Accueil Marseille - Aix Salle Vallier - Marseille
Dimanche 17 décembre 2017 : 10601 concerts, 24779 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Salle Vallier - Marseille

90 bd Boisson
13004 Marseille

Plus d'info :

Salle Vallier - Marseille : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Salle Vallier - Marseille : l'historique des concerts

Di.

11

Nov.

2012

Challenge South Concept

Me.

04

Juillet

2012

Walking Next To Our Shoes

Sa.

09

Juillet

2011

Daniel Léveillé - Amour, Acide Et Noix

Ve.

08

Juillet

2011

Daniel Léveillé - Amour, Acide Et Noix

Di.

03

Juillet

2011

G Maqoma, S Winlock, S.l Cherkaoui - Southern Bound Comfort

Sa.

02

Juillet

2011

G Maqoma, S Winlock, S.l Cherkaoui - Southern Bound Comfort

Je.

30

Juin

2011

Cie Rocío Molina

Ma.

28

Juin

2011

Raven Ruëll - Mission

Lu.

27

Juin

2011

Raven Ruëll - Mission

Sa.

25

Juin

2011

Akram Khan - Vertical Road

Ve.

24

Juin

2011

Akram Khan - Vertical Road

Me.

22

Juin

2011

Merce Cunningham - Nearly 902

Salle Vallier : les dernières chroniques concerts 1 avis

Montera et Invités + The irrepressibles (festival de Marseille)

Critique écrite le 08 juillet 2010, par stéphane sarpaux

Salle Vallier, Marseille 6 juillet 2010

Montera et Invités + The irrepressibles (festival de Marseille) en concert

En clôture du festival de Marseille, l'équipe d'Appoline Quintrand a proposé un plateau qu'elle espérait aventureux et glamour. Il s'est révélé, vers minuit, conforme et kitch. Première partie : Jean-Marc Montera, cofondateur du Montévidéo avec Hubert Colas, a invité 4 Japonaises et le batteur Ahmad Compaoré pour une création très noisy. Sur scène, deux bateries, 3 guitares et 1 laptop. Et un concert de 45 minutes qui ressemble à un set de Gospeed You, Black Emperor. Soit des morceaux de 7 à 10 minutes construits comme des cathédrales de bruit blanc. Au départ, des sons sourds sortis du Laptop, des distorsions de guitare de Montera, le chant ( ?) de Tenko puis les batteries se mettent progressivement en mouvement, la seconde guitare qui envoie un riff plus rock et le tout monte comme une mayonnaise. Intéressant, de temps en temps excitant quand l'expérimentation laisse place à une forme plus basique de la ryhtmique. Plusieurs personnes se trémoussaient sur leurs sièges, mais le public du festival de Marseille est bien loin de savoir se lâcher. Pire, il ne sait même pas s'il faut applaudir à la fin du morceau, comme dans un concert, où attendre la fin, comme pour un spectacle de danse. Pour autant, le concert n'a... Lire la suite

Accès