Accueil Chronique de concert Interview avec Jason Lytle du groupe Grandaddy à l'occasion de la sortie de l'album Last Place
Lundi 18 décembre 2017 : 10515 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Interview avec Jason Lytle du groupe Grandaddy à l'occasion de la sortie de l'album Last Place

Interview avec Jason Lytle du groupe Grandaddy à l'occasion de la sortie de l'album <i>Last Place</i> en concert

Modesto Mai 2017

Interview réalisée le 30 mai 2017 par Pierre Andrieu



Pas mal de clichés circulent sur ce qu'il faut attendre de la reformation d'un groupe après 10 ans de pause... Ce serait forcément la cata au niveau artistique, motivé uniquement par l'appât du gain et sans suite. Il est communément admis également que ce serait décevant et triste à tous les coups d'interviewer une personne qu'on respecte énormément et dont on écoute les disques depuis des années. Bon et bien c'est raté pour cette fois les gars, déjà parce que Last Place, le nouvel album de Grandaddy après plus de 10 ans de hiatus discographique est un petit bijou d'indie pop folk synthétique, qui sera en plus suivi d'un autre disque (déjà prévu par contrat pour la suite... ), et aussi car Jason Lytle, le mec timide qui se cache derrière le nom de Grandaddy, est aussi émouvant que drôle et punchy quand il s'agit de répondre à des questions. La preuve :



Le nouvel album de Grandaddy arrive plus de 10 ans après votre split, qu'est ce qui vous a donné envie de remonter le groupe ?
Jason Lytle : Je ne crois pas que je pensais vraiment à reformer le groupe quand j'ai commencé à bosser, j'étais plus intéressé par le fait d'enregistrer un nouveau disque... En 2012 et 2016 quand on a redonné des concerts avec Grandaddy, on s'est vraiment bien marrés mais je me suis dit qu'on n'allait pas revisiter indéfiniment nos vieux morceaux, qu'il fallait que je trouve le temps de travailler sur de nouvelles chansons. Je trouvais très excitante l'idée de réécrire un disque et de le faire sonner comme du Grandaddy !

Dans les crédits de l'album tu remercies les fans de Grandaddy et tu dis que l'album n'existerait pas sans eux... Chaque fois que tu te produisais en live en solo, les fans te demandaient un nouveau disque de Grandaddy ?
Oui, ça arrivait tout le temps qu'on me demande ça aux concerts ! Et puis aussi via les réseaux sociaux depuis des années et des années, les fans étaient vraiment présents, toujours très enthousiastes ! Ils ne sont jamais passés à autre chose, c'était vraiment touchant et motivant, ça m'a vraiment aidé à me remettre au boulot pour Grandaddy !

L'album Last Place sonne comme si Grandaddy ne s'était jamais arrêté. Raconte-nous comment s'est passée son élaboration...
Et bien c'était très similaire à ma façon de procéder pour mes disques solo en fait... J'ai passé beaucoup de temps à bidouiller mes machines, à travailler dur sur les chansons qui m'intéressaient le plus, à faire des démos... Puis j'ai commencé à bosser avec Aaron (Burtch, le batteur de Grandaddy, ndr), on a réservé un studio à Portland, dans l'Oregon, et on a enregistré les batteries en trois jours. J'ai aussi joué moi-même quelques parties de batterie, je pense que les gens reconnaîtront lesquelles, ce sont celles qui sonnent de manière merdique ! (rires)

Je n'ai pas entendu de choses sonnant comme ça sur le disque !
Hahaha ! Et donc une fois qu'on a eu les batteries de faites, j'ai continué à enregistrer tout seul, j'ai quasiment tout fait sur le disque, à part les cordes, qui sont de vraies cordes réalisées par de vrais musiciens, je tiens à le préciser...



Si tu as composé, produit et interprété tous les morceaux quasiment tout seul, qu'est ce qui selon toi différencie un album de Jason Lytle en solo d'un album de Grandaddy ?
Ah, c'est une vaste question... C'est vrai que c'est toujours plus ou moins moi qui enregistre tout seul. Ça fait pas mal de temps que je suis sur cette planète et que je suis immergé dans la musique, quel que soit le nom qui figure sur la pochette, quand je fais un disque je pense que c'est ma personnalité qui ressort, c'est normal. J'ai beaucoup de respect pour le travail qu'on a fait sur les autres disques de Grandaddy, donc je me suis dit " il faut que je reste concentré sur le fait de sonner comme Grandaddy ". Dans mes disques solo, c'est sans doute un peu plus " moi, moi, moi ", et pour Grandaddy j'essaie d'être plus mystérieux, plus ouvert sur l'extérieur. Mais c'est vrai que l'exercice d'écrire pour deux projets différents est quand même assez étrange...

