Accueil L'Atabal - Biarritz
Lundi 10 décembre 2018 : 10760 concerts, 25284 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

L'Atabal - Biarritz

allée du Moura
64200 Biarritz

Plus d'info :

L'Atabal : Dernières news

Bertrand Belin en concert à l'Olympia et en tournée [Le 06/12/2018] A l'occasion de la publication le 25 janvier 2019 de son nouvel album intitulé "Persona", Bertrand Belin sera en concert à l'Olympia de Paris le 11 avril 2019 et en tournée française! Dates+billets ici:
En concert le 10/03/2019

L'Atabal : les dernières chroniques concerts 7 avis

Suicidal Tendencies + The Inspector Cluzo

Critique écrite le 30 octobre 2013, par Abigail Darktrisha

L'Atabal, Biarritz 24 Octobre 2013

Suicidal Tendencies + The Inspector Cluzo en concert

Un an et presque 3 mois après leur ravageur passage dans cette même salle nos amis Californiens de Suicidal Tendencies reviennent fouler les planches de la côté Basque avec cette même rage au ventre. Comme l'année passée, la salle sera comble et plusieurs aficionados feront le déplacement au-delà des frontières. Un fourmillement incessant à l'extérieur de L'Atabal et un bar prit d'assaut en attendant une ouverture pour un début des festivités prévue aux alentours de 21 heures ce soir. Public éclectique à souhait et représentatif de nos amis dont le style précurseur skate punk de l'époque aux influences metal funky groove reste même de nos jours bien identifiable et inimitable. Mais en attendant Mike Muir et ses acolytes, l'apéritif sonore sera servi par le détonant duo The Inspector Cluzo. Tout droit venus des Landes - donc pas très loin - les Gascons de Malcom (Laurent Lacrouts / guitare) et Phil (Mathieu Jourdain / batterie) chaufferont la salle pendant une petit heure, en territoire conquis pour défendre leur 4ème opus "Gasconha Rocks". Tout est dans le titre ! Les électrons libres du rock aux relents groove sont toujours en auto-production, un "tout fait maison" qu'ils ne manqueront pas de signaler au public. Les deux... Lire la suite

Nashville Pussy + Bob Wayne

Critique écrite le 02 octobre 2012, par Abigail Darktrisha

Atabal, Biarritz 26 septembre 2012

Nashville Pussy + Bob Wayne en concert

Quand le rock Américain décide de venir prendre une bouffée de iode et passe par la côte Basque, ça donne une soirée 100% rock'n'roll à l'Atabal de Biarritz avec la présence des Sudistes de Nashville Pussy, accompagnés et soutenus ce soir par la formation Bob Wayne, le tout orchestré par la production BASE PROD. Nashville Pussy,c'est le groupe qui au travers de deux personnalités que sont le leader Blaine Cartwright et l'indomptable guitariste Ruyter Suys, a forgé sa réputation sur un dynamisme inégalable en live. L'efficacité et la simplicité d'âme pour un résultat détonant et jamais décevant. Bob Wayne Mais avant de pouvoir admirer la charismatique Ruyter, c'est par l'Ouest des États Unis qu'on passera avec la country teintée de punk-rock de Bob Wayne and the OUTLAW CARNIES. Prenez des bikers additionnés d'une contre-basse, lunettes noires et chapeaux de cowboy, le tout sur une rythmique qui vous fait voyager au far-ouest et vous comprendrez ce qu'est Bob Wayne. A défaut d'avoir un canasson et un lasso sous la main pour finaliser le tout, c'est à base de bonne humeur et de cris stridents "hi ha" que le public répondra à cette formation. Plutôt surprenant les premières minutes, finalement ces cowboys tatoués... Lire la suite

Berri Txarrak + R.Wan (Java)

Critique écrite le 26 septembre 2012, par Abigail Darktrisha

Atabal Biarritz 21 septembre 2012

Berri Txarrak + R.Wan (Java) en concert

C'est dans le cadre des journées dédiées à la langue basque à Biarritz, sous le thème "MINTZALASAI: Vivre en basque à Biarritz", que l'Atabal nous offrira le présence du groupe Berri Txarrak, venu soutenir cette initiative mais également défendre son nouvel opus "Haria" qui intervient près de 3 ans après "Payola". R.Wan. Pour ouvrir la soirée, un tout autre genre avec l'ancien leader du groupe Java, R.Wan. qui après deux albums en solo viendra présenter les nouveaux titres de son dernier opus "Peau Rouge". Surnommé "le chanteur de l'invraisemblable", aux titres influencés aussi bien par le rap que la musette. Le poète révolté aux textes décalés de satire sociale et dénonciations variées, délivrera donc son show basé sur l'humour et la nonchalance. La diffusion au bar du documentaire "Salda Badago : les débuts du rock basque" terminée, c'est doucement que le public viendra donc assister à cette prestation. Exercice de style pour R.wan d'ouvrir le bal et de devoir chauffer la salle avant Berri Txarrak, mais ce dernier y arrivera cependant sans grand mal et finalement c'est assez facilement que le public se laissera prendre au jeu de ces paroles militantes brodées d'humour bien adapté à un certain... Lire la suite

