Accueil Marseille - Aix Rouge Belle de Mai - Marseille 3eme
Lundi 11 décembre 2017 : 10585 concerts, 24767 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Rouge Belle de Mai - Marseille 3eme

47 rue Fortuné Jourdan
13003 Marseille

Plus d'info :

Rouge Belle de Mai - Marseille 3eme : les prochains concerts

Rouge Belle de Mai : les dernières chroniques concerts 5 avis

Tribute To JJ Johnson & Bud Powell

Critique écrite le 18 octobre 2012, par Mcyavell

Rouge Belle de Mai - Marseille 21 septembre 2012

Tribute To JJ Johnson & Bud Powell en concert

C'est mon quatrième Tribute to J.J. Johnson et je ne m'en lasse pas. Rendre hommage à ce géant du trombone est semble-t-il le sport favori de Philippe Renault. La formation de ce soir est encore différente des trois précédentes (en avril 2010 avec trois de ses élèves trombonistes du CNRR, une semaine plus tard avec This Quartet, en novembre 2011 avec un autre quartet, plus proche de la formation de ce soir puisque Christian TonTon Salut et Henri Florens y figuraient déjà). Il s'agit ici d'un quintet. La contrebasse de Nicolas Koedinger complète merveilleusement la rythmique et Gerard Murphy joue le rôle de Charlie Parker. Le contenu est sensiblement le même que lors des précédentes "éditions" : Blue Noon, pièce idéale pour que chaque musicien se présente, le très entrainant anatole - hommage à Charlie Parker - avec sa kyrielle de délicieux soli successifs sur 8 temps, la tendrissime ballade Lament, le swinguant à souhait It's You Or No One, l'enjoué Commutation où Philippe Renault s'exerce avec bonheur au scat... A cet hommage s'en ajoute un autre : Bud Powell, l'un des prestigieux complices de JJJ dont Henri Florens est féru. Là encore, les pièces vont du sautillement (Bouncing With Bud), à la quiétude (If I Love You, Autumn In... Lire la suite

Jazz Sur La Ville Jour 6 : Remi Abram Quartet

Critique écrite le 10 octobre 2012, par Mardal

Rouge Belle De Mai - Marseille 9 octobre 2012

Jazz Sur La Ville Jour 6 : Remi Abram Quartet en concert

Le festival Jazz Sur La Ville bat son plein et ce soir Henri Voit Rouge. Je m'empresse donc d'enfourcher mon destrier coréen, 100 cm3 au garrot, et galoper jusqu'au Rouge Belle De Mai. La salle est pleine dès 20h00. Ce grand bar offre un cadre idéal pour une soirée musicale dans de bonnes conditions : comptoir-restaurant de plain-pied, et salle spacieuse au sous-sol avec tables modulables, banquettes, et possibilité de descendre avec son assiette, son demi ou son mojito, et même d'aller en griller une sur la rue sans parcours du combattant. Tandis que la pression monte au bar qui carbure grave, Henri Fiore (celui qui voit rouge) s'affaire de tous bords, d'un convive à l'autre. Il a invité ce soir le Rémi Abram Quartet. Claudio Celada : piano / Rémi Abram : saxophones / Eric Surménian : contrebasse / Ulrich Edorh : batterie. Le Rémi Abram Quartet présente l'avantage d'interpréter ses compositions. Le second point fort étant que ces compositions sont superbes : un jazz qui nous fait parcourir toute la distance qui sépare la tonicité et la sauvagerie de la sensualité. Caractéristique improbable et magnifique du saxophoniste Rémi Abram : cette distance tient parfois sur quatre mesures. Chaque musicien semble habité et donne sur... Lire la suite

Jazz Sur La Ville Jour 2 : Edmond Hosdikian & Laurent Luci feat. Yvan Osscini

Critique écrite le 08 octobre 2012, par Pirlouiiiit

le Rouge Belle de Mai, Marseille 05 octobre 2012

Jazz Sur La Ville Jour 2 : Edmond Hosdikian & Laurent Luci feat. Yvan Osscini en concert

Pour la première fois depuis longtemps je fais une infidélité à la soirée Japan Gourmet MachineChose de Lollipop. Mes beaux parents ayant tout juste atterri, nous préférons les emmener faire le tour des ateliers ou galeries qui participent aux POC (Portes Ouvertes Consolat) plutôt que de les emmené manger de délicieux mets asiatiques (qui ne sont malheureusement pas de leur gout). Nous commençons narcissiquement par la Maison du Chant qui accueille cette année encore quelques unes de nos photos de concerts. Nous manquons de nous faire piéger par la combinaison apéro offert / concert improvisé (par XX et YY) et nous descendons le boulevard Longchamp (un ludothèque bien sympa, des ceintures couleur or, de jeunes enfants qui essaient de salir nos vêtements en se la jouant Pollock, un parallèle gorille / théâtre, ...) pour nous rendre à la la triplette infernale PIM-Kollectiv'Mode-Meson. Nous y picorons gaiement entre sculpture, photos, peintures, et trucs avant de nous résoudre à enfourcher nos montures (enfin celle de la boite de pub qui a fait payer la ville pour que nous puissions les louer de 6h du mat' à minuit) direction Le Rouge Belle de Mai Première fois que j'y mets les pieds. Je suis frappé par le côté "Brooklyn" du... Lire la suite

Trio Clair de Lune

Critique écrite le 08 mars 2014, par Danye

Le Rouge, Marseille 07/03/2014

Une soirée chargée d'émotion et de plaisir.... 3 jeunes virtuoses qui nous ont fait voyager dans l'Europe centrale : Roumanie, Serbie.... Balkans... Entre interprétations et compositions, convivialité et partage, virtuosité et énergie, une soirée de bonheur.... Un groupe... Lire la suite

Hat Man Session feat. Marko Balland

Critique écrite le 19 novembre 2013, par pirlouiiiit

Rouge Belle de Mai, Marseille 31 octobre 2013

Hat Man Session feat. Marko Balland en concert

Un petit mot du petit bout de concert vu il y a quelques temps au Rouge Belle de Mai, lieu assez actif même si je n'y vais pas très souvent (pour des raisons plus géographiques que musicales). Profitant du concert de Oddateee à l'Embobineuse (qui allait commencer plus tard) nous avons décidé, après un saut au Lollipop pour gouter à quelques japoniseries, de faire coup double en nous rendant d'abord au Rouge. Si d'ordinaire la programmation de Heni (voit Rouge) est plutôt orientée jazz, ce soir il s'agit sans ambiguité de blues. A notre arrivée le concert vient de commencer ... tout le monde déserté la partie restau et se trouve maintenant au sous sol pour une Hat Man Session (du surnom du chanteur guitariste) spéciale puisque "featuring" l'harmoniciste Marko Balland. Le reste des musiciens est composé de 2 locaux : Djamel Taouacht à la batterie et Mike Aubé à la basse (tous deux croisé notamment dans Usthiax) et d'un pianiste (anglo-saxon vivant dans le coin si j'ai bien compris). Mon regard est tout de suite attiré par la batterie de pédales de Marko, digne des racks qu'on peut voir au pieds des guitaristes ... sauf que là apparemment il y a un problème technique donc il joue sans. Mais ce n'est rien à côté de sa malette... Lire la suite

Accès