Accueil Chronique de concert Interview de Miles Kane, ex Rascals et moitié des Last Shadow Puppets (entretien réalisé à l'occasion de la sortie de l'album Colour Of The Trap)
Dimanche 18 novembre 2018 : 11842 concerts, 25248 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Interview de Miles Kane, ex Rascals et moitié des Last Shadow Puppets (entretien réalisé à l'occasion de la sortie de l'album Colour Of The Trap)

Interview de Miles Kane, ex Rascals et moitié des Last Shadow Puppets (entretien réalisé à l'occasion de la sortie de l'album Colour Of The Trap) en concert

Loges du Grand Journal de Canal+, Paris 6 mai 2011

Interview réalisée le 07 mai 2011 par Pierre Andrieu



Aperçu avec joie - on avait adoré les côtés à la fois rock 'n roll et pop, modernes et vintage, aussi bien que la complicité et l'énergie affichées par le groupe - sur la scène du Printemps de Bourges 2011, Miles Kane (ex Rascals et moitié des Last Shadow Puppets) vient de sortir début mai son premier album solo, Colour Of The Trap chez Sony Music... L'idée de faire une petite interview fait son chemin puis rendez-vous est finalement pris pour un entretien avec Mr Kane à l'occasion de son passage à Paris pour l'enregistrement du Grand Journal de Canal+, le vendredi 6 mai. A l'heure dite, 15h, il faut montrer patte blanche pour pénétrer dans les locaux de la chaine cryptée où est réalisée l'émission phare de la chaine, dans le quinzième arrondissement de Paris. En attendant devant les loges, on croise Miles Kane (sapé comme un Prince/Dandy) et ses musiciens encore tout excités par leur prestation sur le plateau télé, où le combo a vraiment cartonné. Miles Kane est juste un peu surpris par le fait que l'interview après le titre joué (visible ici vers la onzième minute : www.canalplus.fr) soit si courte mais à la TV, c'est la règle du jeu, il faut zapper avant le téléspectateur... pour mieux le bombarder d'infos people débiles et autres publicités décérébrantes. On patiente quelques minutes dans les couloirs car Miles K. doit répondre à la Boite à questions, juste le temps de voir passer furtivement quelques vedettes du petit écran et de discuter avec un technicien du programme musical de l'émission au festival de Cannes (Lady Gaga - aie aie aie ! - , La Fouine - ouille ! - , The Strokes - yeah ! - , Miles Kane qui reviendra jouer un autre titre - très bonne idée ! -, mais pas Johnny, qui a annulé, flute alors !) et, hop, c'est parti pour une interview de la future star anglaise :



Salut ! Comment ça s'est passé ce passage devant les caméras de Canal+ ?
Miles Kane : "Et bien, on peut dire que ça s'est très bien passé ! C'était cool de faire ça ici, le public était chaud et l'accueil était sympa... On a joué Come Closer et ça a l'air d'avoir plu !

Peux-tu revenir sur tes débuts en solo sous ton nom, Miles Kane, après tes albums avec The Rascals et The Last Shadow Puppets ?
Miles Kane : En fait ça fait deux ans que j'ai commencé à travailler dessus, ça m'a pris pas mal de temps parce que j'avais plein d'idées en tête. Et puis j'ai commencé à enregistrer avec Gruff Rhys, on a fait les chansons Kingcrawler et Take the night from me, qui sont sur le disque. J'ai trouvé que ça sonnait super bien et j'ai vraiment apprécié le fait de me sentir totalement libre. Je me suis dit : " j'ai plein de choses en moi, il faut que je les fasse sortir et que je les mette sur un disque ! " Ce disque, The Colour of the trap, a été un incroyable voyage pour moi...

Avec les tubes Inhaler et Come Closer mais aussi sur tout le reste du disque, tu as réussi à proposer des chansons qui sonnent déjà comme des classiques, à la fois rock 'n roll et pop, modernes et vintage... C'était ce que tu voulais faire au départ ?
Miles Kane : Oui, je suis influencé par beaucoup de disques du passé - et ça s'entend sur le disque - mais je ne voulais pas faire un l'album qui sonne comme en 1963, simplement parce que ça a déjà été fait ! Je voulais faire un disque qui passe à la radio, et je voulais frapper un grand coup parce qu'il y a tellement de groupes qui sortent aujourd'hui ! Donc je voulais faire un truc moderne mais traversé par mes influences : T-Rex, John Lennon, Lee Hazlewood, Serge Gainsbourg, des choses comme ça...

Pour résumer, on pourrait dire que tu as sorti un album qui synthétise tes influences et qui les propulse dans le futur pour sonner intemporel et classique... J'ai raison ou pas ?
Miles Kane : Oui, je pense que c'est un l'album dont je pourrais être fier pour toujours. J'espère que ça deviendra un classique...

