Accueil Marseille - Aix Daki Ling - Marseille
Lundi 11 décembre 2017 : 10585 concerts, 24767 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.
Daki Ling - Marseille

Daki Ling - Marseille

45 A Rue d'aubagne
13000 Marseille

Plus d'info :

Daki Ling - Marseille : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Daki Ling - Marseille : l'historique des concerts

Ve.

13

Oct.

2017

Deni Shan en concert
Deni Shain + DJ C + Mungo's Park Deni Shaïn / MunGo's Park / Dj C

Me.

07

Juin

2017

Marsatac X Petit Bain : Le Gouter Hip-hop

Ve.

31

Mars

2017

Jawohl mi Amor , Phryx , Nono

Ve.

31

Mars

2017

Jawohl Mi Amor + Phryx Nono

Di.

27

Nov.

2016

The Shoeshiners + Louise's & The Po'Boys

Je.

10

Nov.

2016

DJ Djel + K-Méléon + Dantom Eprom

Je.

26

Nov.

2015

Cumbia Chicharra

Ve.

20

Nov.

2015

Dj Oil

Je.

12

Nov.

2015

Humantronic, Brk

Sa.

30

Mai

2015

Transubtil Session

Sa.

25

Oct.

2014

Frederic Blin (les Chiche Capon) : Solo (sortie De Residence)

Ve.

24

Oct.

2014

Frederic Blin (les Chiche Capon) : Solo (sortie De Residence)

Sa.

18

Oct.

2014

Veronique Tuaillon : More Aura (sortie De Residence)

Ma.

18

Fév.

2014

Thierno Diallo & Lisa Raphel

Ve.

31

Janv.

2014

Cabaret Zigue Zigue

Ve.

04

Oct.

2013

Jawohl Mi Amor

Daki Ling : les dernières chroniques concerts 10 avis

Quaisoir feat. Eddy Vaccaro, Domas & Clément Baloup (festival BADAM)

Critique écrite le 29 octobre 2011, par Pirlouiiiit

Dakiling - Marseille 28 octobre 2011

Quaisoir feat. Eddy Vaccaro, Domas & Clément Baloup (festival BADAM) en concert

Pour la clôture du festival (BD) BADAM, la Réserve à Bulles et le Zarmaterlier nous ont convié ce soir au Dakiling à une expérience rare (la première pour moi) : un concert dessiné. Etant donné les liens artistiques qui unissaient Eddy Vaccaro (dessinateur de nombreuses BD et musicien) et Guillaume Pervieux (chanteur, musicien et scénariste de BD) c'est donc logiquement avec lui qu'ils ont tenté l'expérience. Quaisoir groupe de chanson qui n'a pas survécu au déménagement à l'autre bout de la France de son auteur-compositeur-interprete et dont les dernières traces (sur ce site) remontent maintenant à deux ans et demi. Ce soir l'entité renait donc ... sans son batteur, son bassiste, sans son dernier guitariste (présent dans le public), mais avec Eddy (que j'ai plus vu à la basse dans le passé) à la guitare, Domas au chant sur quelques morceaux et surtout Domas, Eddy et Clément Baloup au dessin live pendant le concert. Après une petite présentation / intro de Clément, Guillaume commencera à jouer, Eddy le dessinant, pendant que Domas caresser une guitare éléctrique sur un divan ... puis Eddy laissera sa place à Domas pour prendre une guitare et se faire croquer par ce dernier, puis Domas rejoindra le micro, pendant que Clément... Lire la suite

Red Rails

Critique écrite le 16 mars 2011, par Pirlouiiiit

Daki Ling - Marseille 10 mars 2011

Red Rails en concert

Déjà jeudi soir pourtant je ne sais pas pourquoi j'ai l'impression que nous sommes en pleine semaine ... peut être est-ce du au fait que les rues sont plutôt désertes (vu le temps). Me revoilà au jardins des muses (l'autre nom du Daki-Ling) et cette fois ce n'est pas pour voir un clown qui chante, mais le " duo " Redrails. Je mets duo entre guillemets parce que même si sur disque ils ne sont que deux, sur scène ils sont deux de plus dans l'ombre (son et images) pour que le spectacle soit complet. Redrails c'est donc le nouveau projet de Baltazar Montanaro-Nagy (que j'avais déjà vu avec Merakhaazan et Emmanuel Cremer à la Grotte des Accoules) au violon, accompagné au laptop de Tadahiko Yokogawa dont je me souvenais de l'immobilisme au sein de Kisestu que j'avais vu au festival MIMI. Sur scène ils sont donc épaulés par Renaud Vercey pour l'image et de Serge Ortega pour (je cite) la " spatialisation sonore ". En arrivant là bas j'ai l'impression de voir une majorité de musiciens, programmateurs, managers, ... lorsque tout le monde a pris place sur les gradins, Baltazar et Tadahiko prennent place sur leurs tabouret et chaise respectivement. Baltazar nous annonce le programme. Ils sont décidés à nous emmener en voyage avec eux ...... Lire la suite

