Accueil Rennes Fort de Saint-Père - St Malo
Dimanche 19 novembre 2017 : 11511 concerts, 24718 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.

Fort de Saint-Père - St Malo

RN 137
35400 St Malo

Plus d'info :

Fort de Saint-Père - St Malo : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Fort de Saint-Père - St Malo : l'historique des concerts

Di.

14

Août

2011

Route du Rock 2011 : Mondkopf + Here We Go Magic + Crocodiles + Fleet Foxes + Dan Deacon + Cat's Eyes + Okkervil River

Sa.

13

Août

2011

Route du Rock 2011 : The Kills + Battles + Blonde Redhead + Dirty Beaches + Low + Cults + Still Corners

Ve.

12

Août

2011

Route du Rock 2011 : Mogwai + Sebadoh + Electrelane + Suuns + Anika + Aphex Twin + Etienne Jaumet

Di.

15

Août

2010

La Route Du Rock : The Flaming Lips + The National + Serena Maneesh + Archie Bronson Outfit + The Rapture + Thus:Owls...

Sa.

14

Août

2010

La Route Du Rock : Massive Attack + Two Door Cinema Club + Martina Topley Bird + We Have Band + Foals + The Hundred In The Hands

Ve.

13

Août

2010

La Route Du Rock : Yann Tiersen + Liars + Caribou + Dum Dum Girls + Owen Pallett + The Black Angels

Sa.

10

Juillet

2010

Max Romeo + Capleton + City Kay + I'n'I Riddim + Aba Shanti I + Stand High

Ve.

09

Juillet

2010

Gentleman & evolution band + Kanka + Biga Ranx + Kenyon & D.Roots band + ECK + Irie Ites + Shinehead + Anthony John + Legal Shot Sound System

Lu.

13

Juillet

2009

Summer Reggae Fest #2

Je.

14

Août

2008

Route Du Rock - Fort De Saint Pere

Di.

13

Juillet

2008

Summer Reggae Fest

Sa.

15

Sept.

2007

Le P'tit Son, Original Break Down, Bonobo Circus

Fort de Saint-Père : les dernières chroniques concerts 7 avis

(ma) Route du Rock 2010 : The Hundred in the Hands, Foals, Massive Attack, Two Door Cinema Club, We Have Band

Critique écrite le 18 août 2010, par Philippe

Le Fort, Saint-Père 14 août 2010

(ma) Route du Rock 2010 : The Hundred in the Hands, Foals, Massive Attack, Two Door Cinema Club, We Have Band en concert

Fréquenter toujours le ou les mêmes festival(s) donne un sentiment de confort, mais aussi le risque de se blaser et de passer à côté de sensations particulières et dépaysantes comme, par exemple, patauger 48 heures dans la boue à manger de la wurst, en écoutant les dieux du trash metal. Une seule expérience de festival en Bretagne (une journée à Art Rock 2008 à Saint-Brieuc) est par ailleurs restée un très grand souvenir, magré une tragique rupture de stock en galettes-saucisses à 23 heures. De plus, on a remarqué que cette soirée du 14 août à Saint-Malo concentrait des artistes qu'on a adorés (Massive Attack et son égérie), et d'autres qu'on a ratés en juillet aux Eurockéennes pour cause de timing (Foals principalement, mais aussi Two Door Cinema Club), le tout saupoudré de groupes participant au buzz du moment, The Hundred in the Hands & We Have Band. Selon nos propres critères, de quoi envisager sérieusement de traverser deux fois la France pour découvrir, selon des gens bien informés, l'un des plus fameux festivals de moyenne jauge de France. En rail pour la Route du Rock de Saint-Malo ! Pas moyen par contre (les TGV vont vite, mais quand même) en se levant à Marseille le matin, de voir sur scène l'intrigante pop dérangée... Lire la suite

The Cure, Yo La Tengo, The Raveonettes, Great Lake Swimmers, Camille, !!!, The Polyphonic Spree, The Wedding Present, The National, Sébastien Shuller, Mus, The Organ, Art Brut, Alamo Race Track, Boom Bip, Maxïmo Park, Colder, Sonic Youth, Mercury Rev (La Route du Rock 2005)

