Accueil Chronique de concert Interview de John Dwyer (des groupes OCS, Oh Sees et Thee Oh Sees) pour la sortie de l'abum Memory Of A Cut Off Head
Dimanche 16 décembre 2018 : 10434 concerts, 25300 chroniques de concert, 5237 critiques d'album.

Interview de John Dwyer (des groupes OCS, Oh Sees et Thee Oh Sees) pour la sortie de l'abum Memory Of A Cut Off Head

Interview de John Dwyer (des groupes OCS, Oh Sees et Thee Oh Sees) pour la sortie de l'abum <i>Memory Of A Cut Off Head</i> en concert

Los Angeles Décembre 2017

Interview réalisée le 15 décembre 2017 par Pierre Andrieu



Cela fait pas mal de temps qu'on voulait faire une interview de John Dwyer, le leader de Thee Oh Sees, Oh Sees, OCS, Damaged Bug et Coachwhips (entre autres), mais malgré nos demandes répétées, jusque-là c'était à chaque fois une fin de non recevoir qui nous était opposée (comme à tout le monde, pas de jaloux !)... Visiblement, Dwyer préfère sortir des disques tous les quatre matins plutôt que d'accorder des entretiens où il évoque ses enregistrements incessants. Et après tout on n'a pas à s'en plaindre tant il régale ses fans (dont nous faisons partie) avec moult sorties ultra stimulantes pour la psyché, toujours super originales et ayant pour particularité d'avoir un cadre ouvert à de nombreux styles : rock psyché déchaîné, punk mordant, krautrock barré, électro déjantée ou pop baroque. C'est sur ce dernier terrain de chasse que notre homme a décidé d'évoluer pour son nouvel album sous le nom d'OCS, le très bon "Memory Of A Cut Off Head" (chronique du disque à lire en un clic ici), enregistré et co-composé avec sa collaboratrice de longue date, la divine Brigid Dawson. Et, alors que personne ne s'y attendait, miracle ultime, John Dwyer a décidé d'accorder quelques entretiens pour en assurer la promo ! Alléluia ! On a donc évoqué avec l'hyperactif musicien la genèse de son dernier skeud, les artistes auxquels on a pensé en l'écoutant (Love, David Bowie, le Velvet Underground et Nick Drake), ses chouchous français de Magnetix et Usé, ses projets pour l'avenir, ses albums préférés du moment et deux ou trois autres trucs...



Explique-nous comment se sont passés la composition et l'enregistrement de l'album "Memory Of A Cut Off Head", qui vient tout juste de sortir...
John Dwyer : Au début du projet, Brigid a écrit en utilisant un orgue Jaguar et moi j'ai composé de mon côté à la guitare acoustique. Puis, on a tous les deux amené nos chansons dans mon studio pour les bosser puis les finaliser ensemble. Enfin, on a fait venir tous les musiciens pour que chacun apporte sa pierre à l'édifice, afin d'arriver à la version définitive de l'album que tu as écouté. Pour ce disque, on a enregistré les instruments un par un... Ça a été un album très agréable à faire, tout s'est passé dans la plus totale harmonie. On a pris un pied pas possible à bosser ensemble ! Au programme : beaucoup de bonnes rigolades et beaucoup de... thé !

Le disque est très bien produit et bénéficie de superbes arrangements de cordes et de cuivres mais aussi de passages avec une scie musicale et des nappes électroniques... Parle-nous de Heather Lockie, Mikal Cronin et Patrick Mullins qui ont réalisé ce travail d'orfèvre...
Merci beaucoup pour les compliments ! C'est le boulot d'Heather de réaliser des arrangements de cordes, c'est vraiment la reine pour faire ce genre de trucs ! Et en plus, c'est super cool de travailler avec elle... Mikal Cronin est un vieux pote à moi, il a déjà signé des parties de cuivres sur certains de mes précédents albums, donc c'était génial de bosser à nouveau avec lui. Quant à Patrick Mullins, c'est un membre fondateur du groupe OCS avec moi, c'est la première personne que j'ai intégrée au groupe au début des années 2000 pour m'aider à commencer le projet en live et ainsi le faire enfin sortir de ma chambre à coucher où j'enregistrais sur mon quatre pistes... Bien évidement, c'était un authentique plaisir de l'avoir avec nous pour "Memory Of A Cut Off Head". On ne se voit pas tous les jours parce que Patrick a bougé vers l'Est des Etats-Unis il y a de cela pas mal d'années, il vit désormais dans un château perché sur une montagne qui domine la campagne environnante...



