Accueil Lille La Ferme d'en Haut - Villeneuve d'Ascq
Vendredi 17 novembre 2017 : 12230 concerts, 24717 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.

La Ferme d'en Haut - Villeneuve d'Ascq

268 rue Jules Guesde
59650 Villeneuve d'Ascq

Plus d'info :

La Ferme d'en Haut - Villeneuve d'Ascq : l'historique des concerts

Me.

11

Oct.

2017

The Lords of Altamont en concert
The Lords Of Altamont The Lords of Altamont

Lu.

29

Mai

2017

Mustang

Di.

14

Mai

2017

Meteores

Di.

09

Avril

2017

Grand Delta

Di.

12

Mars

2017

Lete/duhem/landsweert

Di.

12

Fév.

2017

Ensemble Colin/cueco/drappier/ome

Di.

08

Janv.

2017

Lucky Dog

Di.

11

Déc.

2016

Franck Dhersin Quartet

Di.

13

Nov.

2016

Thomas Grimmonprez Trio

Di.

13

Nov.

2016

Jazz à Véd'a Saison 16-17 #2 Thomas Grimmonprez Trio - Thomas Grimmonprez Jérémie Ternoy Christophe Hache

Di.

09

Oct.

2016

Duo Fact

Di.

15

Mai

2016

Outre Mesure

Di.

17

Avril

2016

The Apartments

Di.

03

Avril

2016

Jeremie Ternoy Trio

Di.

06

Mars

2016

Serenity 4tet

Di.

07

Fév.

2016

Ian Sconti Trio

Di.

10

Janv.

2016

Sylvain Cathala Trio

Di.

06

Déc.

2015

Dextrobolus

Di.

08

Nov.

2015

Spectrum Orchestrum

La Ferme d'en Haut : les dernières chroniques concerts 1 avis

Mustang

Critique écrite le 25 mars 2014, par Patrick Duffy

La Ferme d'en Haut, Villeneuve d'Ascq 21 mars 2014

Mustang en concert

Véridique : ce soir les cowboys de Mustang étaient de passage dans mon village, à la Ferme d'en Haut ! Accueillante, mais pas franchement grande cette salle - difficile d'y caser plus d'une centaine d'aficionados - à croire que le rodéo est passé de mode dans nos contrées. Pas de panique, ceux présents sont raccord avec l'affiche, ils ont bien mis les éperons à leurs Converse. Je croise même le Dude, toujours la mèche plaquée en arrière, toujours accompagné de deux hirondelles (tatouées) de part et d'autre de son long cou. I´m Gonna Sit Right Down And Cry La dernière fois que j'ai eu affaire au Mustang, c'était en 2008, chez eux en Auvergne, dans LA salle du district. En première partie de French Cowboy ça ne s'invente pas. Je n'attendais rien d'eux, et pourtant il s'était passé quelque chose. Sur scène la présence de ce mec, le chef du gang, Jean Felzine - déjà le nom sonne fifties - le menton bien haut, la classe et l'arrogance qui rayonnaient. Il y avait même un peu de tension dans l'air, on sentait le gaillard prêt à monter dans les tours, à en découdre au moindre regard de travers. Mais personne n'était dupe, derrière sa chemise vintage, sa belle coupe et sa Gibson blanche, l'homme... Lire la suite

Accès