Accueil Marseille - Aix Café Julien - Marseille
Dimanche 16 décembre 2018 : 10435 concerts, 25300 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Café Julien - Marseille

39 Cours Julien
13006 Marseille

Plus d'info :

150 places

Plan d'accès

Café Julien - Marseille : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Café Julien - Marseille : l'historique des concerts

Sa.

24

Nov.

2018

Festival Tighten Up en concert
Africaine 808 - L'atomiste - Air Solid - Selecter The Punisher Festival Tighten Up / L'Atomiste / Selecter the Punisher

Di.

21

Oct.

2018

Powersolo

Ve.

19

Oct.

2018

UÈI - Djé Baleti - Bertolino Le Gac

Je.

20

Sept.

2018

Devon, Ex'Odd

Je.

13

Sept.

2018

Belladonna9ch

Ve.

22

Juin

2018

Pleasures

Sa.

26

Mai

2018

Les Olivensteins + + Garbage Men

Ve.

04

Mai

2018

Cathy Heiting 4tet

Ve.

09

Mars

2018

DJ Skillz / What the S***D / Human E.T. Crew

Ve.

02

Mars

2018

Swan Ink + Lya

Je.

14

Déc.

2017

Bâbord Swing & invités

Je.

23

Nov.

2017

Stuff. (Annulé)

Café Julien : les dernières chroniques concerts 68 avis

Motorama

Critique écrite le 04 novembre 2018, par Phil2guy

Café Julien - Marseille 30 Octobre 2018

Motorama en concert

Les russes de Motorama jouent ce soir au Café Julien. Depuis le début de la décennie, cette formation de Rostov-sur-le-Don qui a déjà cinq albums à son actif s'est illustrée avec un succès toujours plus croissant en réactualisant la Cold / New Wave du début des années 80. La petite mais chaleureuse salle qu'est le Café Julien est comble ce soir, le groupe semble très attendu. A l'origine un quintet, les membres de Motorama ne sont plus que trois : un guitariste chanteur, un bassiste qui tient aussi les claviers et qui programme les séquences, et un batteur. Leur allure est sobre et discrète (cheveux coupés ras, vêtements sombres). Ils viennent présenter les titres de leur dernier album Many nights, plus lumineux que les précédents. La musique de Motorama fait référence à celle des Simple Minds des débuts ou à New Order pour la pulsation mécanique, des compositions dansantes à la tonalité mélancolique, qui évoquent plus la grisaille que la noirceur. Le set commence avec des titres de Many Nights, plutôt convaincants, qui suscitent tout de suite l'adhésion du public. Les tempos sont assez rapides et entrainants à la manière des premiers New Order (encore eux). La guitare est très présente et tisse des lignes mélodiques qui... Lire la suite

UEI + Gurvant Le Gac et PierLau Bertolino

Critique écrite le 21 octobre 2018, par Ana-hata

Café Julien - Marseille 19 Octobre 2018

UEI + Gurvant Le Gac et PierLau Bertolino en concert

Un vendredi soir à l'espace julien... Arrivé au café julien on commence la soirée par le duo Gurvant Le Gac et Pierre Laurent Bertolino. L'un est accompagné de sa flute traversière et l 'autre de sa vielle. Le duo commence par un morceau nommé "la ruche", ils nous font passés ici un message fort de soutien envers le quartier de la plaine qui subit le chaos des travaux menés par la ville et détruit nos arbres, nos poumons... Pour avoir des ruches il faut avoir des abeilles, pour avoir des abeilles il faut des arbres, des fleurs de tilleuls sauvagement détruit par le groupe Soleam. Le duo nous dit ici "les abeilles ont besoin de rester en vie comme la diversité humaine". Nous voila transporté dans un univers aux sonorités tribale qui prend aux tripes et nous fait voyager vers nos ancêtres. Il y a des vibrations sonores qui nous transportent dans des mémoires profondes. Ces deux artistes nous envoutent clairement tout au long de leur improvisation. Une belle connexion lient les deux hommes et fait du bien à entendre. Ce soir le duo m'a fait voyager dans leur univers, littéralement transporté vers un ailleurs qui fait du bien et on en demande encore. On poursuit l'ambiance humaine, engagé et poétique avec le groupe Uei. Si vous ne... Lire la suite

Pleasures

Critique écrite le 30 juin 2018, par Catherine B

Café Julien, Marseille 22 juin 2018

Pleasures en concert

Who cares the way we dance ? Vous Messieurs ! Hier soir au Café Julien, les étirements jouissifs (pas d'autre mot me vient tout de suite) de nos pauvres corps endoloris par une dure semaine, qui a pris naissance dans les premières montées de chaleur en été... Et ça ne va faire que grimper. Premiers accords bien trempés dans l'acide du rock pur, celui dans lequel on se disloque avec plaisir. Le mot est dit et le ton est donné. Une affaire de particules, élémentaires Cher Atkinson. Nous sommes faits de chair et de sang chaud, de ligaments tendus et de neurones à vif et ils doivent le savoir les mecs sur scène. Pop oui certainement, rock évidemment. Mais avec ce petit plus des grands qui vous collent... Lire la suite

