Accueil Espace Thiers - Thiers
Dimanche 8 décembre 2019 : 10066 concerts, 25828 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Espace Thiers - Thiers

Place St Exupéry
63300 Thiers

Plus d'info :

200 Places

Plan d'accès

Espace Thiers - Thiers : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Espace Thiers - Thiers : l'historique des concerts

Sa.

23

Nov.

2019

Thomas Enhco en concert
Thomas Enhco Thomas Enhco

Sa.

28

Sept.

2019

Comedies Musicales

Sa.

16

Mars

2019

Michel Fugain

Sa.

29

Sept.

2018

New Orleans Fidders

Sa.

29

Sept.

2018

New Orleans Fidders

Sa.

26

Mai

2018

Audrey Et Les Faces B

Ve.

27

Avril

2018

Malo'

Sa.

10

Mars

2018

Airnadette 2

Ve.

17

Fév.

2017

Claudio Capéo

Ve.

02

Déc.

2016

Manolo

Sa.

19

Nov.

2016

Francois Valery En Concert

Sa.

12

Mars

2016

Grupo Compay Segundo

Sa.

06

Fév.

2016

Avalon Celtic Dances

Ve.

04

Déc.

2015

Pigalle

Ve.

27

Nov.

2015

Hugues Aufray "visiteur D'un Soir"

Ve.

06

Fév.

2015

Pierre Perret

Sa.

18

Janv.

2014

Airnadette

Sa.

09

Fév.

2013

Yves Jamait (Complet)

Ve.

26

Oct.

2012

Suzanne Vega

Ve.

11

Mai

2012

Cell & Co

Sa.

04

Fév.

2012

Raul Barboza Trio

Espace Thiers : les dernières chroniques concerts 4 avis

Coheed And Cambria, YellowCard, New Found Glory

Critique écrite le 08 septembre 2004, par Kimi

Elysee Montmartre 02/09/2004

Wow C etait tout simplement genial ! Coheed a joué un set un peu court mais pr une premiere fois, on va pas etre trop gourmand; ensuite Yellowcard qui a bien fait bougé le public c etait d enfer; Puis bien sur NFG qui a tout déchiré. Jordan etait obligé de s arreter de chanter... Lire la suite

The National

Critique écrite le 14 juin 2004, par Pierre Andrieu

Espace scène live (ex Balthazar), Thiers (63) 12 juin 2004

Cela faisait deux ans qu'on attendait de voir sur scène le groupe américain The National ; en fait depuis l'écoute répétée du premier album très prometteur des new-yorkais sorti chez Brassland en 2002. Par la suite Sad songs for dirty lovers et Cherry tree n'avaient fait que confirmer le potentiel des premiers morceaux : ce combo en "The" (mais qui ne fait pas du rock' n roll) est taillé dans l'étoffe dont on fait les groupes importants. Si un doute pouvait éventuellement subsister avant de les avoir vu fouler les planches, la performance intense et marquante des six musiciens à Thiers nous a comblé au-delà de nos attentes... Fort d'une discographie où aucune faute de goût n'est présente, Matt Berninger (chanteur envoûtant et explosif), Padma Newsome (violoniste tour à tour mélodique où bruitiste à la John Cale), Aaron Dessner (lignes de basse entêtantes), Bryce Dessner (guitare gorgée d'écho à la The Edge), Bryan Devendorf (batteur toujours plein d'à propos) et Scott Devendorf... Lire la suite

Plastic Gangsters

Critique écrite le 13 juin 2003, par Arni

Balthazar à Thiers 31 mai 2003

Il ne faudrait pas s'enflammer sur cette parodie de rock'n'roll !!!J'ai eu l'impression de voir une caricature de Claude François accompagné de pseudos musiciens qui ont l'air de découvrir la vie... Certes les morceaux sont bien envoyés, mais tout le monde en fait trop. Il ne... Lire la suite

A Smell Of Fox + The Plastic Gangsters + Dj Argh

Critique écrite le 01 juin 2002, par Pierre Andrieu

Le Balthazar, Thiers 31 mai 2002

The Plastic Gangsters Psychedelic X-Plosion X-Perience and The New Revolution From The Black Leather Lagoon (le nom complet du groupe !) arrivent tel un gang surexcité s'apprêtant à jouer au CBGB's. Le guitariste rythmique, Harvey "Turbo Rat" Di Fontis, a enfilé un superbe maillot de Manchester United au nom d'Eric "The King" Cantona. Est-ce un heureux présage ? Oui ! Le groupe entame l'hymne des Stooges qui ouvrait tous les concerts d'Iggy Pop en 1993 : Down on the street ! Quel riff monumental ! Nous allons assister ce soir à un concours de poses rock ‘n' roll assez impressionnant. C'est d'abord le chanteur, Peter Marvel, qui hurle comme Iggy et se retrouve à genoux au pied du micro, comme son idole. Un peu plus tard, c'est "Turbo Rat", qui ayant trop regardé sa vidéo de Ziggy Stardust, se prend pour Mick Ronson et nous refait le coup du guitariste jambes écartées au-dessus du chanteur, couché sur le sol. Bravo pour les références ! Pour compléter le tableau, le batteur, "El Drummo" Ramirez, joue moquette au vent et cogne comme un sourd. Pour ne pas passer pour des rigolos, le bassiste, Mick "Carburator" Rocco, et le lead guitariste, Vince-O-Matic, se doivent de réagir ! C'est chose faite quand le bassiste joue assis sur... Lire la suite

Accès