Accueil Paris Européen - Paris 17eme
Lundi 11 décembre 2017 : 10656 concerts, 24769 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Européen - Paris 17eme

3 rue Biot
75017 Paris
Métro Place de Clichy

Plus d'info :

400 asssises / 350 Debouts

Plan d'accès

Européen : les dernières chroniques concerts 19 avis

Emily Jane White

Critique écrite le 22 novembre 2010, par Lebonair

L'européen - Paris 16 novembre 2010

Emily Jane White en concert

Emily Jane White vient tout juste de sortir son 3ème album en trois ans, le délicieux "Ode To Sentence". A cette occasion, Emily est venue chanter deux soirs dans cette jolie salle de L'Européen située à quelques mètres de la place de Clichy. Intimiste, plutôt atypique avec tous ces sièges rouges et ce format en demi-lune sans véritable place debout, c'est un cadre idéal pour accueillir la musique si profonde et sombre d'Emily. Il est 20h45, la salle est bien entendue pleine et me voilà à parler avec une charmante inconnue. Une grande fan de Cake qui venait de succomber au charme du groupe de 1ere partie dont Pierre a également parlé avec passion et enthousiasme lors du concert de la veille, Our Broken Garden. Je vous conseille donc de lire les quelques mots écrits par l'ami Pierre sur leur prestation juste pour dire que je regrette du coup de ne pas avoir eu le temps de voir cette fameuse Anna et son groupe. Il est 21 heures, ils arrivent à trois sur scène sans le batteur qui débarquera, lui, quelques temps après. Cela démarre en douceur et une belle intimité s'installe avec le public visiblement fan et qui a l'air de plutôt bien connaître Emily. Avec l'arrivée du batteur, aidé par quelques morceaux plus enlevés, on... Lire la suite

Emily Jane White + Our Broken Garden

Critique écrite le 17 novembre 2010, par Pierre Andrieu

L'Européen, Paris 16 novembre 2010

Emily Jane White + Our Broken Garden en concert

Jolis instants intimistes avec Emily Jane White et Our Broken Garden dans la très cosy salle de L'Européen à Paris, à deux pas de la Place de Clichy... Et ce dans une ambiance particulièrement recueillie et fervente, dans laquelle les concerts se sont déroulés pour un nombreux public médusé par les deux prestations scéniques... Chronique : Our Broken Garden Tout commence par un set simplement magique des Danois d'Our Broken Garden (groupe signé chez Bella Union, comme Beach House, John Grant et autres perles rares), un set tellement réussi que les fans d'Emily Jane White sont instantanément ensorcelés par les titres magistraux du groupe emmené par la chanteuse/pianiste Anna Brønsted, aussi discrète que souriante et aimable sur les planches. La belle blonde vocalise génialement telle une version féminine de Jonsi (Sigur Ros) acoquinée avec une Björk sobre et une Beth Gibbons (Portishead) moins sombre. Dès les premiers instants, on reste complétement bloqué sur cette voix miraculeuse réussissant l'exploit de charrier mille émotions par seconde, de tenter des acrobaties invraisemblables tout en retombant toujours sur ses pattes et en restant à des années lumière du démonstratif. Clairement, on est transporté en pleine voie... Lire la suite

Happily Ever After

Critique écrite le 03 juin 2009, par Lartsenic

L'Européen, Paris. 25 mai 2009

Happily Ever After en concert

Les Happily Ever After cultivent leur différence en composant des morceaux hors du temps. Difficile de définir leur style, leur musique au tempo ralenti, aux boucles omniprésentes et lancinantes, nous transporte dans un ailleurs symbolique: abstrait, sombre comme la nuit. La figure de la spirale, emblématique, est un motif récurrent. Sonore, visuelle, est tantôt concentrique, tantôt excentrique. Seul fil d'Ariane tandis le thème de la perte est exploré, et que la douleur traverse l'expérience. Comme sensation palpable, réalité tangible. Intérieure, extérieure. On pourrait rester étrangers à cette vision très personnelle du monde. Ce n'est pas le cas. La voix du piano, amenée par Marius Thoresen, vient à nous: ses allures classiques, ses notes claires se posent doucement sur la langueur du violoncelle de Jon Mikkel Broch Alvik. Tandis que les accords mélancoliques de la guitare jouent de la répétition du motif. Romantique. Le compositeur et interprète Tommy Aashildrod ouvrira rarement les yeux, comme enfermé dans une enveloppe, ailleurs en esprit. Ses textes emploient la première personne du singulier. Ici est narrée une perception intérieure, au delà de ce qui passe par les yeux, donc. L'âme se raconte avec une étonnante... Lire la suite

Entre 2 Caisses

Critique écrite le 31 janvier 2014, par Chandleur

L'Européen - Paris 25 Janvier 2014

"Je Hais les Gosses" tour de chant, comme on disait dans les années 50, basé sur des chansons d'Allain Leprest- poète engagé et militant. Réjouissant, l'ambiance des textes est rétro et non-conformiste, mais d'une actualité sociale bien réelle. Emmenez y surtout vos enfants,... Lire la suite

Melanie Pain

Critique écrite le 06 décembre 2009, par Fred

L'Européen - Paris 2 Décembre 2009

Melanie Pain en concert

Le 2 décembre 2009, je me suis rendu au concert de Mélanie Pain à l'Européen. La chanson française n'étant pas mon style de prédilection, l'idée, c'était d'abord de faire plaisir à ma chérie. Et puis, j'avais entendu de bonnes critiques sur l'artiste et j'aime bien cette... Lire la suite

La Blanche

Critique écrite le 05 décembre 2009, par Lebonair

L'européen Paris 1er décembre 2009

La Blanche en concert

Mardi,Place de Clichy, 20h30, je me trouve devant l'européen avec quelques amis. A quelques centaines de mètres de là, la station métro blanche, je me rappelle de la vidéo pour la chanson Alcoolique (voir sur youtube) qui avait été tournée dans le coin, j'avais adoré l'esprit du clip et la chanson évidemment. A l'époque, j'avais découvert un chanteur talentueux, avec un univers décalé, corrosif, ironique et drôle. Je conseille d'ailleurs l'écoute et l'achat de son 2ème album "disque d'or" sorti en 2006. Le 30 novembre et le 1er décembre 2009, La Blanche a déposé ses valises pour présenter son 3ème album "imbécile heureux". Nouveau disque, nouveau groupe sur scène, je me demande ce que va donner cette nouvelle formule scénique. J'arrive à la fin de la 1ère partie dans cette jolie petite salle qui peut accueillir 350 places assises. Le lieu est intimiste, une odeur théâtrale y règne et elle est correctement remplie pour ce deuxième soir.... Lire la suite

Accès