Accueil Marseille - Aix Rue Consolat - Marseille
Mercredi 17 juillet 2019 : 11236 concerts, 25579 chroniques de concert, 5259 critiques d'album.

Rue Consolat - Marseille


13001 Marseille

Plus d'info :

Rue Consolat - Marseille : l'historique des concerts

Di.

24

Sept.

2017

Miss Paillette,Old Factory,Niwt,Dareda,Copernic,Insomniacs,Telescope Road,Parking Shell,Steph & Clem,January Sons,Yvi Slan,Dirteez,Costa Fatal,Harmonic Generator,Medusa,Farouche Zoé,Galavar, Roxy's Angry,Conger! Conger!,Ducktape,Poutre,Temenik Electric

Sa.

17

Sept.

2016

Catherine Vincent + Krorale + Laydown + Swan Ink + Run Run Run + Diplomacy Parker + Da Leada + Who's Mike + Canine + Shiloh + Lady Flint + Mon Vier + Lunch + No Exit Only + the Host + Feu + Kim Jong Hun + Le Détail + Jack Face + Kaao + Los Bankalos + 25

Sa.

19

Sept.

2015

Rue du Rock : RIT+Reliques+Fillette+Frozen Yellow Spot+Arthrosis+Mr Vertigo+Mutacion Nacion+Street Wanderer+GrustError+Maycad+Sam Karpienia+Fuzz & Drum+Moon Ra+Garces Kelly+Catalogue+El Kabaret+Curwen Old Legacy+Wake the Dead+Cie Kta

Sa.

20

Sept.

2014

Phocea Rocks : la Rue du Rock

Ve.

05

Juillet

2013

La Rue du Rock

Sa.

08

Oct.

2011

Nafas Trio + Watcha Clan

Rue Consolat : les dernières chroniques concerts 16 avis

Doc Vinegar, Usken, Holy Frost, Digital Nova, Section Azzura, Moondawn, Chevalien (Rue du Rock 2018 - suite) / Festival Phocea Rocks

Critique écrite le 14 octobre 2018, par pirlouiiiit

rue Consolat, Marseille 30 septembre 2018

Doc Vinegar, Usken, Holy Frost, Digital Nova, Section Azzura, Moondawn, Chevalien (Rue du Rock 2018 - suite) / Festival Phocea Rocks en concert

Bon il serait temps d'essayer de compléter la chronique de Philippe (que vous pouvez lire ici) dans laquelle il parle des sets de Not'Pain Quotidien, Hatred Still Alive, Furiapolis, Johnny Barrel, La Chasse, Fifi Rubato, Ex'Odd, Projet Milan, Rats Don't Sink, Statonnels, Sovox, Splash Macadam, Rescue Rangers, Sound OFFF Mars, Pleasures, La Flingue, Cowboys From Outerspace et même Sing or Die! Karaoke ! Je dis essayer car comme chaque année (donc pour la 6ème fois) participant à la perpetuation de cette lumineuse idée qu'à eu Vincent Palacio en 2013, j'ai tenté de couvrir en photo et bouts de videos tous les groupes. 23 groupes qui jouen entre 13h40 et 20h ça veut dire en gros un set qui démarre sur une nouvelle scène toutes les 10 minutes et pour le gros de l'aprème 3 groupes qui jouent en même temps de 14h50 à 18h30 ... et comme il y a un peu de monde ça veut dire que si on veut avoir le temps de remonter (ou redescendre) la rue Consolat ou de rentrer dans le théatre de la Ferronerie, le Moungy ou Gouache il faut prévoir un peu plus de temps donc en moyenne vous l'aurez compris j'ai vu au mieux 10 minutes par groupe. Donc difficile d'en parler avec beaucoup de précision ... Lorsque je rentre dans l'Atelier Gouache après avoir... Lire la suite

