Accueil Paris La Cigale - Paris 18ème
Vendredi 25 mai 2018 : 9857 concerts, 24991 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.

La Cigale - Paris 18ème

120 Bd Rochechouart
75018 Paris
Métro Pigalle

Plus d'info :

900 assises / 1500 debouts

Plan d'accès

La Cigale : Dernières news

Brian Jonestown Massacre en concert à La Cigale et en tournée [Le 09/05/2018] Le groupe d'Anton Newcombe, The Brian Jonestown Massacre, sortira deux albums en 2018, le premier, "Something Else" sera dispo le 1er juin et le deuxième le sera en septembre ! A cette occasion, BJM sera en tournée avec en plus des festivals La Route du Rock à St Malo et...
En concert le 20/09/2018
Kurt Vile en concert à La Cigale et en tournée [Le 27/04/2018] Après l'escapade de Kurt Vile avec Courtney Barnett, le groupe Kurt Vile And The Violators sera de retour avec des concert en France cet automne : le 21 octobre 2018 à l'Epicerie Moderne de Feyzin (Lyon), le 28 octobre à Rock School Barbey à Bordeaux et le 29 octobre à La Cigale...
En concert le 29/10/2018

La Cigale - Paris 18ème : les prochains concerts

Ve.

25

Mai

2018

Why Don't We
20H 25.80 €

Sa.

26

Mai

2018

Kim Wilde en concert
Kim Wilde
Kim Wilde
20H 53.79 €

Lu.

28

Mai

2018

Kimberose en concert
Kimberose
Kimberose
19H30 De 29.00 à 40.00 €

Me.

30

Mai

2018

Ben Folds And A Piano
19H30 De 34.50 à 56.50 €

Je.

31

Mai

2018

Tim Dup en concert
Tim Dup
Tim Dup
20H00 De 24.00 à 28.00 €

Ve.

01

Juin

2018

Todrick Hall
19H30 38.90 €

Ve.

08

Juin

2018

Max Bird
20H 20 / 39 €

Me.

13

Juin

2018

L7 en concert
L7
L7
19H30 29.70 €

Sa.

16

Juin

2018

Jocelyne Beroard
20H 39.5 €

Lu.

18

Juin

2018

Jocelyne Beroard
20H 39.5 / 56 €

Me.

20

Juin

2018

Pomme en concert
Pomme
Pomme
19H30 27.5 €

La Cigale : les dernières chroniques concerts 162 avis

General Elektriks + Juniore

Critique écrite le 15 avril 2018, par Lebonair

La Cigale - Paris 11 avril 2018

General Elektriks + Juniore en concert

Après une tournée de plus de 100 dates à travers le monde en 2016, pour défendre l'excellent "To be A Stranger", General Elektriks est vite revenu sur le devant de la scène et cela pour notre plus grand plaisir. En effet, Hervé Salters et ses musiciens viennent de sortir leur 6ème album "Carry No Ghosts" (chronique à lire sur le site). Le groupe est donc à nouveau reparti sur les routes dès ce printemps et ils sont passés par la capitale et dans cette magnifique salle de la Cigale qui contient 1200 places et par deux fois, le 11 et 12 avril derniers. On est évidemment de la partie car vu leur puissance scénique, la qualité des chansons et l'énergie qu'ils donnent en live, on ne pouvait rater sous aucun prétexte leur passage. Il est pratiquement 20 heures 30 et on arrive au moment du dernier morceau du groupe Juniore, qui faisait la première partie. On peut donc juste vous dire que c'est un groupe de filles, qu'elles sont françaises, qu'elles versent dans la pop avec un côté rétro yé-yé et que leur premier album "Ouh là là" est sorti il y a tout juste un an. 20 minutes plus tard, c'est au tour de General Elektriks d'investir la scène. La salle est pleine à craquer pour la première des deux dates à la Cigale. Les fans sont bien... Lire la suite

Pierre Lapointe

Critique écrite le 15 février 2018, par Lebru

La Cigale, Paris 14/02/2018

Pierre Lapointe en concert

Pierre Lapointe en concert, enfin ! J'attendais ça depuis des années, inconsolable de l'avoir loupé lorsqu'il était passé à Lyon et Nîmes auparavant.  Aujourd'hui j'allais voir ce que donnait la "Science du coeur" en concert. Après une très agréable première partie, Le trio des Hollydays - entre pop electro et the XX light (rotation de leur titre "Leo" sur Fip si ça vous parle), le Québécois  se met en place. Épure totale : un piano à queue, un énorme Marimba et c'est tout. Et entourant le chanteur (qui se mettra bien sûr au piano plusieurs fois) et ses deux musiciens, un magnifique mur de néons  aux couleurs changeantes créant au fil du spectacle des mosaïques, des constellations, des vagues mouvantes voire des vitraux. Tout le dernier... Lire la suite