J'adore la chanson "The Chopping Block", qui sonne instantanément comme un classique je trouve... Elle me rappelle un titre culte de David Bowie, "Space Oddity". Y-as-tu pensé en la faisant ? Es-tu fan de ce titre de Bowie et de son œuvre en général ?
Honnêtement, je n'y ai pas pensé en composant et en enregistrant le morceau. Mais une fois qu'on m'en a parlé je me suis dit que, finalement, c'était assez normal puisque depuis la mort de Bowie tout le monde pense beaucoup à lui et à sa musique... Avec son départ, on a perdu un authentique génie ! J'aime beaucoup David Bowie ; quand il est parti, ça a été vraiment une très grand perte. C'est normal qu'un immense vide ait été ressenti dans le monde entier...

Le disque "Memory Of A Cut Off Head" évoque par certains aspects des morceaux du groupe d'Arthur Lee, Love ("Memory of a Cut Off Head"), de Nick Drake ("The Baron Sleeps and Dreams") ou du Velvet Underground & Nico ("The Fool")... Est-ce des artistes que tu apprécies et que tu écoutes souvent ?
Les trois artistes que tu mentionnes sont d'énormes inspirations pour moi, donc, effectivement, c'est hautement probable qu'en faisant l'album on ait été influencés par ces gens respectables au plus au point. Personnellement, j'ai grandi avec le Velvet Underground comme bande son ! Pour moi, la manière dont John Cale utilise le violon alto a toujours placé les groupes dans lesquels il jouait dans un univers un peu à part... Durant toute ma carrière de musicien, j'ai adoré bosser avec des cordes, et je crois que, si tu leur posais la question, les musiciens que tu cites diraient exactement la même chose. En ce qui me concerne, j'ai utilisé des cordes pour la première fois sur le "Grave blockers EP" qu'on avait publié au début du groupe Thee Oh Sees, en 2006. Sur cet EP, il y avait des morceaux sur lesquels on avait mis des arrangements de cordes... Et depuis je ne me suis pas lassé le moins du monde ! Au contraire même, je veux toujours plus de cordes !

A ton avis quelles sont les meilleures conditions pour écouter l'album "Memory of a Cut Off Head" ?
Bah, c'est assez simple, il faut l'écouter en étant ouvert d'esprit !



Les pochettes de tes disques et les visuels des posters annonçant tes concerts sont toujours très originaux, tu as d'ailleurs sorti un livre intitulé "Exploded Globes: An Annotated Collection Of Posters 1999-2016"... Peux-tu évoquer ce livre et la manière dont tu travailles pour créer tes visuels ?
Ce n'est pas moi qui ai fait le visuel de la pochette de l'album "Memory of a Cut Off Head" d'OCS, c'est Johnny Negron (un super artiste basé au Texas) qui l'a réalisé ! Mais sinon, j'ai occasionnellement fait les pochettes pour les albums du groupe ou j'ai pris les photos qui illustrent le livret... En ce moment, je fais beaucoup de posters et de t-shirts pour les différents groupes avec lesquels je sors des disques et tourne. Et ces temps-ci j'ai envie de travailler sur une expo de mes toiles de grande taille, encore faut-il que j'ai le temps de peindre !

Est-ce que tu as prévu de promouvoir la sortie du disque d'OCS en faisant une tournée avec Brigid Dawson et tous les musiciens qui jouent sur l'album?
Oui, on va donner quatre concerts à but caritatif pendant les vacances de Noël cette année, ce sera à Los Angeles et San Francisco...

Il va y avoir des soirées Castlemania à Londres et Manchester en 2018 avec Oh Sees, Once And Future Band, Kelley Stoltz, Flat Worms et Male Gaze... Avez-vous prévu des dates en France à cette période ou plus tard dans l'année ?
Oh Sees sera de retour en France en 2018, comme tous les ans en fait ! Vive la France ! (en français). Avec OCS, on aimerait aussi venir jouer chez vous mais c'est un groupe de neuf musiciens ! Donc, si on n'a pas des cachets en conséquence tu comprends bien que ça rend les choses difficiles de voyager en avion avec ce type de formation ! Si tu as des amis promoteurs de concerts, n'oublie pas de leur parler de nous, on est chauds bouillants...



