Accueil Marseille - Aix Le Non-Lieu - Marseille
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.
Le Non-Lieu - Marseille

Le Non-Lieu - Marseille

67 Rue de la Palud
13006 Marseille

Plus d'info :

Le Non-Lieu - Marseille : l'historique des concerts

Ve.

15

Déc.

2017

Honolulu Brass Band

Sa.

09

Déc.

2017

Massilia Ka en concert
Fred Buram Et Ses Invites : Massilia K Massilia Ka / Fred Buram

Sa.

02

Déc.

2017

Karim Tobbi

Je.

30

Nov.

2017

Nola Radio

Ve.

24

Nov.

2017

Joël Antona - Blues for my Mother

Di.

19

Nov.

2017

Gérard Blanchard

Sa.

18

Nov.

2017

Gérard Blanchard

Ve.

17

Nov.

2017

Michel Macias

Sa.

23

Sept.

2017

Les Cyclothymiques (de L'apocalypse Sereine)

Sa.

23

Sept.

2017

Les Cyclothymiques (de L'apocalypse Sereine)

Ve.

22

Sept.

2017

Rodrigo Pardo et Diego Trosman

Ve.

23

Juin

2017

Musett'all Stars

Le Non-Lieu : les dernières chroniques concerts 7 avis

Gérard Blanchard (Festival de l Accordéon)

Critique écrite le 13 décembre 2017, par pirlouiiiit

Non-Lieu, Marseille 19 novembre 2017

Gérard Blanchard (Festival de l Accordéon) en concert

Quand j'ai vu cette date sur Concertandco quelque chose au fond de moi m'a dit que c'était surement l'une des dates à ne surtout pas rater. Pourtant je ne peux pas dire que la première (et seule) fois où ma route à croiser la sienne (sur le camion scène d'un parking de casino sous un ciel pluvieux) il m'ait fait si forte impression que cela. En effet sur cette date de la tournée Banquet de Cristal du nom du disque où Red Cardell avait convié plein d'invités dont Gérard, son état et le fait qu'il n'ai joué que ses deux tubes n'avait pas pu me laisser imaginer qu'un jour je vivrai un moment aussi fort dans cette salle du Non-Lieu (qui n'existait d'ailleurs pas encore). Bref, avant même de vous expliquer pourquoi ou d'essayer de vous en raconter des bouts vous l'aurez compris : je me suis ré-ga-lé ! C'est dans le cadre de al 2ème édition de son festival de l'accordéon que le Non-Lieu a réussis l'exploit semble t il de faire venir Gérard Blanchard à Marseille pour une date isolée comme ça. En fait 2 dates car comme c'était complet samedi, ils ajouté cette deuxième date du dimanche. Et bien que beaucoup moins de monde sorte le dimanche soir la salle était quand même bien pleine. Sur la scène un tabouret, un pied de micro et un accordéon ... Lire la suite

Ensemble Boby (Une Américaine à Paris)

Critique écrite le 23 juin 2017, par Joshua

Le Non-Lieu, Marsille 17 juin 2017

Ensemble Boby (Une Américaine à Paris) en concert

Je croyais pourtant que juste après le festival TINALS, on allait un peu me laisser tranquille à la maison mais j'ai encore eu une grosse journée culturelle samedi dernier ! On avait commencé l'après-midi par des Fables de La Fontaine un peu dingues au Badaboum Théatre - à un moment donné les deux filles et le monsieur ont même joué de la musique punk à la guitare et secoué leurs cheveux tout en déclamant une histoire d'animaux, c'était trop bien ! Papa a remarqué ensuite que deux d'entre eux étaient aussi Irina Popovska (un autre groupe très rigolo paraît-il), et Maman m'a dit que la troisième chantait avec elle le soir-même. En tout cas super spectacle, j'ai adoré quand cette troisième dame faisait la grenouille, et puis la mouche aussi... Ah parce que oui c'est ça le sujet, le spectacle de la chorale de Maman, l'Ensemble Boby (NdPh : direction Dogskin & Billard, un couple de loustics bien connus de nos services). On est allés les voir avec Papa au Non-Lieu, une jolie petite salle de concert où travaille aussi mon cher tonton Mathieu. Quand je suis arrivé, plein de gens étaient contents de me rencontrer (Maman leur avait peut-être dit du bien de moi, je ne sais pas ?). Quand ça a commencé, au début ils ont parlé de se dire oui,... Lire la suite

Manu Théron (Le Tombeau Suspendu)

Critique écrite le 20 décembre 2016, par pirlouiiiit

le Non-Lieu, Marseille 09 décembre 2017

Manu Théron (Le Tombeau Suspendu) en concert

Entre les deux mon coeur balance. Ce soir j'hésite entre 2 concerts de 2 artistes proches, dans 2 salles que j'aime beaucoup même si je ne les fréquente que très rarement ... En effet ce soir Manu Theron passe en solo au Non-Lieu, alors que Henri Maquet (son collègue de Polyphonic System) passe lui sous le nom de Delta Sonic à l'Ostau dau Pais Marselhes. Apprenant que Céline a prévu d'aller voir Manu (sachant donc que je dispose de quelqu'une là bas pour me prévenir quand ça attaque) je commence par aller à l'Ostau ... où les choses semblent bien loin d'être sur le point de commencer. Direction donc le Non-Lieu puisque Henri m'a averti qu'ils avaient plus ou moins convenu que Manu attaquerait tôt. Le programme du solo de ce soir s'intitule donc Le Tombeau Suspendu. Et comme nous l'expliquera Manu en intro, " Le Tombeau poétique est un genre littéraire qui trouve ses origines dans les épitaphes grecques " (ces mots ci sont ceux de wikipedia pas ceux de Manu que je n'ai pas eu le temps de noter). Bref en d'autres mot des éloges de tous ces poètes et troubadours occitan qu'il affectionne temps et a toujours célébré que ce soit au sein de Gacha Empega, du Cor de la Plana ou de la plupart des formations à géométrie et durée variables... Lire la suite

