Accueil Maison des Congrès - Clermont Fd
Mercredi 20 novembre 2019 : 11379 concerts, 25773 chroniques de concert, 5279 critiques d'album.

Maison des Congrès - Clermont Fd

45 Bd Gergovia
63000 Clermont Ferrand

Plus d'info :

1400 places

Plan d'accès

Maison des Congrès - Clermont Fd : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Maison des Congrès - Clermont Fd : l'historique des concerts

Sa.

12

Mars

2016

Aurélie Cabrel

Sa.

23

Oct.

2010

Marcel Loeffler Hommage A Django

Ve.

22

Oct.

2010

Jacky Terrasson Trio

Je.

21

Oct.

2010

Stephane Belmondo All Star Quartet

Me.

20

Oct.

2010

Roy Hargrove Quintet

Ma.

19

Oct.

2010

China Moses & Raphael Lemonnier Qt

Sa.

25

Avril

2009

Michel Fugain En Concert

Di.

15

Mars

2009

Maxime Le Forestier

Me.

15

Oct.

2008

Roland Magdane " Best Of "

Ve.

23

Mai

2008

The Rabeats

Ve.

16

Mai

2008

Nilda Fernandez

Ma.

06

Mai

2008

Julie Zenatti

Maison des Congrès : les dernières chroniques concerts 2 avis

Alain Souchon

Critique écrite le 22 décembre 2002, par Pierre Andrieu

Maison des Congrès, Clermont-Ferrand 20 décembre 2002

Alain Souchon en concert

Accompagné par trois musiciens (parfois en robes de chambre !), Alain Souchon a survolé son répertoire comportant de nombreuses chansons mémorables lors de sa prestation à la Maison des Congrès de Clermont-Ferrand. L'économie de moyens et la sobriété qui prévalent lors de cette tournée conviennent parfaitement aux chansons simples, drôles, mélancoliques et décalées d'un chanteur qui évolue bien au-dessus du ras des pâquerettes ! S'accompagnant à la guitare sèche ou secondé par une guitare électrique, une batterie et des claviers, Alain Souchon a fait preuve de décontraction et de prestance en interprétant des morceaux réarrangés pour cette série de concerts par le producteur du disque, Renaud Létang. Dans son immuable tenue de scène, jeans et chemise, il a embarqué les 1000 personnes de la Maison des Congrès dans son univers poétique plein... Lire la suite

Arno

Critique écrite le 29 mai 2005, par Pierre Andrieu

Maison de la Culture, Clermont-Ferrand 28 mai 2005

"Putain Putain, c'est vachement bien, nous sommes quand même tous des Européens... " Qu'il soit debout derrière son micro ou assis sur une chaise, qu'il chante en anglais ou en français, qu'il évolue avec une formation rock complète ou en configuration réduite, qu'il joue ses propres morceaux ou reprennent ceux des autres en "changeant tout le bazar", qu'il cherche à émouvoir, à s'épancher sur ses états d'âmes, à faire rire ou à faire bouger, Arno est un chanteur de charme totalement unique, il l'a encore démontré dans le cadre feutré de la Maison de la Culture de Clermont-Ferrand. Avec ses idées iconoclastes admirablement transformées en chansons, sa voix de bluesman déjanté, son groupe en tous points excellents, le plus français des Belges (Jean-Philippe Smet alias Johnny Hallyday est hors catégorie) réussit à emporter l'adhésion à chaque tournée et à chaque album. Pourtant, on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de changements : Arno fait du Arno, c'est vrai. On sait qu'il reprendra des hits de son répertoire (Les yeux de ma mère, Mon sissoyen, Les filles du Bord de mer d'Adamo, Comme à Ostende de Léo Ferré et en final l'hymne Putain Putain), qu'il mettra à sa sauce des titres empruntées aux autres (Knowing me knowing... Lire la suite

Accès