MGMT

Critique écrite le 07 février 2018, par Samuel C

La Cigale - Paris 5 février 2018

MGMT en concert

Co-leader de MGMT, Andrew VanWyngarner considère à la fin du concert que la Cigale est peut-être le plus belle salle parisienne où le groupe a pu se produire. Dans ce sublime et historique lieu, MGMT a proposé à ses 1 400 fans un voyage au coeur de son univers féerique mi-enfantin, mi-nostalgique : avec de fortes doses de psychédélisme résolument actuel, d'electronica maîtrisée et de visuels colorés ou rétros.  Un petit écran situé juste derrière les 5 musiciens diffusera des vidéos qui seront également reproduites sur un grand support situé au fond de la scène. Selon les titres interprétés le public apercevra des images d'aérobic féminin, de voûtes sculptées ou encore d'espaces planants donnant une impression multi-dimensionnelle à l'événement. Pas ultra-charismatique mais personnage qui capte la lumière, Andrew VanWyngarner, qui arbore un look seventies assumé (veste étriquée... Lire la suite

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017)

Critique écrite le 16 mars 2017, par Paskal Larsen

La Cigale, Paris 5 mars 2017

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Une petite convention de disques (hors festival) Paris Loves Vinyl le matin à l'Espace Reuilly, histoire de dépenser un peu d'argent (investi dans une édition vinyle originale de la BO du film "La Planète des Singe" de 1968, une ré-édition du 2ème album de Suicide et l'album "The Days Of Wine And Roses" de The Dream Syndicate, qu'on vous recommande d'ailleurs) et le soir, dernière étape du Paris International Festival Of Psychedelic Music à La Cigale. You Said Strange Le groupe français You Said Strange ouvre la soirée en jouant une musique psyché rock à la Brian Jonestown Massacre/Black Angels. Rien de nouveau sous le soleil de la Normandie, mais les compos sont bien jouées et dans le style ça tient bien au trou normand. Et, belle surprise, au bout 1/4 heure, Tess Parks vient accompagner le groupe et chante avec eux jusqu'à la fin du set. Tess Parks, avec aux instruments You Said Strange, ça le fait ! Tess Parks Le temps de changer le plateau, le rideau de la scène se ferme pour laisser apparaître (comme par magie) Tess Parks. Pendant 10 minutes elle va lire des poèmes sous une lumière rouge. Cannibale Arrive ensuite la nouvelle signature du label Born Bad, le groupe Cannibale. Attention, sur scène ce groupe... Lire la suite

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017)

Critique écrite le 08 mars 2017, par Samuel C

La Cigale, Paris 5 mars 2017

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Certains artistes sont trop rares dans nos contrées, d'autres n'hésitent pas à franchir nos frontières avec régularité : c'était ainsi dimanche 5 mars 2017 le 55ème concert des Dandy Warhols en France. Pas réputés pour être des bêtes de scène, les Américains sont pourtant très attachants et possèdent un public fidèle : - grâce à des compositions solides et surtout leurs deux albums fondamentaux "Dandy Warhols Come down" et "Thirteen Tales From Urban Bohemia" - via une attitude constante, un look passe-partout et pas de frasques particulières - et aussi à travers le prisme de l'excellent documentaire... Lire la suite

JOSE GONZALEZ & THE STRING THEORY

Critique écrite le 13 février 2017, par Stéphane Pinguet

La Cigale, Paris 25 janvier 2017

JOSE GONZALEZ & THE STRING THEORY en concert

A l'annonce cet automne d'une tournée réunissant le chanteur Folk suédois José González (Junip) et le collectif The String Theory -composé d'ensembles originaires de Göteborg et Berlin- on ne pouvait contenir notre joie. D'autant que la tournée ne comportait que quelques dates triées sur le volet, dont une seule en France, à La Cigale, Paris. Récit d'une soirée inoubliable... Pas grand monde Boulevard de Rochechouart ce soir, le concert est complet depuis quelques jours et mêmes les habituels revendeurs de billets n'ont pas osé braver le froid glacial pour tenter quoi que ce soit ; seuls les bars sont pleins. La salle a opté pour une configuration en places assises, un peu déroutante pour une prestation du Suédois. 20h15, le String Theory -plus d'une vingtaine de musiciens- suivi de près par le brillant musicien suédois, entrent en scène, saluant humblement son public. Ce soir, le collectif ne se contentera pas d'accompagner José González, mais partagera l'affiche avec lui. Chacun sur un pied d'égalité. On se rappelle il y a quelques années de l'expérience hollywoodienne de González aux côtés du compositeur Theodore Shapiro sur le feel-good movie de Ben Stiller The Secret Life of Walter Mitty. La bande son donnait à l'époque... Lire la suite

Accès