Il y a pas mal d'invités sur ton 1er disque solo : Gruff Rhys, Noël Gallagher d'Oasis, Alex Turner et Clémence Poésy... Peux-tu parler des circonstances où tu les as rencontrés et pourquoi tu as choisi de les faire participer à l'aventure?
Miles Kane : On a écrit une chanson ensemble avec Gruff Rhys, Quicksand, et il a fait des chœurs sur l'album. Alex ne participe pas au disque mais on a écrit les paroles d'une chanson tous les deux, Telepathy. Noël Gallagher est passé prendre le café quand j'enregistrais et il en a profité pour faire des chœurs sur une titre, My fantasy. En ce qui concerne Clémence, je ne la connaissais pas, on me l'a présentée et elle a fait du super boulot sur la chanson Happenstance. C'est une fille très sympa et canon !



À la fin du show à Bourges, tu as invité Gruff Rhys des Super Furry Animals à monter sur scène pour jouer ton tube "Inhaler", tu l'as présenté comme une légende... Peux-tu dire à quel point il est important pour toi ?
Miles Kane : Gruff Rhys est super important pour moi parce que je lui ai tellement emprunté pour créer ma musique... J'ai beaucoup de respect pour lui et, en plus, j'adore trainer avec lui, c'est un mec cool, il a une aura incroyable. J'ai vraiment de la chance de le connaitre ! Sa musique est vraiment sous estimée à mon avis !


As-tu conscience d'avoir co-composé et enregistré avec Alex Turner un album, celui des Last Shadow Puppets, qui est déjà culte et qui restera ?
Miles Kane : Sur le moment, quand on a fait le disque des Last Shadow Puppets avec Alex, on ne se rendait pas vraiment compte... on l'a juste fait. Et puis, après, tout le monde nous a dit qu'on avait vraiment fait un truc classe, c'est super encourageant !

La suite est prévue ?
Miles Kane : Oui, je pense qu'on fera un deuxième disque des Last Shadow Puppets, mais je ne sais pas quand...

Est-ce que la réussite de ce disque t'a aidé par la suite à te jeter à l'au pour un disque solo ?
Miles Kane : Oui, définitivement, le simple fait de composer ces morceaux et de chanter sur ces chansons, ça m'a fait progresser musicalement, et en tant que personne également... ça m'a permis de prendre encore plus confiance en moi.



Sur scène, tu reprends Hey Bulldog des Beatles, tu as également fait une version d'A girl like you d'Edwyn Collins... Tu peux parler de ces reprises ?
Miles Kane : J'aime bien faire une reprise dans mon set live, je voulais une chanson des Beatles et après avoir joué Hey Bulldog, on avait l'impression que c'était une de nos chansons, ça fonctionnait parfaitement avec notre son ! C'est parfait ! En ce qui concerne A girl like you, c'est une chanson que j'adore depuis que je suis tout gamin. Il y a quelques années de ça, je suis retombé dessus et je me suis dit "Quelle chanson quand même ! Quelle guitare ! Quel tube pop !" On a donc fait une reprise, en version plus noire, de ce morceau que j'adore...

Comment ça se passe d'être né et de vivre dans la ville des Beatles, Liverpool ? Leur présence est-elle omniprésente ? Vous écoutez vraiment leurs disques dès le biberon ou pas ?
Miles Kane : Oui, mais ça fait partie de nous, on n'y pense pas vraiment en fait ! Oui, clairement, c'est le meilleur groupe du monde, il n'y a pas de doute là-dessus !

Ton disque préféré de tous les temps ? C'est un disque des Beatles ?
Miles Kane : Heuuuuuuuuuuu, oui, je dirais A Hard Day's Night...

Y-a t'il des disques français que tu apprécies ?
Miles Kane : Oui, les premiers disques de Jacques Dutronc ! C'est l'un de mes héros du moment ! Je suis à fond dans ce qu'il a fait de 1967 à 1969, c'est parfait, je pense que c'est un grand Monsieur ! J'aimerais bien comprendre ce qu'il raconte dans les paroles, je saisis un peu ce qu'il dit dans Les Cactus mais à part ça... c'est compliqué ! En plus, il avait un style et un look vraiment classe, c'était un mec super cool !

Tu vas jouer au festival Rock en Seine à Paris, fin août devant plein de monde, juste après avoir foulé les scènes des énormes festivals anglais de Reading et Leeds, c'est un rêve de jouer ta musique devant autant de monde ?
Miles Kane : Ah oui, j'ai reçu un super accueil en France, je suis vraiment heureux de ça ! C'est le pied de jouer sa musique dans de telles conditions, sur de grandes scènes, que ce soit en France ou en Angleterre, deux pays où je commence à avoir des fans qui bougent lors des concerts. Jouer en live, c'est vraiment mon truc, donc je savoure ces moments... Rien que d'y penser ça me fait plaisir !



