Accueil Grenoble - Vienne Entre-Pot - Grenoble
Lundi 17 juin 2019 : 9465 concerts, 25522 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.

Entre-Pot - Grenoble

8 rue Auguste Genin
38000 Grenoble

Plus d'info :

500 places

Plan d'accès

Entre-Pot - Grenoble : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Entre-Pot : les dernières chroniques concerts 9 avis

Air

Critique écrite le 03 décembre 2007, par juanito

Toulouse - Le Bikini 2 décembre 2007

Concert très sympa puisqu'ils ont joué toutes les chansons les plus connues. Un son magnifique dans cette salle et les musiciens étaient en forme,donc je n'oublierai pas de sitôt!

Elevate Newton's Theory + Plug

Critique écrite le 08 juin 2003, par S-x

L'Entre-Pot, Grenoble 7 juin 2003

Le bon vieil Entre-Pot accueillait PLUG & ENT. Pas mal de monde malgré la pluie diluvienne qui s''est abbatue sur la ville ce samedi. Le set de PLUG ne m'a pas super marqué, on sent que le groupe se cherche encore, une bonne prestation tout de même, dans un style qui m'a rappellé ... les... Lire la suite

Kaolin + Rhesus + Keden

Critique écrite le 26 mai 2003, par MUSeIC

L'entrepot (GRENOBLE) 23 mai 2003

Rebelote donc (apres Venus la veille!) a l'Entrepot en ce vendredi soir pour une soirée exclusivement française. On arrive pile-poil pour voir le premier groupe: les marseillais de Keden (qui sortent leur premier disque la semaine prochaine). Bon alors que dire sans etre trop méchant... On sent qu'il y a de l'energie et qu'ils donnent tous ce qu'ils ont pour defendre leur musique mais ca ne fonctionne pas vraiment. Leur style se situe dans un rock-metal assez "djeuns" dans la forme et (chose rare et a noter quand meme!) chanté en francais...le probleme est qu'on ne sent pas vraiment que ces quatre jeunes gens forment un groupe: le batteur est dans son monde casque sur les oreilles (pour lancer les boucles et samples..assez bien faits d'ailleurs), le bassiste saute dans tous les sens et est un clone des musiciens de Korn , le guitariste lui est plutot Iron Maiden avec longs solos de guitares comme on n'ose plus en faire et appui de la jambe sur l'ampli-retour devant lui (comme steve Harris!) et le chanteur-guitariste est dans un trip un peu "mystique" (comme quand il part dans des longs monologues sur les indiens ou sur la tristesse de sa prochaine chanson...là ca passe vraiment pas!!). Donc c'est un peu fourre-tout comme 'zik et... Lire la suite

VENUS + Flexa Lyndo + My Little Cheap Dictaphone

Critique écrite le 26 mai 2003, par MUSeIC

L'Entrepot (GRENOBLE) 22 mai 2003

Grande soiree belge ce soir-là a Grenoble: Des notre arrivee dans cette chere petite salle enfumée qu'est l'Entrepot, le premier groupe de la soiree démarre son set; il s'agit de My Little Cheap Dictaphone (sacré nom!!) et des les premieres notes: ca marche! Quatres musiciens avec surtout un leader-chanteur-guitariste exceptionnel avec une voix profonde (un peu a la Alice In Chains) . Son registre vocal assez entendu l'emmene meme quelques fois (lorsqu'il s'excite un peu sur quelques fins de morceaux!) vers des contrees cotoyees par le seul et unique Joe Cocker !! Leur style musical est tres varie allant d'un disco-rock du plus bel effet (style The Music et en parlant de disco ils feront meme une reprise d'un classsique des classiques du film "Grease") a de la country energique (un peu dans la lignee de The Coral) qui emballera facilement la majeure partie de l'assistance.... Tres bon groupe donc a revoir ... Pause, juste le temps pour s'apercevoir que Mathias le lutin-chanteur de Dionysos etait dans le public et le deuxieme groupe Flexa Lyndo prend la releve. J'avais deja vu ce groupe en premiere partie de Nada Surf a Lyon mais leur prestation de ce soir sera, il faut l'avouer, une petite deception au vue de ce qu'ils avaient montrer... Lire la suite

Rien + L'Amicale Underground

Critique écrite le 10 mai 2003, par TOMA

L'Entre-Pot, Grenoble 30 avril 2003

Tout pour Rien ! Rien est le groupe que l'on a pu découvrir ce soir pluvieux de printemps à l'Entrepot, presque unique salle Rock de Grenoble. Et paradoxalement, comme cette pluie après tant de soleil, Rien est beaucoup. On pourrait les classer hativement formation "post rock" mais leur musique est plus avant-gardiste que "post". Rien refuse le cloisonnement, et ce en cultivant multiples sonorités au sein d'un univers évoquant autant un Mogwai apaisé, un Manta Ray cuivré que un Morphine sous Tranxen... A l'écoute de "Requiem pour des barroqueux", on saisit peu à peu l'essence de Rien mais certains pourraient craindre une prestation scénique appauvrie : tant cuivres, voix et bidouillages électroniques invités participent à la genèse sonore du trio originel. Mais il n'en est rien. Ils maitrisent la scène avec des mains de maitres et les prestigieux "orchestrateurs de l'ombre" (bientôt dans la lumière) n'ont pas manqué à l'appel. On retiendra Julien Brotel, auteur compositeur à surveiller, et trois membres... Lire la suite

Marduk

Critique écrite le 09 mai 2003, par LAw

Entre-pot, Grenoble 29 avril 2003

On passera rapidement sur la prestation des premières parties, mis a part peut être Immolation.... Mais le carnage est vraiment venu avec la machine de guerre du black metal : MARDUK !! Legion est toujours aussi charismatique, Morgan et B-War, de vrais techniciens, et le... Lire la suite

Accès