Accueil Toulouse Connexion Live - Toulouse
Lundi 19 février 2018 : 12164 concerts, 24861 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

Connexion Live - Toulouse

8 Rue Gabriel Péri
31000 Toulouse

Plus d'info :

Connexion Live : les dernières chroniques concerts 2 avis

H9rr9r + Kate Mo$$ + Black Knives

Critique écrite le 12 décembre 2017, par Vilay

Le Connexion, Toulouse 1er Décembre 2017

H9rr9r + Kate Mo$$ + Black Knives en concert

Vendredi premier décembre Regarts Asso nous a offert un joli cadeau de Noël avant l'heure en invitant Ho99o9. La soirée était intense et le public survolté. Revenons rapidement sur cette date qui restera mémorable. Black Knives La soirée débute à 20 heures avec Black Knives, formation de hardcore local qui a fondé sa renommée sur l'efficacité de ses riffs. On a été étonnés de ce choix musical en guise de warm up car ce groupe n'est pas connu pour l'originalité de ses compos. Face aux ovnis musicaux qui débarquent en suivant, Black Knives n'est pas en terrain conquis. Le décalage surprend légèrement mais ça ne perturbe pas la foule qui peut faire ses échauffements en mode KDS et préparer dignement l'arrivée de deux groupes atypiques Kate Mo$$ et Ho99o9... Kate Mo$$ Ensuite, les Toulousains laissent place à un show qui interpelle le public. Certains adorent, d'autres détestent mais beaucoup ont du mal à se faire un avis. On ne comprend pas forcément où ce projet veut en venir... Du figurant aux dents métalliques qui crache sur tout ce qui bouge (y compris sur le chanteur Gnarly) à la performeuse fétichiste qui choisi une fille du public pour l'embrasser pendant que... Lire la suite

Deux Boules Vanille + Pneu

Critique écrite le 26 avril 2015, par Vilay

Connexion Live, Toulouse 3 Avril 2015

Deux Boules Vanille + Pneu en concert

Vendredi 3 avril Jerkov a encore frappé (presque aussi) fort (que Pneu) niveau programmation. Ils recevaient deux duo dont la réputation n'est plus à faire dans le milieu alternatif. La mise en bouche a été assurée par Deux Boules Vanille. Le nom trompeur de cette formation pourrait faire penser que les deux compères originaires de Lyon allaient sont prêts à servir une musique electropop kawai qui se déguste avec un kir royal. Il n'en est rien. L'audience est pourtant restée attentive à ce que certains considèrent exclusivement comme une performance technique n'ayant d'autre intérêt. Cependant, le côté musical est lui aussi présent. Pour ceux qui ont manqué la prestation, on peut résumer le projet par la présence de deux batteurs qui frappent sur des batteries équipées de capteurs. Des sons de vieux synthés analogiques sont assignés à ces derniers et ça permet de produire deux sons en un. Pendant que le premier son brut sort des fûts, on entend aussi des tas de mélodies qui émergent et s'entrecroisent. Les deux musiciens ne jouent pas sur la similitude des rythmiques et des mélodies mais bel et bien sur leur complémentarité et le tout se mélange plutôt bien ensemble. C'est lancinant, violent, mais pas dérangeant pour autant. Réservé à... Lire la suite

Accès