Suicidal Tendencies

Critique écrite le 10 août 2012, par Abigail Darktrisha

@ Atabal Biarritz 31 Juillet 2012

Suicidal Tendencies  en concert

Quand Suicidal Tendencies, le gang de 'trasher hardcoreux' américains, décide de passer par nos côtes Basques ça donne une soirée Biarrotte à l'Atabal plutôt chaude et mouvementée en cette période estivale. En effet, en pleine tournée 2012 et malgré le récent départ apparemment définitif du guitariste Mike Clark pour 'raisons personnelles', Mike Muir et sa bande viendront quand même mettre le feu à Biarritz, accompagné d'un guitariste remplaçant. L'ex groupe de l'actuel bassiste de Metallica, Robert Trujillo, comblera une salle survoltée, et qui pour le coup laissera à la porte quelques fans venus de loin sans billets. Chose curieuse car le concert était annoncé complet sur place mais des places étaient pourtant disponibles encore 2h avant le début du concert dans un certain magasin Bayonnais aux couleurs rouges et via le réseau équivalent. Problème de coordination ? Bref beaucoup de monde ce soir et notamment la bonne surprise de trouver même des Parisiens et anciens clients pour moi en vacances dans le coin et venus assister au concert. Le bal sera ouvert ce soir par le groupe local 'The Rodeo Idiot Engine' dont je ne verrai que deux titres à la fin du set et qui me semble officier dans un style plutôt... Lire la suite

Danakil + Natty Jean

Critique écrite le 03 avril 2012, par Abigail Darktrisha

Atabal, Biarritz 31 mars 2012

Danakil + Natty Jean en concert

Après deux albums et un live, Danakil, le "reggae made in France" continue de transmettre son message engagé sur une musique métissée oscillant entre reggae et musique du monde. Leur dernier album "Échos du temps" a été enregistré en Jamaïque et en Afrique, sur les terres sacrées du reggae. Ce soir c'est par Biarritz à l'Atabal que le groupe posera ses instruments en compagnie de Natty Jean, rencontré à Bamako, qui assure la première partie mais également le deuxième chant sur la tournée, et ce depuis 1an maintenant et qui prendra fin après la date Biarrotte, Natty Jean repartant en tournée solo. Natty Jean, plutôt originaire de la scène hip hop sénégalaise, retrouve donc maintenant les influences africaines et jamaïquaines de ses aînés. Une collaboration qui ce soir ne fera que mettre en valeur cette culture de part son chant wolof, anglais et français. D'ailleurs Natty Jean sort son premier album solo "santa yalla" sur le nouveau label de Danakil, Baco Records, et nous présentera celui-ci lors de sa prestation qui passera... Lire la suite

SUICIDAL TENDENCIES + 22BELOW

Critique écrite le 17 avril 2017, par Osogaru

Atabal, Biarritz 8 Avril 2017

SUICIDAL TENDENCIES + 22BELOW en concert

Pour la 3ème fois en 5 ans, le gang de Californie (Venice Beach pour être exact !) Suicidal Tendencies vient faire transpirer ses bandanas à l'Atabal à Biarritz. Comme les autres fois, le concert est annoncé complet, la soirée promet donc d'être très chaude ! 22Below La première partie est ce soir assurée par le groupe 22Below. Originaire des Pays Bas, c'est un choix assez surprenant, tant leur pop rock très sombre et lente va peiner à passionner le public. Le bar étant bien plus rempli que la salle pendant leur set. Le groupe est en place mais la sauce ne prendra jamais, le public étant présent ce soir pour accueillir la tête d'affiche et la salle ne se remplira que quelques minutes avant le début du set de ST. Suicidal Tendencies Il est 21 heures quand résonne l'intro de "You Can't Bring Me Down", la foule s'amasse pour accueillir le groupe Suicidal Tendencies et puis rien. Un roadie s'agite sur scène, la musique est remise dans la sono. Faux départ ! Environ 10 minutes plus tard, le groupe arrive enfin sur scène et refait l'intro - cette fois en live - avant d'envoyer la sauce. C'est parti, "You Can't Bring Me Down" et "I Shot Reagan" ouvrent le bal et la température monte instantanément, le public réagit... Lire la suite

Accès