Les Olivensteins-Les Garbage Men

Critique écrite le 01 juin 2018, par Phil2guy

Le Café Julien-Marseille 26 Mai 2018

Les Olivensteins-Les Garbage Men en concert

Si j'avais imaginé il y a quelques années voir un jour en concert les Olivensteins, j'aurais eu du mal à le croire. Rappelons quand même que ces rouennais à la carrière éphémère inscrits dans la vague punk française de la fin des années 70 s'étaient illustrés avec un punk rock iconoclaste aux paroles sarcastiques en gravant l'hymne définitif, le cultissime Fier de ne rien faire sur un seul et unique 45t, et qui fut repris par de nombreux groupes, notamment les Thugs (sans doute parmi les meilleurs de ce pays). Le label Born Bad a eu il y a quelques années la bonne idée de réunir sur un album ce 45t avec d'autres chansons jamais sorties officiellement (des titres issus de démos ou des enregistrements live). Le groupe s'est reformé pour quelques concerts à la faveur de cette heureuse réhabilitation discographique et du nouvel engouement, amplement mérité, qu'il a ainsi suscité. A l'origine un quatuor, les Olivensteins sont désormais un quintet et jouent ce soir au Café Julien. Gilles Tandy et le guitariste Vincent Denis, les seuls membres d'origine, sont accompagnés d'un bassiste, d'un batteur et d'une claviériste. Le groupe a finalement sorti l'année dernière (40 ans après ses débuts !) son premier véritable album, Inavalable.... Lire la suite

Namaste!

Critique écrite le 24 mai 2017, par Pirlouiiiit

Café Julien, Marseille 18 mai 2017

Namaste! en concert

Ca faisait un petit moment que je n'avais pas vu Namaste!. La dernière fois c'était il y a 3 ans (déjà !) à l'U-Percut avec Tina Mweni au chant. Tina qui a dû partir vers d'autres aventures musicales donc et ce soir c'est avec joie qu'un public pas très fourni au départ, mais clairement pas ici par hasard, retrouve Jean-Michel Troccaz à la batterie, Sylvain Terminiello à la basse, Cyril Benhamou au clavier et flûte et Fred Pichot aux saxos et machines. Par rapport aux deux autres groupes de Fred (ou plutôt devrais-je dire deux des autres groupes de Fred) à savoir Nafas et Bogo dont je suis aussi très fan celui-ci est le plus électro des 3. Electro sauce Nublu c'est à dire de l'électro live jouée par des jazzmen. Avec sa section rythmique irréprochable, souriante et planante (capables aussi de très chouettes solo) et ses deux frontmen aussi opposés que complémentaires, Namaste! nous donnera une nouvelle fois un concert où se mêleront dub, funk, jazz, rythmes africains et orientaux et sûrement des trucs plus pointus dont je ne connais pas le nom. En tout cas il me faudra que 2 invitations à se rapprocher de la part de Cyril pour que le public se colle à la scène du danse jusqu'à la fin de la soirée. Des nouveaux morceaux dont... Lire la suite

Dj Djel, Marseille et sa production !

Critique écrite le 17 mars 2017, par Odliz

Café Julien, Marseille 15 mars 2017

Dj Djel, Marseille et sa production ! en concert

Carte blanche à DJ Djel ce soir à l'Espace Julien pour la sortie de sa nouvelle mixtape Marseille et sa Production 2 avec du 100% frais et local. On ne présente plus DJ Djel , fondateur de la FF , beatmaker, créateur d'évènements et ambianceur légendaire dans un esprit collectif et intègre. Ici, c'est le DJ Djel défricheur de talents qui met à la lumière une trentaine de MCs, dont une quinzaine seront présents ce soir. La soirée open mic prend tout son sens : l'event est gratuit, les invitations sont sur simple demande, et la mixtape est en téléchargement libre. A l'heure où les médias se plaisent à reprocher le consumérisme des musiciens et en particulier des hip-hopers, Djel nous montre sa version : un milieu solidaire pour une diffusion maximale. Et c'est donc sans surprise que l'ambiance ce soir est au beau fixe, bon enfant et dansante. L'Espace Julien se remplit d'un public varié qui jette une oreille attentive au warm-up efficace de gros son actuel. Et special big up au track de Dooz Kawa dans la playlist -d'ailleurs présent en featuring sur Marseille et sa Production 2 - un hip-hoper aux lyrics engagés... Lire la suite

Accès