Accueil Marseille - Aix Parc Longchamp - Marseille
Lundi 11 décembre 2017 : 10625 concerts, 24769 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Parc Longchamp - Marseille


13001 Marseille

Plus d'info :

Parc Longchamp - Marseille : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Parc Longchamp - Marseille : l'historique des concerts

Sa.

05

Oct.

2013

Monobass Cie + Choupishow + Cie No Tune International + Gari Grèu feat. Les Perkutants

Me.

02

Oct.

2013

The Rocket Family Show

Sa.

27

Juillet

2013

Jungle Music

Ve.

26

Juillet

2013

Jungle Music

Je.

25

Juillet

2013

Jungle Music

Sa.

20

Juillet

2013

Jungle Music

Ve.

19

Juillet

2013

Jungle Music

Je.

18

Juillet

2013

Jungle Music

Sa.

29

Sept.

2012

Tarace Boulba

Di.

02

Oct.

2011

Aires Libres

Sa.

24

Sept.

2011

Le Fadoli's Circus

Ma.

05

Juillet

2011

Enco de Botte + Les Chants Sacrés Gitans en Provence + Les Gitans Dhoad du Rajasthan

Parc Longchamp : les dernières chroniques concerts 27 avis

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents)

Critique écrite le 04 août 2017, par Zulone

Parc Longchamp, Marseille 27 juillet 2017

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

La nuit tombe sur le Palais Lomgchamp, le ciel laisse place à un petit coucher de soleil venté. Dans tout le parc raison les premiers échos de la voix chaude et berçante de la belle Imany. C'est tout en simplicité que la jeune femme nous livre un live festif et touchant. Le mot d'ordre et " Ne jamais s'arrêter de chanter " : Messages humains remplis d'espoir et d'amour et de partage. Décontractée et à l'aise sur scène, Imany nous emporte en sa voix et son charisme fort et naturel. Une très belle reprise de Queen nous est faite, l'émotion est palpable sur scène comme dans le... Lire la suite

Herbie Hancock, Émile Parisien, Vincent Peirani (Festival Jazz des Cinq Continents)

Critique écrite le 02 août 2017, par Marcing13

Palais Longchamp Marseille 28 juillet 2017

Herbie Hancock, Émile Parisien, Vincent Peirani (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Nous voilà ce soir peut-être pour le point d'orgue de cette édition 2017 du festival de Jazz des Cinq Continents, qui accueille une légende du Jazz : Herbie Hancock dans son joyaux : le magnifique cadre du Palais Longchamps. Avec une scène public et un tel cadre, le public est venu nombreux, il en aurait d'ailleurs été dommage autrement. La soirée débutera avec Émile Parisien et Vincent Peirani, venu rendre hommage à un autre pianiste génial ayant collaboré avec Miles Davis , le regretté Joe Zawinul. Accompagné de Paco Sery à la batterie et de Linley Marthe à la basse, membres de l'ancienne section rythmique du Zawinul Syndicate, d'Aziz Sahmaoui et Mino Cinelu aux percussions, eux aussi compagnons de route de Joe Zawinul, l'hommage s'annonce sous de bonnes hospices. Dès les premières notes, il ne fait aucun doute qu'il ne s'agit pas d'un simple tribute band mais de musiciens proches du compositeur qui perpétuent la musique de ce musicien de génie, un peu comme on pourrait le voir dans la musique classique finalement. Lorsqu'il y a autant de talents réunis sur la même scène on est certain d'assister à un show de grande qualité où se mêlent émotions et virtuosité pour nous faire voyager dans l'univers de Joe Zawinul. La... Lire la suite

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents)

Critique écrite le 31 juillet 2017, par Pirlouiiiit

Parc Longchamp, Marseille 29 juillet 2017

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival (oui je réutilise mon intro de la précédente chronique !). Cette année 3 soirs. Après (notamment) la très peu souriante Norah Jones lundi, puis le très souriant Taj Mahal mercredi me voici de retour au parc longchamp (oui oui ce parc dont la mairie s'obstine à vouloir abattre des arbres centenaires pour construire un parking inutile cf ici et là) pour le dernier soir du festival avec une double affiche qui s'avérera être triple puisque nous passerons soirée avec Tony Allen Quartet, puis the Roy Ayers Band avant de la finir avec Seun Kuti & Egypt 80 ... Ayant passé la journée à manier le karcher, la tondeuse et autres instruments que j'utilise assez peu, non seulement nous n'avons pas réussi à passer au Lollipop Music Store pour revoir les japonais de Degurutieni mais en plus nous avons failli arriver en retard. Parti avant Svet et Alice en vélo je commence à gravir les escalier du Palais Longchamp à 21h, aperçois Hugues Kieffer en train de finir son discours introductif sur cette soirée "afrobeat", et me retrouve au pied de la scène au moment où Tony Allen et ses musiciens entrent sur scène. Je suis vous vous en doutez en nage. La... Lire la suite

