Accueil Marseille - Aix L'Escale - Aubagne
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.
L'Escale - Aubagne

L'Escale - Aubagne

Les Aires St Michel
13400 Aubagne

Plus d'info :

186 assises, 400 debouts

Plan d'accès

L'Escale - Aubagne : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

L'Escale - Aubagne : l'historique des concerts

Sa.

11

Mars

2017

Yvi Slan en concert
Yvi Slan / Smd / Monster Yvi Slan

Ve.

17

Fév.

2017

Iphaze, La Croix et la Bannière

Je.

10

Nov.

2016

Pap N The Greenmaster

Ve.

19

Fév.

2016

Misaina

Sa.

24

Oct.

2015

RIT + The Great Joe Yabuki + Gust

Ve.

23

Oct.

2015

Gabriel Dallen + Dolphy + Le Monde Futur

Sa.

26

Sept.

2015

The Eral Grey, Loulou, Landmvrks, Ourday Willcome

Sa.

13

Juin

2015

HK & les Saltimbanks

Sa.

30

Mai

2015

The Mymetist

Sa.

23

Mai

2015

Gnawa Diffusion / NaÏas

Je.

21

Mai

2015

Jam Session

Ve.

24

Avril

2015

Transubtil Session #2

Ve.

24

Avril

2015

Steff Navarro, Oddwave, Kokmok Vs Ayaska, Shred'er, Cezz

Sa.

18

Avril

2015

Mark Berube / Armelle Ita

L'Escale : les dernières chroniques concerts 54 avis

Nafas + Temenik Electric

Critique écrite le 04 mars 2014, par Marcing13

L'Escale - Aubagne 21 Février 2014

Nafas + Temenik Electric en concert

Le plateau de la soirée proposé par la MJC d'Aubagne annonçait une soirée très variée en terme d'influences musicales, avec toutefois un dénominateur commun : la musique nord africaine. Nafas en 1ère partie abordait ainsi un jazz assez racé et démontrait à ceux qui ne connaissait pas ce groupe que Nafas est un trio composé de réels virtuoses de la musique. Si l'influence majeur est l'afro-jazz, l'univers de Nafas est beaucoup plus riche et bien plus complexe : free-jazz, musique tzigane, soul-jazz ou orientale sont largement explorés... Mais plus qu'un groupe, Nafas est un collectif où chaque musicien, bien qu'aussi talentueux les uns les autres, a appris à s'effacer au service de la musique. Au final, la technique propre à ce style de musiques est éclipsé au profit d'une musicalité et d'une rythmique bien présente... Et sur la longueur, le concert gagne en profondeur et capte réellement le public. Bref une très bonne première partie... Dur défi donc pour Temenik Electric de prendre la relève ! Mais Temenik Electric s'est... Lire la suite

L + AimbAss

Critique écrite le 22 décembre 2011, par Flag

l'Escale - Aubagne 17 décembre 2011

L + AimbAss en concert

AimbAss + L Amis lecteurs, écartez les enfants de cet écran.La première partie de cette chronique n'est pas à mettre entre tous les yeux. L'arrivée à l'Escale d'Aubagne se fait encore à l'arrache en ce qui me concerne, ceci étant du à mon sens aigüe de l'orientation, ... et d'autres petits désagréments. L'accréditation n'étant pas parvenue jusqu'à l'accueil, je me garderai donc de sortir l'appareil photo du sac, surtout dans ce lieu que je découvre pour la première fois, à mon grand regret, ayant raté toutes les perles de la programmation jusque-là. Et c'est finalement pas plus mal, dans une certaine mesure, de ne pas shooter ce soir. Cela me permettra de me concentrer pleinement à l'écoute des deux artistes à l'affiche de ce soir : AimbAss et L (Raphaële Lannadère). Enfin, c'est sans compter un début de mal de crâne qui pointe et ne me lâchera pas de la soirée... photo : Serge Long AimbAss, duo régional, est la partie qui attire le plus ma curiosité ce soir, je dois l'avouer, ayant déjà vu L il y a quelques mois à Hyères. Composé de Aim-a, auteure et interprète des textes de poésie érotiques, et du bassiste et arrangeur Stéphane Paulin, qu'il n'est vraisemblablement plus la peine de présenter pour les initiés locaux... Lire la suite

Soma + Skip the Use

Critique écrite le 11 avril 2011, par Mkhelif

L'Escale - Aubagne 8 avril 2011

Soma + Skip the Use en concert

Ce soir deux groupes que je suis depuis un petit moment : Soma en première partie de Skip the Use à l'Escale d'Aubagne. Arrivé sur place je récupère ma place et demande les conditions photos : pas de limite pour Soma et trois premiers morceaux sans flash pour Skip the Use, tout est normal jusque là. Je rentre dans la salle de l'Escale et me positionne au plus près de la scène, juste devant l'accès aux coulisses gardé par un agent de sécurité bodybuildé... Et là les problèmes commencent : "Monsieur, pas de photo". Allez lui expliquer que vous avez l'autorisation mais pas de preuve. Bon finalement après discussion il me croit jusqu'à ce que des membres du staff de Skip the Use s'en mêlent. Après discussion avec la directrice de la salle et le staff la décision tombe : pas de photo pour Skip the Use... C'est vraiment pas ma semaine pour les photos de concerts. Tout cela pour dire qu'il n'y à aucune photo de Skip the Use dans la chronique...et que c'est bien dommage. Après cette petite digression qui n'a servi à rien sauf me défouler inutilement, on peu passer au concert. La moyenne d'âge est assez jeune, entre 18 et 25 ans voir moins. Un truc que j'aime bien à l'Escale, mis à part l'accueil toujours impeccable, c'est qu'avant chaque... Lire la suite

