Accueil Avignon - Cavaillon Enclos de la Charité - Pertuis
Mardi 17 septembre 2019 : 14287 concerts, 25676 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Enclos de la Charité - Pertuis

.
84120 Pertuis

Plus d'info :

Enclos de la Charité - Pertuis : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Enclos de la Charité - Pertuis : l'historique des concerts

Di.

07

Juillet

2019

Concert Annuel Du Sep

Sa.

15

Juillet

2017

Michle Torr en concert
Michèle Torr Michèle Torr

Sa.

04

Juin

2016

Michèle Torr

Di.

26

Juillet

2015

Gangbe Brass Band / Push Up !

Sa.

25

Juillet

2015

Djeli Moussa Conde / Vaudou Game

Sa.

25

Juillet

2015

Pass 2 Jours

Ve.

24

Juillet

2015

Boucan Clan / Cumbia Chicarra

Ve.

03

Juillet

2015

Michèle Torr

Di.

27

Juillet

2014

Manu Dibango & the Soul Makossa Gang

Sa.

26

Juillet

2014

Professor Wouassa - Afrorockerz

Di.

08

Juin

2014

Michele Torr - Claude Barzotti - Stone - Francois Valery

Sa.

10

Août

2013

The Glenn Ambassadors Big Band + Fabien Mary Octet

Ve.

09

Août

2013

Voice Messengers + The Amazing Keystone Big Band

Je.

08

Août

2013

Septeto Nabori + Tempo Forte

Enclos de la Charité : les dernières chroniques concerts 10 avis

Festival de Big Band de Pertuis Jour 2 : Bandol Jazz Orchestra + Quartet Kempachy

Critique écrite le 31 août 2010, par Mcyavell

Enclos de la Charité - Pertuis 3 août 2010

Festival de Big Band de Pertuis Jour 2 : Bandol Jazz Orchestra + Quartet Kempachy en concert

Quartet Kempachy La moyenne d'âge la moins élevée - et de loin - de ce festival. Le Quartet Kempachy est issu de l'Institut Musical de Formation Professionnelle de Salon-de-Provence. Se succèdent ballades et jazz moderne, reprises de standards et compositions personnelles. Dans la première catégorie, Someday My Prince Will Come vous surprend par son originalité si vous ne connaissez que la version chantée par la voix de Blanche Neige ou susurrée par la trompette de Miles Davis. Ici, c'est le saxo d'Olivier Chaussade qui en joue brillamment le thème. Une invitation à trouver une place plus près de la scène. Plus tard seront adaptées avec autant de brio une composition de Wayne Shorter, Impressions de John Coltrane et Empty Pocket Blues. Dans la seconde catégorie, une pièce résume à elle seule le quartet : Psycho Groove est son nom. Groove ? La contrebasse et la batterie s'en chargent. La rythmique est en effet telle que votre corps tressaute en rythme sans que vous ne puissiez rien maîtriser. Psychos ? Le saxophoniste et le pianiste le sont. La main droite de Ludovic Pradarelli semble possédée et parcourt à vive allure toute la largeur du clavier. Le solo d'Olivier est impressionnant à double titre : par sa maîtrise tout d'abord,... Lire la suite

Festival de Big Band de Pertuis Jour 1 : Big Band de Pertuis + TartÖprunes

Critique écrite le 27 août 2010, par Mcyavell

Enclos de la Charité - Pertuis 2 août 2010

Festival de Big Band de Pertuis Jour 1 : Big Band de Pertuis + TartÖprunes en concert

Ah non ! Pas ce soir ! Le temps ne va pas s'en mêler !! C'est LE jour de l'année où la pluie est interdite à Pertuis. Jusqu'au dernier moment, le doute rôde et les infos circulent par téléphone : "- Il vient d'y avoir une grosse averse à Grambois ! - A Aix , il a plu toute la journée !" Mais les dieux du Big Band veillent. Les nuages contourneront leur fief en cette première semaine d'août. TartÖprunes Comme chaque année, ce sont les petits jeunes du cru qui ouvrent le Festival. La bonne humeur est toujours présente, la preuve sur la présentation du programme : "figures de poulpe du Ska-Jazz en Luberon, modèles de réussite de l'ascenseur anti-social... Savourez sans modération les derniers crus de la new musique, de Vivaldi à Daniel Guichard..." C'est davantage délirant encore sur leur espace. De Vivaldi à Daniel Guichard est à peine exagéré. Leur palette est grande avec la part belle au reggae. Je les préfère de loin dans les reprises de Black Trombone de Gainsbourg ou de Dave Brubeck qu'en rastafaristes ou en Englishmen in New York. D'autant que le chant n'a jamais été un des points forts de TartÖprunes et que cette année ne déroge pas à la règle. Un bon bol d'air frais en tout cas et un tremplin pour ces jeunes... Lire la suite

Festival de Big Band de Pertuis Jour 3 : Elie Portal Présente Songs For Two + Superswing (Festival de Big Band)

Critique écrite le 09 août 2009, par Mcyavell

Enclos de la Charité - Pertuis 5 août 2009

Festival de Big Band de Pertuis Jour 3 : Elie Portal Présente Songs For Two + Superswing (Festival de Big Band) en concert

