Accueil Paris La Maroquinerie - Paris
Vendredi 20 avril 2018 : 10649 concerts, 24950 chroniques de concert, 5210 critiques d'album.

La Maroquinerie - Paris

23 rue Boyer
75020 Paris
Metro Menilmontant/Gambetta

Plus d'info :

La Maroquinerie : Dernières news

Shame en concert à l'Elysée Montmartre et en tournée [Le 22/03/2018] Afin de présenter son 1er album, Shame sera en concert à La Maroquinerie (Paris) le 23 avril 2018 (complet), en tournée en mai (Bordeaux, Lille) et à l'Elysée Montmartre à Paris le 14 décembre 2018 (nouvelle date). Dates+billets ici:
En concert le 23/04/2018
Concrete Knives à Point Éphémère et en tournée [Le 23/02/2018] Le groupe Concrete Knives sera en concert à Point Éphémère à Paris le 20 mars 2018 et en tournée française dès février pour fêter la sortie de l'album "Our Hearts" (sortie le 23/02/2018). Dates & billets ici :
En concert le 06/06/2018

La Maroquinerie : les dernières chroniques concerts 128 avis

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire)

Critique écrite le 13 avril 2018, par Lebonair

La Maroquinerie - Paris 11 avril 2018

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) en concert

On était très heureux de se rendre à La Maroquinerie en ce mercredi 11 avril afin de fêter la sortie du 5ème album d'un groupe qu'on aime énormément, J.C Satàn. Sorti le 3 mars dernier, "Centaur Desire" est une bombe incroyable qui nous a fortement séduits (chronique à lire ici). Il est aussi bon et explosif que le précédent disque qui se nommait tout simplement "J.C Satàn "et qui date de 2015, on pourrait même dire que "Centaur Desire" le dépasse ! Grâce à ces deux énormes albums et à cette histoire qui a démarré sur Bordeaux il y a 8 ans maintenant, on peut le crier haut et fort, J.C Satàn est parti pour une année 2018 exceptionnelle ! Au fil des albums, le groupe se bonifie, progresse et est clairement devenu une formation terriblement excitante. Avec un chant en anglais et une musique qui bastonne comme à l'époque des premiers albums des Queens of the Stone Age, les Français peuvent exploser nos frontières. L'heure du début du concert approche. Les musiciens s'activent aux derniers réglages et puis, après 5 minutes de battement, on les retrouve sur scène. Il est pratiquement 21 heures 30, la Maro est bien remplie, on doit être pas loin de 500 personnes à vouloir en découdre. Le début foire un peu et après un... Lire la suite

Birth Of Joy

Critique écrite le 07 avril 2018, par Lebonair

La Maroquinerie - Paris 4 avril 2018

Birth Of Joy en concert

Le très excitant trio hollandais Birth Of Joy était de passage à Paris à la Maroquinerie à l'occasion de sa nouvelle tournée européenne. Le groupe vient de sortir en ce printemps 2018 son 5ème album, l'excellent "Hyper Focus". Ce dernier, qui fait suite à "Get Well" en 2016, reste toujours dans la même veine. On retrouve à nouveau et pour notre plus grand plaisir ce clavier fou, cette batterie en mode bûcheron et ces solos endiablés. Clairement, dans ce sillon rock, bluesy qui groove un maximum, Birth of Joy est une des meilleures formations du genre. On pense aussi à leurs confrères DeWolff, qui sont monstrueux également dans ce style seventies et rétro bien dynamique. La Hollande possède deux fantastiques rejetons. L'heure de Dewolff viendra d'ici peu, ce qui vous laissera le temps d'aller les découvrir sur disque en attendant l'heure du live. Mais ce soir, c'est bien de Birth of Joy dont il s'agit. Lors de la précédente tournée, on avait eu l'occasion de les voir au Point Ephémère en tête d'affiche et au Café de la Danse pour le compte du festival Eldorado. Preuve que leur notoriété progresse chez nous en France, ils sont programmés à la Maroquinerie cette fois-ci. A leur arrivée sur scène à 21 heures, la salle est... Lire la suite

