Accueil Presqu'île de Malsaucy - Belfort
Mercredi 19 février 2020 : 10842 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Presqu'île de Malsaucy - Belfort

Lac de Malsaucy
Base de Malsaucy
90000 Belfort

Plus d'info :

Presqu'île de Malsaucy : les dernières chroniques concerts 113 avis

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019)

Critique écrite le 05 août 2019, par Lebonair

Presqu'île du Malsaucy - Belfort 7 juillet 2019

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the Queens,Turnstile, the Roots et the Smashing Pumpkins en guise de conclusion de cette édition 2019. Stray Cats La Grande Scène 19h30 20h45 On retrouve à 19h30 sur la grande scène les légendaires Stray Cats, qui fêtent leur 40ème anniversaire. Les rois du rockabilly ont toujours leur look des années 50 mais vous ne verrez pas de photos car la production ne nous a pas autorisé les prises de vue. Musicalement, tout est très bien en place mais aucune surprise à l'horizon. Brian Selzer maitrise toujours aussi bien sa 6 cordes, le patron offre un jeu de guitare rapide, précis et sans chichi. A trois, chant/guitare, contrebasse, batterie, les vétérans vont droit au but. Ils sont des légendes et on comprend mieux pourquoi maintenant. Turnstile La Plage 21h45 22h45 Le combo hardcore de Baltimore n'a pas fait semblant. Bourré d'énergie, il nous a balancé des titres courts, efficaces et prenants. Le public, venu en masse, s'en est donné à coeur joie. Pogos, circle pits, sur la plage l'intensité était également bien présente. Le set est passé à la vitesse... Lire la suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019)

Critique écrite le 05 août 2019, par Lebonair

Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort 6 juillet 2019

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée de festivités. Les soeurs Doga, Angèle,Kate Tempest,Aloise Sauvageet Jain ont pris le pouvoir en laissant seulement quelques miettes aux autres artistes tels que Mass Hysteria, Weezer, Parkway Drive et Frank Carter. Mass HysteriaLa Grande Scène 18h30 19h45 C'est un peu l'histoire d'une vie qui défile quand on retrouve Mass Hystéria sur scène. On les connaît, on les a vus un paquet de fois en live en 20 ans, sur chaque sortie d'albums, sur chacune de leurs tournées et on se souvient évidemment de concerts mémorables et de souvenirs merveilleux vécus en leur compagnie. Par le passé, on les as tant aimés. C'est leur 5ème passage aux Eurocks (le premier remonte à 1997) mais malheureusement, il se tiendra sans leur guest annoncé Max Cavalera (Soulfly, ExSepultura) qui a raté son avion. Dommage, on aurait bien aimé voir le légendaire Brésilien hurler au micro en compagnie de Mouss le Brestois. On aurait surement pris un sacré coup de Mass. Qu'importe, ils devraient comme à leur habitude nous mettre le feu dans le cerveau. Mouss nous dira "dans ce... Lire la suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019)

Critique écrite le 29 juillet 2019, par Lebonair

Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort 5 juillet 2019

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler Trio va durant 60 minutes faire planer un parfum de Woodstock. L'Australien débute assis façon Ben Harper avec sa guitare slide sur les genoux. Il joue toujours comme un virtuose et nous offre sa musique folk teintée de blues, de rock et de reggae. Il claque des mains et frotte sa guitare d'une manière prodigieuse. Il tranche totalement avec les shows des rappeurs qui défileront durant 4 jours sur la presqu'ile. John est toujours aussi charismatique, ses fans sont aux anges. Ceux qui le découvrent tombent eux-aussi sous le charme. Debout sur une majorité du set, il laissera éclater tout son talent. On atteint le moment de grâce quand seul sur scène, il interprète un morceau qu'il étire un maximum grâce à une séquence qui nous collera des frissons. Derrière, sa formation n'est pas en reste. La magnifique contrebasse, la batterie et le clavier forment un ensemble qui accompagne sublimement John Butler. Cette heure passée fut un des grands moments de cette édition 2019. Rival Sons La plage 21h15 22h30 C'est la première fois qu'on se rend à la... Lire la suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019)