Jour 3 du Festival de Big Band de Pertuis. Superswing est le nom du premier groupe de la soirée. L'appellation n'est pas usurpée, ça va swinguer pendant une heure et quart, le genre de set où vous ne pouvez pas contrôler vos pieds. En ce qui me concerne, c'est le droit qui va battre la mesure sans discontinuer. Comme la veille, c'est du middle jazz avec une chanteuse on ne peut plus gracieuse, Jessica Martin-Maresco, sourire éclatant et fleur dans les cheveux. Les cuivres sont plus nombreux mais pas forcément aussi efficaces. Les soli sont toutefois copieusement applaudis notamment ceux des saxophonistes Philippe Dieudonné et Max Michel. Ce dernier est le leader et le boute-en-train de l'entreprise. Ses traductions loufoques des titres anglais en occitan, en provençal ou en français valent le détour. Moins envoutante que celle de Nadia Cambours, la voix de Jessica est toutefois taillée pour interpréter des standards (Just Friends, Night And Day, The Lady's A Tramp) et des titres moins connus. Elle nous fait découvrir Have You Met Miss Jones après nous en avoir expliqué le double sens. Les arrangements qui évoquent une chanson d'amour "à la vie à la mort" la rendent prenante lorsqu'on sait qu'il s'agit d'une métaphore sur... Lire la suite

Festival de Big Band de Pertuis Jour 2 : Paul Chéron Sextet Invite Nadia Cambours + Ping Machine (Festival de Big Band)

Critique écrite le 09 août 2009, par Mcyavell

Enclos de la Charité - Pertuis (Festival de Big Band) 4 août 2009

Festival de Big Band de Pertuis Jour 2 : Paul Chéron Sextet Invite Nadia Cambours + Ping Machine (Festival de Big Band) en concert

Nuit du 4 août 1789 : Abolition des privilèges. 220 ans plus tard, les privilèges existent encore. J'ai eu celui d'assister à la deuxième soirée du onzième Festival de Big Band de Pertuis. Deux parties bien distinctes : Pour commencer, Paul Chéron Sextet invite Nadia Cambours. Des camions couchés sur l'autoroute les ont fait arriver à la bourre. Le set débute avec une petite demi-heure de retard que nous oublierons vite. Le duo de clarinettes que Paul Chéron nous offre avec Jean-François Bonnel sur le premier titre est de bon augure. Trois créations de Sydney Bechet suivent. Des pièces peu connues revisitées par le sextet : I Had It But It's All Gone Now, What A Dream, Polka Dot Stomp. Paul troque sa clarinette contre un mini saxo, Jean-François la sienne contre un cornet à pistons, toujours pour une même réussite : Sydney Bechet is alive and well in Pertuis. La soirée est déjà réussie. C'est alors qu'arrive Nadia Cambours, robe noire et éventail rouge. Le répertoire change totalement. Middle Jazz time avec un hommage à Billie Holiday (5 titres) qui nous fait découvrir son timbre de voix. Moi qui ai eu le privilège d'entendre Melody Gardot voilà dix jours, je découvre une autre grande voix du jazz, chaude, puissante,... Lire la suite

Côte Ouest Big Band & Veronika Rodriguez + New Bumpers Revival Jazz Band

Critique écrite le 18 septembre 2010, par Mcyavell

Enclos de la Charité - Pertuis 4 août 2010

Côte Ouest Big Band & Veronika Rodriguez + New Bumpers Revival Jazz Band en concert

New Bumpers Revival Jazz Band A ce niveau-là, ce n'est plus de la nostalgie. Aucun des spectateurs présents n'était né lorsque Duke Ellington a créé la pièce la plus récente jouée ce soir (Jubilee Stomp). Parlons plutôt d'Histoire du Jazz mise en musique par le New Bumpers Revival Jazz Band. Le souci du détail est poussé à l'extrême pour interpréter ces bijoux dénichés par Fred Dupin, trompettiste et créateur de cette formation voilà dix ans. Tout d'abord, les titres sont joués dans l'ordre chronologique avec une petite explication en prime. Et puis il y a ce son qui nous plonge dans les années 20 sur les bords du Mississippi : Le banjo, la washboard et un tubaïste du cru ramené par Fred Dupin lors de son dernier voyage à la Nouvelle-Orleans assoient une rythmique revival ; Jérôme Gatius a déniché un C-melody sax, instrument rare qu'utilisait Frank Trumbauer. Il le dépoussière pour interpréter son Singin' The Blues ; Les souffleurs nous font partager la joie manifeste qu'ils affichent à prendre le relais l'un de l'autre ou à rendre plus festif encore le chorus du voisin ; Le son du piano en arrive à nous sembler métallique. Ne manquent que les grésillements d'un disque trouvé dans le grenier des grands-parents. Une petite... Lire la suite

Festival de Big Band de Pertuis Jour 5 : Janne Ersson Big Band + Geni Barry Quartet

Critique écrite le 10 août 2008, par McYavell

Pertuis (Enclos de la Charité) - 10è festival de Big Band 8 août 2008

Après une pause jeudi, jour de la salsa (une bénévole qui n'aime pourtant pas trop ça m'a dit que c'était très bien), me revoilà pour la cinquième soirée du festival. En première partie, le Geni Barry Quartet. C'est un vibraphoniste espagnol accompagné d'un piano, une batterie et une basse. Le vibraphone est un instrument que j'aime bien. L'année dernière, j'avais beaucoup apprécié Dany Doriz et une année précédente le vibraphoniste de Claude Tissendier dont le nom m'échappe. Et comme ils étaient accompagnés de cuivres et qu'ils jouaient surtout du Lionel Hampton, j'avais passé une très bonne soirée. Mais ce soir, pas de cuivres et deux titres auront suffi pour que je préfère aller flaner dans les stands du festival. La qualité des musiciens n'est pas à mettre en cause, ils sont même excellents. C'est juste que c'est pas mon truc. La soirée est vraiment internationale puisque après l'Espagne, c'est la Suède qui est à l'honneur. Une quinzaine de gaillards bien nourris investit la... Lire la suite

Accès