Accueil Paris La Maroquinerie - Paris
Samedi 23 mars 2019 : 10870 concerts, 25412 chroniques de concert, 5245 critiques d'album.

La Maroquinerie - Paris

23 rue Boyer
75020 Paris
Metro Menilmontant/Gambetta

Plus d'info :

La Maroquinerie : Dernières news

Shellac en concert à Paris et en tournée en 2019 [Le 16/03/2019] Le combo de Steve Albini, Shellac, sera en concert à La Rodia (Besançon) le 28 mai 2019, à Paloma (Nîmes, TINALS) le 30, à BT59 (Bordeaux) le 3 juin, au Chabada (Angers) le 4 et à La Maroquinerie (Paris) le 5 ! Interview, infos et billets ici:
En concert le 05/06/2019
H-Burns en concert à La Maroquinerie et en tournée [Le 16/03/2019] H-Burns est de retour avec le très accrocheur single "Crazy Ones", extrait de son nouvel album - qui sortira le 29 mars 2019 - et sera en concert à La Maroquinerie (Paris) le 14 mai 2019 et en tournée ! Dates et billets ici :
En concert le 14/05/2019

La Maroquinerie : les dernières chroniques concerts 133 avis

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019)

Critique écrite le 20 février 2019, par Cédric Rizzo

La Maroquinerie, Paris 18 février 2019

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

Ce soir à la Maroquinerie, la scène risque d'être un poil trop petite pour accueillir l'alléchant plateau que nous sert l'Alligator pour la première nuit de ce festival incontournable des hivers parisiens. Peu importe que l'on soit lundi soir, c'est une salle comble qui va lentement monter en température au fil des performances des trois trios vont se succéder sur les planches. Howlin' Jaws Les Howlin' Jaws ouvrent le bal avec leur look impeccable et leur rockabilly / rhythm n' blues efficace et soigné. Les Frenchies gominés enchaînent les titres devant un public qui semble se préserver pour encaisser les salves des 2 groupes suivants, mais ils ont bien l'intention de marquer les esprits. Leur prestation tonitruante pour le dernier morceau de leur set fera rugir de plaisir la salle pour la première fois de la soirée. The Schizophonics Tous ceux qui ont vu The Schizophonics sur scène savent que la soirée va basculer sur un rythme encore plus survolté... Dès les premiers riffs, Pat Beers commence son show incomparable à base de vrilles, de roulades arrières, de sauts, de grand-écarts et... Lire la suite

Therapy ?

Critique écrite le 15 février 2019, par Samuel C

La Maroquinerie - Paris 10 février 2019

Therapy ? en concert

En 2020, Therapy ? célébrera ses 30 ans d'existence. Un trio qui a connu au cours des années 90 un succès phénoménal avec les albums "Nurse", "Infernal Love" et surtout le classique "Troublegum" publié il y a... un quart de siècle ! Andy Cairns, leader du groupe n'a rien oublié de ces années-phares et cite notamment le magazine Rage - fer de lance de la presse alternative hexagonale au cours des 90's, qui a soutenu les Irlandais, sans faille. Face à 400 fans plutôt expérimentés, Therapy ? livrera un set intense, compact et jouissif mixant parfaitement ses nombreux hits aux productions plus récentes, par exemple "Callow"... Lire la suite

DeWolff + I Me Mine

Critique écrite le 26 octobre 2018, par Lebonair

La Maroquinerie - Paris 23 octobre 2018

DeWolff + I Me Mine en concert

L'excitant trio de revival rock survitaminé, bluesy et bien psyché DeWolff était de passage à Paris à la Maroquinerie le mardi 23 octobre. Dans le cadre de leur tournée européenne pour défendre leur brillant 6ème album studio "Thrust", les Hollandais nous ont gratifié de quelques dates françaises dont celle de ce soir. C'est I Me Mine groupe originaire de Toulouse qui aura assuré la première partie. D'ailleurs, on a raté à regret la prestation des Toulousains qui ont sorti cette année leur second album "Ellipsis" qui donne dans la pop soignée et riche avec une belle couleur rock, psyché et atmosphérique. L'ambiance est montée d'un cran et on est ravi de voir que la salle a fini par bien se remplir. Ce n'est pas plein mais quasiment car on doit être près de 400 personnes à accueillir comme il se doit à 21 15 les frères Pablo (chanteur/guitariste) et Luka van de Poel (batterie) ainsi que Robin Piso (l'organiste Hammond). Cela faisait deux ans qu'on ne les avait pas vus sur scène et on est encore une fois très heureux et motivé comme jamais. One, two, three, four, c'est parti avec le génial morceau "Big Talk" qui ouvre également leur dernier disque "Thrust". Cela fait du bien de les retrouver tant on les adore ces mecs. On chavire de... Lire la suite

