Accueil Paris Hippodrome de Longchamp - Paris
Mardi 12 décembre 2017 : 10897 concerts, 24771 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Hippodrome de Longchamp - Paris

Route des Tribunes
75016 Paris

Plus d'info :

Hippodrome de Longchamp : Dernières news

Lollapalooza Paris les 21 et 22 juillet 2018 [Le 11/12/2017] Après une première édition réussie en juillet 2017 avec Red Hot Chili Peppers, The Weeknd, Imagine Dragons, DJ Snake ou encore IAM en têtes d'affiche, le festival Lollapalooza Paris se déroulera cette année les 21 et 22 juillet 2018, toujours sur le site de l'Hippodrome de...
En concert le 21/07/2018

Hippodrome de Longchamp - Paris : les prochains concerts

Sa.

21

Juillet

2018

Lollapalooza Paris 2018 - pass 2 jours 21 et 22 juillet
pass 2 jours : 129 € en vente sur www.lollaparis.com

Sa.

21

Juillet

2018

Lollapalooza Paris 2018 - 21 Juillet
13H pass 2 jours : 129 € en vente sur www.lollaparis.com

Di.

22

Juillet

2018

Lollapalooza Paris 2018 - 22 Juillet
13H pass 2 jours : 129 € en vente sur www.lollaparis.com

Hippodrome de Longchamp : les dernières chroniques concerts 24 avis

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017)

Critique écrite le 31 juillet 2017, par Samuel C

Hippodrome de Longchamp - Paris 22-23 juillet 2017

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures une telle programmation... Divines : Alors que son album Lust for Life sortait l'avant-veille de sa prestation, Lana Del Rey et son style à la fois vaporeux et sensible n'arrivait pas à convaincre pleinement malgré d'excellents musiciens et deux danseuses-choristes efficaces. Se produisant au sein d'une scénographie type cabaret des années 30 nommé le Del Rey, la diva fait ce qu'elle peut. Sa musique ne se prête peut-être pas à être jouée en plein air. Malgré tout réentendre les classiques de son très réussi "Born to die" est plaisant. London Grammar était confronté à une situation identique : le timbre d'Hannah Reid est sublime et les compositions magnifiques. Toutefois on préférerait certainement apprécier le trio dans le cadre intimiste de la Cigale ou du Trianon. D'autant plus que la proximité de l'Alternative stage et de la Perry's stage donne l'impression d'entendre parfois d'étrange incursions de beats dans les envolées lyriques de la jeune anglaise. Renfrogné : On ne sait pas si Liam Gallagher a croisé le regard de son frère... Lire la suite

Festival Lollapalooza Paris 2017 : Red Hot Chili Peppers, La Femme, London Grammar, The Hives, Seasick Steve, Tess, Lana Del Rey, Rival Sons...

Critique écrite le 27 juillet 2017, par Samuel C

Hippodrome de Longchamp - Paris 22/23 juillet 2017

Festival Lollapalooza Paris 2017 : Red Hot Chili Peppers, La Femme, London Grammar, The Hives, Seasick Steve, Tess, Lana Del Rey, Rival Sons...  en concert

Caravane itinérante imaginée par Perry Farrell (fondateur et leader du groupe Jane's Addiction) au début des années 90, Lollapalooza était alors une vitrine du rock sonique et indépendant qui sillonnait les États-Unis chaque été (avec des programmations incroyables entre 1991 et 1994). Désormais basé uniquement à Chicago, le festival s'est exporté en Amérique du Sud et récemment en Europe dans une version plus grand public : à Berlin depuis 2015 et à Paris cette année. L'hippodrome de Longchamp accueillait ainsi plus de 100 000 spectateurs pour 2 jours de LollaKids, de LollaChef, de LollaPlanète et de LollaStars ! Dès les abords du site, on note une organisation réfléchie pour y accéder, l'absence d'affichage sauvage et de vendeurs à la sauvette et surtout la fluidité des files d'attente : inférieure à 10 minutes incluant fouille adaptée au contexte actuel et pose des incontournables bracelets. Des panneaux indiquent même les horaires des derniers métros et la présence de navettes RATP, tandis que l'on croise moult vigiles et policiers à cheval ou en arme : que du bon sens ! A l'arrivée, une réplique métallique de la Tour Eiffel d'une dizaine de mètres de haut, ornée d'un visuel Lollapalooza aux couleurs chaudes qui... Lire la suite

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes...