(ma) Rue du Rock #6 (Festival Phocea Rocks) : Not'Pain Quotidien, Hatred Still Alive, Furiapolis, Johnny Barrel, La Chasse, Fifi Rubato, Ex'Odd, Projet Milan, Rats Don't Sink, Statonnels, Sovox, Splash Macadam, Rescue Rangers, Sound OFFF Mars, Pleasures, La Flingue, Cowboys From Outerspace, Sing or Die! Karaoke

Critique écrite le 01 octobre 2018, par Philippe

Rue Consolat, Marseille 30 septembre 2018

(ma) Rue du Rock #6 (Festival Phocea Rocks) : Not'Pain Quotidien, Hatred Still Alive, Furiapolis, Johnny Barrel, La Chasse, Fifi Rubato, Ex'Odd, Projet Milan, Rats Don't Sink, Statonnels, Sovox, Splash Macadam, Rescue Rangers, Sound OFFF Mars, Pleasures, La Flingue, Cowboys From Outerspace, Sing or Die! Karaoke en concert

"Ici, chacun sait, ce qu'il veut, ce qu'il fait, quand il passe..." La Rue du Rock est désormais une mécanique bien huilée, qui se déroulait hier pratiquement sans accrocs pour la, déjà, 6ième fois ! Des premiers packs d'eau poussés un peu ensuqué au diable le matin (Pirlouiiiit a pu faire exactement la même photo de moi que l'an passé...), à la dernière barrière rapportée un peu allumé aux Réformés à la nuit tombée, chacun.e des bénévoles mobilisé.e.s a pu dérouler tout comme moi, sa propre partition comme qui rigole ! Avec un effectif qui se renforce un peu chaque année (tout le monde voulant manifestement rejoindre cette team sexy & mystérieuse), chacun.e a vaillamment gardé les barrières, poussé du matos, plié des Vortex/programme, servi des quantités de bière, vendu nos somptueux t-shirts, etc. etc. Résultat, davantage de temps pour voir les concerts pour tous, enfin j'espère parce que moi, oui, je n'ai pas foutu grand-chose dans l'aprème à part distribuer des bouchons d'oreille et des Vortex ! On a appris de nos erreurs passées (concert pour enfants à l'heure de la sieste, thrash metal juste après faisant fuir les familles horrifiées, sons qui se superposaient, concerts à l'intérieur du garage Thomas avec 3 degrés d'angle... Lire la suite

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... / Festival Phocea Rocks

Critique écrite le 01 octobre 2017, par pirlouiiiit

rue Consolat, Chevillon et Abeilles, Marseille 29 septembre 2017

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... / Festival Phocea Rocks en concert

Je tiens tout d'abord à remercier Philippe et Lumak pour leurs chroniques (auxquelles vous pouvez accéder en cliquant sur leurs prénoms) qui elles auront été postées dans les 3 jours qui ont suivi cette soirée mémorables. Car comme chacun sur internet une actualité en remplaçant au delà de 3 jours plus personne ne s'intéresse à ce qui à bien pu se passer ce jour là. Cela dit ce n'est pas une raison pour ne pas revenir quand même, en complément des deux chroniques citées ci dessus, sur cette bien belle après midi musicale. Je tiens déjà à préciser que bien que membre de Phocea Rocks, l'asso organisant l'évènement je n'avais encore jamais vu 13 des 22 groupes programmés cette après midi ! Sur place depuis 8 heures du matin pour installer les barrière, accrocher ma gopro au scotch au dessus du garage de Thomas (pour faire ce time-lapse, accueillir les exposants et bénévoles à la Meson, plié des Vortex, rebaptisé les rues en Rue du Rock etc ... vers 13h voyant que les repas de la Casa Consolat ne seraient pas prêts à temps je fonce à la boulangerie la plus proche pour ne pas rater Miss Paillette qui malgré l'horaire sieste incompatible fera salle comble. De la chanson pour enfants mais tout sauf niaise avec des musiciens qui jouent ! Je... Lire la suite

