Accueil Rennes Le Liberté - Rennes
Mardi 25 juin 2019 : 10307 concerts, 25536 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Le Liberté - Rennes

Esplanade du General de Gaulle
35000 Rennes

Plus d'info :

1500 a 5992 personnes

Plan d'accès

Le Liberté - Rennes : les prochains concerts

Me.

02

Oct.

2019

Best Of 80
Places assises et numérotées de 43 € à 55 €. / Tarif moins de 12 ans : 28 €

Je.

03

Oct.

2019

Vendredi Sur Mer
19H 22.9 €

Sa.

12

Oct.

2019

Pascal Obispo en concert
Pascal Obispo
Pascal Obispo
20H00 De 45.00 à 75.00 €

Sa.

19

Oct.

2019

House Of Dub
22H 26 €

Je.

24

Oct.

2019

Lacrim en concert
Lacrim
Lacrim
20H 29 €

Sa.

26

Oct.

2019

Jamel Debbouze en concert
Jamel Debbouze
Jamel Debbouze
20H00 De 32.00 à 54.00 €

Je.

14

Nov.

2019

Boulevard des Airs en concert
Boulevard Des Airs
Boulevard des Airs
20H de 36 € à 45 €.

Je.

14

Nov.

2019

Boulevard des Airs en concert
Boulevard Des Airs
Boulevard des Airs
20H00 De 32.00 à 45.00 €

Ve.

15

Nov.

2019

Laura Laune
20H30 34.00 €

Ma.

19

Nov.

2019

Nora Hamzawi
20H30 39.00 €

Ve.

29

Nov.

2019

Born In 90
20H00 De 39.00 à 59.00 €

Le Liberté : les dernières chroniques concerts 28 avis

Dead Can Dance

Critique écrite le 23 mai 2019, par Kx Santos

Liberté, Rennes 2 Mai 2019

Dead Can Dance en concert

Ce jeudi 2 mars, c'est au Liberté que l'on se donne rendez-vous pour assister au deuxième concert préambule (le premier avait lieu le 30 avril au Lieu Unique, à Nantes) de la nouvelle tournée de Dead Can Dance après la sortie en novembre dernier de son dernier album, "Dionysus". Découvrant pour la première fois la salle et par la même occasion, DCD sur scène, j'attends avec impatience ce live du mythique groupe anglo-australien. Le concert affichant complet, une longue file attend déjà devant le Liberté. Entrant dans l'enceinte de la salle, une assemblée de chaises disposées devant la scène m'indique que le concert sera tout confort. 20 heures passé, le concert ne tardera pas à débuter avec l'entrée en scène de la silhouette féline de Brendan Perry accompagné des musiciens Astrid Williamson et Jules Maxwell aux claviers, Robert Perry aux guitares et percussions, David Kuckermann aux percussions... Lisa Gerrard, comme Astrid Williamson, toute vêtue de blanc, à l'image d'une grande prêtresse, rejoint ensuite les membres sur scène. C'est avec le titre "Anywhere out of the world" que le groupe commence le set. Quelle saveur de voir et entendre enfin le groupe en face de soi ! Parmi tout les morceaux que nous entendrons ce soir... Lire la suite

Lewis Floyd Henry (Trans Musicales de Rennes 2011)

Critique écrite le 30 décembre 2011, par Pierre Andrieu

Le Liberté, Rennes 1er décembre 2011

Lewis Floyd Henry (Trans Musicales de Rennes 2011) en concert

Lewis Floyd Henry Soirée du 1er décembre 2011 aux Trans Musicales de Rennes... Juste après la prestation de Vinnie Who sur la grande scène du Liberté, on tire un grand rideau pendant le démontage et le remontage du matériel puis un quasi sosie d'Hendrix se pointe immédiatement devant celui-ci, avec son tabouret, sa guitare et sa mini batterie... Et là, c'est le choc ! Non content d'avoir un jeu de guitare évoquant l'immense Jimi (en plus punk, plus crade et moins virtuose), le gars a également des cordes vocales pouvant évoquer un fils caché du légendaire et regretté musicien noir américain. Et le public du Liberté se fait prendre et retourner comme une crêpe par des morceaux de blues magistralement dégueulassés avec du rock 'n roll, du punk, du métal et du hip hop. En solo, assis sur l'avant scène et dans une salle immense, Lewis Floyd Henry arrive malgré tout à casser la baraque ! Sa voix sature à mort, sa guitare hurle méchamment, sa batterie frappe sèchement (parfois à côté mais on s'en contrefout) et le mélange des trois administre une magistrale... Lire la suite

Lewis Floyd Henry + Vinnie Who + Group Rhoda + Michael Kiwanuka + Magnifico + Saidah Baba Talibah (Trans Musicales de Rennes 2011)

Critique écrite le 02 décembre 2011, par Pierre Andrieu

Salle de la Cité et Liberté, Rennes 1er décembre 2011

Lewis Floyd Henry + Vinnie Who + Group Rhoda + Michael Kiwanuka + Magnifico + Saidah Baba Talibah (Trans Musicales de Rennes 2011) en concert