Tu étais dans quel état d'esprit au moment de d'atteler à la tache de l'écriture de l'album ?
J'avais des sentiments assez partagés, je pense que la musique que l'on fait est un bon reflet de la vie que l'on mène... Quand je compose, l'ambiance ne fait pas exactement penser à des teenagers faisant la fête au lycée, pour moi c'est comme un jour dans ma vie ou un jour dans ma semaine plutôt. Comme j'ai un studio chez moi, je vis, je respire avec la musique, ça fait partie de mon quotidien ! Pendant une longue période, j'étais vraiment au fond du trou, je sortais d'une très longue relation, je me sentais un peu perdu... Je bossais sur ma musique et c'était une question de survie, ça me donnait du courage pour remonter la pente. Puis, je me suis senti de mieux en mieux, l'album a avancé, c'était reparti.

Last Place sortira sur le label du producteur Danger Mouse, 30th Century Records... Tu te sens bien soutenu par cette nouvelle maison de disques ?
Ah oui, jusque-là ils ont fait un super boulot ! Danger Mouse est un de mes vieux potes, il me comprend parfaitement, c'est un vrai fan de Grandaddy. C'est très appréciable de bosser avec lui, j'ai confiance en lui, il ne me demande pas de faire des choses qui pourraient me mettre mal à l'aise. Ça marche bien entre nous deux, c'est pour ça que j'ai signé un contrat pour deux albums... Donc, il y aura un autre disque de Grandaddy après Last Place.

C'est une bonne nouvelle ça ! Après l'album et la tournée, as-tu déjà pensé à la suite ? Ce sera avec Grandaddy ou en solo ?
Ouch ! Et bien après la tournée de Grandaddy je vais sans doute d'abord prendre mon temps et aller traîner en forêt pour... pleurer ! (rires) Plus sérieusement, je ne sais pas trop encore, je ferai sans doute ce que mon instinct me dira de faire. Je n'ai pas envie de faire trop traîner cette histoire avec Grandaddy, je pense donc qu'avant de faire un autre truc en solo je m'attaquerai d'abord au prochain album du groupe juste après la fin des concerts...



Pendant la composition et l'enregistrement de l'album as-tu été influencé par des disques en particulier ?
Il y a tellement d'albums vraiment bien produits ces derniers temps... Je voulais garder l'esprit et l'immédiateté des premiers enregistrements de Grandaddy. J'avais vraiment envie de faire un truc classe, de tirer la qualité du disque vers le haut avec la production... J'aime bien certains disques du groupe norvégien A-Ha, tu connais ?

Heuuu, oui...
Leur dernier album, Cast In Steel, a eu une grosse influence sur moi pour la production de Last Place. Au moment de produire le disque, j'ai aussi pas mal été influencé par un groupe suédois nommé Amason. La prod de leur disque m'a particulièrement inspiré, il y a beaucoup d'instruments organiques, qui sonnent vraiment " naturels ", mais aussi pas mal de trucs synthétiques, et ils ont réussi à créer le mariage parfait entre ces deux univers.

A ton avis, quel est le meilleur endroit pour écouter l'album Last Place ? En haut d'une montagne comme celle qui figure sur sa pochette ?
(il se marre... ) Heuuuu, oui, si tu veux... J'ai toujours pensé que ma musique sonnait bien quand on l'écoutait assis dans une voiture en regardant le paysage qui défile par la fenêtre, le tout en étant dans son propre monde... Bon, bien sûr, le top ce serait de pouvoir prendre un hélicoptère et d'aller voler au dessus de cette fameuse montagne, le tout en écoutant le disque au casque ! Mais, bon, c'est un peu compliqué ! (rires)



Je crois que ton home studio possède des fenêtres avec vue sur les montagnes du Montana... La pochette du disque, c'est la vue que tu as quand tu composes et enregistres tes chansons chez toi ?
Oui, presque. Mais j'ai aussi enregistré dans pas mal d'endroits différents...