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik

Critique écrite le 25 septembre 2017, par Philippe

Rue Consolat, Marseille 24 septembre 2017

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik en concert

Et de 5 ! C'est déjà l'édition #5 de la Rue du Rock par Phocea Rocks ! Comme le temps passe... Quand on repense aux deux premières, il y a de quoi mesurer le chemin parcouru, aussi bien en fréquentation (de moins de 500 à ... peut-être 2 500 ce dimanche ? en tout cas ça m'a paru bondé !), qu'en programmation (de 5 lieux à 7, voire 8 en comptant les Danaïdes en bonus) qu'en ... sécurité ! Se rappeler que la rue Consolat n'était même pas toujours fermée à la circulation pendant l'événement, selon les années et autorisations erratiques reçues... Alors que pour la deuxième année consécutive en 2017, on a en effet du non seulement tout bloquer, mais faire dégager toutes les voitures de la rue ! Heureusement, beaucoup moins sont parties en fourrière même si 3 ou 4 vraiment mal placées ont fini par être rattrapées par la patrouille municipale en début d'aprème. Bref, plus de préparation mais plus de confort après. Le problème est qu'au fil des 5 éditions je suis passé presque à mon insu, de vaguement bénévole de l'association (en tant que chroniqueur gonzo amateur), à bénévole complet, vraiment mobilisé sur les petites et grandes choses à faire, défaire, et parfois refaire. Autrement dit : avant j'étais trop bourré pour faire une chronique... Lire la suite

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez)

Critique écrite le 24 septembre 2017, par Lumak

Rue Consolat 24 Septembre 2017

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) en concert

Le beau temps était au rendez vous pour la 5ème édition de la Rue du Rock avec cette année 22 concerts. Bien sûr, impossible de tous les faire mais en parcourant les différents lieux, j'ai commencé par le concert de rock electro rythmé du duo Dareda au Pôle Info Musique, puis j'ai bien apprécié les très efficaces Copernic qui étaient entourés d'un grand public conquis dans la rue. Ensuite dans la rue des Abeilles, j'ai écouté le groupe The Insomniacs qui rassemblait aussi un bon groupe de personnes. De retour dans la rue consolat et plus précisément dans l'Atelier Gouache qui se remplissait de monde pour écouter les Parking Shell qui donnait un rock teinté de rock anglais très agréable. De retour à l'extérieur, devant le CQFD pour assister au set des Américo-Finno_Marseillais Telescope road qui a offert de beaux morceaux longs avec la... Lire la suite

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T.

Critique écrite le 27 septembre 2016, par pirlouiiiit

rue Consolat, Marseille 18 septembre 2016

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. en concert

Chronique bouche trou pour ce qui aura été à ce jour ma plus chouette édition de la Rue du Rock (la première avec la rue ouverte à la circulation, la deuxième avec l'autorisation de fermer la rue refusée la veille pour un pb de mail non reçu, la troisième avec le coin de la rue Berneix un peu stressant à gérer et une mésentente avec quelques voisins suite à une communication tardive auprès des voisins)... Je ne parle pas de la programmation car honnêtement sur une vingtaine de groupes il y en aura eu comme lors des éditions précédentes pour tous les goûts ! Non c'est surtout que cette année j'ai eu l'impression que tout s'est passé tout seul et bien que là depuis 8h du matin (notamment pour décorer la rue avec -les photos de- Olivier Crapoulet, Marie Laforge, Fabien, Ksenia - cf ici) ... météo parfaite (alors que la veille il pleuvait), public au rendez vous (dans les 2000 ! uniquement via internet le seul article papier ayant été dans 20 minutes), rue débarrassée de ses voitures (désolé une nouvelle fois à ceux qui se sont fait embarqué la leur, mais on a vraiment affiché et tracté sans relâche pendant toute la semaine pour prévenir), plein de gens en familles (et donc plein d'enfants), des ingés sons et des groupes au taquet qui... Lire la suite

Accès