Critique écrite le 28 décembre 2005, par Pierre Andrieu

Fort de Saint Père et Palais du Grand-Large, Saint-Malo 12 au 14 août 2005

The Cure, Yo La Tengo, The Raveonettes, Great Lake Swimmers, Camille, !!!, The Polyphonic Spree, The Wedding Present, The National, Sébastien Shuller, Mus, The Organ, Art Brut, Alamo Race Track, Boom Bip, Maxïmo Park, Colder, Sonic Youth, Mercury Rev (La Route du Rock 2005) en concert

Quinzième anniversaire réussi pour la Route du Rock. Fort de la plus belle affiche de l'été, la quinzième Route du Rock a permis d'offrir aux festivaliers ravis un panorama quasi complet de ce qui se fait de mieux actuellement en pop et rock (voire électro, mais dans une moindre mesure). Les slogans affichés sur les t-shirts 2005 du meilleur festival français de la catégorie pop - qui semblaient un peu trop aguicheurs avant le début des hostilités - étaient cette année "Pop is not dead" et "Sea, sex and rock n roll" ; ils se sont finalement révélés prémonitoires et furieusement tendance. La pop n'est toujours pas morte, c'est vrai, mais ça on s'en doutait quand même un peu... La plage de Saint-Malo est plus que jamais magique, avec son sable fin et sa vue imprenable sur les bikinis et autres strings ou top less, et si l'eau est un froide au début, quand on en ressort elle provoque instantanément des envies humides, voire lubriques. Hum, hum... Le rock n roll, quant à lui, est toujours la chose la plus réjouissante inventée par l'homme pour péter les plombs. La preuve ? Même les branchés têtes à claques, qui il n'y a pas si longtemps s'extasiaient sur le moindre DJ planqué derrière ses sinistres platines et dissertaient à n'en plus... Lire la suite

Blues Explosion + Dionysos + Blonde Redhead + Girls In Hawaii + Mojave 3 (La Route du Rock 2004)

Critique écrite le 31 août 2004, par Pierre Andrieu

Fort de Saint Père 15 août 2004

Blues Explosion + Dionysos + Blonde Redhead + Girls In Hawaii + Mojave 3 (La Route du Rock 2004) en concert

La veille, on avait aperçu le très bronzé et coquet (mais beaucoup plus vieux que sur ses photos de presse) Bernard Lenoir sur la plage après Nouvelle Vague en train de féliciter Camille et Mélanie pour leur concert, nous empêchant ainsi de faire de même... En ce 15 août qui s'annonce radieux, on décide donc de passer la journée à la plage avec le secret espoir de bronzer, puis de devenir une vedette autorisée à parler avec les stars, comme notre ami Bernard. Après une journée à lézarder, Mojave 3 constitue une entrée en matière idéale pour lancer une soirée à la fois pop et rock. Très laid back, Neil Halstead et son groupe (sans Rachel Goswell, restée aux USA) délivre un set de country folk pop souvent lancinant mais toujours captivant. Comme sur ses disques solo (Sleeping on roads) et avec son groupe (Spoon and rafter) l'influence tutélaire de Neil Young se fait sentir chez Neil Halstead dans la manière de placer sa voix, comme dans les instrumentations ultra roots (country folk à souhait). Ce concert restera en mémoire comme un bon moment... Dans un style plus rock mais toujours très pop, les Belges de Girls in Hawaii ont confirmé leur statut de groupe promis à un bel avenir que vient de leur conférer leur excellent premier... Lire la suite

Air + Lali Puna + Flotation Toy Warning + Laura Veirs + Nouvelle Vague + Phoenix (La Route du Rock 2004)

Critique écrite le 31 août 2004, par Pierre Andrieu

Fort de Saint Père, Palais du Grand-Large et Plage 14 août 2004

Air + Lali Puna + Flotation Toy Warning + Laura Veirs + Nouvelle Vague + Phoenix (La Route du Rock 2004) en concert