Tajmo + Ana Popovic (Festival Jazz des Cinq Continents)

Critique écrite le 28 juillet 2017, par Pirlouiiiit

Parc Longchamp, Marseille 26 juillet 2017

Tajmo + Ana Popovic (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival. Cette année 3 soirs. En dehors de ce soir j'ai vu la très posée Norah Jones lundi, et je reviendrai samedi pour Seun Kuti et Tony Allen. Ce soir donc le fameux Taj Mahal qui est passé il y a quelques semaines à l'Opera avec Abd Al Malik entre autres, et en première partie de soirée Ana Popovic. Pas forcément la soirée la plus jazz de la semaine, mais aimant quand les guitares rugissent un peu ce n'est pas pour me déplaire. Lorsque j'arrive sur le site je suis surpris par le contraste avec lundi (qui affichait complet). Il est 20h40 et les allées autour de la pelouse centrale sont vide, tout comme le langue de pelouse juste sous la scène. Sur les écrans géants qui ce soir sont placés haut (il y a moins de vent que lundi où ils ont trouvé un moyen de les sécuriser) tourne des vidéos des soirs précédent. A mon arrivée c'est encore Norah Jones. Par contre sur la bande c'est une autre chanteuse à belle voix qui reprendre Creep de Radiohead version jazz. Juste avant 21h Svet m'appelle pour me dire qu'elle est arrivée - aux pieds des escaliers - je file dont l'aider pour la poussette, elle a le temps de choisir une place sur la pelouse là... Lire la suite

Marseille Jazz des 5 Continents : Caetano Veloso/Gilberto Gil + Yilian Cazinares

Critique écrite le 06 août 2015, par Phil2guy

Palais Longchamp, Marseille 24 Juillet 2015

Marseille Jazz des 5 Continents : Caetano Veloso/Gilberto Gil + Yilian Cazinares en concert

Ce n'est pas tous les jours que deux monuments de la musique populaire brésilienne (ou deux " monstres sacrés " comme le dirait Michel Drucker) viennent jouer à deux pas de chez soi. En effet, Caetano Veloso et Gilberto Gil sont ce soir en tête d'affiche du Festival de Jazz des Cinq Continents sur le plateau du parc Longchamp pour un concert très attendu. Gilberto Gil avait déjà joué dans le même festival il y a deux ans mais le voir ici en compagnie de son vieux complice de plus de quarante ans est en soi un événement plutôt exceptionnel. Ils vont être précédés par la jeune et gracieuse violoniste et chanteuse cubaine Yilian Canizares, qui entourée de son groupe de quatre musiciens (piano, contrebasse, batterie, percussion), va livrer un set d'une bonne heure. La jeune femme évolue dans un registre de chansons jazz afro-cubaines dans lesquelles elle laisse une grande part à l'improvisation. Tout ça me semblait un peu convenu au début, mais le groupe sait surprendre. Le chant de Yilian Canizares est assez agréable ; elle se laisse facilement plusieurs fois aller à quelques plans scat qui sortent un peu des clichés et les thèmes mélodiques sont plaisants. Le chanteuse a su convaincre une assistance qui ne lui était pas forcément... Lire la suite

Goran Bregovic + Too Many Zooz (Marseille Jazz des 5 Continents)

Critique écrite le 04 août 2015, par Pirlouiiiit

Parc Longchamp, Marseille 23 juillet 2015

Goran Bregovic + Too Many Zooz (Marseille Jazz des 5 Continents) en concert

Finalement hier je n'ai pas eu la force / le temps de venir voir Perrrine Mansuy que je connais pas mal mais que j'ai souvent croisé comme invitée lors de concerts d'autres formations. Dommage car outre le fait qu'il s'agissait d'une des quelques locales, c'était peut être ma seule chance d'écouter du jazz au festival Marseille Jazz des 5 Continents. En effet 2 jours avant j'ai découvert le trip hop de Anne Paceo, le blues de Melody Gardot, ce soir ce sera la musique tsigane de Goran Bregovic, le hip hop de Too Many Zooz et demain j'ai prevu de découvrir enfin sur scène le folk bresilien de Gilberto Gil et Caetano Veloso .... Ce soir nous attaquons donc avec Too Many Zooz, un trio de jeun's new yorkais composé de Matt Doe à la trompette, Leo P au sax baryton et King Of Sludge aux percussions. C'est d'ailleurs celui qui entrera sur l'immense scène pour venir ramasser le seul instrument qui y était présent : le tambour tagué à son nom ... Il sera rapidement rejoint par Leo, son sax en bouche, casquette rose à l'envers, chaine autour du coup, regard méchant (genre vous allez vous ce que vous allez voir). Puis ce sera le tour de Matt, la classe incarnée avec son bonnet vers pomme " OBEY ", ses lunettes noires, son t-shirt camouflage,... Lire la suite

Accès