Belphegor'z + LaFayette + the Last

Critique écrite le 01 février 2011, par the Vaccuopilot

L'Escale - MJC Aubagne / Aubagne 29 janvier 2011

Belphegor'z + LaFayette + the Last en concert

Si l'on pénètre dans une salle obscure depuis l'extérieur où il pleuviotte sur un début de nuit frileux et désertique et que l'audience y est clairsemée, on se presse instinctivement vers le fond, contre la console, et on tente de s'acclimater à la soudaine pression sonore en découvrant le spectacle. A partir de là, c'est quitte ou double. Et comme le spectacle est brutal, j'aime tout de suite. Belphegor'z. Le Larousse des enfants du rock est jeté sur le sol dallé de l'Escale, tailladé par les rais obliques de projecteurs rouges qui bavent sur ce quatuor saisissant qui sent immédiatement la sueur. On voudrait parler de rescapés mais ce serait stupide, le mieux c'est encore de jouir de cet incroyable spectacle : deux icônes écornées portent en bandoulière l'héritage de ce rock frappé de la malédiction des idoles brûlées, aux côtés de deux mercenaires embrigadés à l'intérieur de leur roadster cahoteux. Une chanteuse délicieusement rauque, encornée léopard, moulée dans un short paillette, perchée sur des escarpins et scotchée dans son trip électrique de révolte ouvrière échange une complicité potache avec un bassiste émacié et casquetté tout droit sorti des backrooms new-yorkais des 80's au milieu d'un déluge foutraque de gimmicks... Lire la suite

Nasser + Success

Critique écrite le 09 novembre 2010, par Delphine D.

L'Escale - Aubagne 5 Novembre 2010

Nasser + Success en concert

UNE ESCALE À SUCCÈS... Vendredi 5 Novembre, l'air est froid, le ciel noir, le brouillard nous accompagne sur l'autoroute direction Aubagne. L'heure a changé, faudra s'y faire : plongée progressive dans l'hiver et le retour au travail, l'ordre, la nécessité... Bref, je m'égare, tout ça pour dire combien les découvertes musicales de la soirée et l'ambiance du lieu viendront en contrepoint à cette sensation de chute. Rien ne laisse au départ présumer de l'atmosphère bouillonnante qui s'amorcera avec l'arrivée du premier groupe. Chacun boit sa bière peinard et l'accueil chaleureux de l'Escale, qui pourrait sembler à certains marseillo-marseillais, un peu loin, ne dissipe pas encore le froid aux doigts et à l'âme. On attend de voir... D'entendre. Lorsque les trois garçons de NASSER débarquent, cravate noire sur chemise blanche ou l'inverse pour l'un, cheveux gominés, code sobre presque jazzy, les présents se resserrent, la salle est pleine, prête à, chaleureuse. Le trio s'installe juste derrière et autour du grand rectangle noir sur lequel figure les six lettres lumineuses du groupe qui posent une présence sans ambages ni fausse pudeur. Dès le premier morceau le "la" est donné : ça pulse sous la dictée du DJ, placé au... Lire la suite

Big In Japan + General Elektriks

Critique écrite le 04 mai 2010, par Cabask

L'Escale - Aubagne 2 mai 2009

Big In Japan + General Elektriks en concert

Tête d'affiche plus qu'intéressante ce dimanche puisque General Elektriks se produisait à l'Escale à Aubagne. Initialement prévu au mois de mars, le concert avait été annulé pour cause d'hommage rendu par le groupe au King Of Pop lors des dernières Victoires de la Musique. Les spectateurs étaient présents en nombre (150 environ je dirais) pour ce nouveau rendez vous de fin d'après midi dans cette petite salle, toujours aussi sympathique. J'avais pu voir et apprécier le groupe en action lors de la dernière édition de Marsatac et j'étais donc impatient de les entendre à nouveau dans une enceinte moins imposante et sur un format plus long. Après une longue attente, le concert a débuté une bonne heure après l'horaire prévu. Big In Japan, formation marseillaise qui tire son nom d'un titre de Tom Waits, d'ailleurs joué lors du concert, ouvrait les hostilités. Son style est difficilement définissable, teinté principalement de rock et assez " punk classe" dans l'esprit. Tous en jean/chemise/cravate, les 4 compères livrent une bonne prestation. Certains titres m'ont plus parlé que d'autres. Le début m'a parfois paru trop stéréotypé, mais les morceaux joués dans la seconde demie heure du set ont plus attiré mon attention. J'ai notamment retenu un... Lire la suite

Accès