Accueil Paris La Cigale - Paris 18ème
Samedi 25 novembre 2017 : 11349 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

La Cigale - Paris 18ème

120 Bd Rochechouart
75018 Paris
Métro Pigalle

Plus d'info :

900 assises / 1500 debouts

Plan d'accès

La Cigale : Dernières news

Lomepal à l'Olympia & en tournée [Le 07/10/2017] A l'occasion de la sortie de son album "Flip" (avec inclus le tube "Yeux disent"), le rappeur français Lomepal sera en concert à la Gaité Lyrique, à Paris, le 6 novembre 2017 (complet), à la Cigale à Paris le 22 mars 2018 (complet également), à l'Olympia de Paris le 4 octobre...
En concert le 22/03/2018

La Cigale - Paris 18ème : les prochains concerts

Sa.

25

Nov.

2017

The Stranglers en concert
The Stranglers
The Stranglers
19H30 De 39.70 à 59.50 €

Lu.

27

Nov.

2017

BabX en concert
Babx
BabX
19H30 28.00 €

Ma.

28

Nov.

2017

Keblack
20H00 De 28.00 à 36.00 €

Ve.

01

Déc.

2017

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 35.00 à 59.00 €

Ve.

01

Déc.

2017

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 35.00 à 59.00 €

Sa.

02

Déc.

2017

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 35.00 à 59.00 €

Ma.

05

Déc.

2017

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 35.00 à 59.00 €

Me.

06

Déc.

2017

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 35.00 à 59.00 €

Je.

07

Déc.

2017

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 35.00 à 59.00 €

Ve.

08

Déc.

2017

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 35.00 à 59.00 €

Sa.

09

Déc.

2017

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 35.00 à 59.00 €

Lu.

11

Déc.

2017

Vicente Amigo
Vicente Amigo
19H30 De 45.50 à 67.50 €

Ma.

12

Déc.

2017

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 35.00 à 59.00 €

La Cigale : les dernières chroniques concerts 159 avis

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017)

Critique écrite le 16 mars 2017, par Paskal Larsen

La Cigale, Paris 5 mars 2017

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Une petite convention de disques (hors festival) Paris Loves Vinyl le matin à l'Espace Reuilly, histoire de dépenser un peu d'argent (investi dans une édition vinyle originale de la BO du film "La Planète des Singe" de 1968, une ré-édition du 2ème album de Suicide et l'album "The Days Of Wine And Roses" de The Dream Syndicate, qu'on vous recommande d'ailleurs) et le soir, dernière étape du Paris International Festival Of Psychedelic Music à La Cigale. You Said Strange Le groupe français You Said Strange ouvre la soirée en jouant une musique psyché rock à la Brian Jonestown Massacre/Black Angels. Rien de nouveau sous le soleil de la Normandie, mais les compos sont bien jouées et dans le style ça tient bien au trou normand. Et, belle surprise, au bout 1/4 heure, Tess Parks vient accompagner le groupe et chante avec eux jusqu'à la fin du set. Tess Parks, avec aux instruments You Said Strange, ça le fait ! Tess Parks Le temps de changer le plateau, le rideau de la scène se ferme pour laisser apparaître (comme par magie) Tess Parks. Pendant 10 minutes elle va lire des poèmes sous une lumière rouge. Cannibale Arrive ensuite la nouvelle signature du label Born Bad, le groupe Cannibale. Attention, sur scène ce groupe... Lire la suite

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017)

Critique écrite le 08 mars 2017, par Samuel C

La Cigale, Paris 5 mars 2017

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Certains artistes sont trop rares dans nos contrées, d'autres n'hésitent pas à franchir nos frontières avec régularité : c'était ainsi dimanche 5 mars 2017 le 55ème concert des Dandy Warhols en France. Pas réputés pour être des bêtes de scène, les Américains sont pourtant très attachants et possèdent un public fidèle : - grâce à des compositions solides et surtout leurs deux albums fondamentaux "Dandy Warhols Come down" et "Thirteen Tales From Urban Bohemia" - via une attitude constante, un look passe-partout et pas de frasques particulières - et aussi à travers le prisme de l'excellent documentaire... Lire la suite

