Accueil Marseille - Aix Temple Rue Grignan - Marseille
Mardi 17 septembre 2019 : 14287 concerts, 25676 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Temple Rue Grignan - Marseille

15 rue Grignan
13006 Marseille

Plus d'info :

Temple Rue Grignan - Marseille : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Temple Rue Grignan - Marseille : l'historique des concerts

Me.

16

Mai

2018

Ensemble ice

Ve.

22

Déc.

2017

Urmas, Divin'chorale, Shiny Colors. Urmas

Me.

11

Oct.

2017

Ensemble Des Equilibres

Me.

21

Déc.

2016

Freddy Eichelberger

Sa.

18

Juin

2016

Le Tres Grand Groupe De Gospel

Ve.

12

Déc.

2014

Four Organs + Sourdure + Faune

Ve.

16

Mai

2014

Balagna + Clémentine Coppolani

Ma.

29

Avril

2014

Trio Des Équilibres

Di.

15

Déc.

2013

Franz Hautzinger & Isabelle Duthoit

Di.

01

Déc.

2013

Massilia Sound Gospel

Sa.

09

Nov.

2013

Gospellement Vôtre

Di.

06

Oct.

2013

Ensemble Mayé

Ve.

21

Juin

2013

Le Chœur de Thélème + Chorale de Montolivet + Chorale Promusica

Sa.

15

Juin

2013

Gospel Time Marseille + Gospel Time Aix + Gospel'en Cité

Je.

04

Avril

2013

Toboflex & Erik Minkinnen + Moondawn

Temple Rue Grignan : les dernières chroniques concerts 4 avis

Sourdure + Faune (festival Nuits d'Hiver NH#12)

Critique écrite le 13 décembre 2014, par pirlouiiiit

Temple Grignan, Marseille 12 décembre 2014

Sourdure + Faune (festival Nuits d'Hiver NH#12)  en concert

Impossible de rater le passage à l'Eolienne de Pauline Croze que je n'avais jamais vu contrairement à l'autre Croze (Anaïs), du coup même si j'avais prévu de passer au temple protestant de la rue Grignan je me doutais bien que je risquais fort de rater interprétation de Four Organs de Steve Reich avec Isabelle Chevalier, Nicolas Debade (Ohmodron, Eastern Committee, ...), Freddy Eichelberger, Frédéric Isoletta pour ce qui est des orgues et Ahmad Compaoré aux maracas. Et en effet lorsque j'arrive après avoir vu la premier (très bon) set de Pauline, ils ont fini et c'est déjà le deuxième groupe qui est sur scène. En fait Sourdure est le projet d'un seule personne, celui de Ernest Bergez qui se presente donc dans le chœur du temple avec pas mal de matériel : deux tables chargés de machines, boutons et câbles en tous genre, un micro pour le chant et un violon. Mais ce n'est pas ça qui surprend en entrant ... c'est plutôt le jour où je ne verrai pas ce genre d'installation en allant au GRIM ou à l'Embobineuse - partenaires sur cette douzième édition des Nuits d'Hiver - que je serai surpris ... non c'est par le chant. En effet il s'agit de chansons traditionnelles auvergnates. A vrai dire je n'aurais pas deviné au premier coup... Lire la suite

Lionel Kasparian (Cinéma pour l'Oreille)

Critique écrite le 10 mars 2010, par Pirlouiiiit

Temple Grignan - Marseille 07 mars 2010

Lionel Kasparian (Cinéma pour l'Oreille) en concert

Apres un week end calme mais bien sympathique (la classe troublante de Belleruche au Cabaret Aléatoire et le lendemain l'hystérie féminine déclenchée par Adam Green au Poste à Galène), me voici à 17h en train de descendre la rue Estelle en courant pour me rendre au temple de la rue Grignan ... non je ne suis pas pris de remords de ne pas avoir été à la messe du 3ème dimanche de carême ce matin, ni n'ai-je changé de religion, mais je ne veux pas être en retard pour ce concert un peu particulier ... De plus, pour finir avec cette intro contextuelle, le pneu avant du vélo de svet (que j'utilisais depuis que je me suis fait volé le mien) ayant fondu dans la nuit de samedi à dimanche, à cause de la chaleur dégagée par la combustion intégrale des 5 voitures garées sous la fenêtre de ma chambre (sans que je ne sois réveillé ni par la lumière, ni par les explosions, ni par les pompiers) et Le Vélo prétendant que je n'ai pas rendu le dernier que j'ai emprunté ... je n'ai pas pu passer chez moi chercher le casque de Lucie ... (ce qui aura des conséquences pour la suite). Bref ... Troisième représentation du Cinéma Pour l'Oreille organisé par le collectif Art-Temps Réel qui m'avait bien intrigué avec ses tracts annonçant "une projection... Lire la suite

Isabelle Duthoit & Franz Hautzinger (festival Nuit d'Hiver #11)

Critique écrite le 18 décembre 2013, par Pirlouiiiit

Temple Grignan, Marseille 15 décembre 2013

Isabelle Duthoit & Franz Hautzinger (festival Nuit d'Hiver #11) en concert

J'ai toujours bien aimé les concerts le dimanche ... surtout quand ils ont lieu en fin d'après midi et qu'ils sont dans des lieux inhabituels comme cette nouvelle date de la 11ème édition du festival Nuit d'Hiver (NH#11). C'est la deuxième fois que je rentre dans le temple de la rue Grignan et encore une fois pour un concert. La première fois c'était en 2010 pour écouter Lionel Kasparian et ses 40 haut-parleurs ... Aujourd'hui ce sera donc à nouveau Isabelle Duthoit (ce que je ne réalise qu'en arrivant) mais cette fois accompagnée de Franz Hautzinger à la trompette. Je suis à nouveau surpris par le contraste entre la frénésie consumériste (pour ne pas dire hystérie en cette saison) qui caractérise ce quartier et le calme qu'il règne dans ce lieu. D'ailleurs je rentre sur la pointe des pieds le concert ayant déjà commencé, le volume sonore étant encore plus réduit que lors du concert de la veille, et là aussi en acoustique vrai. Le thème du festival cet année est "Improvisation et Ecole de Vienne" ... Wikipedia semble m'indiquer que le festival aurait peut être plutôt du s'appeler "Improvisation et Seconde École de Vienne" puisque (je cite) "Le qualificatif de "seconde" fait référence à la Première école de Vienne, qui désigne... Lire la suite

Hélène Schmitt

Critique écrite le 23 mars 2007, par Flo

Temple, rue Grignan, Marseille 20 mars 2007

A la découverte du "violon des profondeurs", selon les termes employés par l'artiste (Hélène Schmitt). Sur scène, une femme avec un violon, dans la sobriété du temple. C'est tout. Tellement simple que cela pourrait faire peur. Et pourtant ... Avec une oeuvre de Nicolas Matteis pour ouvrir le concert, le violon sonne ... là au fond de votre ventre. Et puis c'est Bach. La sonate numéro 2 en la mineur, puis la partita numéro 2 en ré mineur. Les yeux se ferment dans le public, pour mieux sentir la vibration et... Lire la suite

Accès