'on écrit ensemble, on ne pense pas forcément "Musique de film" mais on est quand même très inspiré par celles des années 70 et leurs arrangements.

Dans "La malinche", "Bic medium", vous abordez l'amour de façon charnelle, pourquoi ce choix d'écriture ?
Arthur : Ce n'est pas un choix mais plutôt le fruit de mes expériences personnelles. C'est vrai que les autres chansons qui ne parle pas nécessairement d'amour ont un aspect assez charnel. Une envie comme ça de caresser la vie avec des fleurs. On veut être attentif à la beauté de la vie. On a besoin de s'émerveiller devant les choses simples, de s'étonner devant la nature qui prend forme, qui est belle. Tout comme les femmes de mes chansons.

"Comment jouir du parfum des fleurs ? Tantôt je kiffe tantôt je pleure leur évanescence." Quel est le sens de ces mots ?
Arthur : Étrangement, à chaque fois que l'on observe la beauté, à l'instant même où l'on s'en émerveille, après l'émoi vient immédiatement la déception parce qu'on sait que ce qui nous émeut va disparaître. C'est comme le coquelicot : il est forcément sauvage. Si on essaye d'en extraire sa beauté, qu'on l'arrache au sol, il perd de son rouge. Il y a cette tension en filigrane dans toutes nos chansons : L'amour, lorsqu'on le vit, disparaît aussitôt. Il y a à la fois de la mélancolie, du romantisme et un côté charnel dans cet album.



Y a-t-il parfois des moments d'Émerveillement après l'écriture d'un texte ?
Arthur : Avant tout c'est d'abord une angoisse. Plus jeune j'étais galvanisé par l'idée d'écrire. Aujourd'hui, si je dis quelque chose, je veux que ça soit honnête et représentatif d'une certaine vérité. Je ne veux pas que ça ait été fait ou dit. Avant, le simple fait de créer quelque chose était une satisfaction pour nous. Aujourd'hui, on l'envisage plus comme un artisanat. Il y a un respect de ce que l'on construit. On prend plus le temps.
Antoine : On aime aussi se laisser saisir par un élan. Écrire des choses brutes, granuleuses et se laisser emporter par l'inspiration du moment.Il y a une dimension très littéraire dans votre manière d'écrire. Aragon, Baudelaire font partis de vos références... Vous citez également Jacques Brel. D'où vient ce goût pour la poésie ?
Arthur : Je n'ai pas de formation littéraire particulière. Pourtant, depuis le lycée, j'aime la littérature. J'ai beaucoup lu et je pense que c'est la chanson qui m'a emmenée à l'envie d'écrire des textes courts et de la poésie. J'ai beaucoup écouté Gainsbourg, Brel pendant mon adolescence. Parallèlement, au lycée, la poésie du XIXe siècle m'a beaucoup ému. C'est comme quand lorsqu'on regarde une fleur, une femme... On est touché par sa beauté. La poésie m'a touché de la même manière.

Comment vous êtes-vous connus ?
Clément : Sébastien et moi faisions de la musique ensemble au lycée. Au fur et à mesure de nos projets musicaux, nous avons voulu intégrer l'écriture d'Arthur. Les autres membres nous ont rejoint petit à petit. Ça ne s'est pas fait tout de suite, il y a eu un temps avant que le projet Feu! Chatterton ne se mette en place. À peu près une dizaine d'années.

Qu'est-ce qui vous a emmené à la musique électronique ?
Clément : Ce n'est pas non plus très électronique ce qu'on fait... Mais c'est vrai que les touches électronique du groupe sont venues par Antoine. Il savait se servir des claviers que nous nous ne connaissions pas du tout puisque nous étions très guitare. Il nous a apporté, entre autres choses, cette culture là.

Des projets pour l'avenir ?
Oui, un deuxième album et un Olympia le 17 octobre !

A lire également sur Concertandco : 2 chroniques des disques de Feu! Chatterton.



Musilac : les dernières chroniques concerts

Interview de DJ Chloé lors de son passage au festival Musilac 2018 en concert

Interview de DJ Chloé lors de son passage au festival Musilac 2018 par Lily Rosana
Musilac, Aix les bains, le 03/09/2018
Chloé. Une artiste qui voit la musique, qui la ressent et qui la goûte aussi peut-être. Chloé multiplie les expériences sonores allant jusqu'à créer un duo live avec la... La suite

Interview de J. Bernardt du groupe Balthazar à propos de son disque solo intitulé Running days en concert

Interview de J. Bernardt du groupe Balthazar à propos de son disque solo intitulé Running days par Lily Rosana
Musilac, Aix-les-Bains, le 02/09/2018
Jinte Deprez ou J. Bernardt. Après trois albums avec le groupe Balthazar, il décide de faire cavalier seul le temps d'un album, "Running days". Débordant d'influences soul et... La suite

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2018 en concert

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2018 par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 10/07/2018
Feu! Chatterton, un groupe composé de cinq oiseleurs plus charmants les uns que les autres. Mais quel genre d'oiseaux capturent-ils et dans quel but ? Comment peut-on composer... La suite

Interview de Lulu Gainsbourg à l'occasion de son passage au festival Musilac 2017 en concert

Interview de Lulu Gainsbourg à l'occasion de son passage au festival Musilac 2017 par Lily Rosana
Musilac, Aix-les-Bains, le 12/12/2017
À quelques semaines de la sortie de son troisième album, "Tequila ", nous avons choisi de partager avec vous notre entretien avec Lulu Gainsbourg qui avait été le premier... La suite

Feu! Chatterton : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2018 en concert

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2018 par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 10/07/2018
Feu! Chatterton, un groupe composé de cinq oiseleurs plus charmants les uns que les autres. Mais quel genre d'oiseaux capturent-ils et dans quel but ? Comment peut-on composer... La suite

Bernhari + Feu ! Chatterton en concert

Bernhari + Feu ! Chatterton par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 20/04/2018
Foule compacte ce vendredi soir au Moulin, qui accueille enfin à Marseille (et pour la première fois, il me semble, en tout cas dans une grande salle), le seul groupe de chanson... La suite

Arman Méliès et Feu! Chatterton en concert

Arman Méliès et Feu! Chatterton par mylo
L'Usine d'Istres, le 02/04/2016
Le set d'Arman Méliès commence avec un duo guitare-synthé (Adrien Daoud) qui dialoguent d'abord à l'unisson suivis ensuite par la batterie (Antoine Kerninon). Petite ritournelle... La suite

Arman Mélies + Feu! Chatterton par didier
Usine, Istres, le 02/04/2016
Arman Mélies d'abord. Très pro. Dernier album très mélodique. Bon concert mais un son pas à la hauteur. Très sourd. Feu!chatterton. Un très bon groupe de scène. Un chanteur avec une personnalité incroyable et de l'acné sur le front. Groupe que j'avais découvert à l'occasion des victoires de la musique. Malheureusement là aussi un son déplorable.... La suite