Accueil La Citadelle - Arras
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

La Citadelle - Arras

Bd General de Gaulle
Quartier de Turenne
62000 Arras

Plus d'info :

La Citadelle : Dernières news

Depeche Mode en concert en festivals [Le 18/11/2017] Les légendaires Depeche Mode vont ravir leurs fans français puisqu'ils vont passer leur mois de juillet chez nous afin de se produire en live lors du Main Square Festival à Arras le 7 juillet 2018, du festival Beauregard à Hérouville le 9 juillet 2018 et du festival des Vieilles...
En concert le 07/07/2018
Nouvelle date pour OrelSan à l'AccorHotels Arena [Le 27/10/2017] Dans le cadre de la sortie de son nouveau disque intitulé "La fête est finie", OrelSan sera en concert à l'AccorHotels Arena à Paris le 15 mars 2018 (complet !) et le 26 mars 2018 (nouvelle date !) mais également en tournée française des zéniths partout du 2 février 2018 à Caen...
En concert le 08/07/2018
Liam Gallagher en concert à l'Olympia [Le 19/10/2017] A l'occasion de la publication de son très attendu et acclamé premier album solo intitulé "As You Were", l'ex vocaliste d'Oasis, Liam Gallagher, sera en concert à l'Olympia, à Paris, le 2 mars 2018 ! Prévente des billets pour ce show dès le jeudi 19 octobre à 10 heures puis mise...
En concert le 07/07/2018

La Citadelle - Arras : les prochains concerts

Ve.

06

Juillet

2018

Sa.

07

Juillet

2018

Di.

08

Juillet

2018

La Citadelle : les dernières chroniques concerts 10 avis

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON

Critique écrite le 11 juillet 2017, par Xavier Averlant

La Citadelle d'Arras 2 juillet 2017

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON en concert

Le troisième et dernier jour du Main Square festival est placé sous le signe des groupes "à guitares"... MARK LANEGAN On commence l'après midi avec l'ex Screaming Trees, un peu plus d'un an après son passage à la Péniche lilloise. Et c'est sur la Main Stage ensoleillée que Mark Lanegan, accompagné de son groupe, nous livre une prestation fragile et envoûtante. Je ne suis pas franchement connaisseur de l'œuvre du bonhomme mais ses ballades bluesy, atmosphère Dark du show, nous font regretter de ne pas l'applaudir dans un club plutôt que sur une scène immense de festival. Néanmoins, super découverte et on retournera le voir avec grand plaisir lors de ses prochains passages dans la région ! Le show se clôture sur une cover de Joy Division, "Love will tear us apart". SPOON Encore une jolie découverte que ce groupe d'Austin, qui a pourtant 20 ans d'existence et 9 albums au compteur ! Une vraie bonne claque que ce concert ! Le combo, emmené par Daniel Britt, 45 ans, a livré sans faiblir un set sans aucun temps mort : un riff, quelques gimmicks au piano, une mélodie ciselée, rien de plus... Et nous on est sous le charme, même sans connaitre un seul morceau, on n'a pas perdu une miette de ce concert fiévreux.... Lire la suite

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO

Critique écrite le 11 juillet 2017, par Xavier Averlant

La Citadelle d'Arras 1er juillet 2017

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO en concert

Main Square Festival 2017, jour 2, 1er juillet... TALISCO Le Bordelais Talisco aura eu l'insigne honneur d'entamer la soirée de la seconde journée de cette édition 2017 du Main Square Festival... Au delà du titre "The Keys" que tout le monde connait, TALISCO livre de superbes mélodies sur des titres mélangeant folk, rock et électro. Une découverte pour nous que ce français groupe qui devrait encore progresser dans les années à venir. CAGE THE ELEPHANT Emmené par son charismatique et intenable leader, Matt Schultz, la bande de sauvageons rock 'n roll de Cage The Elephant a livré une très belle prestation devant un public visiblement conquis par... Lire la suite

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN

Critique écrite le 11 juillet 2017, par Xavier Averlant

La Citadelle d'Arras 30 juin 2017

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN en concert

Mainsquare Festival 2017 : trois jours de tous les records Le Festival de musique pop rock d'Arras (Pas-de-Calais), qui présentait comme têtes d'affiche Radiohead et System of a Down, entre le 30 juin et le 2 juillet dernier, a attiré 125 000 amateurs à la citadelle d'Arras, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. NORTH RAIN Le groupe nordiste à la tâche d'ouvrir ce week-end de festivités à Arras, et une chose est sûre, ils ont profité de ce moment de médiatisation pour se faire connaître. Vainqueur du tremplin Main Square, ils ont eu la chance de jouer pendant 30 minutes sur la Green Room. Suffisant pour réveiller les festivaliers et attirer les curieux. Le combo de punk-metal arrageois a certes un peu de mal au début à dominer cette si grande scène, mais finira par se lâcher au fur et à mesure du set, à la vue des festivaliers bougeant dans tous les sens lors de leur prestation. Les compositions défilent à vitesse grand V, sans temps mort, toujours avec la même énergie, et on les retrouvera avec plaisir, notamment avec le groupe Ultra Vomit à Arras en novembre. THE INSPECTOR CLUZO Très rare dans le Nord de la France, le duo originaire du sud ouest inaugure quand à eux la Main Stage, entouré des murs de la... Lire la suite

