Accueil Paris Palais des Sports de Paris
Vendredi 24 novembre 2017 : 11691 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Palais des Sports de Paris

1 Place de la Porte de Versaille
75015 Paris

Plus d'info :

2000 & 4000 places

Plan d'accès

Palais des Sports de Paris : les prochains concerts

Ve.

02

Fév.

2018

Bodyguard
20H00 De 22.00 à 64.00 €

Sa.

03

Fév.

2018

Bodyguard
15H00 De 22.00 à 64.00 €

Di.

04

Fév.

2018

Bodyguard
14H30 De 22.00 à 64.00 €

Ma.

06

Fév.

2018

Bodyguard
20H00 De 22.00 à 64.00 €

Me.

07

Fév.

2018

Bodyguard
20H00 De 22.00 à 64.00 €

Je.

08

Fév.

2018

Bodyguard
20H00 De 22.00 à 64.00 €

Ve.

09

Fév.

2018

Bodyguard
20H00 De 22.00 à 64.00 €

Sa.

10

Fév.

2018

Bodyguard
15H00 De 22.00 à 64.00 €

Di.

11

Fév.

2018

Bodyguard
14H30 De 22.00 à 64.00 €

Ma.

13

Fév.

2018

Bodyguard
20H00 De 22.00 à 64.00 €

Je.

15

Fév.

2018

Bodyguard
20H00 De 22.00 à 64.00 €

Ve.

16

Fév.

2018

Bodyguard
20H00 De 22.00 à 64.00 €

Sa.

17

Fév.

2018

Bodyguard
15H00 De 22.00 à 64.00 €

Di.

18

Fév.

2018

Bodyguard
14H30 De 22.00 à 64.00 €

Ma.

20

Fév.

2018

Bodyguard
20H00 De 22.00 à 64.00 €

Palais des Sports de Paris : les dernières chroniques concerts 28 avis

Bob Dylan

Critique écrite le 29 octobre 2015, par Xavier Averlant

Palais des Sports de Paris 18 octobre 2015

Bob Dylan en concert

Nouvelles étapes parisienne pour le "Never ending tour" de Bob Dylan, les 18 et 19 octobre dernier au Palais des Sports cette fois-ci. Nous avons eu la chance d'avoir deux séries de concert cette année, avec les deux concerts estivaux à Poupet et à Albi. Ambiance ouatée dans un Palais des sports en mode assis. Autant vous le dire tout de suite, votre chroniqueur n'était pas au meilleur de sa forme le 18 octobre dernier. Une extrême fatigue combinée à un état grippal ont fait que je suis passé un peu à côté de ce concert qui avait l'air pourtant d'être un grand moment. En comparaison à cet été, le concert a été beaucoup plus axé sur le Dylan "crooner". Beaucoup plus dans l'esprit de son magnifique dernier album "Shadows in the night". Comme toujours Dylan n'est jamais là où on l'attend, les nostalgiques n'auront pas eu beaucoup de chance : 90 % des titres joués ce soir là sont issus des quatre derniers albums (SITN 2015, tempest 2012, together through Life 2009 et Modern Times 2006). Et c'est tant mieux, finalement. C'est pour ça qu'on l'aime le Zim, ce refus de faire du sur place, de systématiquement prendre à rebrousse poil son public. Début donc à 20h pétantes, Dylan est ponctuel (trop) et... Lire la suite

Hubert-Félix Thiéfaine

Critique écrite le 22 octobre 2015, par Xavier Averlant

Palais des Sports de Paris 17 octobre 2015

Hubert-Félix Thiéfaine en concert

Après le concert de Bruxelles au mois de mars, nous retrouvons Hubert-Félix Thiéfaine pour la suite de la tournée, le " VIXI TOUR XVII ", à l'occasion de la sortie de l'album "Stratégie de l'inespoir" paru en 2014. La veille du concert, une version coffret collector de l'album est sorti avec des titres live enregistrés lors du concert à La Maison de la Poésie à Paris en juin. Quelques mois après sa sortie, "Stratégie de l'inespoir" a dû mal à me convaincre pleinement. Il n'est pas mauvais loin de là, juste un peu l'impression d'un "album de plus", une copie de l'album d'avant mais en moins bien. Il faut dire qu'avec ses disques précédents, on a eu droit à une série de disques franchement excellents qui ne se ressemblaient pas les uns aux autres: le mur du son des guitares mêlé aux sons des machines de "Défloration 13", la poésie renouvelée de "Scandale mélancolique", l'album blues avec Paul Personne qui a mis du temps à me convaincre mais qui étonne, surprend, on est très loin d'un album "classique" d'Hubert et enfin l'avant dernier album "Suppléments de mensonge" que j'adore, un des plus variés, ses titres les plus forts depuis longtemps. La nouveauté sur cet album et sur la tournée donc est la présence de Lucas... Lire la suite