Tu as souvent pris le groupe français de rock garage Magnetix en première partie des concerts de Thee Oh Sees en France et tu as sorti sur ton label un "Live In San Francisco" d'une performance live du combo dans ta ville... Parle-nous de ce que tu aimes chez ce duo !
Magnetix ? Qu'est ce que je peux dire ? C'est le groupe parfait selon moi ! Puissant, efficace, expérimenté, hilarant (quand c'est approprié), terrifiant (quand il le faut)... Et, ce qui ne gâche rien, ce sont deux des personnes les plus cool que tu puisses rencontrer ! Bref, J'AIME Magnetix ! Ceci dit, on joue toujours avec des groupes intéressants quand on est en tournée en France et en Europe... C'est vraiment un plaisir et un honneur de voyager, rencontrer et partager une scène avec des artistes qui sont souvent aussi des potes ! Et comme on adore aussi rencontrer nos fans sur la route, c'est pour cette raison qu'on tourne autant...

Tu as repéré d'autres groupes prometteurs en France ces derniers temps ?
Yep, j'ai particulièrement apprécié le concert d'Usé, je me souviens très bien quand et où on a joué avec ce mec ! Mais quel putain de concert et quel authentique dingue ce type !

Comme toi, ton pote Ty Segall n'est pas Français mais il sort tellement de bons disques et il joue si souvent chez nous qu'on l'a adopté ici... Quand est-ce-que vous faites un disque ensemble ?
Ah, je pense qu'on est tous les deux bien trop occupés avec nos nombreux projets respectifs pour se lancer là-dedans ! Cela dit, j'ai le plus grand respect pour ce que fait Ty !



C'est le 20éme album des Oh Sees, la centième sortie de Castle Face Records et tu fais de la musique depuis à peu près 20 ans, tu as donc déjà accompli pas mal de choses... Que nous réserves-tu pour l'avenir ?
Encore plus de musique, encore plus d'art ! Le tout en essayant d'être une bonne personne...

Et pour terminer l'interview, quels sont tes albums favoris en ce moment ?
Matthew Bourne "Moogmemory" (matthewbourne.bandcamp.com/album/moogmemory)

Birth Control "Operation" (www.youtube.com/watch?v=3kQCpyswARs)

J Gallego "Wash" (soundcloud.com/jgallegoofficial/sets/wash-original-soundtrack)

Prettiest Eyes "Pools" (soundcloud.com/castle-face-1/prettiest-eyes-pools-1)

Arf, trop d'albums, trop de listes à faire, je conseille d'écouter tout ce qui est sur Brain Records...

Tu as quelque chose à ajouter pour conclure ?
Merci ! (en français)



A consulter, des chroniques de concerts de Thee Oh Sees à La Route du Rock 2017, au This Is Not A Love Song Festival 2017, au festival Levitation 2016, au Binic Folks Blues Festival 2013 et au festival Villette Sonique 2010...



Liens : www.theeohsees.com, www.facebook.com/TheeOhSees, twitter.com/TheeOhSees, www.facebook.com/differ.ant, www.facebook.com/Castle-Face-Records, www.castlefacerecords.com...



Photos par Titouan Massé www.facebook.com/pages/Titouan-Mass%C3%A9-Photography, titouanmasse.tumblr.com, www.flickr.com/photos/titouanbzh, twitter.com/titouanbzh...

Aide précieuse pour la traduction des questions lors de la préparation de l'interview : Charlotte Blanchard.


Thee Oh Sees : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) par Phil2guy
Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages, le 07/07/2018
Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations... La suite

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 18/08/2017
Après une très bonne mise en en bouche la veille avec les excitants sets d'Andy Shauf et Allah-Las à la Nouvelle Vague de Saint-Malo pour la soirée d'ouverture de La Route du... La suite

Thee Oh Sees (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Thee Oh Sees (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 10/06/2017
C'est devenu une très bonne habitude, lors d'un festival comme This Is Not A Love Song offrant une programmation énormissime et foisonnante (rien que pour la journée du 10... La suite