Accueil Paris Le Palace - Paris
Jeudi 5 décembre 2019 : 10558 concerts, 25823 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Le Palace - Paris

8 rue du Fbg Montmartre
75009 Paris

Plus d'info :

Le Palace - Paris : l'historique des concerts

Ma.

03

Déc.

2019

The Wriggles

Ma.

26

Nov.

2019

Thibault Cauvin

Ma.

12

Mars

2019

Zize Dupanier

Me.

13

Fév.

2019

Fred Radix en concert
Fred Radix Fred Radix

Di.

25

Nov.

2018

Lil Pump

Sa.

30

Déc.

2017

La Famille Addams

Sa.

30

Déc.

2017

La Famille Addams

Ve.

29

Déc.

2017

La Famille Addams

Je.

28

Déc.

2017

La Famille Addams

Me.

27

Déc.

2017

Henri Des En Famille

Me.

27

Déc.

2017

La Famille Addams

Ma.

26

Déc.

2017

Henri Des En Famille

Le Palace : les dernières chroniques concerts 1 avis

Jean-Louis Murat

Critique écrite le 14 avril 2015, par Florence Lohéac

Le Palace, Paris 13 avril 2015

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat jouait hier soir son album "Babel" avec une nouvelle formation (nouvelle par rapport à sa précédente tournée et à son disque enregistré avec le Delano Orchestra) composée de Gaël Rakotondrabe aux claviers (pianiste d'Antony & The Johnsons, Cocorosie, premier prix à Montreux au concours de piano jazz... ) et de Chris Thomas à la basse (Daniel Lanois, Macy Gray, Joshua Redman, Ray Lamontagne), nommé aux Grammy Awards 2015 aux côtés de Brian Blade + Stéphane Reynaud, fidèle de JLM, à la batterie. Le concert débute de façon flamboyante avec "Chant Soviet", revisité, avec une intro non identifiable et c'est la rencontre du troisième type, on se laisse happer par cette musique puissante, terriblement bien orchestrée. Monsieur Murat joue la surprise ! s'ensuivent "J'ai fréquenté la Beauté", renversante comme un torrent qui déboule et un fabuleux "Blues du Cygne", qui gicle comme le jet d'eau du lac de G'nève. "Mujade Ribe", "Neige et Pluie au Sancy" au rythme de tribu sauvage, cathartique... Ouf, une respiration s'impose et Jean-Louis reprend avec une chanson plus calme qui doit être "La Chèvre Alpestre", et là, ça ne s'imposait pas. Nous aurons droit plus tard aussi à "Tout m'attire", franchement pas bonne. "Noyade au... Lire la suite

Accès