Accueil Marseille - Aix Le JAM - Marseille
Mercredi 25 avril 2018 : 10549 concerts, 24960 chroniques de concert, 5211 critiques d'album.
Le JAM - Marseille

Le JAM - Marseille

42 rue des trois rois
13006 Marseille

Plus d'info :

Le JAM (ex Lounge) : les dernières chroniques concerts 109 avis

Post Jazz JAm Session powered by Free Suns

Critique écrite le 09 avril 2018, par pirlouiiiit

JAM, Marseille 8 avril 2018

Post Jazz JAm Session powered by Free Suns  en concert

Fin d'une belle série comme ça ne m'était pas encore arrivé cette année ... série qui a commencée avec ma découverte de Didier Super à l'Art Dû jeudi, les concerts de Henri Florens et Stéphane Belmondo au JAM puis 25, Action Beat et Sister Iodine à l'Embobineuse vendredi, une deuxième fois Didier Super (en famille - chronique à venir par Fred - en attendant quelques photos) et pour finir le week-end Ken Boothe à l'Espace Julien, en rentrant duquel j'ai décidé de m'arrêter quelques instant au JAM ** pour l'un de leurs fameux jam justement ... ces sessions pouvant être "jazz", "blues" ou comme ce soir "Pop".(Pop jam jazz pour être précis). Sincèrement ravi par la prestation et l'ambiance du concert de Mr Rocksteady je n'étais pas sûr d'être en mesure de replonger dans un autre concert mais il ne m'aura pas fallu bien longtemps pour me dire que j'avais bien fait de m'arrêter. Le principe de ses sessions jam est qu'elles sont animées ("powered") par des musiciens aguerris. Pour ces Pop jazz jam session c'est le groupe Free Suns qui s'y colle à savoir Arthur Billès à la batterie, Jonathan Soucasse au piano (le seul que je connaissais déjà d'autres formations), Cyril Peron à la guitare et Thomas Laffont à la basse. Quand j'entre ils... Lire la suite

Stéphane Belmondo & Henri Florens

Critique écrite le 09 avril 2018, par Pirlouiiiit

Le JAM, Marseille 06 avril 2018

Stéphane Belmondo & Henri Florens en concert

Lorsque j'habitais sur le cours Franklin Roosevelt j'étais tout le temps fourré à la Meson. Maintenant que je suis repassé de l'autre côté de la Plaine je me rends plutôt au JAM qui est (avec le Poste) la salle la plus proche de chez moi. Comme à la Meson je ne suis jamais déçu lorsque j'y vais (même au hasard). Ce soir je ne suis pas là par hasard puisque je viens revoir avec plaisir Henri Florens qui a eu la bonne idée d'inviter un de ses amis de 30 ans (comme nous l'apprendrons pendant le concert) Stéphane Belmondo. Duo trompette / piano de haut vol en perspective. Le JAM affiche assez logiquement complet, je suis donc venu à l'heure ce qui me permet de saluer les deux vedettes qui montent encore la garde à l'entrée lorsque j'arrive. Je me cale devant à gauche (près de la porte coulissante qui va vers les toilettes). Sur scène des chaises placées autour du tabouret de prévu pour Stéphane Belmondo permettront de rajouter une demi-douzaine de spectateurs ! Après un petit mot de John Massa qui ne cache pas son plaisir à accueillir une telle date (d'autant que Stéphane Belmondo était même passé la veille pour le concert de West of the Moon). Bref tout le monde présent ici ce soir sais ou sens que nous allons passer une bonne... Lire la suite

Sarah Lancman - Giovanni Mirabassi - Gianluca Renzi trio

Critique écrite le 28 janvier 2018, par pirlouiiiit

JAM, Marseille 26 janvier 2018

Sarah Lancman - Giovanni Mirabassi - Gianluca Renzi trio  en concert

J'ai fini par m'échapper de la Maison Hantée où j'étais allé me réfugié le temps que le concert commence au JAM ... mais comme y jouaient justement le très sympathique duo Mr Thousand & Ramirez (bon ok je n'étais pas parti là bas tout à fait par hasard) et que j'aime bien leur blues gospel country de catcheurs, ce n'est qu'une quarantaine de minutes plus tard que je suis revenu au JAM. Changement d'ambiance musical total puisque qu'il s'agit de jazz ... jazz joué par le pianiste Giovanni Mirabassi et le contrebassiste Gianluca Renzi et chanté par Sarah Lancman. J'attends la fin du morceau en cours avant de penser à me faufiler et j'en profite pour laisser un peu le temps à mon corps (et à mes objectifs) de s'habituer à la température (et humidité) de la salle. J'aperçois de loin Giovanni entre les têtes et j'écoute les deux autres. Lorsque le morceau est finit ils annoncent une pause. Zut j'aurais pu rester un peu plus longtemps à la Maison Hanté. Pendant cette traditionnelle entracte certains vont prendre l'air (ou au contraire s'encrasser les poumons), d'autres se rafraichir au bar. J'en profite pour m'approcher du devant de la scène. Lorsqu'ils reviennent tous les 3 sur la scène je me dis que je n'ai quasiment pas vu de... Lire la suite