Interview de Nini et François du Non-Lieu

Interview réalisée le 17 mai 2016, par odliz

Non-Lieu, Marseille 12 mai 2016

Interview de Nini et François du Non-Lieu

Rendez-vous au au 67, rue de la Palud dans le 6ème à Marseille au Non Lieu avec Nini et François, les tenanciers depuis deux ans déjà de ce qui fut un restaurant italien, puis un temple Bouddhiste, et ce qui est aujourd'hui un lieu bigarré, à la croisée des chemins artistiques, entre ateliers, performances et spectacles de tous horizons. Du moment qu'il y a du cœur et du grain. Ils s'installent sur la banquette en cuir, à l'aise, souriants. Leur précieux régisseur est aussi de la partie. En début de soirée, le fils de François vient exposer ses toiles. Substance d'une interview bonne franquette que j'ai dû à mon grand regret quelque peu ratiboiser pour des histoires douteuses de calibrage et d'espace disponible sur un dictaphone de fortune. Le Non Lieu porte déjà en lui la négation de son état ; pourrait-on résumer ça par l'envie d'être ailleurs et partout en même temps ? François : C'est très très dur de choisir un nom de lieu. On avait tout un tas de noms provocateurs qu'on n'a pas gardé, genre Le Trou. Et puis Le Non Lieu, on l'a gardé pour son ambiguïté criminelle. Nini : Cette espèce de négation-affirmation, on a trouvé ça pas mal. Est-ce plus compliqué/ frustrant ou rassurant/ plus fonctionnel d'avoir un lieu... Lire la suite

Emy Chauveau & The Great J2P + Stella Pire

Critique écrite le 26 avril 2016, par Philippe

Le Non-Lieu, Marseille 22 avril 2016

Emy Chauveau & The Great J2P + Stella Pire en concert

Jolie petite soirée (enfin aussi grande que possible, au vu d'une jauge limitée à moins de 50 places), au Non-Lieu de la rue de la Palud. Un endroit qui n'existe pas donc, et au milieu des marécages, ça fait tout de suite envie... Et pourtant ce petit théatre, ancien restaurant et temple bouddhiste, tenu par des aficionados historiques du cabaret marseillais (Nini Dogskin et François Billard) est un endroit furieusement sympathique ! Surtout avec le recrutement récent de Mathieu (Ex Gilda's Seafood & Squids), qui veille désormais pour eux au niveau des chips wasabi et des cacahuètes, grâce à ses toujours immenses bras de poulpe - et en kimono derrière le bar, bien sûr. En première partie, Emy Chauveau & The Great J2P, une sorte de non-duo (décidément) qui semble fonctionner par à-coups. Monsieur Jean, également agitateur historique de nos nuits, pousse ses disques, bouclettes et bruitages rigolos, tandis que Madame Emy improvise au micro. Or les artistes d'impro c'est comme les musiciens : parfois vous décollez, parfois vous restez à quai, sans raison particulière... Moi je me sens par exemple bien loin du souvenir ému de l'immense Ronan Tablantec, venu déblatérer dans les rues de Marseille il y a quelques années et captivant des... Lire la suite

Irina Popovska

Critique écrite le 21 décembre 2015, par odliz

Le Non Lieu, Marseille 19 Décembre 2015

Irina Popovska en concert

Tandis que certains de mes petits camarades de liveinmarseille se retrouvent à l'Embobineuse pour une soirée néo-post cabaret-indus-pop-noise-baroque tendance country-yéyé, je décide quant à moi de poursuivre ma tournée des nouveaux lieux marseillais. Après La Rouille , je m'invite ce soir au Non-Lieu , ou comment transformer un restau italien en une salle de concerts-spectacles. À gauche en rentrant, un petit espace est aménagé pour une expo photo ; de beaux clichés de gueules et de foules en noir et blanc. Et puis on pénètre dans la salle de bal aux colonnades en placo rouge qui donnent à la fois un côté kitsch et un joli charme désuet à la salle. Nini, la grande prêtresse des lieux, veille à alimenter les convives déjà nombreux en chips vertes et autres cornichons russes, tandis que les shots de vodka passent de main en main. L'ambiance décalée à la russe est de mise. François, l'autre tenancier, éparpille ça et là des chaises pour un concert qui promet pourtant d'être énergique. Et justement, la voilà qui rentre en piste, Девушка (= mademoiselle >> + 1 pour la recherche dans le dictionnaire) Irina Popopvska qui viendrait de la splendide (et glaciale) ville de Novossibirsk en Sibérie,... Lire la suite

Accès