Accueil Le Pédiluve - Châtenay Malabry
Samedi 18 novembre 2017 : 11885 concerts, 24718 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.

Le Pédiluve - Châtenay Malabry

254 avenue de la Division Leclerc
92290 Chatenay Malabry

Plus d'info :

Le Pédiluve - Châtenay Malabry : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Le Pédiluve - Châtenay Malabry : l'historique des concerts

Je.

26

Mai

2016

Djeuhdjoah

Je.

28

Avril

2016

Lolomis

Je.

14

Avril

2016

Ala.ni

Je.

31

Mars

2016

Delgres

Je.

24

Mars

2016

King Ayisoba

Je.

17

Mars

2016

Pascale Picard

Je.

10

Mars

2016

Marc Cary

Je.

03

Mars

2016

Ilaria Graziano

Je.

25

Fév.

2016

Laurent Coulondre Trio

Je.

11

Fév.

2016

Siska

Je.

28

Janv.

2016

Alejandra Ribera

Je.

21

Janv.

2016

Yelli Yelli

Le Pédiluve : les dernières chroniques concerts 1 avis

Katel

Critique écrite le 31 octobre 2012, par Lartsenic

Le Pédiluve - Châtenay-Malabry 25 octobre 2012

Katel en concert

En résidence au Pédiluve de Châtenay-Malabry pour plusieurs semaines, Katel nous a présenté jeudi soir les fruits de sa collaboration avec Skye, Claire Joseph, Nathalie Réaux (Pagan Poetry) et Diane Sorel (Les Colettes): un instant musical gracieux et intime. Anne Muller a pensé les lumières, une scénographie élégante. Tel un espace théâtral, hors du temps, une véritable sculpture lumineuse en trois dimensions nous est offerte. Anne Muller a fait usage du fil bleu comme d'un lien lumineux, de rais de lumière blanche, créant un lieu à la fois clos et ouvert qui unit, sertit. Cet écrin graphique plongé dans le noir soulignera finement la présence radieuse de ces cinq femmes. Ouverture avec un nouveau titre. Les paroles, qui font de Katel l'un des plus brillants auteurs de la scène française, ont acquis de la limpidité, remarquables tant sur le plan de la sonorité des mots que sur le jeu des champs lexicaux choisis, ou les effets de style discrets, efficaces. Katel et Nathalie Réaux sont aux claviers. Exit la guitare électrique. Skye ajoutera son groove aux percussions. Tout est cohérent, tout se tient, on s'approche d'un concept album. Bien, bien... Puis, la tessiture des voix attire la lumière, la matière de la chanson est autrement... Lire la suite

Accès