The Posies (30th anniversary tour)

Critique écrite le 14 octobre 2018, par Lebonair

La Maroquinerie - Paris 9 octobre 2018

The Posies (30th anniversary tour) en concert

En avril 2016, on avait pu voir The Posies en live au Point Ephémère à Paris. A cette époque, le groupe démarrait sa tournée mondiale pour défendre son 8ème album studio, l'excellent "Solid States". Il a donc remis le couvert deux ans plus tard en 2018 pour célébrer ses 30 ans de carrière, le premier album "Failure" étant sorti en 1988. Les années ont passées mais le fantastique duo Ken Stringfellow/Jon Auer (chant/guitare), qui tient les rênes du groupe depuis le début de l'aventure et qui compose tous les morceaux ensemble, est toujours au top. The Posies dispose de fans loyaux à travers le monde, on en fait évidemment partie depuis longtemps. On aime beaucoup les Posies car ils ont composé de nombreux titres absolument fantastiques au cours de ces trois décennies, des tubes qui font qu'ils appartiennent naturellement du panthéon de la musique indie et du rock alternatif. Pour fêter ce bel anniversaire, ils ont repris la route en se lançant dans une nouvelle grande tournée, et, pour notre plus grand bonheur, ils sont passés par Paris à la Maroquinerie ce mardi 9 octobre. On aura droit au line-up de la période 1992-1994 qui a notamment enrgistré le chef-d'oeuvre "Frosting on the Beater". Sur scène ce soir, on pourra donc voir le batteur... Lire la suite

Graveyard

Critique écrite le 11 octobre 2018, par Lebonair

La Maroquinerie - Paris 8 octobre 2018

Graveyard en concert

En pleine tournée pour défendre leur 5ème et dernier album en date "Peace" sorti il y a quelques mois, les Suédois de Graveyard étaient de passage à Paris à la Maroquinerie. Après une prestation intense et remarquée sous chapiteau au festival Download en juin dernier, on était heureux de les revoir 4 mois plus tard en salle. Au niveau du line-up 2018, on retrouve un petit nouveau à la batterie Oskar Bergenheim et pour le reste, on verra évidemment sur scène le pilier du groupe Joakim Nilsson au chant lead et à la guitare rythmique ainsi que Jonatan Ramm à la guitare soliste et pour finir le bassiste Truls Mörck qui apportera également sa contribution au chant. Il est 21 heures 10, la lumière s'est réduite, quelques fumées arrivent de la scène et les musiciens débarquent sur les planches de la Maroquinerie en nous saluant de la main. La salle est pratiquement pleine et on doit être au moins 450 personnes à avoir fait le déplacement. Les fans sont en majorité des metalleux et des rockeurs et c'est le noir qui est la couleur prédominante des tenues vestimentaires. C'est donc un parfum à la Download/Hellfest qui va nous enivrer en ce lundi. Le groupe démarre... Lire la suite

Shame

Critique écrite le 29 avril 2018, par Ludmilla

La Maroquinerie, Paris 23 avril 2018

Shame en concert

Après avoir écouté l'album "Songs of Praise" (chronique à lire ici) au moins une centaine de fois depuis sa sortie en janvier, je suis bien excitée à l'idée de voir les petits Anglais de Shame en concert ! Les quatre musiciens du groupe déboulent sur scène, ils ne ressemblent pas à grand chose, ou si, ils pourraient être les petits fils de Rod Stewart avec le style de l'époque. Puis, Charlie, le chanteur, arrive avec une chemise et et une cravate de daddy, une veste en daim trop grande et de TRES grosses lunettes de soleil ! Les mecs ont 20 ans. SALUT LES BRANLEURS ! On entre directement dans le vif du sujet avec le morceau 'Dust on Trial' qui ouvre l'album, suivi par 'Concrete' et 'One Rizzla', et déjà Charlie ne porte plus que son pantalon ! C'est intense, fort et chaud. Ça slame dans tous les sens, surtout Charlie, mais le public est en forme aussi. Ils enchaînent les tubes, tout l'album, le sublime 'The... Lire la suite

Accès