Les Wampas

Critique écrite le 14 mars 2018, par lol

La Maroquinerie, Paris 10 mars 2018

Les Wampas en concert

C'est dans la chaleur de la Maroquinerie que l'on retrouvait sur scène le retraité le plus célèbre et le plus rock 'n roll de la RATP et son groupe pour un concert, qui a une fois de plus fait honneur à sa réputation. Cela fait maintenant 35 ans que Les Wampas écument toutes les salles, tous les clubs rock, tous les festivals et toutes les MJC de l'hexagone. Apparus au moment de l'explosion du rock alternatif français des années 80 au milieu de groupes comme La Mano Negra, Bérurier Noir, Les Garçons Bouchers, Les Satellites, Parabellum, Les Négresses Vertes, Ludwig von 88, les Happy Drivers ou encore les Soucoupes Violentes, les Wampas (dont le nom vient d'une tribu de la BD Rahan) sont aujourd'hui les seuls encore en activité. Pendant toutes ces années, ils n'ont jamais dévié de leur identité musicale d'origine, que leurs albums cartonnent comme en 2003 (avec le single "Manu Chao") ou qu'ils ne se vendent qu'à quelques centaines d'exemplaires. Ils propagent inlassablement un punk rock teinté de psychobilly, de yéyé, de twist et de variété pour le plus grand bonheur d'un public fidèle, complètement intergénérationnel ou se côtoient des enfants de 12 ans et des fans de la première heure frôlant l'Age de la retraite. Ce public sait bien... Lire la suite

Les Wampas + Didier Chappedelaine et ses Maudits Français + Sugar & Tiger + Tony Truant

Critique écrite le 11 mars 2018, par Samuel C

La Maroquinerie - Paris 10 mars 2018

Les Wampas + Didier Chappedelaine et ses Maudits Français + Sugar & Tiger + Tony Truant en concert

Le fan le plus âgé de la soirée se prénomme Jean-Paul (62 ans au compteur d'après ses dires) et est invité par Didier Wampas à monter sur scène pour deviner le titre qui va être interprété ensuite. "Ce soir c'est... ?", il est vrai que c'est un peu difficile, le papy moustachu qui vient du fin fond du 77, se prêtant au jeu, hésite : "Pâques ?" répond-il ! Il se reprend et donne la bonne réponse : "Noël" bien entendu... Pour le plus grand plaisir du public pourtant déjà en transe depuis les premiers accords des guitaristes Truant et d'Effello, le jeunot de la bande ! Car cette nouvelle soirée avec Didier Wampas est une vraie cérémonie autour du bonheur de jouer en live dans une salle à dimension humaine. Didier et ses Wampas donnent tout à leur public (qui le leur rend bien) avec de belles doses d'improvisation, de délire et une déclaration d'amour indéfectible et sincère pour le rock. Ce samedi 10 mars 2018, on a donc droit à une entrée en matière avec Tony Truant en solo (avec une apparition de Didier derrière les fûts), puis à la géniale entreprise familiale pop Sugar & Tiger (Soit Didier et fils mais sans Florence, absente) et aussi à Didier Chappedelaine et ses Maudits Français, où comment transformer... Lire la suite

The Charlatans

Critique écrite le 01 mars 2018, par Samuel C

La Maroquinerie - Paris 16 février 2018

The Charlatans en concert

Dans une Maroquinerie vraisemblablement pleine d'anciens lecteurs des Inrockuptibles, de Magic Mushroom, de l'Indic et de Newcomer ou encore du NME, de Sounds et du Melody Maker, les Charlatans ont délivré un set proche de la perfection.   Une pop savoureuse et jouissive, sans temps morts, agrémentée de tubes indémodables, les incontournables "Weirdo" et "The only one I know", et de titres méconnus mais plaisants. Le groupe continue d'ailleurs à publier un album tous les 2/3 ans tel un métronome depuis ses... Lire la suite

The Sonics

Critique écrite le 28 février 2018, par lol

La Maroquinerie, Paris 25 février 2018

The Sonics en concert

A l'heure où le rap et l'electro semblent avoir définitivement pris l'ascendant du paysage musical contemporain, la Maroquinerie, en ce dimanche 25 février 2018, faisait figure de Fort Alamo pour la musique rock. 300 personnes refusaient de rendre les armes, bien décidées à vibrer sur des riffs de guitares électriques jusqu' à ce que mort s'en suive. Ils étaient en effet portés par les riffs aussi "roots" que "brutaux" des légendaires Sonics. Les Sonics sont le chainon manquant entre le rock and roll des pionniers, comme Little Richards, Eddie Cochran ou Chuck Berry, et le rock des Stooges, des New York Dolls, des Cramps et de tout le punk en général. Venus de Tacoma aux Etats-Unis, ils font figures d'icones absolues du garage rock, style dont ils ont posé les bases entre 1963 et 1968 avec des titres légendaires comme "Psycho", "The witch" ou "Strychnine". Vénérés par tout ceux qui ont le bon gout de considérer les compilations "Nuggets" comme des pierres angulaires et des objets de cultes de l'histoire du XXème siècle, les Sonics continuent, en 2018, de tourner envers et contre tout et de déverser de gros riffs énergiques dans tous les clubs Rock qui veulent bien les accueillir. Si la formation des Sonics qui tournait pour leur... Lire la suite

Accès