Nouvelle Vague Après une baignade régénératrice sur la plage de Saint-Malo, la deuxième journée de La Route du Rock 2004 commence sur les chapeaux de roue... Le groupe Nouvelle Vague, qui nous avait enchanté au festival de Sédières, est en effet programmé sur la plage aux alentours de 16 heures. Les pieds dans le sable, le soleil au-dessus de la tête, et Camille et Mélanie - les deux charmantes chanteuses de ce projet musical réussi - à deux mètres de nous, ça ressemble au bonheur... Surtout si Olivier Libaux et Marc Collin sont respectivement à la guitare et aux claviers. Les morceaux sont tous plus enchanteurs les uns que les autres grâce à leurs auteurs bien sûr, mais aussi grâce à l'adaptation made in Nouvelle Vague et aux voix des troublantes vocalistes qui se complètent admirablement. Tellement pétrifié de joie quand retentissent les notes admirables de Making plans for Nigel d'XTC, Tennage Kicks des Undertones, Friday night Saturday morning des Specials, Guns of Brixton des Clash, (This is not a) Love Song de P.I.L. ou In a manner of speaking de Tuxedomoon, on se demande si on ne va pas carrément fondre en lames... Heureusement pour notre amour propre, Camille se charge de faire rire tout le monde avec ses facéties, la... Lire la suite

dEUS + LCD Soundsystem + The Kills + The Beta Band + CocoRosie + Velma (La Route du Rock 2004)

Critique écrite le 31 août 2004, par Pierre Andrieu

Fort de Saint Père et Palais du Grand-Large 13 août 2004

dEUS + LCD Soundsystem + The Kills + The Beta Band + CocoRosie + Velma (La Route du Rock 2004) en concert

Cela fait déjà quelques années qu'on rêvait de prendre à fond La Route du Rock ; le mois d'août 2004 nous verra enfin saisire le volant pour dévaler les 624 kilomètres qui séparent Clermont-Ferrand de Saint-Malo... Malgré quelques aléas inhérents à la vie d'un festival, la programmation, la ville de Saint-Malo et la taille humaine de La Route du Rock nous ont convaincu de revenir en 2005. Tout avait commencé au Palais du Grand Large avec l'intriguant groupe CocoRosie... Dans le cadre très intimiste du salon de réception du Casino de Saint-Malo, les voix saisissantes des deux chanteuses et leurs compositions au charme rétro et à l'instrumentation aussi dépouillée (guitare, harpe... ) que bouleversante, ont produit un effet incroyablement puissant sur un public littéralement en apesanteur. Dehors, on peut voir les mouettes s'envoler sans effort sur la plage de Saint-Malo (NDR : je sais, cette phrase est belle à pleurer, c'est normal, c'est un emprunt à Diego, libre dans sa tête, une chanson du "regretté" Michel Berger gueulée par l'ignoble vendeur de lunettes, Johnny H.), pendant ce temps-là, à l'intérieur CocoRosie nous fait décoller vers les cieux avec une facilité déconcertante... Et oui, à Saint-Malo, on se sent l'âme d'un... Lire la suite

Christopher O' Riley + Boom Bip + Maximö Park + The Polyphonic Spree + Sonic Youth + Metric + Vive la fête (Route du Rock 2005)

Critique écrite le 04 septembre 2005, par Bertrand Lasseguette

Fort de Saint Père - St Malo 14 aout 2005

Ah qu'il faisait bon somnoler le matin au bord des plages de la baie de Saint-Malo. Le vent était vif toutefois, un peu dur même ; pointe de la Sarde, un concours de pêche en haute mer était annulé. Christopher O' Riley : Radiohead à marée basse Vers 16h, c'est par hasard que je tombe sur le petit concert de Christopher O' Riley. Son piano est posé au pied des remparts et autour de lui des centaines de spectateurs se sont assis sur le sable. La plage est l'endroit le plus agréable du festival. C'est gratuit, un public autre que les jeunes-vieux, dont je suis, peut profiter des artistes invités, et mieux encore, on peut y écouter de la musique sans se soucier du coude de son voisin ou des pieds de sa voisine. Christopher O' Riley est un pianiste de musique classique, plus familier des auditoriums que des festivals de rock en plein air. Interprète talentueux de Chostakovitch et de Prokofiev, l'américain est aussi un grand fan de Radiohead. Sa passion l'a ainsi conduit a enregistré un disque, True love waits, dans lequel il a adapté des chansons de son groupe fétiche à son instrument de prédilection, le piano. Je ne suis pas moi-même un grand amoureux de Radiohead, je possède et connais néanmoins la plupart de leurs disques... Lire la suite

Accès