Accueil Avignon - Cavaillon La Gare - Maubec
Vendredi 13 décembre 2019 : 10472 concerts, 25839 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.
La Gare - Maubec

La Gare - Maubec

Place du Marché Coustellet
84660 Maubec

Plus d'info :

250 debouts

Plan d'accès

La Gare - Maubec : l'historique des concerts

Ve.

06

Déc.

2019

Ifriqiyya Electrique + Bab'l Bluz

Ve.

22

Nov.

2019

Le Pieta + La Poison

Ve.

11

Oct.

2019

Ottilie [B] en concert
Mateo Langlois + Ottilie B Ottilie [B]

Sa.

05

Oct.

2019

Pulcinella + La Perla

Ve.

03

Mai

2019

Joujou + Electric Vocuhila

Ve.

05

Avril

2019

The Bongo Hop

Ve.

22

Mars

2019

Pagai + Parquet

Ve.

15

Mars

2019

Splash Macadam + Ubikar

Ve.

08

Mars

2019

Juicy + Dowdelin

Ve.

01

Mars

2019

Ghost Of Christmas + Irene Dresel

Ve.

08

Fév.

2019

Laguerre & Sok + Madam

Ve.

14

Déc.

2018

La Gare Social Club #5 + Before Elektro Jump

La Gare : les dernières chroniques concerts 28 avis

GoGo Penguin

Critique écrite le 15 avril 2015, par Flag

La Gare - Maubec 10 avril 2015

GoGo Penguin en concert

Vendredi dernier, La Gare du Coustellet ouvrait ses bras à un trio de jazz au nom improbable de Gogo Penguin. Les trois musiciens monteront sur scène pratiquement sans un bruit, après avoir été d'une incroyable discrétion durant les quelques heures qui ont précédé le concert et le repas regroupant, comme à l'accoutumée, artistes, membres de l'équipes et bénévoles, ainsi que quelques membres du public qui le désirent. Originaires de Manchester, les trois (très) jeunes musiciens, Chris Illingworth (piano), Nick Blacka (contrebasse) et Rob Turner (batterie), semblent encore peu connus sous nos latitudes. Pour avoir questionné quelques personnes juste avant, toutes m'ont répondu dans le même sens, mais qu'après avoir écouté un peu [sur le net], ça semblait être bien. Ils s'installeront sans un bruit, toujours avec cette même discrétion qu'on n'ose qualifier de toute britannique, et démarreront rapidement leur set. A partir de ce moment-là, le temps va s'arrêter pour le public de La Gare. Car le trio Gogo Penguin va tenir bouche bée le public nombreux et hétéroclite pendant une grosse heure et quelques que durera le concert. Un son impressionnant, une rythmique redoutable, des mélodies hypnotiques, le groupe est d'une efficacité... Lire la suite

Hugh Coltman + The Red Rum Orchestra

Critique écrite le 22 mars 2013, par Lionel Degiovanni

Gare de Maubec - Coustellet 14 Mars 2013

Hugh Coltman + The Red Rum Orchestra en concert

Un soir de semaine, que faire de mieux que d'aller à un concert, passer une bonne soirée avec de bons artistes..... c'est donc chose faite en allant voir Hugh Coltman à la Gare de Maubec avec en première partie The Red Rum Orchestra (que je ne connais absolument pas à vrai dire ! ) Le concert démarre donc vers 20h30 avec pour débuter ce groupe The Red Rum Orchestra. Ce groupe est une sorte de mélange folk, très cool, avec une voix du chanteur bien présente. L'ambiance est très zen, les artistes sur scènes sont en costard, propres sur eux, des gars bien !!! Et ils le sont vraiment (vue la soirée qu'on a passée après !!). Le titre que je crois reconnaitre d'eux est Beg To Differ.Sur ce titre, un bon mélange entre guitare acoustique qui nappe la chanson, avec en fond une guitare électrique jouée au bottleneck , un violon donnera une coloration feutrée ; parfois cela nous fait penser aux terres d'Ecosse sur d'autres titres .On ne croirait pas du tout qu'ils sont belges !! Et pourtant !! Le choix de ce groupe en première partie de Hugh Coltman est très judicieux, car The Red Rum Orchestra s'inscrit dans le même style que l'artiste principale de la soirée. Sur le titre Rise, l'ensemble est plus punchy, un peu plus rock and... Lire la suite

Dupain

Critique écrite le 14 mars 2013, par Celine

la gare Maubec 09 mars 2013

Dupain en concert

"Dupain se reforme et propose un concert à la Gare le 9 mars?!!! OUHAIAIAIAI!! Venez on y va!!" Et nous voilà parties à Maubec voir Dupain à la Gare, autant dire : nous voilà parties retrouver nos 25 ans!! La Gare, Maubec : un super lieu qu'on a vu s'agrandir, murir, évoluer, mais sans jamais renier son âme et ses engagements et qui fêtera ses 17 ans cette année. Lire la suite