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016)

Critique écrite le 23 juillet 2016, par Xavier Averlant

Citadelle d'Arras 1er juillet 2016

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) en concert

Pour sa 13e édition, le Main Square Festival d'Arras, organisé par Live Nation, s'est déroulé dans l'enceinte de la citadelle, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Et ce pour la sixième année consécutive. Auparavant le festival avait lieu sur la Grand'Place d'Arras apportant un cachet particulier et unique mais aussi ne permettant qu'une capacité limitée d'accueil des festivaliers. Depuis 2010, le festival se tient à quelques mètres de là permettant de doubler la jauge de spectateurs mais aussi d'ajouter une deuxième scène sur le site, la Green Room. Une programmation, finalement très satisfaisante, généraliste et éclectique : c'est un peu la particularité de ce festival contrairement aux Eurockéennes de Belfort, un rendez-vous plus pointu qui se déroule le même week-end. La première fournée de noms à l'affiche annoncée en décembre dernier ne m'avait pas particulièrement emballée mais le tir a été rectifié avec la suite du line up. Jake Bugg Rendez-vous pris donc ce vendredi 1er juillet sous une pluie franchement agaçante. Le temps de récupérer nos accréditations, nous loupons malheureusement une bonne moitié du concert de Jake Bugg qui se déroule sur la Main Stage. L'anglais d'à peine 20 ans, nous enthousiasme... Lire la suite

Main Square 2011 - Jour 3 : Pj Harvey, Portishead, Elbow, Coldplay, I Blame Coco, Charles Bradley, Magnetic Man, Rival Sons...

Critique écrite le 19 juillet 2011, par boby

Citadelle, Arras 3 Juillet 2011

Main Square 2011 - Jour 3 : Pj Harvey, Portishead, Elbow, Coldplay, I Blame Coco, Charles Bradley, Magnetic Man, Rival Sons... en concert

Rival Sons, Revival Sound Dés les premières notes de Rival Sons les sonorités sont évocatrices... Voyage abyssal au cœur des années 70 en pleine effervescence du rock and blues entre du LSD et une hippie à moitié nue... Rival Sons offre un revival sound fidèle et qui plus est de qualité. De leur apparence à leurs morceaux, les Californiens et tout particulièrement le chanteur ne semblent pas être tombés loin de leur modèle. Lorsque l'on tend l'oreille Led Zepp, les Doors, et même les Yardbirds reviennent dans les esprits. Au delà du pastiche, même si Rival Sons n'inventent rien il y a fort a parier que dans les prochaines années RS seront aptes à combler le vide laissé par les disparitions inéluctables des légendes... Please Welcome Mister Charles Bradley ! Il se sera fait envié, guettant la scène depuis les backstage. Attendant que les morceaux instrumentaux de son crew envoutent le public. Durant trois longs morceaux, Charles Bradley est présent, sans faire acte de présence. Chaque riff diffuse préalablement les effluves d'un amour universel que l'on perçoit déjà comme immense. Chaque note prépare à son arrivée... Imminente. "Please Welcome Mister Charles Bradley" Avec la classe d'un James... Lire la suite

Main Square Day 2 : Triggerfinger + Mai + Kaiser Chiefs + The National + Yodelice +Moby + Kasabian + Arcade Fire + Aloe Blacc + Two Door Cinema Club + The Shoes

Critique écrite le 08 juillet 2011, par Boby

Citadelle, Arras 2 Juillet 2011

Main Square Day 2 : Triggerfinger + Mai + Kaiser Chiefs + The National + Yodelice +Moby + Kasabian + Arcade Fire + Aloe Blacc + Two Door Cinema Club + The Shoes     en concert

Main Square - Jour 2 Pas besoin d'introduction c'est le second jour ! Si tu es trop feignant pour lire le premier jour des épisodes précédent, tu ne mérites pas la salvation que t'offriront les lignes qui suivent. Il ne te reste donc plus que les yeux pour pleurer et admirer de sublimes clichés ! A l'occase grosse feignasse va quand même lire le passage sur Eels, pour une fois ça vaut le coup ! Et n'y compte même pas, il n'y a aura pas de résumé au troisième jour... sauf si t'es sage. La bise. Triggerfinger, shoot, shoot and kill ! Inconnu au bataillon Français, et c'est bien dommage, Triggerfinger représente l'émulation de la crème musicienne belge. Derrière un Hard Blues exacerbé (collision impétueuse entre deux univers. Celui blues et du hard Rock) se cache un trio de qualité emmené par son charismatique leader, Ruben Block. Dés ses premières grimaces sur l'évocateur "I m coming for you " la couleur est annoncée ; ca va swinger ! Dans leur costard parfaitement arrangé, la sainte trinité du hard blues belge prêche pour un retour aux sources dans les profondeurs abyssales du rock. Il y a du Grinderman dans Triggerfinger, , il y a quelques pincées de BB King, il y a surtout beaucoup de talent et un amour... Lire la suite

Accès