Alain Souchon et Laurent Voulzy

Critique écrite le 06 mai 2015, par lol

Palais des Sports de Paris 4 mai 2015

Alain Souchon et Laurent Voulzy en concert

Alors qu'ils collaborent ensemble depuis près de 40 ans, Souchon et Voulzy n'avaient jamais tourné ensemble. C'est donc à 71 ans pour l'un et 66 ans pour l'autre, que ces deux teenagers romantiques attardés ont enfin décidé de passer le cap pour le plus grand bonheur de leurs fans. Ce cap a été franchi dans un premier temps avec la parution d'un album commun, dans lequel on retrouve tout ce que l'on aime chez eux : des mélodies, des harmonies et des paroles simples, pleine de sensibilité. Mais l'album n'était qu'un prétexte pour aller défendre leur répertoire sur scène. C'est d'ailleurs sur scène qu'on prend réellement conscience de l'importance et de la portée de leur association. Ces deux mecs sont une telle usine à tubes, que les deux heures trente d'un concert en mode Best of n'auront pas suffi à contenter les fans. En effet nombre de titres pourtant iconiques de leur collaboration n'auront pas été joué (quand je serai KO, un baiser, je veux du cuir, l'amour à la machine, sous les jupes des filles, rive gauche, la vie ne vaut rien, c'était menti ... Pourtant on ne peut pas dire qu'ils aient donné un concert à l'économie. Il était tout le contraire ... N'étant pas un adepte, loin s'en faut, des concerts de variétés, j'étais... Lire la suite

Lynyrd Skynyrd + Jared James Nichols

Critique écrite le 28 avril 2015, par Bertignal

Palais des Sports, Paris 25 avril 2015

Lynyrd Skynyrd + Jared James Nichols en concert

Lynyrd Skynyrd en live à Paris en 2015 donc. Mon premier contact avec ce groupe date de 1994 où, grâce à la presse spécialisée de l'époque (feu Hard Rock Magazine ou Hard Force) je fis l'acquisition d'un album remarquable et totalement acoustique "Endangered Species". Je pus ensuite me familiariser avec leur histoire tragique (cf. notamment un très bel article datant de 1982 dans un n° hors série pour les 30 ans de Rock & Folk par leur chef de sécurité en tournée Gene Odom). Ailleurs que sur une platine CD, Lynyrd Skynyrd allait faire sa réapparition assez régulièrement (dans ma vie) : _ T-Shirt porté par Axl Rose de Guns & Roses dans la vidéo du mythique Live At The Ritz 1988, un des groupes cultes de feu Cliff Burton de Metallica (il aurait voulu que le groupe reprenne "Freebird"). _ au cinéma : "Sweet Home Alabama" et "Freebird" (lors d'une soirée agitée de Jenny jouée par Robin Wright) dans "Forrest Gump" en 1995 ; la scène de l'avion dans "Almost Famous" en 2000 ; le groupe de jeunes qui écoutent dans leur van "Sweet Home Alabama" tout en se rendant à un concert du groupe à Austin (époque 1973) dans le reboot de "The Texas Chainsaw Massacre" de 2003 (film qui au passage a relancé, pour le meilleur mais aussi pour le... Lire la suite

Bénabar

Critique écrite le 27 mars 2015, par lol

Palais des Sports, Paris 26 mars 2015

Bénabar en concert

En 20 ans de carrière, Bénabar s'est imposé comme une valeur sure de la chanson française grâce à son écriture vive, simple et pleine d'humour. Il fait assurément partie des artistes dont on se plait toujours à découvrir les albums. On est toujours certain d'y retrouver de jolies chansons, tantôt drôles et nostalgiques, mais aussi parfois un peu plus tristes et désabusées. Si le début de carrière se focalisait sur le passage douloureux de la trentaine, il se situe désormais d'avantage sur le terrain de la quarantaine. Mais on y retrouve toujours avec le même plaisir des histoires d'amitié, de femmes, des petits tracas de la vie quotidienne, des enfants et des personnages dépeints avec beaucoup de finesse d'humour et de bienveillance, grâce, il faut bien le dire, à une plume qui est indubitablement l'un des meilleures du paysage artistique français actuel. Si l'étape de la scène est un passage presqu'obligé pour les musiciens, je n'étais pas forcément convaincu de la valeur ajoutée qu'elle pourrait avoir pour la musique de Bénabar. Ses mélodies sont assez simples pour ne pas dire simplistes, et on ne peut franchement dire non plus que sa voix puisse captiver une salle comme peuvent le faire un Johnny Hallyday, un Bertrand... Lire la suite

Phoenix + Moodoid

Critique écrite le 08 février 2014, par Jean Marc

Paris, Palais des Sports 8 février 2014

Phoenix + Moodoid en concert

Une vraie bonne surprise ce concert ! Je ne parle pas du groupe en première partie (Moodoid), qui est carrément à oublier, mais de la prestation de Phoenix au Palais des Sports de Paris, qui fut excellente ! Un vrai régal pour les yeux et les oreilles ! Le chanteur de... Lire la suite

Accès