Accueil Chronique de concert LoOp (interview pour la sortie de Superflux)
Mercredi 26 février 2020 : 10834 concerts, 25932 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

LoOp (interview pour la sortie de Superflux)

LoOp (interview pour la sortie de <i>Superflux</i>) en concert

Marseille 20 novembre 2005

Interview réalisée le 21 novembre 2005 par Pirlouiiiit

Mon coup de cœur pour LoOp remonte maintenant a 5 ans ... je crois même qu'il s'agissait de l'un des tous premiers concerts, sinon en tout cas l'une des toute première intervention de Didier a la basse. Depuis j'ai suivi leur progression discographique et les ai vu moult fois en live, aussi bien dans des petites salles que des plus grosses. Je suis même tombé sur eux en allant a Lille et c'est aussi a eux que je dois d'avoir connu Ez3kiel ... bref ... a l'heure ou leur album Superflux s'apprête a être distribué comme il le se doit grâce a Warm, faisons connaissance avec ce trio marseillais a l'electro cosmopolite ... avec Laurent Kouby qui a pris un moment pour repondre a ces quelques questions ...



- LoOp a commencé comme un duo mais c'est maintenant bel et bien un trio n'est ce pas ?

Nicolas Dubrocard (DJ) et moi même (Laurent KOUBY - Batterie/Piano) avons effectivement commencé par composer des titres en duo. Didier Gasia (Guitares/Basses) est tout d'abord venu poser des lignes de basse dans lesquelles nous prenions celles qui correspondaient le mieux à nos sensibilités, afin de finaliser ces morceaux. C'est lorsque nous avons réalisé notre premier concert ensemble en Septembre 2000 que loOp (formule Trio) est véritablement né.

- Comment vous êtes vous rencontrés et comment LoOp est né ?

loOp a été créé par Nicolas et moi même alors que nous venions de terminer une aventure dans une formation Noisy Marseillaise qui s'appelait Tex Willer (1992- 1999), Nicolas était manager sur les 2 dernières années du groupe et moi j'assurais la batterie et le sampler.

- Quel est votre statut ? Vivez vous de votre musique ?

Nous sommes tous les 3 intermittents du spectacle, mais nous avons perdu notre statut par manque de cachets, avec la nouvelle législation Unedic il est difficile de réaliser les 43 cachets en 10 mois, c'est de plus en plus difficile de réaliser son statut car en plus, dans le secteur de la musique les professionnels ne jouent pas forcément le jeu !!!



- Pour décrire votre musique on lit "ethno beat", "electro jazz" et d'autres, comment vous étiquèteriez vous ?

C'est vrai pendant un temps nous appelions notre musique "ethno beat" pour l'apport des samples ethniques, mais aujourd'hui nous nous sommes étiquetés "Groove Electronique Marseillais", ce qui correspond parfaitement à notre musique.

- Certains de vos morceaux ont beaucoup évolué au cours des années comment composez vous ? Quand un morceau est il enfin prêt ?

C'est vrai que certains de nos morceaux ont évolués et c'est normal, c'est un peu comme un vin il se bonifie avec le temps, parfois on le laisse mûrir et il s'affine et parfois à trop vouloir le faire vieillir il est imbuvable !!!! Donc c'est quand on le sent qu'un morceau est fini.

- "Superflux" est d¹abord sorti sur votre label "Entourloupe" le revoici dans une superbe version relooké et distribué par "Warm" raconte nous un peu

L'album "Superflux" est sortie sur notre label Entourloupe comme toutes les autres productions , "Entourloupe 1 , 2, 3" , le "Live au Batofar", et les compilations Vinyls, il est d'abord sortie en format cartonné uniquement destiné au professionnels, " Superflux / Round 1 ", c¹est ce qui nous a permis de rencontrer notre distributeur actuel "Warm" avec qui nous avons sorti "Superflux / Round 2" en format Digipack 3 volets avec titres inédits et re-masterisé pour le grand public.



- Un petit mot sur votre graphiste qui a fait la (une fois encore) du super boulot ?