A propos de montagnes, je crois que tu habites dans le Montana pour pouvoir profiter de la nature et des grands espaces... Est-ce-que tu es inquiet par l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump, un président qui semble peu se soucier de la préservation de l'environnement (c'est un euphémisme) ?
Heu, oui, c'est vraiment terrible cette nouvelle... Ce mec n'a effectivement rien à foutre de la nature, la seule et unique chose qui l'intéresse et le motive, c'est le pognon, le pognon, le pognon et encore le pognon. Trump, c'est comme un rouleau compresseur d'argent, un bulldozer de thunes, un truc qui a pour but de tout détruire sur son passage avec des billets. C'est vraiment effrayant... A mon sens, les meilleures choses dans la vie n'ont rien à voir avec l'argent, elles ne peuvent pas s'acheter. La nature, la beauté, la paix, l'harmonie, ce mec ne sait pas ce que c'est ! Ça fait peur !

Comment tu vois l'avenir avec ce type comme président ?
Je n'arrive toujours pas à croire que Donald Trump est notre président, et que ça va durer... Je pense que quelque chose de grave va se passer, et qu'il va exploser en plein vol ! (rires) Et j'espère que ça ne lui arrivera qu'à lui et pas à tout le genre humain ! (rires)



Tu as beaucoup de fans en France, tu as même des amis ici je crois et tu as souvent joué ici... Comment tu te sens chez nous ? Tu pourrais habiter ici si Trump fait vraiment trop de conneries ?
Heuu, oui, je crois que je pourrais habiter n'importe où tant que ce mec n'est pas dans le coin ! (rires) J'aime vivre au milieu de la nature... Mais je connais pas mal les villes françaises, j'y ai passé plein de temps lors de mes tournées. Comme j'ai besoin d'un équilibre entre la nature et la ville pour être à l'aise., je me sens bien en France, où on peut trouver les deux. Et en plus il y a pas mal de fans de Grandaddy, donc c'est cool ! Sans trop généraliser, je pense que les Français aiment bien ce que je fais parce que vous ne vous intéressez pas seulement aux trucs énormes qui passent partout, vous êtes curieux...

Qu'as tu ressenti quand tu as joué avec une chorale d'enfants français qui reprenait tes chansons ?
C'était génial, j'ai adoré ! C'était assez étrange parce qu'ils ne comprenaient sans doute pas vraiment les paroles de mes chansons. Heu, si, en fait ils avaient compris une partie des textes (rires)... Bref, j'ai trouvé ça irréel de faire ça ! C'est un très bon souvenir !



Comment c'était de jouer en 2015 avec le groupe The Color Bars Experience (avec Ken Stringfellow des Posies, Troy Von Balthazar de Chokebore et un groupe complet) pour une tournée française en hommage à Elliott Smith et son album Figure 8 ?
Je n'avais jamais fait un truc comme ça, c'était totalement nouveau pour moi. C'était une très belle expérience, c'était vraiment très émouvant de jouer la musique, si belle, d'Elliott Smith. Pour moi, c'était très différent d'un concert avec Grandaddy où je dois gérer beaucoup de choses en même temps (mes claviers, ma guitare, mon chant... ), là je devais juste chanter quelques morceaux absolument magnifiques signés Elliott Smith puis écouter des chansons absolument magiques le reste du temps, quand je n'étais pas au micro...

Comment tu sens la prochaine tournée de Grandaddy en 2017 ?  
Je pense que ça devrait bien se passer ! En ce moment, on est en train de répéter, et ça sonne très bien, donc je suis soulagé, ça va être une bonne tournée ! Mon pire cauchemar c'est de faire des concerts avec un son merdique et que ça déçoive nos fans, qui, du coup, ne comprendraient pas pourquoi on fait ces shows... Je veux vraiment éviter ça !



Y-a-t-il des disques que tu écoutes très souvent en ce moment ?
Oui, ça va peut-être te paraître étrange, mais depuis que j'ai découvert ce groupe suédois de heavy metal, Ghost, j'en suis tombé totalement amoureux, je n'arrête pas de l'écouter ! C'est bizarre parce que c'est du heavy metal, un style que je n'écoute pas beaucoup en général, mais là je trouve ça très beau : la production est très luxuriante, les batteries sonnent super bien... Je n'arrive pas exactement à comprendre pourquoi, mais je crois bien que j'aime beaucoup ce que fait Ghost  !

Tu as poussé jusqu'à aller les voir en concert ?
Non, j'ai pas eu l'occasion de le faire... Et toi ?

Houla, non ! C'est pas trop mon truc, je trouve que ça sonne comme Metallica... Mais je crois que c'est bien sur scène, c'est très théâtral...
Ah, ok, j'ai pas de mal à l'imaginer ! Sinon en ce moment j'écoute aussi un groupe américain nommé Broncho, j'aime beaucoup. Et à part ça je suis un énorme fan du groupe Blonde Redhead : je craque pour chacun de leurs disques dès leur sortie...

