Accueil Obuda Island - Sziget (Hongrie)
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Obuda Island - Sziget (Hongrie)


Sziget

Plus d'info :

Obuda Island - Sziget (Hongrie) : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Obuda Island - Sziget (Hongrie) : l'historique des concerts

Me.

17

Août

2016

Sziget Festival - Jour 7

Ma.

16

Août

2016

Sziget Festival - Jour 6

Lu.

15

Août

2016

Sziget Festival - Jour 5

Di.

14

Août

2016

Sziget Festival - Jour 3

Di.

14

Août

2016

Sziget Festival - Jour 4

Sa.

13

Août

2016

Sziget Festival - Jour 2

Ve.

12

Août

2016

Sziget Festival - Jour 1

Me.

10

Août

2016

Sziget Festival - Pass 7 Jours - Szitizen Prime (24h Special)

Me.

10

Août

2016

Sziget Festival - Pass 7 Jours : Bastille / Bloc Party / Bring Me The Horizon / Bullet For My Valentine / Churches / Datsik / David Guetta / Jess Glynne / John Newman / K.i.z / Kodaline / Kovacs / M83 / Mo / Muse / Naughty Boy / Nicky Romero ...

Me.

10

Août

2016

Sziget Festival - Vip Camping

Ma.

09

Août

2016

Sziget Festival - Moving-in Mardi

Di.

07

Août

2016

Sziget Festival - Moving-in Pass 3 Jours

Obuda Island : les dernières chroniques concerts 12 avis

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014)

Critique écrite le 25 août 2014, par Peribrux

Sziget Festival, Budapest, Hongrie 13 août 2014

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème solaire sur le visage et les bras... Le talentueux chanteur et compositeur JAKE BUGG était en concert avec des chansons folk-rock, blues ou country franches et honnêtes. Il alternait entre la guitare électrique et la guitare acoustique avec des sons puisés dans le répertoire des années septante et quatre-vingts. Sa génération a pu découvrir la musique des décennies précédentes avec des références comme BOB DYLAN, DONAVAN, JIMI HENDRIX, THE BEATLES . Tout comme NOEL GALLAGHER, ex-membre et compositeur principal du groupe OASIS, JACK BUGG n'invente rien, il parvient à recycler d'une manière originale une musique caressante à l'oreille. Sa gueule d'ange et son flegme britannique l'ont bien aidé à plaire au public cet après-midi. Les festivaliers ayant fait la choix de la nouveauté ont trouvé leur bonheur sous le chapiteau indie AB38. Le groupe belge GIRLS IN HAWAI, composé exclusivement d'hommes, a débuté la série des concerts. La balance n'était pas idéale avec des réverbérations et distorsions fréquentes. Des puissants ventilateurs propulsaient de... Lire la suite

Baby in vain - P-SKA - Queens of Stone Age - Deadmau5 (Sziget Festival 2014)

Critique écrite le 25 août 2014, par Peribrux

Sziget festival à Budapest, Hongrie 12 août 2014

Baby in vain - P-SKA - Queens of Stone Age - Deadmau5 (Sziget Festival 2014) en concert

SZIGET FESTIVAL - deuxième jour J'ai vite compris la raison pour laquelle le trio danois BABY IN VAIN, composé de trois files ayant une moyenne d'âge de vingt ans, avait été encensé par la presse internationale. Sur la scène Europe, elles ont maîtrisé parfaitement leurs instruments. Toutes fraîches, elles ont prouvé qu'elles méritaient bien leur place dans un créneau dominé essentiellement par des hommes. Un son puissant envahissait les environs de la scène Europe. Une jeunesse avec beaucoup de maturité nous a balancé du post-rock, du grunge. Bénédicte à la batterie, ce n'est pas la batterie de cuisine, c'est du super-pro qui lui a valu tout le respect des mâles de la profession et du public. En passant de la scène Europe vers la Main Stage, je me suis attardé à un ballet aérien de trois charmantes demoiselles australiennes, THE THREE BELLES ensorcelant les spectateurs. A cinq mètres de hauteur, fixées sur des perches flexibles, elles tourbillonnaient sur des airs d'opéra et des chansons populaires. Hier, nous... Lire la suite

1/2 orchestra - Metheory - The 1975 -Tankcsapda - Blink 182 (Sziget Festival 2014)

Critique écrite le 23 août 2014, par Peribrux

Szigetfestival - Budapest en Hongrie 11 août 2014

1/2 orchestra - Metheory - The 1975 -Tankcsapda - Blink 182 (Sziget Festival 2014) en concert

Du 11 au 18 août 2014, s'est déroulé le festival Sziget sur une île située dans le cœur de la capitale hongroise, Budapest. Cet eldorado d'amateurs de musique a réuni près de 500.000 participants. A l'intérieur. Le service d'ordre était strict et correct. Les camionnettes des jeunes policiers étaient garées près d'une sono qui diffusait une musique inspirée du festival Tomorrow Land. A fond, l'ambiance. A l'intérieur, la pleine liberté dans le respect de celle-ci. Différentes scènes y étaient réparties et il était conseillé de prévoir de bonnes chaussures afin de suivre la "transhumance" journalière d'environ 70.000 personnes, se déplaçant d'une scène à l' autre. La veille, la colonie néerlandaise représentant 20% des festivaliers avait déjà établi son campement avec des provisions pour 7 jours, la durée totale du festival. L'heure de l'apéro du premier jour n'était pas encore sonnée que débutait, sur la scène Europe dédiée aux groupes émergents, un concert de ½ Orchestra, un quintet russe originaire de Moscou. Le duo batteur-percussionniste et le joueur de tuba formaient le cœur de la formation tandis que le saxophoniste et le trompettiste improvisaient sur des lignes mélodiques pré établies avec... Lire la suite