Après le très beau lancement des Trans Musicales 2011 avec la création Kütu Folk Records à l'Aire Libre, place à la première journée officielle du précieux festival rennais, avec deux séries de concerts programmés le jeudi 1er décembre à la salle de la Cité et au Liberté... Grâce à cela, cette journée d'automne pluvieuse sera illuminée par des découvertes éclectiques et souvent réjouissantes, malgré quelques petits ratages inhérents à la prise de risque d'une programmation 100% nouvelle. Compte rendu : Group Rhoda Les choses commencent pianissimo avec le timide concert de Group Rhoda dans une salle de la Cité clairsemée, pas très démonstrative et visiblement dubitative sur cette découverte... La musique de cette artiste se présentant en live avec un micro, une boite à rythmes et un synthé Moog est pourtant planante, psyché et se situe joliment à la frontière entre électro, rock expérimental et pop synthético barrée. Là où le bât blesse, c'est que Group Rhoda joue trop tôt dans une salle hyper calme et propose des titres très proches les uns des autres sans aucune présence scénique. En bande originale d'un film mystérieux comme le très bon Drive ou avec un peu plus de pratique scénique et dans une salle plus chaude,... Lire la suite

Jean-Louis Aubert

Critique écrite le 28 mai 2011, par Sylvain

Le Liberté, Rennes 20 mai 2011

Jean-Louis Aubert en concert

Tournée Roc'éclair : Aubert sort de son "Hiver" ! 5 ans après "Idéal Standard", j'attendais avec impatience la sortie du 7e album de Jean-Louis Aubert. On dit souvent que les chansons tristes sont les plus belles : Roc'Eclair en est une démonstration ! En effet, à part "Marcelle" et "les lépidoptères", l'album entier et son autre mini-album "Hiver", nous font vivre avec un brio musical et une simplicité des paroles, la mélancolie qui l'a accompagnée durant ses dernières années, avec les décès du fidèle Olive, puis de son père et d'autres proches. C'est le genre d'album qu'on trouve d'abord "moyen" car il ne correspond pas à l'habitude, et ensuite, plus on l'écoute et plus on le découvre et on l'aime ... Aussi, c'est à la fois avec une grande envie et une grande interrogation que nous nous rendons au Liberté pour écouter une nouvelle fois notre Jean-Louis : est il sorti de son Hiver ? Ou au contraire, les épreuves de la vie l'ont il changé irrémédiablement ? Jean louis, toujours respectueux de son public, démarre à l'heure (après le quart d'heure symbolique) : la salle, archi comble, est dans le noir ; l'écran géant projette des nuages tout aussi foncés, et le tonnerre retentit. Une colline, des... Lire la suite

The Whitest Boy Alive + VV Brown + Abraham Inc feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled + Hook & The Twin + An Experiment On A Bird In The Air Pump (Les Transmusicales de Rennes 2009)

Critique écrite le 04 décembre 2009, par Pierre Andrieu

Le Liberté, Rennes 3 décembre 2009

The Whitest Boy Alive + VV Brown + Abraham Inc  feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled + Hook & The Twin + An Experiment On A Bird In The Air Pump (Les Transmusicales de Rennes 2009) en concert

Après une première soirée passée à L'Ubu, le retour des Trans au Liberté (un endroit historique du festival breton) six ans après l'édition 2003, s'est parfaitement effectué le jeudi 3 décembre avec une programmation éclectique et classe - The Whitest Boy Alive, VV Brown, Abraham Inc feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled, Hook & the Twin, An Experiment On A Bird In The Air Pump... -, un public très nombreux et une ambiance montant de plus en plus à chaque concert... Sorte de mini zénith configuré comme un stade de foot - avec gradins sur les côtés et au fond -, Le Liberté flambant neuf est une salle permettant d'accueillir 5900 personnes au "Liberté Bas" et 600 personnes à "L'Etage", une autre scène située juste au dessus. Devant la profusion de tentations live, il est impossible de tout voir (parfois pour des raisons logistiques, la salle du haut étant difficile d'accès en cas d'affluence). Voici néanmoins un compte rendu des concerts qui ont suscité notre intérêt et auxquels nous avons pu assister : The Whitest Boy Alive Après une courte prestation du DJ Oof et une présentation enthousiaste de Jean-Louis Brossart (comment fait-il pour rester aussi jeune dans sa tête ?), le side project d'Erlend Oye (des Kings... Lire la suite

Étienne Daho

Critique écrite le 22 décembre 2018, par Ply

Le Liberté, Rennes 21 décembre 2018

Chanteur, lumières et animations superbes, mais la sono était vraiment médiocre. Son sursaturé, on avait parfois du mal à comprendre les paroles de certaines chansons. Pour un concert, la sono ça doit compter aussi. Dommage, sans ce couac j'aurais donné la note maximum ! Lire la suite

Accès