Ta chanson Come Closer et son refrain à base de "haha hahaha ha" est idéale pour jouer dans de telles circonstances, devant un public nombreux, j'imagine...
Miles Kane : Oui, c'est ce que voulais faire, une sorte d'hymne facile à reprendre en chœur par le public, que tout le monde puisse chanter... Plus on la joue en live, plus on se dit que ça va devenir un truc énorme, un tube. Dans les salles de concerts, ça commence déjà à marcher fort, et je pense que ça va cartonner en live dans les gros évènements...

Quel est à ton avis, le meilleur moment pour écouter l'album Colour Of The Trap ?
Miles Kane : A mon avis, c'est idéal à écouter en se préparant avec ses amis juste avant de sortir un samedi soir, tout en buvant un verre et en parlant de la soirée à venir. Et ça fonctionne très bien aussi si tu écoutes le disque un dimanche matin, en prenant un bain pour te remettre de ta cuite de la veille !

La suite s'annonce comment pour toi ? Quels sont tes projets après la tournée ?
Miles Kane : Je ne sais pas encore, je vais être en tournée et donner des concerts pendant la plupart de cette année 2011... Je vais sans doute me remettre à écrire des morceaux ; j'essaierais de voir comment sonnent les nouvelles compositions. Je compte bien profiter de cette vie passée à voyager pour jouer des chansons que j'adore interpréter en live... S'il y a un jour qui passe sans que je donne un concert, je déteste ça !



A propos de concerts, avec ton groupe, on dirait que vous jouez ensemble depuis des années comment est-ce possible alors que le projet est si récent ?
Miles Kane : Cette complicité avec le groupe est incroyable, c'est dû au fait que ce sont des amis depuis quelques temps déjà, ça aide beaucoup ! Je suis vraiment honoré de jouer avec ce combo, j'ai une putain de chance de l'avoir ! Grâce à ça ça, on donne des concerts terribles, c'est très excitant ! Je pense que les gens ne s'attendaient pas à ça.

L'enregistrement du prochain album se fera avec ce groupe donc ?
Miles Kane : Oui, je pense vraiment qu'on fera comme ça !

Un petit mot de conclusion pour tes fans français ?
Miles Kane : Bisous, bisous !! (en français) "

Merci beaucoup pour l'interview, bonne journée et à bientôt, lors du festival Rock en Seine !
Miles Kane : Merci, avec plaisir ! "



L'album de Miles Kane, Colour Of The Trap, est disponible partout, et il va sans dire qu'il est vivement conseillé aux fans de pop rock écrite avec soin et super bien foutue... Miles Kane se produira fin août au festival Rock en Seine, vous pouvez consulter ses autres dates prévues ici.

Liens : www.mileskane.com, www.facebook.com/mileskanemusic, http://twitter.com/#!/MilesKaneMusic, www.youtube.com/user/MilesKaneMusic, www.myspace.com/mileskanemusic.

(Merci à Coline Magaud pour la traduction des questions en anglais avant l'interview)

Photos : droits réservés.


Miles Kane : les dernières chroniques concerts

Miles Kane en concert

Miles Kane par Lb Photographie
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
Miles Kane a des choses à prouver. Et c'est à La Cigale qu'il a choisi de le faire, prêt à défendre un troisième album déroutant, éloigné de la trajectoire jusqu'ici prise dans la... La suite

Miles Kane en concert

Miles Kane par Samuel C
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
A 21h pétantes, Miles Kane s'affichait en lettres rouges sur le fond de scène de la Cigale qui était complète depuis des lustres pour le retour de l'ex-Rascals. En combinaison... La suite

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) en concert

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 02/06/2016
Grand concert des Last Shadow Puppets d'Alex Turner (Arctic Monkeys) et Miles Kane (ex The Rascals) à l'occasion du festival Europavox dans une grande salle de la Coopé... La suite

The Last Shadow Puppets en concert

The Last Shadow Puppets par manuwino
Olympia, Paris, le 30/03/2016
C'est peu de dire que 8 ans après leur dernier passage parisien, les Last Shadow Puppets étaient très attendus. L'ambiance dans la salle après le passage (relativement... La suite

The Last Shadow Puppets : les dernières chroniques concerts

Miles Kane en concert

Miles Kane par Lb Photographie
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
Miles Kane a des choses à prouver. Et c'est à La Cigale qu'il a choisi de le faire, prêt à défendre un troisième album déroutant, éloigné de la trajectoire jusqu'ici prise dans la... La suite

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) en concert

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2018
"Le plus grand groupe de rock du monde..." Affichant toujours une classe américaine leur permettant d'évoluer bien au-dessus des autres, les Arctic Monkeys ont une fois de... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) en concert

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 02/06/2016
Grand concert des Last Shadow Puppets d'Alex Turner (Arctic Monkeys) et Miles Kane (ex The Rascals) à l'occasion du festival Europavox dans une grande salle de la Coopé... La suite