Critique écrite le 26 juin 2017, par Samuel C

Hippodrome de Longchamp - Paris 23/24 juin 2017

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes...   en concert

Depuis 1999, Solidays est un rendez-vous incontournable chaque été. 3 jours de musique, de solidarité et d'engagement dans la lutte contre le sida, à l'hippodrome de Longchamp. Passage en revue des deux premières journées de la 19ème édition. Vendredi 23 juin : Sous le Dôme, le jeune Gaël Faye utilise déjà les codes d'un festival : "vous faites moins de bruit que dans une salle de 300 personnes", "je ne vous entends toujours pas...". Son hip-hop érudit et mélodique est plaisant pour entamer le Marathon Solidays ! Dizzy Brains regrette que ce soit si difficile d'obtenir un titre de séjour, les Malgaches et leur rock énergique commencent à tourner régulièrement en France. Ils sont plutôt sympathiques à écouter et fougueux en live. Le village solidarité qui accueille près de 100 associations du monde entier est excentré et semble un peu déserté en ce début de soirée. Hormis le stand qui propose des maquillages bigarrés que de nombreuses jeunes filles semblent se recommander les unes aux autres via un "bouche à oreille" redoutable. Sur la scène Paris, un intervenant rappelle que chacun est invité à signer une pétition destinée au nouveau président de la République. 2017 est l'année du 0,7 : à l'heure actuelle, seuls 6 pays... Lire la suite

Volbeat + Rammstein (Download festival France 2016)

Critique écrite le 26 juin 2016, par Lebonair

Hippodrome de Longchamp, Paris 12 juin 2016

Volbeat + Rammstein (Download festival France 2016) en concert

Volbeat On vient à peine d'apprécier la magnifique prestation de Rival Sons sur la Stage 2 qu'il va falloir traverser l'hippodrome dans toute sa longueur afin d'assister au live de Volbeat, qui vient de démarrer à 20 heures sur la Main Stage. Je vous garantis que ça a été compliqué de ne pas se vautrer tant la pluie a bousillé le peu de pelouses qu'il y avait et que le déluge qui est tombé à notre arrivée a rendu le terrain boueux et très glissant. Perso, j'ai les bonnes chaussures mais pour certains, c'est le folklore. Les Danois de Volbeat ont donc donné leur premier show français depuis la sortie de leur dernier album "Seal the Deal". On regarde la prestation de Volbeat par curiosité plutôt que par réelle envie. De réputation, on sait que c'est un excellent groupe de scène qui tient la route mais faut-il encore aimer leur musique. Celle-ci est un mélange de heavy metal et de rockabilly et c'est un croisement entre Elvis Presley, Johnny Cash,Metallica et AC/DC. Michael Poulsen le chanteur/guitariste/compositeur du groupe et ses compères nous lâchent des titres du nouvel album, que je ne connais pas, et ses tubes ainsi qu'une reprise de Johnny Cash justement. Le public est un peu comme nous car on a du mal... Lire la suite

Rival Sons (Download Festival France 2016)

Critique écrite le 26 juin 2016, par Lebonair

Hippodrome de Longchamp, Paris 12 juin 2016

Rival Sons (Download Festival France 2016) en concert

Nous voilà dimanche, on est arrivé plus tard encore sur le site par rapport aux journées précédentes notamment en raison du métal qui use et de la programmation sans intérêt pour les rockeurs que nous sommes avant le passage de Rival Sons un "fucking great combo rock" programmé sur la Stage 2 à 19 heures. Après deux jours sans pluie et un temps plutôt agréable, on est sûrs de prendre des averses en raison de l'état du ciel. Dès qu'on arrive sur l'Hippodrome, comme prévu, c'est le déluge et pas que sonore. On va se réfugier sous le chapiteau Stage 3 au moment où des trombes d'eau s'abattent sur nous. Ouf, on s'en est bien sortis. On attend 30 minutes en écoutant la musique brutale et sauvage de Sabaton sur la Main Stage. Cela finit par s'arrêter enfin, le soleil revient et on file direct à la Stage 2 afin d'être bien placé et de voir la prestation d'un groupe qu'on attend beaucoup et qu'on adore. Par contre, le terrain est maintenant plus que boueux et plus que glissant alors attention à la chute. Rival Sons est un des concerts les plus attendus par nos coeurs de rockeurs. On se retrouve parfaitement bien placés avec vue sur le milieu de la scène et on est prêts à prendre une heure de revival rock des... Lire la suite

Korn (Download Festival France 2016)

Critique écrite le 19 juin 2016, par Lebonair

Hippodrome de Longchamp, Paris 11 juin 2016

Korn (Download Festival France 2016) en concert

Korn Le légendaire groupe de nu metal Korn clôture donc cette deuxième journée du Download festival sur la Main Stage. Pour beaucoup de fans qui sont présents ce soir, ce combo est cultissime pour sa carrière longue de 24 années et sa musique qui a marqué à vie toute une génération de fans dans les années 90, avec en particulier ses quatre premiers albums. J'ai toujours suivi plus ou moins l'évolution du groupe car j'apprécie sa musique, il y a même des morceaux de sa discographie que je considère comme excellents et surpuissants. Partant avec quelques a priori sur sa force scénique et surtout sur la prestation de Jonathan Davis, le chanteur, j'étais malgré tout très heureux de les voir enfin sur scène encouragé par PH, mon vieux pote qui est un gros fan de Korn devant l'éternel. Il est 22 heures et des poussières, Korn débarque sur une scène dépouillée et qui est seulement habillé d'un backdrop Korn. C'est le tubesque "Right Now" qui ouvre les hostilités et met le feu complet dans le public, déjà en transe et survolté. Cela tape fort d'entrée et ce n'est pas avec "Here To Stay" que cela va se calmer ! Ils vont donner pendant 1 heure 30 le meilleur d'eux-mêmes et nous délivrer un show en forme de best of. Autant le... Lire la suite

Accès