Owlle

Critique écrite le 12 février 2013, par Lionel Degiovanni

La Gare - Coustellet 05 Février 2013

Owlle en concert

Ce soir, direction la Gare de Coustellet pour aller découvrir une jeune artiste qui commence à passer sur les ondes radio ; beaucoup de gens autour de moi me disent " ah oui, tiens je connais elle, c'est ... ah zut, sais plus son nom..." Preuve que la chanson passe bien, le single fonctionne, mais que l'artiste reste en devenir. Cet artiste pour ce soir, ce sera Owlle. Déjà, première remarque que pas mal de gens se feront : "mais comment ça se prononce ?" Et ce soir là, j'ai entendu plusieurs personnes demander cela. Je ne suis pas très fort en phonétique, donc je ne vous ferai pas la leçon, mais il suffit d'être un peu patient, et je suis sur que vous connaîtrez ce nom assez rapidement. Donc pour ce soir, un soir de semaine, avec un froid bien présent, le public est je dirai, moyennent au rendez vous, mais les personnes qui sont là vont avoir une belle surprise. Sur scène, 3 personnes : la fameuse Owlle au centre, et un musicien de chaque coté (essentiellement des batteries et percussions). Cette musique est pas mal à tendance ou en tout cas influence "électro". Il ne faudra pas s'attendre ce soir à voir des guitares acoustiques ! A noter avant toute description que cette artiste est la lauréate du prix inROcks... Lire la suite

Mirel Wagner + Ottilie [B] + Jesus is my Girlfriend

Critique écrite le 23 avril 2012, par Ysabel

La Gare - Maubec 30 Mars 2012

Mirel Wagner + Ottilie [B] + Jesus is my Girlfriend en concert

Le public de La Gare arrive tout juste dans la salle pour cette soirée spéciale Les Femmes S'en Mêlent, que déjà Mirel Wagner prend place sur la scène. Elle est seule, toute habillée de noir et je crois que je n'ai jamais vu personne s'installer aussi discrètement. Elle s'assoie, guitare sur les genoux et à peine sa voix commence-t-elle à s'élever, que le silence se fait de lui-même. Son set tout en douceur se compose principalement de magnifiques ballades folk, emplies d'une forme de nostalgie, mais sans réelle tristesse. Ses doigts parcourent les cordes de sa guitare avec beaucoup de grâce ... Un ange passe ... Et cet ange, c'est tout simplement sa voix. Elle est teintée de blues et Mirel l'utilise avec une sorte d'évidence, faite de beaucoup de douceur. Le public s'installe petit à petit, sans bruit, de peur de rompre la magie du moment. Lorsqu'elle chante ainsi les yeux clos, elle semble littéralement partie dans un autre monde. Sa musique nous enveloppe, nous transporte même et on a nous aussi envie de fermer les yeux pour nous laisser porter par elle. Quant à ses paroles d'amour, elle sont assez faciles à comprendre et elles touchent réellement au cœur. Quand commence Despear, on n'ose plus ni bouger, ni parler.... Lire la suite

Françoiz Breut + Ottilie B

Critique écrite le 22 février 2012, par Flag

La Gare - Le Coustellet 17 février 2011

Françoiz Breut + Ottilie B en concert

Aller à un concert de Françoiz Breut, c'est un peu comme revoir avec hâte un ancien amour de jeunesse et se faire une joie de ce moment. En attendant la performance de la diva, on prend place lentement sur les quelques sièges installés pour la première partie assumée par Ottilie B, dont mon expérience et ma connaissance de l'univers remontent à à peine deux heures auparavant, m'étant plongé dans ces morceaux disponibles en écoute (légale) sur internet. Les morceaux m'avaient laissé une plutôt bonne impression, sans enthousiasme débordant non plus, à part un ou deux morceaux accrocheurs, notamment J'Arrête, ou encore Les Crayons, sorte de valse réaliste à trois temps à l'accordéon, avec une belle rythmique et un jeu de voix assez prenant et entêtant, mais également - et ce trait particulier semble être LE plus de la chanteuse - cette aptitude à exercer (et parvenir à intégrer dans ces propres compositions) le chant diphonique, inspirée des chants mongols ! Arrivée seule sur scène, uniquement accompagnée d'une guitare ou d'un accordéon, de quelques effets et de boucles déclenchées aux pieds (nus), l'impression initiale est relativement bousculée. Tout d'abord, Ottilie B, que l'on pourrait croire jeune novice tombée de la sphère... Lire la suite

Accès