Stéphane Lamalle (Tous des K, Who's) travaille depuis plusieurs années avec nous et c'est aussi un pote qui nous soutient depuis le début, d'ailleurs il avait déjà réalisé la pochette du "Live au Batofar", qui avait plutôt bien fonctionné , c'est un véritable professionnel qui a de très bonnes idées et qui bosse avec pas mal d¹autres artistes reconnus nationalement (Iam, Massilia, FF, etc.).

- Le catch, une passion commune ?

Sur scène nous sommes depuis quelques années en combinaison rouge de mécano, l¹idée de catcheur est venu de Stéphane le graphiste qui nous a proposé ce visuel pour la pochette. On a trouvé la salle de boxe (Le Boxing club de St Louis) une des plus veilles salle de boxe de Marseille (1946) et le tour a été joué, cela correspondait bien à notre univers sur scène et en plus on est assez fan de catch.

- Pour la première fois il y a du chant en live sur un morceau vous préférez la liberté de faire chanter les disques que vous voulez ?

Nous avons toujours naturellement fait intervenir des instrumentistes ou des chanteurs(euses), ce qui s'est fait tout naturellement sur ces titres, cela permet une liberté d'interprétation. Le titre "Pars" avec la chanteuse libanaise est sortie sur la compilation Harem's Secret Volume II en Allemagne en Mai 2005.



- Avec qui pourriez-vous imaginer /aimeriez vous faire un "duo" ?

Nous pourrions faire un duo avec pas mal d'artistes car notre musique est assez large d¹esprit et plusieurs collaborations sont possible d'autant qu'il y a de la place pour d'autres interprétations, ce qui nous a d'ailleurs permis de faire pas mal de concerts avec des artistes très différents !!!

- Qui admirez-vous le plus comme artiste (musical ou pas) ?

Nous avons en règle général de l'admiration pour des artistes qui ne se prenne pas au sérieux et qui sont fidèles aux idées et à la philosophie qu'ils ont toujours défendus.

- Jusqu'ou êtes vous allé jouer ?

Nous avons joué, En Hongrie, Bosnie, République Tchèque, Allemagne, Suisse, Belgique

- Dans les groupes que tu vous avez croisé sur la route, qui vous a le plus marqué ?

Nous avons rencontré pas mal de groupes depuis ces dernières années mais je ne crois pas qu'il y en ait eu un plus particulièrement qui nous ait marqué plus que ça, si ce n'est qu¹ils avaient tous leur particularité et leur philosophie.



- Votre meilleur souvenir de concert (sur scène ou dans le public)

Sur scène, en 2003. Un concert à Sarajevo où le rapport avec le public était presque palpable. Un mélange d'énergie, de curiosité réciproque et d'électricité qui a fait de ce moment un moment rare... mais aussi à Prague au Roxy, un lundi soir, dans une salle magnifique, un ancien théâtre, il y avait plus de 500 personnes qui étaient venues, l'ambiance était absolument terrible.

- Votre pire souvenir de concert (sur scène ou dans le public)

Sur scène c'est je crois à La Rochelle où les conditions scéniques étaient déplorables ainsi que l¹accueil !!!!

- Penses tu qu'il soit possible de se faire connaître de Marseille ?

Je pense qu'il est possible de se faire connaître à Marseille en étant rigoureux, sérieux, professionnels et sans se prendre la tête, en faisant ce qui te plaît afin d¹essayer de le faire partager au public.



- Un plus grand dynamisme de la scène musicale au Nord, mythe ou réalité ?

C'est vrai que le nord est beaucoup plus dynamique, mais je crois aussi que c'est le public qui fait la différence, plus chaleureux (paradoxalement), plus investit dans la scène locale, ils sortent d'avantage par tout les temps et n'hésitent pas à aller à la découverte de nouveaux groupes .