Critique écrite le 29 juillet 2019, par Lebonair

Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort 4 juillet 2019

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au travers des 58 artistes programmés sur les 4 scènes situés dans un cadre idyllique la presqu'île du Malsaucy. Et ce ce sont donc les citrouilles, The Smashing Pumpkins, qui ont clôturé sur la grande scène ce merveilleux évènement. Au niveau de la météo, on a eu beaucoup de chance. On nous avait annoncé pour le samedi et le dimanche des orages, la grêle, des rafales de vent et finalement, rien de tout cela. On est quand même passé tout près. Résultat, sur les 4 jours, le temps a été au rendez-vous avec une star à l'honneur, la poussière. Elle n'a évidemment rien gâché mais elle s'est invitée régulièrement dans nos oreilles et nos narines, surtout durant les deux derniers jours. Slash feat Myles Kennedy and the Conspirators 20h 21h15 Grande Scène Cela tombe bien, on va démarrer notre festival avec un musicien considéré comme étant un des meilleurs guitaristes au monde et qui a parfois mangé la poussière à certains moments de sa carrière. Slash est revenu depuis quelques années au sommet de la montagne Hard Rock grâce à sa rencontre avec... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2019, 2/2 : Julia Jacklin, Stray Cats, Turnstile, The Roots, 88Kasyo Junrei, The Smashing Pumpkins, Arnaud Rebotini

Critique écrite le 09 juillet 2019, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 7 juillet 2019

(mes) Eurockéennes 2019, 2/2 : Julia Jacklin, Stray Cats, Turnstile, The Roots, 88Kasyo Junrei, The Smashing Pumpkins, Arnaud Rebotini en concert

Après un traditionnel et très agréable barbecue à la fraîche, on arrive un peu avant l'ouverture, pour un deuxième et dernier jour au Malsaucy, toujours baigné de soleil même pas caniculaire... Et on croise à l'entrée, parmi le tout-venant festivalier, toute une petite foule très typée : des rockeurs tatoués et gominés de frais (parfois avec des constructions capillaires impressionnantes), dont certains doivent également soulever de la fonte régulièrement ! Ils sont évidemment venus pour les dieux du rockabilly qui vont jouer tout à l'heure, impossible de les manquer ! C'est aussi là qu'on croise l'Eurockéen antédiluvien, déjà cité hier, celui qui a non pas deux mais presque trois fois l'âge moyen du reste du public, heureusement tiré vers le haut aujourd'hui par les rockabillies en goguette, pas vraiment des perdreaux de l'année non plus... Même si le rock'n'roll immortel - c'est bien connu - a pour effets naturels de rafraîchir le teint, retendre les collagènes, muscler le pelvis, brûler la cellulite et ralentir la chute des cheveux... Après avoir glandouillé un moment sous les arbres, un rafraîchissement à la main, on rejoint la toute mimi Julia Jacklin, qui attaque directement (enfin attaque, façon de parler, c'est très doux !)... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2019, 1/2 : Mass Hysteria, Hubert Lenoir, Kate Tempest, Weezer, The Psychotic Monks, Frank Carter & The Rattlesnakes, Mantar

Critique écrite le 09 juillet 2019, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 6 juillet 2019

(mes) Eurockéennes 2019, 1/2 : Mass Hysteria, Hubert Lenoir, Kate Tempest, Weezer, The Psychotic Monks, Frank Carter & The Rattlesnakes, Mantar en concert

On aurait bien aimé commencer comme toujours ces chroniques par le petit couplet sur notre 26 ième participation d'affilée, sur les 31 éditions de nos chères Eurockéennes, par la petite blague habituelle sur notre âge avancé, comparé à celui de la moyenne des festivaliers. Oui mais voilà, le dimanche à l'entrée, on a croisé un tonique spectateur de 62 ans et a priori presque toutes ses dents, qui y venait pour la 30 ième fois (à se demander quelle fut son excuse pour l'année manquée ?), et qui enquillait là son, euh, quatrième jour d'affilée, ce qu'il nous a prouvé vidéo à l'appui ! Ca nous a directement claqué le beignet pour cette année... On se contentera donc de signaler que les Eurocks se mettent enfin au Cashless (le bonheur, des deux côtés des comptoirs !), et que la prévision météo sous le Mont Salbert n'est toujours pas une science exacte... Car si pour le week-end (le seul créneau compatible avec notre vie de grande personne habitant à 850 kilomètres), on nous avait unanimement condamné par avance à des éclairs zébrant un ciel gris, et à des pieds tanqués dans la boue, on a eu à la place les zolis navions et fumées de la Patrouille de France, tri-coloriant un ciel presque tout le temps clair par ailleurs, et juste le nez... Lire la suite

Accès