Accueil Marseille - Aix Omjc - Venelles
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Omjc - Venelles

7, Rue des Ecoles
13770 Venelles

Plus d'info :

Omjc - Venelles : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Omjc - Venelles : l'historique des concerts

Sa.

18

Nov.

2017

Nico* en concert
Nico* / Lya Nico* / Lya

Sa.

03

Juin

2017

Clarika

Ve.

05

Mai

2017

Les Joyeux Urbains

Sa.

01

Avril

2017

Fabien Tharin

Sa.

04

Mars

2017

Mèche / Lily Luca

Sa.

04

Fév.

2017

Lior Shoov

Sa.

07

Janv.

2017

Tony Melvil

Sa.

05

Nov.

2016

Yves Jamait

Sa.

01

Oct.

2016

Clément Bertrand

Sa.

03

Sept.

2016

Imbert Imbert

Sa.

07

Nov.

2015

Chloé Lacan

Sa.

11

Avril

2015

Melissmell + Louis Lucien Pascal

Ve.

06

Sept.

2013

10 ans de chanson ! : Entre deux Caisses

Sa.

21

Nov.

2009

Fred + Melchior Liboa

Sa.

16

Mai

2009

Manu Galure + Presque Oui

Sa.

04

Avril

2009

Xavier Lacouture

Sa.

07

Fév.

2009

Hervé Lapalud

Sa.

17

Janv.

2009

Laurent Viel

Sa.

13

Mai

2006

Sons Of Gaia

Omjc : les dernières chroniques concerts 4 avis

Chloé Lacan + Mathieu Des Lonchamps

Critique écrite le 12 novembre 2015, par Flag

OMJC Venelles 7 novembre 2015

Chloé Lacan + Mathieu Des Lonchamps en concert

Brouillard, humidité, froid... pas de doute, on approche de l'hiver. Raison de plus pour passer une soirée haute en couleur et en chaleur à la MJC de Venelles en ce début de novembre. Une soirée qui commence par une brève introduction assez cocasse, où le maître des lieux habituel (du moins en ce qui concerne la chanson Française à Venelles), Bruno Durruty, nous accueille par liaison téléphonique depuis Québec. Ok, Québec, ce n'est pas ce qui devrait nous inspirer a priori une remontée des températures, mais bon, une salle pleine comme un oeuf et en rire après cette petite introduction, ça réchauffe les cœurs. D'autant que la couleur de la soirée vire brusquement aux premières notes de la première partie. Mèche diagonale rebelle, beauté et jeunesse outrageuses, visage aux allures d'un Roland Orzabal jeune, Mathieu Des Longchamps scotche d'emblée le public, seul en scène, avec comme seuls bagages sa guitare sèche et sa voix parfaite, mais également des tonnes et tonnes d'images ramenées de ses voyages lointains ou plus proches (" Je suis un caméléon / perdu à Odéon / dans une soirée de jeunes cons " - Caméléon). Véritable touche-à-tout surdoué de la musique (ce que je n'apprendrai que plus tard) et bardé de longues études... Lire la suite

Melissmell

Critique écrite le 14 avril 2015, par Flag

Omjc - Venelles 11 avril 2015

Melissmell en concert

J'ai souvent découvert des artistes qui m'étaient jusque là méconnus, avec des concerts au format piano-voix. Melissmell entre désormais dans cette catégorie. La salle de la MJC de Venelles affiche complet. Juste après son pianiste et quelques accords aux accents dramatiques, Melissmell entre sur scène sous quelques cris de loups issus du public (référence à son dernier album "Droit dans la gueule du loup"), pas d'erreur : le public est pour partie composé de fans. Piano à queue, évocation d'une lune rouge en fond de scène, ampoule électrique sur pied et toy piano rouge frappé d'un loup noir au pochoir, l'ambiance dénote avec ce à quoi je m'attendais (mais à quoi m'attendais-je ?). Cheveux relevés, veste à motifs, étole rouge sang sur les épaules, une tenue un brin chic qui fait apparaître Melissmell, la trentaine désormais bien tassée, comme bien plus mature et séduisante que l'image que j'en avais, nourri aux photos de scène et de presse auxquelles j'étais habitué jusque là. La mise en scène et la performance séduisent immédiatement. Ampoule électrique aux utilisations suggestives, loup en ombre chinoise sur fond de lune, placements variés, ... la mise en scène est soignée et rodée. Au piano, Matu (François Matuszenski), issu... Lire la suite

Alcaz

Critique écrite le 04 octobre 2009, par Flag

MJC Venelles (festival de la Chanson Française) 3 octobre 2009

Alcaz en concert

Ces deux-là s'écrivent des chansons comme d'autres couples s'offrent des fleurs. Comme d'autres amants se lancent des clins d'oeil ou prennent des instantanés de voyages de noce, ... Ces deux-là, ce sont Vyvian Cayol et Jean-Yves Lievaux. Elle, la marseillaise, et fière de le dire. Lui, Panama rivé sur le crâne, image de voyageur d'on ne sait où, se plaît à dire qu'il est du 9-3, quand elle répète qu'elle est du 1-3. Un duo d'artistes que l'on ressent matures, après des années de parcours et d'expériences variées, expériences apparemment aux antipodes de ce qu'on présente ici, mais dont chacun puiserait la matière, accumulée jusqu'ici. Une complicité folle, impressionnante, le vrai duo, un vrai couple ? Ils sont accompagnés de deux musiciens, Gérard Roustan, contre-bassiste, et Jérôme Bouvène, à la fois clavier et discret régisseur son sur scène. Sa voix à elle est douce et profonde, des ressemblances (s'il en faut) à la Enzo Enzo. Sa voix à lui est juste ce qu'il faut d'erraillée, dont il joue, lointaine ou proche, directe ou en arrière plan, en chant ou en exclamations, acclamations. Leur voix s'unissent, l'un prenant les tonalités hautes pendant qu'elle prend les tonalités basses, ou vise-versa. Leur... Lire la suite

Accès