- A mes yeux et oreilles Marseille a une très grosse activité musicale dans tous les styles ... pourtant Marseille semble parfois boudée par pas mal de tourneurs

Marseille est effectivement très riches musicalement, mais n'a pas réussi à intéresser sérieusement les professionnels qui ont du mal à investir de l'argent pour que la scène se développe et puisse se professionnaliser. Il existe encore beaucoup d'artistes qui ne vivent pas de leur musique et qui sont obligé de faire pleins de petits boulots, ce qui les empêche de se concentrer complètement sur leurs carrières.
En ce qui concerne les tourneurs nombreux se sont pris des vestes à Marseille par rapport au peu de fréquentation du public, et aux difficultés économiques Ils réfléchissent parfois à deux fois pour faire passer leurs artistes à Marseille, c'est parfois un échec et donc pas très valorisant que de jouer devant un très petits public .



- Que pensez vous du problème d' Internet et du mp3 ?

Internet est un super outil pour s'informer communiquer, et échanger des documents de toutes sortes entre autres les fichiers de type MP3, malheureusement il y a toujours de l'abus dans tout, et, effectivement s'échanger des fichiers Mp3 d'artistes qui ont souvent travaillé dur pour y arriver c'est pas très cool, surtout que cela peux vous permettre de vous faire connaître mais pas d'en percevoir les revenus. Alors difficile pour les plus petits de vivre de ses créations !!! Cela dit les plus téléchargés sont ceux qui n¹en ont pas forcément besoin !!!
Alors amis internautes achetez des disques de jeunes artistes qui débutent et téléchargez ceux qui n¹en ont pas besoin !!!!

- Pour finir pouvez vous me citer 10 groupes marseillais (en précisant leur
style) :


Iam (Rap)
Massilia sound System (Raga Marseillais)
Fonky Family (Rap)
Département H (Muto-Riddim)
Nicholson (Pop)
Dupain (Rock Occitan)
Watcha Clan (Reggae Jungle)
Kill the thrill (Rock Indus)
Electrolux (Rock)
David Lafore cinq têtes (Chanson Française).

- Plus encore des questions à la noix et si LoOp était ...

... un animal : le dinosaure
... une couleur : le rouge
... un plat : les boulettes



- Pour nos lecteurs marseillais ou de la région :

un conseil restau : Chez Nous
un conseil bar : L'idfx

Contact :

Label Entourloupe
87, Rue Perrin Solliers
13006 MARSEILLE
Http://www.loopsound.org
00 33 6 13 01 30 23

Concerts à venir :

11 Novembre - Apéro Mix - Hyprodrome Borely
26 Novembre - Balthazar - Marseille
08 Décembre - Forum Fnac de Cannes
09 Décembre - MjC Picaud - Cannes

2006 Tournée en Hollande, Allemagne, République Tchèque.

Sortie le 26 octobre dans les bacs de l'album de loOp "Superflux" chez Warm Music.



Photos prises au cours des 5 dernieres annees

Cette interview a aussi été publiée dans Nouvelle Vague sous forme de portrait.

LoOp : les dernières chroniques concerts

LoOP en concert

LoOP par Pirlouiiiit
Intermediaire - Marsille, le 07/05/2006
LoOp (voir interview) fait partie de ces groupes que je suis maintenant depuis quelques annees (6 ans pour etre precis). La derniere fois c'etait en novembre dernier a l'occasion... La suite

LoOp en concert

LoOp par Pirlouiiiit
Forum Fnac - Marseille, le 05/11/2005
Sachant que j'allais rater le concert exceptionnel de sortie du nouvel album (Superflux) de LoOp (qui regroupera sur la scène du Balthazar tous les musiciens présents sur le... La suite

LoOp + General Electrics par Sophie
Poste a Galene - Marseille, le 04/11/2004
Retour a Marseille des General Electrics apres leur passage en premiere partie de Buck 65 au Moulin ... Sur scène, le clavier au son 70's du "Général" (Mister Salters), le sampler, la guitare, la basse ... et les 4 mecs qui vont avec. Le son est électrique mais particulier. On reconnaît les morceaux de leur album sauf que là, c'est... La suite

loOp par Lucien
Fiesta des suds - Marseille, le 29/10/2004
super concert de loOp un nouveau set lIve et un nouvel album, un trompetiste en plus et des nouvelles images. je suis un inconditionnel de loOp et je peux vous dire que le groupe a fait de sérieux progrès et qu'aujourd'hui il joue dans la court des grands. Merci pour l'énergie sur scène. La suite