JOSE GONZALEZ & THE STRING THEORY

Critique écrite le 13 février 2017, par Stéphane Pinguet

La Cigale, Paris 25 janvier 2017

JOSE GONZALEZ & THE STRING THEORY en concert

A l'annonce cet automne d'une tournée réunissant le chanteur Folk suédois José González (Junip) et le collectif The String Theory -composé d'ensembles originaires de Göteborg et Berlin- on ne pouvait contenir notre joie. D'autant que la tournée ne comportait que quelques dates triées sur le volet, dont une seule en France, à La Cigale, Paris. Récit d'une soirée inoubliable... Pas grand monde Boulevard de Rochechouart ce soir, le concert est complet depuis quelques jours et mêmes les habituels revendeurs de billets n'ont pas osé braver le froid glacial pour tenter quoi que ce soit ; seuls les bars sont pleins. La salle a opté pour une configuration en places assises, un peu déroutante pour une prestation du Suédois. 20h15, le String Theory -plus d'une vingtaine de musiciens- suivi de près par le brillant musicien suédois, entrent en scène, saluant humblement son public. Ce soir, le collectif ne se contentera pas d'accompagner José González, mais partagera l'affiche avec lui. Chacun sur un pied d'égalité. On se rappelle il y a quelques années de l'expérience hollywoodienne de González aux côtés du compositeur Theodore Shapiro sur le feel-good movie de Ben Stiller The Secret Life of Walter Mitty. La bande son donnait à l'époque... Lire la suite

The Limiñanas + Sarah McCoy

Critique écrite le 03 octobre 2016, par Lb Photographie

La Cigale - PARIS 29 septembre 2106

The Limiñanas + Sarah McCoy en concert

Ce jeudi 29 septembre les Limiñanas montent à la capitale ! Et c'est peu dire que La Cigale affiche la forme des grands soirs. Il n'est pas encore 20h et la foule se presse déjà. La salle se remplit peu à peu d'amis, de curieux, de passionnés. Il faut dire que le buzz et le bouche-à-oreille ont bien fait les choses. Difficile d'échapper aux perpignanais ce soir avec une couverture médiatique pareille. De Télérama en passant par les faux-frères ennemis Inrocks et Rock'n'Folk, pas un hebo ou un mensuel qui n'y soit pas allé de son éloge. Dans les milieux autorisés, on s'autorise à penser qu'on tient là un très grand groupe de rock en France. Si je m'autorisais, je dirais même qu'on tient un très grand groupe de scène. Ce qui est plutôt une bonne chose quand on est fan de musique et de photo ! Bref, la promesse de prendre une nouvelle déflagration sonore, 4 mois après celle vécue à Marseille au Poste à Galène, était trop tentante. C'est donc billet IDTGV en poche (ce n'est pas super glamour j'en conviens mais faut-il rappeler que ConcertAndCo ne défraie pas encore les vaillants chroniqueurs qui, au péril de leur vie, tout ça, tout ça...) que je m'en vais faire mon pèlerinage Liminanesque quasi rituel. Tout a sans doute déjà été... Lire la suite

Thee Oh Sees + Magnetix

Critique écrite le 15 septembre 2016, par Coline Magaud

La Cigale, Paris 14 Septembre 2016

Thee Oh Sees + Magnetix en concert

Que de bruit hier soir à la Cigale avec l'affiche Thee Oh Sees + Magnetix ! Le duo français Magnetix est parfait comme numéro d'ouverture pour le groupe de John Dwyer : efficace, carré et motivé pour en découdre avec le public de la Cigale, dont les rangs grossissent petit à petit à mesure que leur set avance. À deux, y'a pas à dire, ils font le job. Batterie minimaliste et guitare saturée suffisent à nous mettre dans l'ambiance de ce premier concert de la saison et s'il n'y avait pas un autre groupe après, franchement, on en redemanderait bien une petite rasade ! Comme à leur habitude, John Dwyer et son groupe à géométrie variable Thee Oh Sees sont leurs propres techniciens et installent tout leur matos sur scène. Ainsi, le concert commence dans la foulée des balances, les lumières allumées comme en plein jour. La formation basse / batterie / guitare / batterie est redoutable. Etre musicien et jouer dans un groupe demande bien évidemment de la synchronisation, on le sait tous, mais rarement on s'en est autant rendu compte que face à Ryan Moutinho et Dan Rincon. Le concert entier peut être passé à observer leur symétrie et leurs différences. Fascinants, ils sont. John Dwyer est... Lire la suite

Savages + Bo Ningen

Critique écrite le 05 août 2016, par Pierre Andrieu

La Cigale, Paris 1er mars 2016

Savages + Bo Ningen en concert

Savages Gros concert de Savages dans une Cigale archi complète à l'occasion de la tournée du groupe franco anglais pour promouvoir le revêche mais réussi album " Adore Life "... Boosté par une très androgyne et sexy Jehnny Beth (qui s'autorise un numéro d'équilibrisme à la Iggy Pop au milieu du public), le combo 100% féminin envoie un post punk noise limite gothique qui électrise admirablement et donne des frissons dans l'échine. Les titres intenses (" The Answer ", " T.I.W.Y.G. "... ) s'enchaînent sans laisser aucun répit au public... Lire la suite

Accès