Mathieu Pasero dans Raoul Lambert Enfume la Chanson Française

Critique écrite le 24 février 2011, par Pirlouiiiit

Daki Ling - Marseille 05 février 2011

Mathieu Pasero dans Raoul Lambert Enfume la Chanson Française en concert

Dimanche dernier je me suis rendu vers 17h au Daki Ling, salle de spectacle magnifiquement voutée, dissimulé au bas de la rue d'Aubagne. Cette salle accueille de nombreux spectacle tout au long de l'année parmi lesquels les différentes éditions du festival Tendance Clown, ou tout un tas de matchs d'improvisation. C'est ici que l'année dernière j'étais venu voir le très bon spectacle Paco Chante la Paix. Comme ce dernier celui de Mathieu Pasero intitulé Raoul Lambert Enfume la Chanson Française semblait à la frontière de différents arts (théâtre, musique et même magie !). Je me hâte de traverser le couloir passant devant tout un tas de très jolies photos que je prendrai le temps de regarder en sortant. Dans la salle d'attente, derrière la scène je constate que la public est très familial. Nous prenons place sur les gradins. Raoul est déjà sur scène faisant mine de parfaire les réglages tout en nous souhaitant la bienvenue. Je ne vais pas vous raconter le spectacle dans son ensemble pour ne pas gâcher la surprise de ceux qui iront, mais (en général c'est après ce genre de " mais " qu'on se met à faire ce qu'on a dit qu'on ne ferait pas, donc je vais faire gaffe et changer ce " mais " par un " aussi "), aussi je me contenterai de dire... Lire la suite

Arnaud Aymard dans Paco chante la paix

Critique écrite le 04 avril 2010, par pirlouiiiit

Daki Ling - Marseille 27 mars 2010

Arnaud Aymard dans Paco chante la paix en concert

Theatre ? cirque ? one-man-show ? concert ? Le fait que l' bonhomme chante et joue de la guitare cela me donne un pretexte pour en parler dans ces colonnes ! Je ne vais pas souvent au Dakin Ling faute de temps et de priorités pourtant depuis maintenant quelques années il s'y passe des choses remarquables et dans tous les styles ... théâtre, projections de films, débats, concerts, spectacles pour enfants ... L'insistance de Anne à découvrir la Cie Spectralex et l'horaire du spectacle (18h - à cause de la finale de la coup de la Ligue ?) me permettant de ne pas rater les Massiliades après, nous y ont donc conduit. Derrière un communiqué de presse annonce forcement un peu loufoque "Paco chante la Paix : Concert d'un guatémaltèque surexcité qui propose de sauver la paix par les chansons d'amour démagogiques." mmm ... se cache en fait un spectacle extrêmement drôle et complet. En arrivant là bas je découvre que le Daki Ling a bien changé depuis que je suis venu y voir PHM et Abraxxxas. Des gradins ont été installés ce qui coupe l'immense pièce en deux créant un espace bar / attente séparé de la partie où a lieu les spectacles. Une fois que tout le monde a pris place sur les gradins ... il arrive. Arnaud Aymard qu'on appellera ici... Lire la suite

KaosmoZ - Les Aventures de Barnabé

Critique écrite le 14 décembre 2009, par Mcyavell

Le Daki-Ling - Marseille 9 décembre 2009

KaosmoZ - Les Aventures de Barnabé en concert

Cinq ans de gestation ont été nécessaires à ces membres du collectif La Force Molle pour créer une osmose entre le narratif, le visuel et le sonore. Le narratif, c'est un scénario loufoque aux nombreux méandres. Si on demandait aux spectateurs de cette soirée de résumer Les Aventures De Barnabé en trois phrases, sans trop en dévoiler, je serais curieux de voir les résultats. Car dans cet univers onirique, chacun peut piocher des ingrédients pour son propre songe. Voici ma vision (très personnelle) : Barnabé, mollusque solitaire, a un profond recul sur l'Existence. Il est investi d'une mission par un tilleul : générer un rêve d'un rêve de son rêve... La réussite de sa quête passe par l'affrontement avec un poulpe. L'univers visuel, c'est celui de Marc Hernandez. Le héros est encore plus improbable que Bob l'Eponge, certaines pièces du décor pourraient illustrer une étude sur la mort imminente. Le blanc et le rouge dominent. Sentiments de solitude, de vide, immatérialité, mysticisme en 2D. L'univers sonore, c'est celui des six musiciens de KaosmoZ. Aussi tentaculaire mais beaucoup plus sympathique que l'hostile pieuvre. Du jazz - qui fusionne beaucoup - expressif en 3D. Entendez par là qu'il sait illustrer les divers... Lire la suite

Abraxxxas

Critique écrite le 07 mars 2009, par Mystic Punk Pinguin

Daki Ling - Marseille 06 Mars 2009

Abraxxxas en concert

Ca faisait bien longtemps que je n'étais pas allé au Daki ling, depuis el concert de Cockring, il y a 4 ans. Le lieux a pas mal changé, c'est carrément classieux, de grandes voutes, une salle assez vaste, des fauteuils, un bar, une grande scène. Quasiment un petit Cabaret aléatoire. Le public n'est pas vraiment celui que j'ai l'habitude de croiser en concert hip-hop, un pote, vieux routard de la scène hip-hop, passera même plusieurs fois devant le lieux sans penser que c'était là, croyant à un vernissage. Quoiqu'il en suit, c'est avec la ferme intention de découvrir Abraxxxas, qui m'a bien bloqué sur son album. L'apéro-mix-buffet japonais de Maki au Lollipop me fera de toute façon manquer la 1ere partie. Gabe aka Abraxxxas débarque avec son Dj H2C, et un backeur, Mc Ray . Abraxxxas c'est la rencontre du son électro et du hip-hop. Rassurons les puristes, le côté hip-hop est quand même bien présent, et c'est tant mieux car il loin d'être mauvais dans le style. Dommage que le volume des voix aient été si bas pendant tout le set. Je sais pas si c'est parce que je suis un vieux punk à moitié sourd, mais dans le hip-hop j'aime bien me prendre de la grosse voix dans la tronche en concert. D'autant que le flow de basse d'Abraxxxas... Lire la suite

Accès