King Krab

Critique écrite le 22 janvier 2018, par pirlouiiiit

le JAM - Marseille 20 janvier 2017

King Krab en concert

J'y vais j'y vais pas ? Après le très bon début de soirée passé au Roll'Studio en compagnie de Mathieu et Katell du Duo Impressionniste et la très intense Carte Blanche à Sam Karpienia à la Meson, me reste t il encore un peu de jus. D'autant que comme je l'expliquais la semaine dernière je suis dans une dynamique de ralentissement. Allez comme il y avait Odliz à la Meson et que c'est elle qui va faire la chronique, je peux aller jeter une oreille au JAM. D'ailleurs même si j'avais essayé de me dire le contraire ça n'aurait surement servi à rien car au moment où je passe devant la porte est ouverte et j'entends le groupe qui joue (si ça ce n'est pas une invitation). Et c'est donc dans un JAM bondé que je pénètre après avoir attaché mon vélo. Sur scène John Massa qui parait encore plus grand que d'habitude est en train de jouer dans un saxo qui (dans ses mains) parait très petit. Toutes les places assises sont prises et il y a des gens dans tous les espaces possibles. Je ne suis pas surpris d'apercevoir Christophe Isselée au premier rang. C'est je crois bien le premier qui a attiré mon attention sur ce groupe qui, même s'il n'évolue pas dans mon style de prédilection, est dôté d'indéniables qualités sur scène ! Ils c'est à dire... Lire la suite

Christophe Leloil trio (Jazz sur la Ville)

Critique écrite le 10 décembre 2017, par pirlouiiiit

Le JAM, Marseille 25 novembre 2017

Christophe Leloil trio (Jazz sur la Ville) en concert

Mini chronique de ce superbe deuxième set au JAM en complément de la chronique déjà publiée dès le lendemain par John Massa himslef. Je découvrais ce soir comme tout le monde ce nouveau (power) trio, puisqu'aux côtés de Christophe Leloil il y avait Andrew Sudhibhasilp (que je croise décidément de plus en plus) à la guitare et Nicolas Grupp à la batterie. Si je me souviens compris Andrew et Christophe sont habitués à jouer ensemble (en duo notamment) par contre c'était la première fois en trio avec Nicolas (qui est basé à Paris). Dans les notes que j'ai sur mon téléphone : le fait que le trio attaquera son deuxième set par un morceau de Thelonious Monk ce qui est extrêmement casse-gueule de l'avis de Christophe lui même, surtout pour enchainer par un morceau à soi , en l'occurrence Bayou's Bounce. D'être aussi proche des musiciens (je passera le concert accroupis au pied de la scène contre la porte coulissante des toilettes) me permettra d'observer les musiciens avec minutie. Je noterai ainsi les espèces de frissons et/ou tics qui sembleront parcourir Christophe dans son interprétation très habitée. Du côté d'Andrew je noterai que comme d'autres il chante / gémit en jouant ; à un moment - je ne sais si ma mémoire je me joue... Lire la suite

Christophe Leloil power trio (Jazz sur la Ville)

Critique écrite le 27 novembre 2017, par John M

JAM - Marseille 25 novembre 2017

Christophe Leloil power trio (Jazz sur la Ville) en concert

A propos du concert de Christophe Leloil Power Trio au Jam Marseille ... [Christophe Leloil : trompette ; Andrew Sudhibhasilp : guitare ; Nicolas Grupp : batterie]. Ce n'est pas souvent que je poste un ressenti appuyé sur un concert au Jam. Avec plus de 200 concerts par saison et cette palette d'émotions sans cesse renouvelée chaque soir de concert, l'exercice serait difficile et participant à la direction artistique de ce petit lieu de la rue des 3 rois, je craindrais de paraître injuste en évoquant tel concert avec tels mots plutôt qu'un autre ... Si souvent pour notre bonheur, la musique parle d'elle même : ce que nous lisons dans les yeux du public du Jam ne nécessite pas d'autres arguments ... Cependant hier soir, j'ai assisté à l'un des meilleurs double sets que le Jam ait connu depuis mon arrivée au club il y a tout juste un an. Quand je discute d'un concert avec des gens, mon for intérieur génère toujours la même conclusion : On est comme on joue et on joue comme on est. Hier soir Christophe, Andrew et Nicolas ont été brillants, inspirés et généreux. Mais pas que. Je ne souhaite pas être amicalement prolixe et contemplatif vis à vis de ces garçons que je commence à bien connaitre (Chris et Andrew sont des fidèles du Jam,... Lire la suite

Accès