Accueil L'Astrolabe - Orléans
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

L'Astrolabe - Orléans

bd Jean Jaurés
45000 Orléans

Plus d'info :

Astrolabe : les dernières chroniques concerts 10 avis

Julien Doré

Critique écrite le 02 juillet 2008, par Magiclilive

l'Astrolabe - Orléans 01 juillet 2008

Concert complet, l'équipe de l'Astrolabe va pouvoir partir 2 mois aux Bahamas avec la recette de la soirée (non je déconne en fait c'est aux Seychelles !). Bon je vais mette fin au suspens immédiatement, ce concert est une réussite, ce petit garçon a un avenir dans la musique rock Française il l'a prouvé ce soir. Un public bigarré (ouvre ton dictionnaire), près de nous Pierre Mathieu l'animateur de petite taille du Morning Café (sur M6 of course), un service d'ordre renforcé, quelques midinettes (hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii), mais également des femmes plus mures, des couples, des enfants, des grands-parents, ils sont tous venus applaudir et encourager Julien Doré pour son premier showcase (c'est lui qui emploie ce terme). C'est certain qu'avec ses 600 places l'Astrolabe est bien loin du cirque "Nouvelle Star". Dés le premier... Lire la suite

Philipe KATERINE

Critique écrite le 30 mars 2006, par Magiclilive

l'astrolabe Orléans 15 mars 2006

Tu as entièrement raison mes articles ont quelquefois tendance à être longs. Et bourrés de fautes d'othographes c'est également vrai! Mais ils sont si intéressants! Et de toutes manières je n'y peux rien mais il se passe systématiquement des choses incroyables, qui n'arrivent habituellement que dans les films (et encore pas tous les films). Le concert de KATERINE n'a pas dérogé à la régle. Je ne sais pas par où commencer, peut-être un léger historique pour bien caler le personnage? Philippe de son vrai nom BLANCHARD est né le 08 décembre 1968 à Chantonnay, département des ventres à choux, et de DE VILLIERS (mais ne parlons pas de chose qui fachent). Il apprend la guitare avec son gentil Tonton. En 1976 Il est opéré à coeur ouvert (c'est Gala ton site ou quoi?). Durant son adolescence il pratique le Basket à très haut niveau (pourtant il ne m'a pas semblé particulièrement grand). Et le début de sa carrière me diras tu? Oui ne l'oublions pas car nous sommes ici pour ça. Elle commence avec l'achat d'un magnétophone 4 pistes sur lequel il s'enregistre (c'est fait un peu pour ça d'ailleurs un magnétophone). Toute sa famille l'encourage à continuer dans cette voie. Fin du premier round, des questions? Des précisions? Non alors poursuivons... Lire la suite

The John Butler Trio

Critique écrite le 30 mars 2006, par Magiclilive

l'astrolabe Orléans 16 mars 2006

Les jours passent (tellement vite!) et ne se ressemblent , mais alors, pas du tout. Le public est totalement différent de celui de KATERINE (la veille à l'Astrolabe). Manifestement, excepté Valérie et moi personne d'autre ne devaient être là hier soir. Aujourd'hui Il y a de la dreadlock au métre carré mais pas un seul joint. La salle est non fumeur! Les temps changent, qu'est ce que tu en penses mon copain? Oui c'est malheureux. Pas de cigarettes, et puis demain pas de bière? Et ensuite? des concerts où le nombre de décibels sera limité? Putain comme ça m'agaçe. L'année prochaine lorsque tu iras voter penses à tout ces trucs : à la répression constante, aux flics que tu croises à chaque coin de rue, à ta facture de gaz qui augmente de 28%, au CPE, aux conditions de travail dans ta boite. Fais fonctionner tes neurones dans l'isoloir et baises la gueule aux politiques. Mais je m'égare et le propos n'est pas encore d'actualité, pour l'instant l'Astrolabe est plein comme un Irlandais un samedi soir. John Butler est né en 1975 en Californie. Son père est originaire de l'ouest Australien, à l'âge de 11 ans il part donc s'installer là-bas. Il suit des études artistiques, à 16 ans il commence à jouer de la guitare (celle de son grand-père). Et... Lire la suite

Saul Williams

Critique écrite le 11 décembre 2005, par Magiclilive

l'astrolabe - Orléans 08 décembre 2005

Et bien ça ne va pas être simple, c'est moi qui te le dit, pourquoi? Mais réfléchis 5 mn merde! Parce que je ne connais pas ce style de musique : le Hip Hop. Dans la vie il ne faut pas mourrir idiot, il faut être ouvert à tout. Ce qui m'a motivé ce sont les termes "guitares saturées et basses lourdes" inscrit blanc sur noir dans mon programme (à que j'aime ce mot un tantinet désuet) automne 2005 de l'Astrolabe. C'est décidé ce soir après ma soupe (carottes-pommes de terre-oignons-épices) je file dans ma salle de concert favorite pour voir et écouter (tu préfères le contraire pas de souci intervertis les termes, c'est aussi ça l'interactivité!) Saul Williams. Ce rappeur originaire de New York est avant tout découvert et reconnu grâce à sa poésie. Il écrit de nombreux textes et se fait remarquer grâce à son "flow" lors de joutes verbales à la 8 miles. Son style particulier, le spoken word (tu vois au lieu de sécher les cours d'anglais pour aller jouer au flipper et bien tu aurais l'air moins con aujourd'hui si tu avais écouté ton prof!) ne laisse pas indifférent.... Lire la suite

The National + Film School

Critique écrite le 09 décembre 2005, par magiclilive

l'astrolabe Orléans 23 novembre 2005

Ce qui marque avant tout, c'est la complexité du groupe sur scène. A vrai dire on s'y perd un peu, l'oreille n'étant peut-être pas habituée à cette multitude de sons dont il faut parfois faire le tri. Un petit moment est nécessaire afin d'assimiler et digérer le style, le son et la voix particulière de Matt Berninger, front man du Combo. Ce groupe de l'Ohio s'exile rapidement pour New-york afin d'y trouver sa place. Après un cultissime second album (Sad songs for dirty lovers), la critique pensait qu'ils n'avaient plus rien à dire (hou les vilains!). Et pourtant The National atteint de nouveaux sommets avec l'excellent Alligator signé chez Beggars Banquet. Dès le début du concert Matt navigue sur une autre planète,on le croit possédé, c'est impressionnant et même un peu... Lire la suite

GOJIRA

Critique écrite le 16 octobre 2005, par ben28

Astrolabe, Orléans 14 septembre 2005

Gojira était à la hauteur de mes espérances, le concert était vraiment génial. Ils ont joué pas mal de chansons du dernier album "from mars to sirius". Les trois groupes en première partie ont permis de chauffé la salle mais n'étaient pas à la hauteur des maîtres du metal de... Lire la suite

Accès