Et pour conclure, une question que j'aime bien poser à chaque fois... Y-a-t-il des chansons que tu détestes et qui te font enrager quand tu tombes dessus par hasard ?
Oui, il y a en a une qui m'exaspère effectivement, je ne sais pas exactement pourquoi je la déteste autant, c'est une chanson de Culture Club, " Karma Chameleon "... Ce truc me met dans une telle rage quand je tombes dessus que ça pourrait me rendre violent, voire me donner envie de balancer des bébés chien du haut d'un pont sur l'autoroute ! Si par malheur et pour je ne sais quelle raison un jour je finis en prison à me faire torturer, je pense que ce sera avec ce morceau à la con en bande son !




Aide précieuse pour la traduction des questions lors de la préparation de l'interview : Coline Magaud.

Liens : www.grandaddymusic.com, www.facebook.com/grandaddymusic, twitter.com/Grandaddy, twitter.com/jasonlytle, www.instagram.com/jasonlytle, soundcloud.com/grandaddy-1...





Photos live prises à la Gaité Lyrique à Paris le 6 avril 2017 par Rémy Grandroques


Grandaddy : les dernières chroniques concerts

Grandaddy + Amber Arcades en concert

Grandaddy + Amber Arcades par Delphine C.
L'Aéronef, Lille, le 09/04/2017
C'est sous un soleil quasiment estival en ce début d'avril que j'arrive devant l'Aéronef, ma première fois dans cette belle salle lilloise, pour une soirée tant attendue. Amber... La suite

Grandaddy + Black Lips (Arte Concert Festival 2017) en concert

Grandaddy + Black Lips (Arte Concert Festival 2017) par Samuel C
Gaité Lyrique, Paris, le 06/04/2017
Soirée contrastée avec les Black Lips puis Grandaddy dans le cube post-moderne de la Gaité Lyrique et son bar rococo sublime... Black Lips Ajoutés à l'affiche alors que... La suite

The Color Bars Experience joue l'album

The Color Bars Experience joue l'album "Figure 8" d'Elliott Smith avec Ken Stringfellow, Troy Von Balthazar & Jason Lytle au chant par Pierre Andrieu
Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand, le 19/12/2015
Après un premier concert très émouvant donné le 29 avril dans le cadre du Printemps de Bourges, The Color Bars Experience present Elliott Smith's " Figure 8 ", avec Ken... La suite

Jason Lytle (Grandaddy) & Thomas Fairguson en concert

Jason Lytle (Grandaddy) & Thomas Fairguson par Pierre Andrieu
Les Arcandiers, Clermont-Ferrand, le 01/05/2015
Par le passé, il nous est déjà arrivé de rêver à des concerts aussi géniaux improbables... On se souvient en particulier d'un show fantasmé de Pink Floyd dans le cratère du... La suite

Jason Lytle : les dernières chroniques concerts

Grandaddy + Black Lips (Arte Concert Festival 2017) en concert

Grandaddy + Black Lips (Arte Concert Festival 2017) par Samuel C
Gaité Lyrique, Paris, le 06/04/2017
Soirée contrastée avec les Black Lips puis Grandaddy dans le cube post-moderne de la Gaité Lyrique et son bar rococo sublime... Black Lips Ajoutés à l'affiche alors que... La suite

The Color Bars Experience present Elliott Smith

The Color Bars Experience present Elliott Smith "Figure 8" feat. Ken Stringfellow, Troy Von Balthazar & Jason Lytle par Xavier Averlant
Théâtre Sébastopol, Lille, le 20/12/2015
On n'aurait pas pu imaginer mieux pour finir cette année riche en concerts, que ce magnifique show que nous a offert The Color Bars Experience au théâtre Sébastopol de Lille... La suite

The Color Bars Experience joue l'album

The Color Bars Experience joue l'album "Figure 8" d'Elliott Smith avec Ken Stringfellow, Troy Von Balthazar & Jason Lytle au chant par Pierre Andrieu
Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand, le 19/12/2015
Après un premier concert très émouvant donné le 29 avril dans le cadre du Printemps de Bourges, The Color Bars Experience present Elliott Smith's " Figure 8 ", avec Ken... La suite

Jason Lytle (Grandaddy) & Thomas Fairguson en concert

Jason Lytle (Grandaddy) & Thomas Fairguson par Pierre Andrieu
Les Arcandiers, Clermont-Ferrand, le 01/05/2015
Par le passé, il nous est déjà arrivé de rêver à des concerts aussi géniaux improbables... On se souvient en particulier d'un show fantasmé de Pink Floyd dans le cratère du... La suite