Accueil Marseille - Aix Musée départemental Arles antique - Arles
Vendredi 28 février 2020 : 10828 concerts, 25934 chroniques de concert, 5286 critiques d'album.

Musée départemental Arles antique - Arles

Avenue 1ere Division France Libre
Presqu'le du Cirque Romain
13200 Arles

Plus d'info :

Musée départemental Arles antique - Arles : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Musée départemental Arles antique - Arles : l'historique des concerts

Sa.

14

Fév.

2015

Socalled

Sa.

17

Mai

2014

Dupain

Sa.

01

Mars

2014

Moussu T E Lei Jovents - Sur un air de Trenet

Lu.

08

Juillet

2013

Camel Zekri

Di.

02

Juin

2013

Raphaël Imbert & Cie Nine Spirit

Sa.

02

Fév.

2013

Piers Faccini

Lu.

09

Juillet

2012

Vincent Ségal

Musée départemental Arles antique : les dernières chroniques concerts 3 avis

Moussu T e lei Jovents

Critique écrite le 20 mars 2014, par Ysabel

Musée puis Salle des Fêtes - Arles 1er Mars 2014

Moussu T e lei Jovents en concert

Comme nous l'avions fait pour Piers Faccini, c'est dans une ambiance très bon enfant que nous nous retrouvons au Musée Antique d'Arles, dans le cadre du rituel Le Revivre (entre deux festivals) ... Quelques chaises sont disposées, mais surtout des tapis pour s'installer par terre " comme à la maison ", devant la petite scène montée dans la nouvelle extension du bâtiment. Le public est varié, sage et familiale, pour ce premier concert avec Les Suds A Arles présenté dans cette partie du musée (inaugurée en 2013). Un espace presque prédestiné, puisque consacré aux activités portuaires de l'ancienne ville d'Arles. Avec surtout la magnifique barge gallo-romaine découverte en 2004 et qui a refait surface en 2011, afin d'être traitée et installée ici pour sa présentation au public. Tout un univers sur mesure donc pour Moussu T en version duo, qui va s'installer devant la vitrine dédiée aux ouvriers du port. Fabrice Denise (le conservateur du musée) leur laissant la place après une courte introduction, pour nous faire part du programme de la soirée : une demi-heure avec Tatou et Blu, les deux fondateur de Moussu T. Puis rendez-vous à 19h30 à la Salle des Fêtes pour la projection d'une vidéo sur les soirées de l'année dernière et, pour... Lire la suite

Les Suds à Arles : Rokia Traoré + Baloji

Critique écrite le 16 juillet 2013, par Ysabel

Théatre Antique - Arles 11 Juillet 2013

Les Suds à Arles : Rokia Traoré + Baloji en concert

Quel plaisir de retrouver ce soir le cadre d'exception du Théâtre Antique d'Arles, avec ses deux colonnes de scène encore debout, éclairées par le dessous et sa tour carré sur la gauche, habillée de lumière avec l'inscription Les Suds à Arles et Arte. La présentation de cette soirée, aux couleurs associées du Congo et du Mali, va être faite par Bernard Tournois (producteur et ancien directeur des programmes d'Arte), tout de blanc vêtu, qui n'oublie pas de remercier dans son introduction la fée clochette de ce festival : Marie-Jo et nous promet que ce soir nous aurons tout simplement droit à l'Afrique Enchantée. Pour ce faire, nous allons commencer avec Baloji pour danser la "Rumba congolaise", avant de nous laisser emporter par la femme d'exception qu'est Rokia Traoré, qui va également nous offrir son regard de la musique, avec tout son vécu du Mali. Une très belle affiche pour les amoureux de la musique africaine donc (concert filmé d'ailleurs pour Arte). Pour cette première partie, ils vont être cinq sur scène, les musiciens prenant place les premiers. Très vite suivi par Baloji qui nous arrive tout de suite très dansant, très dandy chic, avec son grand corps un peu dégingandé. Et à peine arrivé sur le plateau antique, il ne... Lire la suite

Piers Faccini

Critique écrite le 12 février 2013, par Ysabel

Musée Antique - Arles 02 Février 2013

Piers Faccini en concert

Ce concert de Piers Faccini, bien qu'étant le troisième pour moi, va être extrêmement particulier. Pourquoi ? Et bien parce qu'il se déroule dans un endroit juste fabuleux : au Musée Départemental Arles Antique. On se retrouve donc en comité réduit, dans une des salles du musée aux lumières tamisées, au beau milieu des bustes et des corps de marbre, dans une atmosphère carrément irréelle. C'est dans cette ambiance intemporelle que je vois Piers Faccini commencer à accorder sa guitare, un peu dans sa bulle, juste derrière un petit garçon rêveur assis au pied d'une Vénus ... Une parenthèse enchantée, comme on a la chance d'en vivre parfois. Le public finit de s'installer, tantôt sur des chaises, tantôt sur des tapis disposés tout exprès devant la petite estrade ou bien encore debout pour les derniers arrivés. La lumière descend encore un peu. Nous sommes fin prêts. Quelques grelots se font entendre au loin. Puis c'est sa voix à capella qui résonne dans le musée, comme venue de nulle part et de partout à la fois. Sa marche lente. Ses pas qui approchent. Il traverse le public assis pour regagner ses instruments, marquant chacun de ses pas par le son des clochettes attachées à ses chevilles. Nous sommes déjà complètement ailleurs... Lire la suite

Accès