Babyshambles + N&SK + Besh O Drom + Lee Scratch Perry + iDMG + the Killers - Sziget Festival (jour 5)

Critique écrite le 25 août 2008, par Pirlouiiiit

Óbuda Island, Budapest, Hongrie dimanche 17 août 200

Babyshambles + N&SK + Besh O Drom + Lee Scratch Perry + iDMG + the Killers - Sziget Festival (jour 5) en concert

Aller plus qu'un jour ! Comme hier, à l'ombre il caille ... Ayant trop trainé aux fameux bains de Budapest en fin de matinée, je saute du train lorsqu'il arrive à l'arrêt "Sziget" et c'est en courant que je me fraie un passage entre les gens et le barrières ... pour arriver enfin à l'entrée du devant de scène et constater qu'il n'y a pas de photogrpahe et que Pete Doherty est déjà en train de chanter ... Babyshambles Je fonce vers le bureau presse et là on m'apprend avec le sourire que les Babyshambles ont commencé 30min en avance par rapport au programme ... Vu que je suis presque le seul cela veut dire que tout le monde était au courant, ou alors ils étaient dans les parages ... bref qu'importe maintenant je dégouline de sueur en essayant de m'approcher un peu de la scène par le public. En effet de là les photos sont autorisés et il y a d'ailleurs pour chaque concert des gens qui ont des plus gros appareils que moi dans le public. Je découvre donc les Babyshambles et leur leader polémique qui m'a l'air d'un gars tout usé pars franchement emballé par ce qu'il fait. Musicalement sympathique mais sans enthousiasme donc bof. N&SK Direction la scène world du coup où l'ambiance est tout autre avec les français de N&SK je ne... Lire la suite

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4)

Critique écrite le 25 août 2008, par Pirlouiiiit

Óbuda Island, Budapest, Hungary samedi 16 août 2008

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) en concert

Avant dernier jour du festival ... suprise aujourd'hui, alors que les 4 premiers jours nous avons crevé de chaud et que tout le monde se baladait en maillot sur le site, aujourd'hui il fait nettement plus frais. Il y a du vent et il y a fort à parier que le soir quand le soleil tombera il caillera (et ce fut le cas). Aujourd'hui on se dépeche car à 16h30 sur la grande scène c'est ... Mademoiselle K ... donc Mademoiselle K qui nous attend. Depuis la dernière fois où je l'ai vue à l'Espace Julien il y a eu du changement dans les musiciens qui l'accompagnent et c'est maintenant Pilou ex Spinach et qu'on a déjà vu accompagnant Julien Ribot qui assure la basse. Ca m'a amusé de le voir là. Sinon pour revenir à la musique certes il y avait beaucoup de français dans le public, mais pas que et sa musique était assez pêchu pour que ça passe très bien. Entre les morceaux elle présentait ces derniers en anglais avec le même côté halluciné / aérien que lorsqu'elle chante. Deti Picasso Direction ensuite la scène world pour découvrir une chanteuse qu'on m'avait présentée comme russe mais qui dans le programme est étiquetée arménienne. Tenue colorés / folkorique, musique entrainante avec violon guitare saxo basse batterie, tambour(in)... Lire la suite

Lacrimas Profundere + Brisa Roché + Natacha Atlas & Transglobal Underground + Mory Kante + Sex Pistols + Danko Jones - Sziget Festival (jour 3)

Critique écrite le 25 août 2008, par Pirlouiiiit

Óbuda Island - Budapest - Hongrie 15 août 2008

Lacrimas Profundere + Brisa Roché + Natacha Atlas & Transglobal Underground + Mory Kante + Sex Pistols + Danko Jones - Sziget Festival (jour 3) en concert

Pour ce jour cela devrait être un peu plus rapide puisque je n'ai vu que 6 groupes ... En effet, un peu crevés et comme il n'y avait rien que nous voulions absolument voir avant 18h nous sommes arrivés avec pas mal de festivaliers par le métro pour franchir le pont un peu avant 19h ... histoire de se mettre direct dans l'ambiance direction la scène métal avec ... Lacrimas Profundere Je ne connaissais pas ... je croyais que c'était un vieux groupe mais vu l'age des musiciens (notamment le chanteur) j'ai du me tromper. Tous en noir, maquillage autour des yeux pour faire encore plus méchant, chanteur survolté, ... public à l'image du groupe. Ils ont souffert à mes yeux des même problèmes que Eths mais là non plus ça n'a pas empêché le public d'en redemander à la fin ... Brisa Roché ... j'ai filé dans la tente la plus proche (la scène "converse") où passait Brisa Roché à propos de laquelle je ne savais toujours pas quoi penser. Je l'avais vu à Joe's Pub il y a 2 ans où j'avais eu une impression assez mitigée et depuis j'avais raté ses passages à Marseille notamment et continué à entendre dire beaucoup de bien de ses concerts féériques. Cette fois encore je n'ai pas réussi à rentrer dedans. Très singulier niveau visuel (je... Lire la suite

Accès